1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Paul Colin, Van Gogh (août 1925)
1e que c’est donc ? » Ses premiers dessins sont de gauches copies de Millet. Mais son manque de talent ne le rebute pas. Une div
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cocteau, Rappel à l’ordre (mai 1926)
2 Cocteau le sait, et pour varier il tire tantôt à gauche tantôt à droite, sur Barrès, sur Wagner, sur quelques fantômes, sur l
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
3 recul par rapport à ses idées, on le sent un peu gauche encore dans les positions conquises. Il n’empêche que son livre manif
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
4dans cette doctrine, dans ces œuvres, à droite, à gauche, — nulle part sur cette terre où l’orgueil des hommes croit pouvoir n
5 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
5n qui ne devrait pas déplaire aux doctrinaires de gauche, lesquels ont coutume de promettre à leurs électeurs une organisation
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
6ien inutile. Pourtant je sais qu’à droite comme à gauche, ils sont plus nombreux qu’on ne le pense, ceux qui refusent d’être c
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
7pas un parti. Tout extrémiste, de droite comme de gauche, se trouve être dans une certaine mesure un anarchiste s’il défend so
8 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
8tte aux sarcasmes des extrémistes de droite et de gauche, n’en apparaît que plus pur. « Noms de clowns qui me viennent l’espri
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
9ter un quart de tour à droite, un quart de tour à gauche ; pirouetter seuls sur place ; de nouveau frapper le sol des talons,
10 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
10uart de tour à droite, un [p. 95] quart de tour à gauche ; pirouetter seuls sur place ; de nouveau frapper le sol des talons,
11 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
11 des nuages troués de petits poissons. À [p. 133] gauche je domine un pesant pont de pierre rougeâtre, trois arches dont les p
12 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
12.) Jardin anglais. Soudain, des pelouses filent à gauche et à droite entre des hêtres rouges, piquées au loin de massifs éclat
13 s’éclaire, nous y sommes : cent fenêtres, sur la gauche, dans une façade de grès Louis XV. Nous la longeons, nous montons une
13 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
14double péril qui menace une génération : péril de gauche et péril de droite, pourrait-on dire, afin de simplifier. M. Thierry
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
15xisme faux ? Il reste à faire la révolution. Ni à gauche, ni à droite, il n’y a rien pour nous. Nous nous plaçons à l’origine
15 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
16vue le Christianisme social qui représente l’aile gauche intellectuelle du protestantisme, s’attarde aux solutions réformistes
16 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
17t presque synonyme de matériel. Un bras cassé (le gauche) ; l’humiliation de la chute, l’angoisse d’être diminué, les difficul
17 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
18u point de vue de la politique, car les partis de gauche ne prennent guère au sérieux leur intelligentsia, mais du point de vu
18 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
19sont socialistes (juillet 1933) c « Toujours à gauche, mais pas plus loin ! » Il y a des gens qui sont nés avant 1850, on
20eur en vouloir. Il y a des gens qui ont le cœur à gauche et qui croient y voir une indication politique : c’est une espèce de
21 autre intention claire que de prendre toujours à gauche, on arrive fatalement devant la Banque d’État. Juste à temps pour voi
19 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
22t être des intérêts ont cédé la place aux gens de gauche qui défendent ce qu’ils croient être des idées) ne remplit pas ces de
20 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
23lupart des « lois scientifiques » qu’on invoque à gauche et à droite pour justifier les trahisons de la personne, n’existent r
21 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
24partis politiques ne possèdent, il est vrai, ni à gauche ni à droite, aucune définition de l’homme 5 . C’est peut-être une rai
25allet si mal réglé que dansent les droites et les gauches. Changeons de plan ! Reposons la question politique dans une perspect
22 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
26tion tortueuse. « Où veut-il en venir ? Va-t-il à gauche ? à droite ? Est-il rouge, est-il blanc ? Il est contre les communist
23 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
27 [p. 79] IV Ni ange ni bête : ni gauche ni droite (Fondements théologiques d’une action politique) 18 En
28e c’est là son partage et qu’il faut s’y tenir. À gauche, on dit que si l’homme est une bête, son but est toutefois de devenir
29’amour du prochain. Ni ange ni bête, ni droite ni gauche. Pessimisme quant aux fins terrestres, mais impliquant l’activité de
24 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
30ste. Le communiste prend au tragique « jusqu’à la gauche » son sort terrestre. C’est que le salut, pour lui, est lié au succès
25 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
31st en passe de devenir la nouvelle mystique de la gauche. Cette mystique est d’autant plus vive qu’elle se développe — proviso
32es premiers développements d’une intolérance « de gauche », d’un goût morbide de « l’autorité » confondue avec la tyrannie éta
33, groupez-vous ! » proclament alors les ligues de gauche. On se groupe. Pour se reconnaître, on adopte un insigne, une chemise
34 pouvoir le leader des antifascistes, un homme de gauche bien entendu, un fils du peuple. Le triomphe de l’antifascisme s’appe
35chie primant les libertés individuelles ; ceux de gauche, parce qu’il concrétise certaines aspirations collectivistes. Il sati
26 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
36? Il reste à faire la révolution — la vraie. Ni à gauche, ni à droite, il n’y a rien pour nous. Nous nous plaçons à l’origine
27 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
37que. On dit souvent (surtout les intellectuels de gauche) que le Français est « passionnément attaché à l’égalité ». C’est ine
28 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
38n pour indépendants de ses fins. Qu’ils soient de gauche, du centre ou de la droite, nous les voyons préconiser les mêmes form
29 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
39qui se demandent encore, par exemple, s’il est de gauche ou de droite, alors qu’il est du diable, et que c’est en chrétiens qu
30 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
40de ses buts proprement sociaux. Il a fait de la « gauche » un parti négatif, anticlérical d’abord. Il a créé dans le pays une
41e dans une large mesure l’impuissance du parti de gauche à penser le monde moderne et la situation concrète de la France en te
42r les questions par rapport à une droite et à une gauche également condamnées. Par ce seul refus, ils opèrent déjà ce que le v
43taient données pour des doctrines de droite ou de gauche. Mais c’est précisément ce genre d’adhésion sentimentale que les deux
44it, de même, se voit qualifié de fasciste par les gauches, et de bolchevik par les droites. Preuve qu’il y a dans ces deux grou
45 voulu voir en elle les critiques de droite et de gauche, victimes de la confusion que j’ai dite. « Ce ne sont pas ceux qui [p
31 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
46 la France, « la vraie », aux partis de droite. À gauche, on fait volontiers passer la fidélité au parti avant la fidélité au
47 s’excitent sur les hebdomadaires de droite et de gauche, où s’expriment ces idéologies. L’influence de ces feuilles n’est plu
48es » !) À lire les revues et les hebdomadaires de gauche ou de droite, rédigés par des intellectuels, on est bien forcé d’avou
49tit jeu pour les débutants — les intellectuels de gauche n’ont rien trouvé de mieux que le mot de « fasciste », qui est ridicu
50la puérilité des réformes que l’on nous propose à gauche et à droite. Nous dirons, encore plus simplement, à ceux qui nous rep
32 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
51e, ils se sont jetés dans le premier parc venu, à gauche ou à droite, et depuis lors y bêlent d’une voix aigre et anxieuse, to
52ont compris le péril totalitaire (de droite ou de gauche) ce n’est pas « d’adhérer » à quelque anti-fascisme, mais de s’attaqu
33 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
53attre à la fin dans les colonnes des magazines de gauche, pâture des bourgeois snobs. Nous avons vu ce spectacle indécent : le
34 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
54té contre lui des clercs de droite, des clercs de gauche, et de la foule. Pourquoi n’a-t-il pas dit seulement : Mon royaume n’
55les voies d’un fascisme culturel, de droite ou de gauche, et qui saura leur imposer un conformisme monstrueux, ou le silence.
35 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ni gauche ni droite (août 1935)
56 [p. 305] Ni gauche ni droite (août 1935) q Kellermann à Valmy entraîne ses troupes au
57alent ces mystiques détachées du réel ? Je vois à gauche la peur de Chiappe, et à droite, la peur de la gauche. Je vois à droi
58he la peur de Chiappe, et à droite, la peur de la gauche. Je vois à droite une tentation fasciste, trop faible encore pour ose
59sciste, trop faible encore pour oser s’avouer ; à gauche une peur du fascisme assez forte déjà pour que la masse accepte l’idé
60l derrière la droite, et M. Litvinoff derrière la gauche. Je leur devine quelques intérêts convergents, du côté d’Hitler par e
61que n’a pas tort ? — Certes, il a tort disent les gauches ; et c’est à cause de la mystique. Et Staline, disent les droites, a
62s qui encombre la vie politique et qui empêche, à gauche comme à droite, de nommer les vrais adversaires. (Je ne vois que Cham
63mal menti, jamais avec plus d’enthousiasme. Ni la gauche ni la droite ne pourront aboutir à une doctrine constructive tant qu’
36 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
64ue, à l’article du Temps, à un cerveau d’homme de gauche ou d’homme de droite. D’abord « impérialisme » : c’est sans nul doute
37 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
65 populiste à droite, et la déviation économiste à gauche. Elles conduisent Lénine à se séparer des populistes et des économist
66ses concrètes de l’Ordre nouveau. Avis à ceux, de gauche ou de droite, qui se vantent imprudemment de ne pas savoir où ils von
38 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). À propos du 14 juillet (juillet-août 1935)
67onyme aujourd’hui — à droite, étatiste demain — à gauche, dans l’un et l’autre cas destructeur de la liberté des personnes, de
68structeur du sentiment patriotique, destructeur à gauche et à droite des forces vives du pays. À l’heure présente, une chose e
69availle pour M. de Wendel. Et si les militants de gauche et de droite l’ignorent encore, c’est en vertu d’une double erreur, q
70mps : Erreur sur la tactique : lorsqu’on voit la gauche et la droite proclamer la priorité du « plan d’action » sur la doctri
71 d’action » sur la doctrine, on est sûr que cette gauche et cette droite travaillent en fait pour le désordre, et que les seul
72position stérile et périmée de la droite et de la gauche parlementaires. Seulement, cela se complique cette fois de matraques
73 Banque de France est contre la patrie, quand les gauches auront compris que la peur de Chiappe n’est pas un programme, sonnera
39 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
74r des opinions toutes faites prises à droite et à gauche dans des journaux dont l’éloge n’est plus à faire. Mais nous sommes e
75 tout le remue-ménage des « regroupements » de la gauche, aboutissant à cette union panique qui s’appelle le Front populaire,
76 — dans le brave colonel de la Rocque. 2. — Une gauche et une droite pour changer Et tout cela, dira-t-on, pour retomber dan
77re, quelque chose bouge. Naguère, la droite et la gauche, c’étaient deux oppositions nécessaires à l’équilibre d’un centre qui
78ue chose », cela se traduit en fait par un vote à gauche ou à droite. C’est ainsi que la gauche et la droite cessent lentement
79 un vote à gauche ou à droite. C’est ainsi que la gauche et la droite cessent lentement de jouer le rôle convenu d’opposition
80isent la France depuis 150 ans. Il n’y a plus une gauche généreuse et une droite « réaliste » plus symboliques qu’efficaces, a
81stes. Notons aussi que les Fronts de droite et de gauche ne traduisent plus exactement la vieille opposition des blancs et des
82ions se dessinent. Mais alors, si la droite et la gauche deviennent les vrais foyers de la vie publique, et si d’autre part le
83t Croix-de-Feu valent aussi pour l’état-major des gauches, Daladier, Blum, le Comité de Vigilance des intellectuels antifascist
84nde est peut-être tragique. Celle de nos chefs de gauche est certainement tragi-comique, et même à un degré que le simple lect
85la chute de Laval, et la prise de pouvoir par les gauches qui s’en suivrait. La plus lourde menace qui pèse sur le Front popula
86erre civile, combinaisons imprévues d’éléments de gauche et d’éléments de droite 28 , ou simple déchaînement de démagogies éle
87elle n’apparaisse, qui ne soit ni de droite ni de gauche, mais qui apporte la solution des problèmes qui se posent concrètemen
88her d’abord si ces problèmes sont de droite ou de gauche. Cette troisième force existe-t-elle ? Je me bornerai à citer un fait
89 seule question décisive n’a été posée ni par les gauches ni par les droites : c’est la question que pose l’antagonisme actuel
90se dessinent. Dans divers milieux de droite et de gauche 29 , nous voyons apparaître une critique du stalinisme considéré comm
91ctrinaux qui caractérisent les chefs, il existe à gauche et à droite une masse croissante d’hommes qui savent ce qu’ils ne veu
92 de plus frappant que cette communauté de refus à gauche et à droite, parmi les troupes. Il est temps de donner à ces troupes
40 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
93à lutter, aussi, contre tous les entraînements de gauche ou de droite, pour avancer, pour dépasser ces vieilles hantises senti
41 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
94contrôlable. Je pense que tous les historiens (de gauche, de droite ou de Moscou) s’accorderont à reconnaître que l’arme de la
42 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
95 sur lequel s’accordent aujourd’hui les clercs de gauche et de droite, ou encore de Sirius, et les laïcs marxistes et capitali
43 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
96 et de donner de nouveaux arguments aux partis de gauche ou de droite. Or s’il est vrai que les Soviets avaient en 1920 l’âge
44 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
97« pratiques » ou d’arguments appris à droite et à gauche ; nous prétendons juger objectivement, rationnellement, etc., et nous
45 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
98ent ! Et si la droite ignore ce que « touche » la gauche, voilà la droite aussi qui du coup se distingue, et l’on peut tendre
46 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
99é déjà qu’en politique, gens de droite et gens de gauche utilisent les mêmes formations de combat, partis ou ligues, les mêmes
47 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
100le était honnête, serait encore plus gênée que la gauche par ce portrait de l’URSS fascisée et embourgeoisée. Mais nous, perso
48 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
101o-fascisme de droite ou un pseudo-démocratisme de gauche qui cherche à l’instituer en France, avec l’appui des Forges ou avec
49 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
102la] France, « la vraie », aux partis de droite. À gauche, on fait volontiers passer la fidélité au parti avant la fidélité au
103 s’excitent sur les hebdomadaires de droite et de gauche, où s’expriment ces idéologies. L’influence de ces feuilles n’est plu
104es » !) À lire les revues et les hebdomadaires de gauche ou de droite, rédigés par des intellectuels, on est bien forcé d’avou
105tit jeu pour les débutants — les intellectuels de gauche n’ont rien trouvé de mieux que le mot de « fasciste », qui est ridicu
106la puérilité des réformes que l’on nous propose à gauche et à droite. 7. Nous dirons, encore plus simplement, à ceux qui nous
50 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
107ar remarquer qu’hors de chez eux, les termes de « gauche » et « droite » ne signifient plus grand-chose, si tant est qu’ils ai
108ls aient jamais signifié les mêmes choses qu’ici. Gauche et droite, en France, c’est laïcisme ou cléricalisme 53 . Cela ne dit
109gne, mais c’est à cause des jésuites.) L’homme de gauche, en France, croit que fascisme égale droite, parce que l’Huma et le P
110gatoire et de la démagogie populiste.) L’homme de gauche est renforcé dans sa croyance par le spectacle des sympathies plus ou
111d’en sortir ? Finira-t-on par faire comprendre, à gauche et à droite, à quelques-uns, que le stalinisme et le fascisme ne sont
112e sont pas des pôles contraires (comme l’ancienne gauche et l’ancienne droite), mais deux aspects de plus en plus semblables d
113ais le plus difficile reste à faire : éclairer la gauche et la droite sur la nature essentiellement socialiste des fascismes.
114ité de son attachement à ce que nous nommons la « gauche ». Mais peut-on se fonder sur ces seuls faits, historiquement indiscu
115é français, que le fascisme est un mouvement « de gauche » ? Certes non. Car il serait trop facile de répliquer que Mussolini
116rt socialiste. Le chef fasciste : un homme « de gauche » Cette fatalité historique, à laquelle cèdent tous les mouvements de
117n individuel des véritables hommes d’action de la gauche. Qu’on se rappelle Noske, député socialiste, porté par la révolte des
118elle a eu Bonaparte, qui lui aussi venait de la « gauche ». Le national-socialisme est le socialisme total Le secret de la «
51 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
119d’une ligne générale à défendre contre droites et gauches, mais un Hébert n’est pas de la taille d’un Röhm ou d’un Strasser, ni
52 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
120te, un mur qui fait digue, une haie de tamaris. À gauche, l’océan invisible derrière le mur ; à droite, des marais salants ave
53 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
121mbre de ses deux tilleuls, la margelle du puits à gauche, où repose une vieille chatte, le chai à droite. Au delà de la cour,
122otique, républicaine, et tolérante. La droite, la gauche, et une certaine espèce d’intelligence, ou d’ironie… Pour de tels hom
123 d’explosion. (Deux petites pompes, à droite et à gauche de l’appareil, assurent en principe la pression du gaz. On risque tou
124ur les trois chaises, un tout à droite, un tout à gauche, le troisième, qui est le président, derrière la table. Embarrassés d
125es qui me [p. 45] cachaient la mer bruyante, à ma gauche. Un brouillard vague flottait sur les marais. « Le Peuple », me disai
126 reprises un petit fait amusant. Les bourgeois de gauche ou de [p. 62] droite parlent volontiers de la nécessité de « sauver l
127bourgeoisie conservatrice, alors que la presse de gauche ne reflète nullement la mentalité [p. 74] ni les conversations popula
54 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
128 massée au pied des rochers, en retrait sur notre gauche. À peine s’il nous en vient quelques rumeurs de gare, un coup de trom
129uniste dans ce pays, c’est tout simplement être à gauche, le plus à gauche qu’il est possible. S’il en est bien ainsi, me dis-
130s, c’est tout simplement être à gauche, le plus à gauche qu’il est possible. S’il en est bien ainsi, me dis-je, on peut redout
131se présentera un jour ou l’autre comme l’homme de gauche à poigne ? J’ai questionné à ce sujet quelqu’un qui connaît bien son
132ler cette pauvreté ou cette anarchie relâchée, si gauche que soit son expression, suffit tout de même à recréer une maigre app
133curés d’obscurantisme, il ne veut pas d’ennemis à gauche parce que la gauche, c’est le parti de la Raison et du Progrès, qui n
134e, il ne veut pas d’ennemis à gauche parce que la gauche, c’est le parti de la Raison et du Progrès, qui naît de la Science. C
135conomiques, évolution de l’Histoire, mythes de la gauche et de la droite, divinité du Führer, omniscience du Duce, etc.) Toute
136ur les affiches du « centre » et sur celles de la gauche. (Car la droite n’ose pas dire son nom dans ce canton.) Les partis de
137e pas dire son nom dans ce canton.) Les partis de gauche ont fait liste commune : cela s’appelle le front antifasciste. Je rec
55 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
138 striées de bandes blanches des HBM s’ordonnent à gauche et à droite, majestueuses et populeuses. Pour la première fois, je tr
139dée de marronniers qui la traverse. À droite et à gauche, des ruelles s’en [p. 239] vont dans le désordre des baraquements de
140ès-midi, première incursion dans le centre — rive gauche, boulevards, Champs-Élysées. Ville des souvenirs ! Rien n’a bougé. Le
56 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
141Est-ce d’abord une question politique ? Culture à gauche, brutalité stupide à droite, — ou inversement ? Ils ont bien l’air de
57 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
142curés d’obscurantisme, il ne veut pas d’ennemis à gauche parce que la gauche, c’est le parti de la Raison et du Progrès, qui n
143e, il ne veut pas d’ennemis à gauche parce que la gauche, c’est le parti de la Raison et du Progrès, qui naît de la Science. C
144conomiques, évolution de l’Histoire, mythes de la gauche et de la droite, divinité du Führer, omniscience du Duce, etc.) Toute
145ur les affiches du « centre » et sur celles de la gauche. (Car la droite n’ose pas dire son nom dans ce canton.) Les partis de
146e pas dire son nom dans ce canton.) Les partis de gauche ont fait liste commune : cela s’appelle le front antifasciste. Je rec
58 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
147s non plus au nom de la droite française ou de la gauche allemande émigrée, mais au nom du principe fédéral que nous avons à i
59 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
148ses deux [p. 65] tilleuls, la margelle du puits à gauche, où repose une vieille chatte, le chai à droite. Au-delà de la cour,
149otique, républicaine, et tolérante. La droite, la gauche, et une certaine espèce d’intelligence, ou d’ironie… Pour de tels hom
60 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
150anco parce qu’il est soutenu par le fascisme ; la gauche Caballero, parce qu’il est soutenu par le communisme. Les journaux de
151il est soutenu par le communisme. Les journaux de gauche n’annoncent que des victoires gouvernementales ; seuls les ennemis de
152s. Unamuno qui avait parlé « à droite » meurt « à gauche ». D’ailleurs on ne s’occupe plus que de David Windsor. Il y a là que
153la non-intervention dans le sens d’abstention. La gauche exige la non-intervention dans le sens de non-abstention. L’extrême-g
154cher vers les borgnes de droite ou les borgnes de gauche… ⁂ On connaît le choix de l’Ordre nouveau : contre le fascisme et con
61 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
155éforme de l’État qu’on nous propose à droite et à gauche depuis quelques années échouent contre ce dilemme, insoluble dans la
62 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
156ière à la question courante : le régime est-il de gauche ou de droite ? Voici : le régime est beaucoup plus à gauche qu’on ne
157de droite ? Voici : le régime est beaucoup plus à gauche qu’on ne le croit en France, et un peu moins qu’on ne le croit chez l
158u bien le ressentiment n’est pas le seul fait des gauches ; ou bien l’hitlérisme est de gauche. Dans les deux cas, nos droites
159ul fait des gauches ; ou bien l’hitlérisme est de gauche. Dans les deux cas, nos droites se trompent.   Les étudiants. — Dans
160à lutter, aussi, contre tous les entraînements de gauche ou de droite, pour avancer, pour dépasser ces vieilles hantises senti
161des Wandervögel d’autres temps. Pauvre Allemagne, gauche et raidie dans un orgueil qu’on lui apprend, qu’elle croit viril (com
63 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
162pe, le Traité de Versailles, la décomposition des gauches, le double jeu du grand capital soutenant Hitler contre les marxistes
64 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
163o-fascisme de droite ou un pseudo-démocratisme de gauche qui cherche à l’instituer en France, avec l’appui des Forges ou avec
65 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
164d’une ligne générale à défendre contre droites et gauches, mais un Hébert n’est pas de la taille d’un Rohm ou d’un Strasser.) M
66 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
165araît souvent bien proche de la véritable extrême gauche française (communistes exclus) quand il s’agit de thèses objectives e
67 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
166e, ils se sont jetés dans le premier parc venu, à gauche ou à droite, et depuis lors y bêlent d’une voix aigre et anxieuse, to
167ont compris le péril totalitaire (de droite ou de gauche) ce n’est pas « d’adhérer » à quelque antifascisme, mais de s’attaque
68 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
168u comme dit Platon dans le Banquet : « l’amour de gauche ». ⁂ Tout ceci m’amène à conclure — quels qu’aient pu être mes scrupu
169ir comme avant, il dort dans le même lit, du côté gauche. Pendant encore quatre mois, il dormira du côté droit, après ils dorm
170ient à un carrefour. Il hésite entre le chemin de gauche et celui de droite Il s’engage dans celui de gauche, malgré l’avertis
171uche et celui de droite Il s’engage dans celui de gauche, malgré l’avertissement gravé sur une croix qui se dresse devant lui.
172ienne, où vous avez longtemps triomphé ; celle de gauche était la voie de la chevalerie célestielle, et il ne s’agit plus là d
69 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
173lution actuelle, l’usure de la droite, puis de la gauche à l’épreuve alternée du pouvoir, la décomposition des « blocs », cell
174tensité comparable. Les partisans de droite et de gauche seraient fondés à nous dire aujourd’hui : « Vous avez très bien vu po
70 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
175qui se demandent encore, par exemple, s’il est de gauche ou de droite, alors qu’il est du diable, et que c’est en chrétiens qu
71 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
176s non plus au nom de la droite française ou de la gauche allemande émigrée, mais au nom du principe fédéral que nous avons à i
72 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
177ien connues, telles que bon ou méchant, droite ou gauche, ami de l’ordre ou esprit subversif. Ils exigent toujours des choses
73 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
178emps : totalitarisme ou fédéralisme (et non point gauche [p. 179] ou droite, capitalisme libre ou étatisme, communisme ou fasc
74 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
179ts politiques, économiques, parlementaires. 2. Ni gauche ni droite. — Les centralisateurs et les régionalistes ont également t
180 parti de la santé fédéraliste ? Il ne sera ni de gauche ni de droite. Car sous l’opposition, indéfendable en théorie, des cen
181ment peut-on se dire encore « de droite » ou « de gauche » au lendemain de la guerre d’Espagne et du Pacte germano-russe ? Les
182et en tout héroïsme, au nom d’une droite et d’une gauche extrémistes qui, dès « l’affaire » liquidée, ont démasqué leur fructu
183 devise humoristique du méridional : « Toujours à gauche, mais pas plus loin. » Pourquoi est-ce comique ? Parce que l’histoire
184difier ces positions toutes relatives que sont la gauche et la droite. Affirmer dans l’absolu une position relative, si [p. 21
75 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
185n. Après avoir eu mal à droite, nous aurons mal à gauche — c’est la dialectique de l’Histoire — faute de concevoir un équilibr
76 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
186evint après quelques semaines, il dit : — Mon œil gauche est perdu, et mes côtes cassées me font encore souffrir, ne m’en veux
77 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
187s gouttes de la visière glissent d’un coup sur la gauche quand on lève un [p. 37] peu le nez pour voir si rien ne vient. Non,
78 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
188 » La Hollande écrasée. Je traîne encore la jambe gauche, suite de cette déchirure du ménisque. On me renvoie à Berne. [p. 6
189te, agit, et des contacts sont pris à droite et à gauche. Vertige de sentir une idée qui s’incarne, qui « prend corps ». Dim
79 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
190oïque des requetes de droite et des démocrates de gauche… J’écris ceci à la frontière espagnole, sous le regard peu rassurant
191 rues stratégiques de Paris, T. ex-militant de la gauche, lui répondit avec un demi-sourire et sans retirer son mégot, que de
80 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
192noir, se dressaient les gratte-ciel livides. À ma gauche, les caïmans se sont mis à produire un bruit que nul mot d’aucune lan
81 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
193tilateur pivotant sur son axe [p. 132] promène de gauche à droite, de droite à gauche, une lente caresse fraîche. Je suis seul
194 [p. 132] promène de gauche à droite, de droite à gauche, une lente caresse fraîche. Je suis seul, en vacance pure. Et pourquo
195 plus froid que le Nord, les voitures circulent à gauche, et au lieu de dire au téléphone allô, on dit : olla / Je vais regard
196fier d’avance en termes européens de droite et de gauche. Il prendra l’argent du Jockey pour armer les faubourgs contre les li
197it. Elle tient la gerbe bien serrée dans son bras gauche, elle est très belle et va pleurer. C’en est trop. Je lui arrache une
82 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
198nfluence demeure considérable dans la presse de « gauche modérée ». Et d’autres pensent que non, ainsi Glenway Wescott, qui vi
83 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
199e des Républicains, tout en gardant un œil sur la gauche naissante, le Sénat, le Congrès, les fonctionnaires et la presse. Mai
84 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
200lisme, démocrates et totalitaires de droite et de gauche pourront trouver la plénitude de leurs idéaux incomplets, séparés, et
85 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
201chement indéfectible aux principes généraux de la gauche ou de la droite. Posez la question d’une répartition des huiles et sa
86 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
202upes à leur tour se sont morcelés sur leurs ailes gauche et droite, en « libéraux » et « fondamentalistes ». Et plus ces group
87 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
203chement indéfectible aux principes généraux de la gauche ou de la droite. Posez la question d’une répartition des huiles et sa
88 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
204re lesquelles se déplacent lentement, de droite à gauche, de gauche à droite, entre 100 et 130 à l’heure, des millions de larg
205es se déplacent lentement, de droite à gauche, de gauche à droite, entre 100 et 130 à l’heure, des millions de larges voitures
206argnez une vie !… Gardez votre droite… Dépassez à gauche… Avez-vous pensé à l’anniversaire de votre femme ?… Donnez-lui un asp
89 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
207l n’est plus même de droite comme hier, il est de gauche, ou « dans la ligne », il se range au nouveau conformisme. Dans telle
208tés. Voilà ce qu’on nous prépare à droite comme à gauche, avec cette minutie sourde et aveugle aux indications du réel qu’appo
209 la presse les gênent, et les partis — surtout de gauche, et l’imprévu de l’invention dans les arts ou de la découverte dans l
90 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
210x attitudes humaines possibles. Ce ne sont pas la gauche et la droite, devenues presque indiscernables dans leurs manifestatio
211estons les bras ballants, regardant à droite et à gauche comme s’il n’y avait rien devant nous. Quand le monde attend de nous
212l’opposition chaque jour moins convaincante d’une gauche qui défend la contrainte et d’une droite qui revendique les libertés 
91 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
213que instant d’une sorte d’hémiplégie, soit que la gauche réussisse à paralyser la droite, ou l’inverse, l’Europe est pratiquem
214nation. Il est bien clair que ni la droite, ni la gauche, ni le centre, aujourd’hui, ne sont capables de créer l’union. Aucun
215parmi lesquels les chefs des deux fractions de la gauche et de la droite du parti. Hier encore, M. Léon Blum écrivait dans Le
216au-dessus d’un frac noir, Winston Churchill. À ma gauche, à ma droite, quelques profils d’amis, ce jeune ancien ministre socia
217 Mariage de qui ? Peut-être de Churchill et de la gauche continentale ? Ou des vieux hommes d’État et des générations formées
218eptiques, les réactionnaires, les sectaires de la gauche ou du grand capital, les nationalistes honteux ou les imprudents utop
219mmun. Nous ne voulons l’Europe ni de droite ni de gauche, ni du centre, ni surtout sans partis : [p. 141] mais au contraire fé
92 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
220nation. Il est bien clair que ni la droite, ni la gauche, ni le centre, aujourd’hui, ne sont capables de créer l’union. Aucun
93 1948, Esprit, articles (1932–1962). Thèses du fédéralisme (novembre 1948)
221l’opposition chaque jour moins convaincante d’une gauche qui défend la contrainte et d’une droite qui revendique les libertés 
94 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
222ou protestante, ou française, ou allemande, ou de gauche, ou de droite — ou ne sera pas. Vous êtes là pour qu’elle soit, pour
95 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
223ondateurs de la Confédération, croisant leur main gauche tandis qu’ils lèvent la droite vers le ciel. Avec ce geste est née la
96 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
224s prébendes ou des poignées de main distribuées à gauche et à droite. On ne saurait guère imaginer magistrats plus démocratiqu
225. Le groupe des Jeunes Paysans constitue son aile gauche. Quant aux Indépendants, ils se distinguent par un esprit d’entrepris
226d en idées neuves et parfois révolutionnaires. La gauche socialiste professe un marxisme très modéré. Elle a renoncé à l’antim
227utres pays, et le critère de distinction entre la gauche et la droite réelles devrait être cherché plutôt dans l’attitude des
97 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
228 traduit-on « à droite », coopératives dit-on « à gauche ») puis avec les corps de métier. Au xive siècle, l’orfèvrerie appar
98 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
229 découvrent frères et complices des insulaires de gauche et de droite, des communistes, des neutralistes, et des nationalistes
99 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
230n même temps, l’opposition à l’Europe augmente, à gauche comme à droite. Elle répète que les quelques hommes d’État français q
100 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
231 de frères ennemis. Accusé de cléricalisme par la gauche, de « progressisme » par la droite, dénoncé par un Togliatti comme « 
232rtre de Matteotti — était en réalité un « tory de gauche », selon le mot de M. Eden, un catholique laïc et démocrate, et bien