1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
1s les invasions germaniques, on vit reparaître en Gaule des [p. 66] modes et des goûts qui avaient été ceux des Celtes. 16  »
2 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
2andis que César devait en retrouver des traces en Gaule. Cette identité primitive, peut-être, cette parenté certaine au dépar
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
3ement inaccessibles aux Celtes. La conquête de la Gaule par César va marquer le début de la fusion séculaire du monde contine
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
4par le rivage de l’océan septentrional jusqu’à la Gaule Belgique et au fleuve Rhin qui descend de l’occident, puis jusqu’au D
5nces de Languedoc et de Gascogne ; le reste de la Gaule, la poitrine ; les bras, l’Italie et la Grande-Bretagne ; le ventre,
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
6rte-toi maintenant en esprit plus loin ; toute la Gaule, limite extrême de notre continent, et la Grande-Bretagne, projetée h
7bre ni sûr. … Qui eût jamais pensé que le roi des Gaules dût vivre en une geôle britannique, et peut-être y mourir ? Et voici
8 de France, avec les autres rois et princes de la Gaule, ayons une voix dans l’Assemblée elle-même, nous, rois et princes de
6 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
9amnites, les Étrusques, les Gaulois cisalpins. La Gaule et la Germanie n’étaient que républiques et principautés. L’Espagne o
10ux hommes illustres. Il en a été de même dans les Gaules et dans l’Espagne. Mais ce courage que les historiens n’ont pas céléb
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
11es leurs lucumonies, les Latins leurs fériés, les Gaules leurs cités et les derniers soupirs de la Grèce devinrent encore illu
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
12révolutions de la Chine entraînèrent celles de la Gaule et de l’Italie. Les Huns, qui fuyaient devant un ennemi victorieux, d
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
13candinavie de l’autre. César, par sa conquête des Gaules a rendu possible cette configuration, dont Charlemagne, « prince de l
14tés avec un territoire relativement restreint. La Gaule, l’Espagne, l’Italie, avant leur absorption dans l’empire romain, éta
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
15entiques. … Ils ont exterminé tous les Druides de Gaule ; anéanti les cultes égyptiens ; noyé dans le sang et déshonoré par d
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
16décidèrent de quitter leur pays et de faire de la Gaule entière leur empire. Quand ils se croient prêts pour cette entrepris
17on a pu constater dans les autres « nations » des Gaules. Le morcellement romain ne fit qu’accentuer ce premier caractère cons
12 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
18iens détrônant la Crète, Germains investissant la Gaule et l’Ibérie romaines, ou les quelques centaines d’Espagnols s’emparan
13 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
19uite de l’affaiblissement général de l’empire, la Gaule jouissait apparemment de cette indépendance. Et dans d’autres provinc
14 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
20uite de l’affaiblissement général de l’empire, la Gaule jouissait apparemment de cette indépendance. Et dans d’autres provinc