1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1de, est un amour de fatigués (Les Nuits, l’Europe galante, de Morand). La lucidité aiguë de nos psychologues est cet état presq
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
2u lieu. On l’a mise en pension en Bavière, et les galants qui passent sans avoir l’air de rien sur le pont Saint-Nikolaus sont
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
3d’imaginer que Peire Vidal soit autre chose qu’un galant amuseur, un flatteur de femmes riches — celles qui forment son public
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
4 défendent Bel Accueil contre les entreprises des galants. L’obstacle à l’union amoureuse est figuré par l’exigence morale, et
5 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
5ous, mais bien brillants, précédant un mari moins galant que stylé, toujours prêt à subir ses impérieux caprices avec une calm
6 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
6’évêque Fortunat au vie siècle et de ses lettres galantes à la reine Radegonde, abbesse du monastère de la Sainte-Croix de Poit
7ers « vers » (ou cansos) « chantent ses aventures galantes d’une manière grivoise, obscène même » pour un auditoire de « gais co