1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1 ses propres actes dont il s’étonne mais qu’il se garde de juger 5 . Il y a véritablement une littérature de l’acte gratuit,
2 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
2pelle vivre. Problème de Dieu, à la base. J’aurai garde de m’y perdre au début d’une recherche qui n’a que ce but de me rendr
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
3 un geste, une nuance du paysage, une image qu’on garde comme un pressentiment. Ce n’est qu’à force de discrétion dans les mo
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
4 plaisent nos jeunes poètes cosmopolites, mais il garde une certaine discrétion, cet air de rêverie d’un homme qui en sait lo
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
5de dix-huit ans, crispé et méfiant, sans cesse en garde contre moi-même à cause des autres desquels il ne fallait pas différe
6 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
6t. Le château royal avec son amiral régent et ses gardes blancs aux casques d’or s’avance en proue, dominant superbement cette
7 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
7ent guère qu’une centaine de curieux, et quelques gardes. Traversant dans sa longueur toute l’immense place, les automobiles p
8 demi-heure, saluées à l’entrée du Palais par les gardes présentant les armes. À ce salut, les quelques députés bourgeois en r
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hölderlin, La Mort d’Empédocle et Poèmes de la folie (octobre 1930)
9e à ce sujet des phrases très frappantes : « L’un garde encore la connaissance au sein d’une flamme plus grande, l’autre seul
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
10e. Le titre de l’exposition, si l’on y prend bien garde, éludait dans une certaine mesure la question délicate de l’existence
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
11des Massis mal informés nous mettaient naguère en garde. Keyserling voit la cause du développement exagéré de la technique da
11 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
12sophe moderne une valeur métaphysique alors qu’il garde pour le moraliste latin la signification d’un accident social réducti
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
13ent guère qu’une centaine de curieux, et quelques gardes. Traversant dans sa longueur toute l’immense place, les automobiles p
14 demi-heure, saluées à l’entrée du Palais par les gardes présentant les armes. À ce salut, les quelques députés bourgeois en r
13 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
15 la trace des figures de son désir. (« Oh ! qu’il garde ses flèches, il ne tuerait qu’un songe. ») La nuit fraîche m’a réveil
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
16. Un appel : l’inspecteur paraît sur son seuil au garde à vous, et débite son rapport en deux minutes. Puis on entre fumer un
15 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
17nds maîtres — par l’État bourgeois. Les Chiens de garde 39 , tel est le titre de son pamphlet — ce sont les philosophes de l
16 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
18t pas si furieux que ça, que la littérature enfin garde ses droits. Aussi n’est-ce point sans une gêne grandissante que l’on
17 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
19jacobine, c’est la révolte de 89, dans ce qu’elle garde de valable et de dynamique ; c’est dès à présent le ressort de la nou
18 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
20lité, dans ses pires errements, le protestantisme garde toujours la possibilité de transcender, de révolutionner ses formes.
19 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Saint-Évremond ou L’humaniste impur, par Albert-Marie Schmidt (octobre 1933)
21’il lui donne parfois libre carrière, qu’il ne le garde point sans cesse à portée d’un coup de patte qu’il s’abandonne lui-mê
20 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
22 en Dieu et sait qu’elle n’y croit pas. Mais elle garde chevillé au cœur le besoin d’obéir à des forces invisibles et de leur
21 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
23n ne peut honorer dignement qu’en se mettant « en garde » dès qu’ils apparaissent. Tenons-nous-en strictement aux doctrines e
22 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
24personne, c’est la révolte de 89, dans ce qu’elle garde de valable et de dynamique ; c’est dès à présent le ressort de la nou
23 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
25assait-il, place de la Concorde, au moment où les gardes mobiles s’ébranlèrent ? [p. 188] Pour résumer la situation en une for
24 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
26 en Dieu et sait qu’elle n’y croit pas. Mais elle garde chevillé au cœur le besoin d’obéir à des forces invisibles et de leur
25 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
27n’avons pas le cœur à ces injures. Le surréalisme garde une valeur de fait-témoin, d’ordre spirituel ; à ce titre, il marque
26 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
28t-ce amour ou défi ? Empédocle n’a rien sauvé. Je garde ma raison. Et, pour le reste, sacrifions aux dieux. ⁂ Un panthéisme a
27 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
29u message d’un romancier : Dostoïevski. Prenons-y garde, une nouvelle constellation monte au zénith de notre âge. Il s’agit m
28 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
30obre et grave dans le Traité de la Cène, ce style garde partout les vertus qui, sans doute, font le plus grand défaut à notre
29 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
312. — Le rôle de toute culture, c’est de monter la garde autour de la mesure vivante d’une civilisation. Par « mesure », nous
30 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
32pose, entre socialiste et chrétien ? Prenons bien garde ici au sens des mots : protestation et justice. Oui, ces mots d’ordre
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
33ulture, de la main ouvrière et de la pensée. Elle garde la culture et rabaisse le travail. Ce faisant elle adopte une attitud
32 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
34érienne lors du plébiscite de la Sarre. Prenons-y garde ! Ces deux faits sont spirituels. Ils révèlent l’existence d’un appel
33 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
35érienne lors du plébiscite de la Sarre. Prenons-y garde ! Ces deux faits sont spirituels. Ils révèlent l’existence d’un appel
34 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
36ent, que Ramuz pose ces questions ; mais que s’il garde en même temps le souci d’expliquer qui nous sommes à nos voisins, c’e
37apable d’attaquer. Elle ne joue que le rôle d’une garde, et par là même, elle est conforme à notre vocation profonde. Garde m
38ême, elle est conforme à notre vocation profonde. Garde montée autour des cols, dirait Liehburg ; milice au service du princi
39e une armée consciente de son rôle particulier de garde neutre. Mais je ne sens pas cette conscience très vivace. Et dès lors
40phrase : Nous sommes chargés symboliquement de la garde du Saint-Gothard : mais c’est pour assurer la liberté de passage, et
35 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au dossier d’une vieille querelle (novembre 1937)
41ommes, on [p. 874] contentera les hommes. Si on y garde la vraie justice, on contentera les dieux. Donc on s’en doit mêler. »
36 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
42 l’herbe, à côté des porte-drapeaux de la Vieille garde du Parti, quatre civils honteux, à la hauteur des bottes. Derrière no
37 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
43 voyage de noces », pour autant qu’il subsiste et garde une signification, représente bien plutôt une volonté de s’évader de
38 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
44ant, ce n’est que d’un jeu qu’il s’agit. Alice en garde la conscience secrète — comme dans le rêve — et peut s’en libérer dès
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
45: « J’ai voulu cela ! » ou bien : « Que Dieu m’en garde ! » Je ne suis pas sûr que la conscience claire soit utile d’une mani
46t était le frère de cette reine, aussi Tristan se garde-t-il d’avouer son nom et l’origine de son mal. Iseut, princesse royale,
40 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
47eur annonce qu’« en historien scrupuleux », il se garde bien de se prononcer. Ce qui revient à dire que la lyrique courtoise
48bstient de tout ce qui est [p. 117] interdit, qui garde son amour secret, et qui meurt de son secret, celui-là meurt martyr. 
49 l’acte sexuel sans consommation, car « celui qui garde (ou reprend) sa semence dans son corps, qu’aurait-il à craindre de la
50ciens Celtes, que l’on confiât les enfants « à la garde d’un personnage qualifié dans une grande maison, la maison des hommes
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
51n’est défendu. De la pudeur, obstacle naturel, on garde ce qu’il faut pour la rhétorique du désir, mais non plus même pour ce
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
52 voyage de noces », pour autant qu’il subsiste et garde une signification, représente bien plutôt une volonté de s’évader de
43 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
53ir qui l’amena au bord de la rivière… » Prenons-y garde : ce moi détesté, c’est la fatalité de l’être individuel, charnel, cr
44 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
54tons : mais vous savez très bien que Zurich seule garde le souci de la vieille foi, celle des saints apôtres et de nos ancêtr
45 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
55qu’on affirme, à savoir la mort des partis. 4. On garde le secret désir — avoué parfois dans le feu de la discussion, lors d’
56intellectuelle impossible partout ailleurs. 5. On garde le secret désir d’arriver à une « prise du pouvoir » de type léninist
46 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
57 faiblesses subites d’un honnête homme. On est en garde, et l’on connaît le système, entièrement relatif aux règles du jeu. I
47 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
58nt tuer, pendant que mes camarades monteraient la garde dans la neige, d’autres hommes seraient assis dans une salle bien cha
48 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
59ent, que Ramuz pose ces questions ; mais que s’il garde en même temps le souci d’expliquer qui nous sommes à nos voisins, c’e
60apable d’attaquer. Elle ne joue que le rôle d’une garde, et par là même, elle est conforme à notre vocation profonde. Garde m
61ême, elle est conforme à notre vocation profonde. Garde montée autour des cols, dirait Liehburg ; milice au service du princi
62que doit être une armée consciente de son rôle de garde neutre. Il s’agit que cette conscience reste vivace. Que l’armée soit
49 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
63uelle espèce d’ordre il s’agissait. Or, prenons-y garde : cette passion maladive pour les choses « simples », elle tend à sup
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
64n spéciale confiée aux Waldstätten — j’entends la garde du Gothard — qui définit l’existence de la Suisse et assure son indép
65a Bourgogne… Vont-ils faillir à leur mission ? La Garde de l’Europe fera-t-elle un coup d’État, et, trahissant l’Empire, devi
66 comme le voulaient les Internationales : si l’on garde le droit de les déborder dans plusieurs domaines, elles gardent aussi
67’est la défense du cœur spirituel de l’Europe, la garde montée autour du drapeau rouge à la croix blanche, où le rouge est co
51 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
68ers [p. 323] d’hommes tiennent encore, montant la garde aux derniers sommets libres, autour du trésor de la Suisse. Oui, nous
69rrive que nous soyons choqués quand un pasteur ne garde pas le ton convenu, le ton convenable. Nous oublions trop facilement
52 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
70e modestement. » Ce qui revient à dire, prenons-y garde, que le [p. 30] mal ne serait pas une réalité spirituelle, mais une m
53 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
71orte ? Il sait qu’il a le temps pour lui, si Dieu garde l’éternité. Quel sera le nouveau plan stratégique du Malin ? Comment
54 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
72n plus de peine à concevoir que le jugement moral garde un sens, et que la personne existe comme un tout, à la fois autonome
73la foi jurée. Sublime astuce, car cette sincérité garde encore le nom d’une vertu. Mais voici comment elle agit dans un monde
55 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
74ir qui l’amena au bord de la rivière… » Prenons-y garde : ce moi détesté, c’est la fatalité de l’être individuel, charnel, cr
56 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
75ays qu’il vient de libérer au péril de sa vie, il garde une espèce de rancœur. Je ne pense pas que le mot soit trop fort. Je
57 1946, Journal des deux Mondes. Avertissement
76 (Il m’arrive d’en tenir de ce genre, mais je les garde pour mon seul usage.) Dans toutes les notes et réflexions que j’ai éc
58 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
77re, moins confinée dans ses moyennes, ni moins en garde contre les tentations de la grandeur. Elle est sérieuse parce qu’elle
59 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
78 noble, agrémentée d’un léger sifflement, mais il garde pour lui son port de tête et sa présence d’esprit indiscernablement i
60 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
79condamné au sur-place épuisant d’un esprit qui ne garde rien d’acquis. Et justement parce qu’il expérimente sans relâche, il
61 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
80hefs, et de bouillantes interruptions de la jeune garde. Les partis, dans les commissions du Congrès et du Sénat, se sont bor
62 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
81assez malheureux ? X. Attaque trop simple, et je garde le point. Tout homme connu vous fera remarquer qu’il se sent méconnu
63 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
82s dialogues. Le critique. Du moins serez-vous en garde contre votre obscurité ? [p. 35] L’auteur. C’est justement ce parti-
64 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
83 faiblesses subites d’un honnête homme. On est en garde, et l’on connaît le système, entièrement relatif aux règles du jeu. I
65 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
84ays qu’il vient de libérer au péril de sa vie, il garde une espèce de rancœur. Je ne pense pas que le mot soit trop fort. Je
66 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
85 gagner au prix de son âme. À l’inverse, qu’il se garde pur, il court le risque de rester inefficace, de n’être point compris
67 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
86hefs, et de bouillantes interruptions de la jeune garde. Les partis, dans les commissions [p. 170] du Congrès et du Sénat, se
68 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
87are, on s’est borné à le punir un peu. Son avocat garde le droit de me dénoncer pour avoir combattu l’hitlérisme, et Aragon l
88calomnier sous un prétexte exactement inverse. Je garde le droit de répondre, et même de rire. Et vous, lecteurs, vous gardez
69 1947, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (5 décembre 1947)
89are, on s’est borné à le punir un peu. Son avocat garde le droit de me dénoncer pour avoir combattu l’hitlérisme, et Aragon l
90calomnier sous un prétexte exactement inverse. Je garde le droit de répondre, et même de rire. Et vous, lecteurs, vous gardez
70 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
91ffecte une certaine part de nos esprits, l’Europe garde encore l’apanage du scepticisme et de l’esprit critique. Les Églises,
71 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
92 qui doivent le suivre, si nous ne restons pas en garde vigilante contre les réflexes totalitaires qui peuvent affecter nos e
72 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
93tière qu’au milieu de la crise actuelle, l’Europe garde la mission de témoigner pour l’homme, d’inventer la synthèse, que pré
73 1948, Suite neuchâteloise. V
94 et Vestric… [p. 55] Portrait d’un général de la Garde prussienne. Souvenirs des tantes de Dresde et de Bavière…   On se tro
95descends exercèrent leurs droits de seigneurs, je garde encore un droit de rêve, d’imaginaire intimité. Voilà un privilège qu
74 1948, Suite neuchâteloise. VII
96agers immobiles, un bras levé… J’habite au Lac de Garde un palais délabré, au-dessus de [p. 73] jardins en terrasses pleins d
75 1948, Suite neuchâteloise. VIII
97 ceux qui prolongent ou qui ouvrent des voies. Je garde ma méfiance pour l’espèce de mensonge qui rend la vie plus petite que
76 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
98agers immobiles, un bras levé… J’habite au lac de Garde un palais délabré, au-dessus de jardins en terrasses pleins de luciol
77 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
99ogie : c’est pourquoi il n’en parle jamais, et se garde bien d’utiliser ses personnages pour exposer des « idées religieuses 
78 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
100un acte enfin, quelque chose de concret… Et je me garde de sous-estimer la puissance des philatélistes. Mais si Strasbourg ac
79 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
101un acte enfin, quelque chose de concret… Et je me garde de sous-estimer la puissance des philatélistes. Mais si Strasbourg ac
80 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
102un acte enfin, quelque chose de concret. Et je me garde de sous-estimer la puissance des philatélistes. Mais si Strasbourg ac
81 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
103 ne peut nous en priver ; même en prison, l’homme garde la liberté de penser, de penser ce qu’il veut, de penser à ce qu’il v
82 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
104n va dire ?… » avec un sourire inquisiteur. Je me garde de répondre. Finalement, Gide en riant : « On va dire que c’est un co
83 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
105ne pareille situation, l’Américain se met sur ses gardes et commet des fautes méthodiques. Il multiplie les enquêtes minutieus
84 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
106ne pareille situation, l’Américain se met sur ses gardes et commet des fautes méthodiques. Il multiplie les enquêtes minutieus
85 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
107onquête. Allaient-ils faillir à leur mission ? La garde de l’Europe allait-elle faire un coup d’État et, trahissant l’Empire,
108ommés « capitulations ». Ils formaient souvent la garde royale. C’est ainsi que les gardes suisses furent les derniers à prot
109ient souvent la garde royale. C’est ainsi que les gardes suisses furent les derniers à protéger Louis XVI contre l’émeute popu
86 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
110 dénonce le « culte de la personnalité », mais se garde bien de faire raser le Mausolée de la Place Rouge. 9. K. justifie sa
87 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
111tiens leurs sujets : il leva le bras, et deux des gardes se jetèrent dans le vide, pour s’écraser sur le sol rocheux. Puis il
112evait d’un second signe livrer à la mort toute la garde des créneaux : l’autre le pria de n’en rien faire, tout en confessant
88 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
113iétique — sur tous les peuples de la Terre, et il garde aussi vive que jamais l’ambition de les convertir. Là encore, point d
89 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
114 écoles issues de l’hindouisme. Or, prenez-y bien garde : dès le moment où la réalité du corps et de la matière est affirmée
90 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
115inante ? De cela sans doute que Rudolf Kassner se garde bien de poser les problèmes dans nos catégories psychologiques. Il pr
116le que revêt la sociabilité chez le solitaire qui garde ses distances… » Finalement, je crois bien que Kassner est à peu près
91 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
117profondi dans l’exégèse de chaque auteur, mais il garde le mérite d’être complet : pas un auteur valable ne me paraît avoir é
92 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
118 faiblesses subites d’un honnête homme. On est en garde, et l’on connaît le système, entièrement relatif aux règles du jeu. I
93 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
119i doit être l’Exception : Au soldat qui monte la garde aux frontières, est-il permis de se marier ? Un tel soldat ose-t-il —
94 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
120n va dire ?… » avec un sourire inquisiteur. Je me garde de répondre. Finalement, Gide, en riant : « On va dire que c’est un c
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
121inante ? De cela sans doute que Rudolf Kassner se garde bien de poser les problèmes dans nos catégories psychologiques. Il pr
122le que revêt la sociabilité chez le solitaire qui garde ses distances… » Finalement, je crois bien que Kassner est à peu près
96 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
123on ne donne jamais au peuple cette leçon. On s’en garde !) Les spirituels hindous cherchent le samahdi, qui est l’absorption
124u l’abêtissement spirituel. Eux sont tellement en garde contre l’illusion, qu’ils l’ont mise en facteur commun dans tout ce q
97 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
125euse que rationnelle et « scientifique », elle se garde de la déclarer, mais trahit constamment son intime conviction par des
98 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
126ris de mon Père. (Jean, XV, 9, 13, 15.) Celui qui garde mes commandements, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
127 faisons savoir à tous et à chacun, pour qu’on en garde le souvenir perpétuel, qu’en examinant les écrits des anciens histori
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
128. Cette Confédération d’États sera placée sous la garde d’un Conseil de l’Europe composé de six Conseils provinciaux et d’un