1 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
1 les Saxons pour leur prouver la puissance de son glaive, et tout accessoirement celle de l’Esprit ; des chevaliers partant po
2 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
2s l’image traditionnelle, est environnée de trois glaives, l’un d’eux appuyé contre ses lèvres comme pour l’empêcher de dire la
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
3l’ignorance, abolition de la misère, abolition du glaive sous toutes ses formes, inviolabilité de la vue humaine. Comme les gl
4era, qui résoudra tout en loi, qui fera tomber le glaive de toutes les mains et surgir la justice dans tous les cœurs, qui dir
5urtre, la forêt sans le tigre, la charrue sans le glaive, la parole sans le bâillon, la conscience sans le joug, la vérité san
6ns les fanatismes et les despotismes. Brisons les glaives valets des superstitions et les dogmes qui ont le sabre au poing. Plu
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
7 d’admiration et d’envie ; partout où le poids du glaive romain s’est fait sentir, partout où la majesté des institutions et d
5 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
8 toujours » à l’Empire, cependant que le droit de glaive et de haute juridiction leur est conféré. [p. 47] À la fin du xve s