1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
1et qui voudrait bien pleurer, et qui recommence à gratter son ardoise où sèchent des traînées de craie grise, où les chiffres t
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
2ont les plus émouvants, entre des collines basses grattées par les vents, aux arbres rares, mais aux replis si doucement intimes
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3ont les plus émouvants, entre des collines basses grattées par les vents, aux arbres rares, mais aux replis si doucement intimes
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4nourrie par tout ce qui flotte dans l’air, rampe, gratte le sol, pique, bruisse exquisement au vent. Ainsi se créent peu à peu
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
5 de sa violence devant la vie. Sobre et prodigue. Grattez un peu le conformisme politique, en Allemagne, en Russie, en Italie,
6 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
6même ! Je vous ai couverts de mes signes, cornés, grattés, glosés, aimés et truffés d’insolences. Celui qui veut agir doit aime
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7aisser le buste au maximum, jambes écartées, pour gratter la terre sablonneuse, d’autre part, les empêche de labourer cette ter
8 ces femmes accrochés à cette terre pauvre qu’ils grattent lentement pour en tirer tout juste de quoi vivre, j’hésite à reconnaî
9trement, comment supporter leur petitesse ? Si je gratte pendant des heures ce coin réduit de terre caillouteuse, c’est pour u
10une mouche et qui vous saute dans la main et vous gratte la paume de ses antennes, de ses écailles et de ses pattes. On fourre
11hui je leur abandonne le terrain. Quelle ardeur à gratter de leurs pattes, le bec en l’air, sans regarder où ils creusent ! Que
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
12 ruines de castels et quelques cheminées d’usines grattent le bas d’un grand ciel jaune. On distingue à peine le village de N. p
9 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
13aisser le buste au maximum, jambes écartées, pour gratter la terre sablonneuse, d’autre part les empêche de labourer cette terr
14ces femmes accrochés à cette terre pauvre, qu’ils grattent lentement pour en tirer tout juste de quoi vivre, j’hésite à reconnaî
10 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
15trement, comment supporter leur petitesse ? Si je gratte pendant des heures ce coin réduit de terre caillouteuse, c’est pour u
16che et qui vous saute encore dans la main et vous gratte la paume de ses antennes, de ses écailles et de ses pattes. On fourre
11 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
17 d’une démangeaison de l’esprit que l’on calme en grattant [p. 15] du papier, sans nul souci des conséquences. Mais ceux qui écr
12 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
18isserait environ 2 % de la population américaine, grattant la terre entre les ruines, pour y chercher sa subsistance. — Comme c’
13 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
19t environ 2 pour 100 de la population américaine, grattant la terre entre les ruines, pour y chercher sa subsistance. Comme c’es
14 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
20tale. Notre critique d’hier, tenez, nul besoin de gratter beaucoup pour trouver la carte postale au fond de son esprit. Le mar
15 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
21e. Écrire est une démangeaison que l’on calme en grattant du papier. C’est à peu près aussi irrésistible, aussi peu rationnel q