1 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
1éussit, messianisme de la machine, méconnaissance glorieuse des forces spirituelles, le tout [p. 197] agrémenté d’humour et expos
2 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
2oisier, Faraday et Champollion, jusqu’aux maîtres glorieux d’aujourd’hui, se sont déroulées les « chaînes » qui, des profondeurs
3 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
3l’auteur du Problème du Bien 13 se soit fait un glorieux devoir, et peut-être un malin plaisir, de soutenir les causes les plu
4 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
4e joie ou à vos larmes. Il y a quelque chose de « glorieux » — au sens baroque, impertinent et emphatique du mot — dans la virtu
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5des missionnaires cheminant deux par deux) : Roi glorieux, lumière et clarté vraie Puissant Dieu, Seigneur, s’il vous agrée À m
6mplir un exploit (meurtre d’un étranger ou chasse glorieuse) pour acquérir le droit de se marier : le combat contre le Morholt, d
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
7is le xviiie siècle considéra comme une réussite glorieuse d’avoir pris une ville assiégée et ne faisant de part et d’autre que
8ope de 1814, et comporta alors ces manifestations glorieuses et puissantes de la passion des peuples qui s’appellent : Valmy, Sara
7 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
9 soi, celui de l’âme inépuisable. Ce jour-là, les glorieux highways aboutiront enfin à l’Homme. p. 1 d. « La route améric
8 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
10tout dépendait d’un avenir assez certain et assez glorieux pour disqualifier nos [p. 29] soucis, tout serait à chaque instant li
9 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
11èques officielles mais sans tristesse. Ce fut une glorieuse journée, comme disent les Anglo-Saxons, pensant au temps qu’il fait,
10 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
12 soi, celui de l’âme inépuisable. Ce jour-là, les glorieux highways aboutiront enfin à l’Homme. p. 51 c. « Tableaux amér
11 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
13èques officielles mais sans tristesse. Ce fut une glorieuse journée, comme disent les Anglo-Saxons, pensant au temps qu’il fait,
12 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
14e de tenir son rôle social. Si le héros n’est pas glorieux, qui le sera ? L’attente des masses sera trompée, nous savons bien qu
13 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
15if pour le talent qu’on a. La foule ne tient pour glorieux que ceux qui prennent le soin de parler de leur gloire. Chateaubriand
16 la gloire nous vient, dit-on, de la Renaissance. Glorieux est celui qui s’affirme en différant, bien plus qu’en excellant. C’es
14 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
17 soi, celui de l’âme inépuisable. Ce jour-là, les glorieux highways aboutiront enfin à l’Homme.
15 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
18rimoine culturel de l’Europe, l’héritage de notre glorieuse civilisation et son culte de la [p. 4] personne humaine. Ces formules
16 1955, Preuves, articles (1951–1968). De gauche à droite (mars 1955)
19ne armée russe (que l’on croyait depuis longtemps glorieuse) — si cela mène à la guerre, ce sera la faute d’Esprit. Esprit fut
17 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
20nte, et de la foi dans un retour unique du Christ glorieux. Et dans ce temps nouveau, le rôle de chaque personne devient unique
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
21tion de l’Évangile, sont allées repeupler la cité glorieuse du ciel. Il lui convient aussi pour autant qu’il fut le premier à fai
19 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
22l pour l’entretien d’une armée défensive. Rien de glorieux dans tout cela, peu d’idéal, beaucoup de raison pratique et de pruden
20 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
23ente et de la foi dans un retour unique du Christ glorieux. Et, dans ce temps nouveau, le rôle de chaque personne devient unique
21 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
24ains déguise en loyauté sa jalousie et rejette le glorieux confrère en le couvrant d’insultes officielles. Dans le concert mondi
25 vie. Et ce lointain, c’est la Russie, cette mère glorieuse, incomparable, dont la renommée s’étend au-delà des mers, cette marty
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
26ains déguise en loyauté sa jalousie et rejette le glorieux confrère en le couvrant d’insultes officielles. Dans le concert mondi
27 vie. Et ce lointain, c’est la Russie, cette mère glorieuse, incomparable, dont la renommée s’étend au-delà des mers, cette marty
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
28oi spirituel, celui qui doit ressusciter en corps glorieux. Védantistes, Vishnouites et Shivaïtes, en Inde, admettent une âme in
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
29ux antres prophétiques Où tu célébreras ton hymen glorieux, Et de toi sortiront des Enfants héroïques Qui régiront la terre et d
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
30 partie du monde n’avait reçu aucun titre à cette glorieuse prééminence qui la distingue aujourd’hui. Petit continent, qui possèd
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
31urvenus, « réduisant en leur puissance d’abord le glorieux empire des Grecs, puis … déportant hors des pays chrétiens un nombre
32orelles. Æneas Silvius Piccolomini, l’un des plus glorieux humanistes de son temps 71 , fut élevé au pontificat sous le nom de P
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
33n clandestin à travers une série d’œuvres souvent glorieuses. Le jeune Leibniz l’a lu et s’en souvient : il en écrit plus tard à l
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
34s, par le moyen d’un ars combinatoria, et sa plus glorieuse découverte mathématique, le calcul infinitésimal, est encore un moyen
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
35ent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une imité supérieur
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
36e cette chaîne d’utilité ne brillait pas l’étoile glorieuse de l’inutile ? Les hommes demeurent esclaves aussi longtemps qu’ils s
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
37rité en arguant de notre peau blanche ou de notre glorieux passé, des cathédrales gothiques ou de la peinture de la Renaissance.
32 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
38oi spirituel, celui qui doit ressusciter en corps glorieux. Védantistes, Vishnouites et Shivaïtes, en Inde, admettent une âme in
33 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
39 partie du monde n’avait reçu aucun titre à cette glorieuse prééminence qui la distingue aujourd’hui. Petit continent qui possède
34 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
40ent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieur
35 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
41r ce modèle, ridiculement réduit, à l’échelle des glorieuses et vieilles nations de l’Europe. J’attends qu’on me démontre pourquoi
42bsolutisent, et prouvent leur souveraineté par de glorieux massacres, qui sont le principal de l’histoire qu’elles enseignent à
36 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
43la foule pour se défendre. Et c’est pourtant à ce glorieux « service de France » que remonte le dicton : « Point d’argent, point
37 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
44ies. Or ces voies, notons-le, traversent avec une glorieuse indifférence une bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles re
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
45r ce modèle, ridiculement réduit, à l’échelle des glorieuses et vieilles nations de l’Europe. J’attends qu’on me démontre pourquoi
46bsolutisent, et prouvent leur souveraineté par de glorieux massacres, qui sont le principal de l’histoire qu’elles enseignent à
39 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
47ies. Or ces voies, notons-le, traversent avec une glorieuse indifférence une bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles re
40 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
48ls savent orner leurs discours de phrases sur les glorieuses libertés de l’Europe et la défense des valeurs spirituelles. Mais leu
41 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
49ose près les mêmes voies, qui traversent avec une glorieuse indifférence une bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles re
42 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
50 à leur échelle, voire de renouveler les formules glorieuses du vieux Bayreuth de Wagner, ou du bien plus récent Salzbourg de Hofm
43 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
51ies. Or ces voies, notons-le, traversent avec une glorieuse indifférence une bonne douzaine de nos frontières actuelles. Elles re
44 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
52on est contre la passion qui est l’une des choses glorieuses qui peut arriver à un homme. Aujourd’hui, je suis parvenu à ce point
45 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Le testament de Tristan (14-15 novembre 1970)
53prend ses vraies dimensions qui sont celles d’une glorieuse ambiguïté et d’un tragique malentendu entre « de Gaulle », comme il d
46 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
54le des nationalismes étatisés, de leurs guerres « glorieuses », de leurs révolutions, des fascismes de gauche puis de droite, et d
47 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
55rit de clocher et hypnotisés par le prestige d’un glorieux passé. Ce n’est pas sur ce plan psychologique épiméthéen que notre so