1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1gards étrangers. Et voici la place régulière, les galeries, les cafés, les musiques, Donizetti qui pleure délicieusement jusque
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2, rongé de petites roses cramoisies. On longe une galerie couverte, on tourne dans un escalier compliqué : c’est plein de colon
3eau. Trois chambres boisées entourées d’une large galerie d’où l’on voit le Danube gris-jaune, brillant, sans rides, la petite
3 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
4fait le tour des choses comme on fait le tour des galeries du Lido : bien décidé à ne rien acheter qui mette en péril le budget
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5 peu solide, rongé de roses Crimson. On longe une galerie couverte, on tourne [p. 72] dans un escalier compliqué : c’est plein
6nes. Trois chambres boisées entourées d’une large galerie d’où l’on voit le Danube gris-jaune, brillant, [p. 91] sans rides, la
5 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
7beaux cris, mais à qui les adressaient-ils ? À la galerie plus qu’à eux-mêmes, je le crains. Ils criaient, mais restaient dans
6 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
8te, convergeant vers le couloir qui des premières galeries menait à la tribune, et dans la lueur d’un faible projecteur, il paru
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
9ayer. Nous sommes installés au presbytère sur une galerie d’où l’on domine un ample paysage horizontal. La plaine est à nos pie
8 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
10 c’est deux maisons basses réunies par une longue galerie, le tout accoté à une falaise de la Touraine, surmontée d’une forêt e
9 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
11murs couverts d’armoiries et de cimiers vieil or, galeries de bois peintes de scènes de la Bible — c’est à peine si je trouve un
12 Des masses brunes s’étagent jusqu’à la troisième galerie, les visages indistincts. Immense roulement de tambour, rarement inte
13ointant vers une porte à la hauteur des premières galeries. Un coup de projecteur fait apparaître sur le seuil un petit homme en
10 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
14’artiste, l’auteur, et l’homme qui réussit, cette galerie de victimes est classique au point d’en être presque démodée. Car Sat
11 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
15’artiste, l’auteur, et l’homme qui réussit, cette galerie de victimes est classique au point d’en être presque démodée. Car Sat
12 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
16, avec les Saint-Exupéry. Parties d’échecs sur la galerie, après le bain, à toutes les heures du jour et de la nuit. Profité de
13 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
17. Nous traversons toute la maison, puis une large galerie ouverte, encombrée de vieux meubles et de pièces de bois sculptées, s
14 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
181945 C’était l’heure du cocktail sur notre grande galerie, une fin d’après-midi dorée. Le lac n’avait jamais été plus pur et ca
15 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
19uvenirs des lacs de Suisse et du Tyrol. La grande galerie ouverte où je suis installé, à l’ombre d’un rideau de pins qui sépare
20ours de chaleur. Tout le monde est accouru sur la galerie, à la nouvelle, et j’ai dû raconter l’histoire comme si je revenais d
16 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
21. Nous traversons toute la maison, puis une large galerie ouverte, encombrée de vieux meubles et de pièces de bois sculptées, s
17 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
22. Nous traversons toute la maison, puis une large galerie ouverte, encombrée de vieux meubles et de pièces de bois sculptées, s
18 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
23omme le début de l’héroïsme… À propos, dans votre galerie d’hommes distingués, avez-vous aussi des héros ? L’agent. Nous somme
19 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
24er respirer l’air de la mer. Les corridors et les galeries de boutiques sont jonchés de corps endormis. (Quand je passe devant e
20 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
25t, agrémenté d’un escalier conduisant à une large galerie. Par une porte capitonnée qui donne sur la bibliothèque où il travail
21 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
26oussée aveugle, cet enfoncement de taupe dans une galerie où le Soleil ne parvient plus — et l’on finit par l’oublier ou le nie
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
27oussée aveugle, cet enfoncement de taupe dans une galerie où le Soleil ne parvient plus — et l’on finit par l’oublier ou le nie
23 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
28 les régimes de tous les temps promènent sous les galeries leurs partisans bavards. Avant de nous mêler à leur foule insouciante
24 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
29t, agrémenté d’un escalier conduisant à une large galerie. Par une porte capitonnée qui donne sur la bibliothèque où il travail
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
30 même ses propres conseillers, vous mena dans ses galeries, desquelles ayant fermé les portes il vous embrassa par deux fois, pu
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
31nies, donnent Les Merveilles de l’Europe. Mais la Galerie agréable du monde, n’est-elle pas plus séduisante encore ? L’Europe,
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
32es abattues ornaient la majesté des temples ; ces galeries écroulées dessinaient les places publiques. Là, pour les devoirs resp
28 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)
33 développent à foison des écoles de peintres, des galeries d’exposition, des troupes d’acteurs, des groupes d’écrivains, voire d
29 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
34 dix-huit chambres et s’ouvre vers le lac par une galerie de bois montée sur de hauts pilotis, si vaste que vingt fauteuils can
35eau de pins et l’eau tout de suite, au pied de la galerie. Nous attendions Marcel Duchamp sans trop savoir quand il viendrait,
36t qu’un mythe. En fait, dit-il au déjeuner sur la galerie, tout se passe anarchiquement dans le monde. Les lois ne servent que
37t à quoi je le trouve occupé chaque matin, sur la galerie, fumant sa pipe, et levé avant tous les autres. Il se passe volontier
38ans ma valise ! 7 août. Avant le déjeuner, sur la galerie : — Qu’est-ce que cette catégorie de l’infra-mince dont vous parlez d
39e suite ? Nous sommes en train de déjeuner sur la galerie, au-dessus de l’eau. Entre les troncs des pins, nus jusqu’à la hauteu
40ours de chaleur. Tout le monde est accouru sur la galerie, à la nouvelle, et j’ai dû raconter l’histoire comme si je revenais d
30 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
41ointant vers une porte à la hauteur des premières galeries. Un coup de projecteur fait apparaître sur le seuil un petit homme en