1 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
1on s’en fait. Le Ring, trop large, ouvert au vent glacial, crée autour du centre de la ville une insécurité qui fait songer à l
2 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
2as une vie nouvelle. La mort dans la transparence glaciale de l’évidence. [p. 41] Un jour, à propos de rien, Stéphane pense ave
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
3prendrez [p. 632] dans ses yeux rien du moralisme glacial des « honnêtes gens », ni rien du dogmatisme haineux des communistes.
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
4ait. [p. 34] Le Ring, trop large, ouvert au vent glacial, crée autour du centre de la ville une insécurité qui fait songer à l
5 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
5re danger : la délectation ascétique, l’obscurité glaciale des Mystères. Un peu plus d’humilité, c’est-à-dire le réel désir d’êt
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6) Nous sommes rentrés hier soir dans cette maison glaciale et humide. Il n’y avait plus de pétrole, et il était trop tard pour a
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7e donne au nord-ouest, d’où vient le vent le plus glacial, depuis des siècles, [p. 155] et en tout cas depuis longtemps avant l
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
8ontagnarde, au fond d’une chambre assez sombre et glaciale. Sur les parois boisées, je distinguais vaguement quelques versets bi
9 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
9re danger : la délectation ascétique, l’obscurité glaciale des Mystères. Un peu plus d’humilité, c’est-à-dire le réel désir d’êt
10 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
10on ses causes). J’ai retrouvé, du moins, New York glaciale et belle, ce bleu de poudre claire et rose au lointain des avenues tr
11 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
11n — Suite Le bel hiver. — J’ai retrouvé New York glaciale et belle, ce bleu de poudre claire et rose au lointain des avenues tr
12 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
12 en haine de l’allemand officiel ; et la méfiance glaciale que je m’attirais en parlant le hochdeutsch dans les magasins de Bern
13 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
13as une vie nouvelle. La mort dans la transparence glaciale de l’évidence, qui est celle du moi séparé. Un jour, Stéphane pense a
14 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
14rée du couple, Eros pose en couronne un désespoir glacial : vous n’irez pas au-delà de votre union. Ô silence des astres ! Fond