1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1 qu’il n’est que le jeu de sauter follement d’une habitude dans une autre. Il ne me resta qu’une fatigue profonde ; je devins si
2 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
2asseoir et de commander une consommation. Comme d’habitude, un peu après six heures. J’étais seul. Le café est un lieu anonyme b
3heur que celui qu’ils ont reçu de papa-maman et l’Habitude, leur marraine aux dents jaunes. Ah ! perdre, perdre ; et c’est toujo
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
4ont nos sens trop faibles — bornés encore par des habitudes nées des nécessités sociales — nous empêchent de découvrir la richess
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conseils à la jeunesse (mai 1927)
5es choses aux romantiques : le goût du suicide, l’habitude de boire et de fumer excessivement, leurs amours, l’égoïsme, le mépri
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
6d’avance et stérilisée par la loi, les mœurs et l’habitude. Nous n’avons aucun remords d’avoir déçu cette catégorie de lecteurs.
6 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
7a nature, la haine des supériorités naturelles, l’habitude de l’ersatz et du travail bâclé. Elle apprend à lire pour lire les jo
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
8u décor, des odeurs, de la poussière, des petites habitudes sordides et de cette matière rarement « hygiénique » et qui définit n
8 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
9tre « choses » et « fantômes » est relative à des habitudes individuelles, en dehors de quoi je ne lui vois pas de signification
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
10ière et de l’écluse proche, — ce sera sa première habitude. 22 avril 1929 Mes fenêtres donnent sur la rivière. En m’y penchant
10 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
11mal encornés. Le fusil déposé sur nos genoux, par habitude, ce sera pour tirer un chat qui rôde autour de la faisanderie. Les co
11 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
12 même de ne plus coïncider avec les intérêts, les habitudes de la classe, et la voilà jugée, raillée, emprisonnée — accusée d’att
12 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
13er que, pour la plupart, ils prennent peu à peu l’habitude de délaisser l’Église et de nous abandonner, seuls avec ces bien-disp
13 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
14 notre sécurité, par des questions qui gênent nos habitudes, par des exigences qui révoltent le bon sens, faire naître le besoin
14 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
15troupier qu’un capitaine rencontre saoul, comme d’habitude. « Si tu ne buvais pas tant, dit l’officier, tu pourrais passer capor
15 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
16’un siècle ait un destin, c’est que l’on a pris l’habitude d’attribuer une sorte de valeur indépendante à des êtres collectifs.
17os yeux, un destin, il faut que nous ayons pris l’habitude de les considérer comme autant de réalités autonomes, possédant leurs
18yons avec angoisse de scruter les caractères, les habitudes, les intentions secrètes, — les destins. Notre siècle, en tant que si
16 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
19éaction. Elles modèlent l’homme, elles créent des habitudes de pensée et de vie entièrement soumise aux lois du nombre et de la m
17 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
20’un siècle ait un destin, c’est que l’on a pris l’habitude d’attribuer une sorte de valeur indépendante à des êtres collectifs.
21os yeux, un destin, il faut que nous ayons pris l’habitude [p. 147] de les considérer comme autant de réalités autonomes, posséd
22yons avec angoisse de scruter les caractères, les habitudes, les intentions secrètes, les destins. Notre siècle, en tant que sièc
18 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
23 choses. Public et philosophes ont si bien pris l’habitude de s’ignorer, qu’on est en droit de se demander si leur rencontre, [p
19 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
24t le futur, mais pour gagner ce dernier gage, les habitudes de l’esprit religieux leur font concevoir une Âme du Monde qu’ils se
20 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
25vague et contradictoire d’idées, de sentiments, d’habitudes pieuses, de doctrines plus ou moins autorisées, de préjugés, que tout
21 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
26x-mêmes ne faisaient pas sonner leur mandat, leur habitude des travaux politiques… » N’est-ce pas touchant ? Mais je m’en voudra
22 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
27ces et ses aspérités, ses rencontres, ses courtes habitudes (louées par Nietzsche), ses brusques changements de décor suivis de g
23 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
28timental et tellurique, un ensemble de goûts et d’habitudes qui ne comporte ni orgueil ni modestie, [p. 634] ni aucune espèce de
24 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
29ue d’urgence une direction commune, les anciennes habitudes vont se réveiller, et la houlette de Léon Blum n’empêchera pas les lo
25 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
30ment : c’est le Führer qui l’a introduit dans nos habitudes de langage, avec sa fameuse autobiographie. Mais peu importe. La véri
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
31e s’est organisée elle-même et qu’elle a pris ses habitudes, son allure géométrique, cette manière de passer au travers d’un chao
27 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
32elles, même et surtout lorsqu’elles attaquent nos habitudes les plus chères. Je dis que la mission de la culture est de conduire
33 les amateurs de panacée universelle. On a pris l’habitude du frisson politique : forte demande sur les ondes. On préfère l’appe
34cture d’un livre, que l’auteur a dû violenter ses habitudes, ou celles de son milieu, ses faiblesses, la règle admise d’un jeu st
35otre péché sépare ; méfiance active à l’égard des habitudes et mécanismes inhumains ou trop humains ; tension qui se résout en ac
36appelle une décision, dont dispense l’abandon à l’habitude. C’est déjà là une forme d’évasion. Il y a aussi un conformisme cyniq
37pensée de son efficacité. C’est que l’on a pris l’habitude de penser, de parler et d’écrire sans tenir compte de nos données con
28 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
38rencontré le curé ce matin, suivi comme [p. 37] d’habitude d’une bande de petits garçons. Il n’a pas répondu à mon salut. 11 d
39bien et qui vous parlent. J’ai sans doute perdu l’habitude citadine de ne pas voir ceux qui m’entourent. Je pose un regard trop
40sont dans le chai, et il a refusé. « On n’a pas l’habitude. » Contre-épreuve : un petit propriétaire venu du continent il y a tr
41erre, et refusent cependant de rien changer à des habitudes dont les défauts sautent aux yeux du premier venu. 13 février 1934
42ransport vous met en contact avec toutes sortes d’habitudes locales. D’abord il faut aller dans deux ou trois cafés pour obtenir
29 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
43-je, quelle arrière-pensée rôde ici ? La mauvaise habitude de penser « librement » ? Le goût des chimères précises ? 4 novembr
44ce « reproche », que je me formule en vertu d’une habitude scolaire de critique, me touche si peu, ne trouble pas du tout ma bon
45 Déjà les relations se stabilisent, les « courtes habitudes » épuisent leur vertu. C’est le moment de lever son camp. Plus tard,
30 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
46 — J’ai rencontré le curé ce matin, suivi comme d’habitude d’une bande de petits garçons. Il n’a pas répondu à mon salut. 12 déc
47sont dans le chai, et il a refusé. « On n’a pas l’habitude. » Contre-épreuve : un petit propriétaire venu du continent il y a tr
48erre, et refusent cependant de rien changer à des habitudes dont les défauts sautent aux yeux du premier venu. 13 février 1934 L
49ransport vous met en contact avec toutes sortes d’habitudes locales. D’abord il faut aller dans deux ou trois cafés pour obtenir
31 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
50ce « reproche », que je me formule en vertu d’une habitude scolaire de critique, me touche si peu, ne trouble pas du tout ma bon
32 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
51rne train-train de la vie. Ainsi le public perd l’habitude de demander aux écrivains autre chose qu’« une heure d’oubli », une d
33 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
52Peut-être, simplement, n’a-t-il pas encore pris l’habitude du geste par lequel tout discours officiel doit réglementairement se
53ment : c’est le Führer qui l’a introduit dans nos habitudes de langage, avec sa fameuse autobiographie. Mais peu importe. La véri
34 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
54ité méprisable ; d’un calcul d’intérêt sordide… L’habitude des modernes, leur nature acquise, c’est d’exploiter chaque situation
35 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
55Les premiers auteurs qui en parlent ont [p. 34] l’habitude de déplorer sa décadence : mais ils oublient que, telle qu’ils la sou
36 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
56stion de voir dans la chasteté, ainsi feinte, une habitude réelle ni un reflet des mœurs », mais seulement « un hommage « religi
37 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
57 là que l’empreinte du mythe dans son esprit, une habitude héritée de la culture, et spécialement de la littérature, puisque mys
38 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
58 un apport de sang non occidental, ou peut-être l’habitude des spectacles de l’Inquisition avaient déchaîné les instincts démoni
39 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
59ité méprisable ; d’un calcul d’intérêt sordide… L’habitude des modernes, leur nature acquise, c’est d’exploiter chaque situation
40 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
60étude des rêves. Il s’y trouvait prédisposé par l’habitude de l’examen de conscience en profondeur tel que le pratiquaient autou
41 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
61d’obstacles, et ne résiste pas à la facilité, à l’habitude. Exclue de la vie conjugale, la passion se réfugie dans l’adultère. M
42 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
62 en temps de guerre. [p. 61] Les primitifs ont l’habitude de personnifier les forces mauvaises qui les menacent. S’ils sont mal
43 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
63e histoire, ou de nos Alpes, ou simplement de nos habitudes ancestrales. À la question nouvelle que nous pose la grande révolutio
44 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
64Empereur et les grands vassaux, la nécessité et l’habitude du travail en équipes pour cultiver la terre dans ces parages. Tout c
45 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
65es essentielles et un changement profond dans nos habitudes de pensée économiques et sociales : l’homme et son travail passent av
46 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
66 toujours en temps de guerre. Les primitifs ont l’habitude de personnifier les forces mauvaises qui les menacent. S’ils sont mal
47 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
67ous n’aimons pas à être dérangés dans nos petites habitudes du dimanche matin, et il arrive que nous soyons choqués quand un past
48 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
68que de la langue toujours si fermement articulée (habitude des lectures à haute voix), ses sautes d’humeur, et ce besoin de donn
49 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
69 en vertu d’une espèce d’inertie ou de force de l’habitude. Une coutume du mal nous habite, que l’on pourrait nommer le péché ha
50 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
70t le futur, mais pour gagner ce dernier gage, les habitudes de l’esprit religieux leur font concevoir une Âme du Monde qu’ils se
51 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
71que de la langue toujours si fermement articulée (habitude des lectures à haute voix), ses sautes d’humeur, et ce besoin de donn
52 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
72étude des rêves. Il s’y trouvait prédisposé par l’habitude de l’examen de conscience en profondeur, tel que le pratiquaient auto
53 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
73uerre. Mais cette fois-ci, j’ai tout semé comme d’habitude, et on verra ! — Croyez-vous donc qu’ils vous laisseront tranquilles,
74heure) que dans le drame et le bouleversement des habitudes où l’énergie s’enlise. Ce besoin d’être provoqué pour montrer de quoi
54 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
75cruelles, parce que chacune naît de la mort d’une habitude qu’il chérissait, ou dont il avait fait de nécessité vertu. [p. 124]
55 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
76 a dit son âge ? — Oh ! nous savons, nous avons l’habitude. Le 4, un jeune homme qui arrivait de Chicago. C’est très long, je ré
56 1946, Lettres sur la bombe atomique. 7. Tout est changé, personne ne bouge
77sables du sort commun agissent exactement comme d’habitude, c’est-à-dire peu ou pas du tout ; quand je vois que le ciel bleu ne
57 1946, Lettres sur la bombe atomique. 12. Les Quatre Libertés
78 30 novembre 1945. Puisque j’ai pris une espèce d’habitude de vous entretenir des lieux communs qui enchantent notre âge, comme
58 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
79cesse accrue, mais d’une manière imperceptible, d’habitudes de pensée et de vie de moins en moins conformes aux lois spirituelles
59 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
80 simple que je l’avais pensé d’abord. [p. 91] Nos habitudes latines — ou peut-être scolaires — nous inclinent à juger barbare, sa
60 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
81ant tout du passé, d’un capital de souvenirs et d’habitudes communes, dont la rupture du couple entraînera la perte. En Amérique,
61 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
82les, et à New York surtout, vous prenez une telle habitude de n’être pas regardé, pas vu, et pas jugé, que vous en profitez natu
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
83s yeux, et pas un résistant ne me contredira. Des habitudes prises dans la lutte clandestine, ce sont les pires qui se perpétuent
84ue de belles ruines, des préjugés sociaux, et des habitudes de culture périmées, ou peut-être perverses, comme le pensent et le d
85is dans les mœurs et les coutumes aussi, dans les habitudes du langage et dans l’intimité des relations humaines. Voilà pourquoi
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
86lus tenace qu’une opinion : [p. 86] j’entends une habitude de langage. Voici ce que je leur fis observer. Dès que des hommes s’e
87ennemi, et que demander à voir serait trahir… Ces habitudes ou manies de langage sont le fait de trois mentalités, de trois espèc
64 1948, Suite neuchâteloise. VIII
88ttention de nos éducateurs sur une disgrâce que l’habitude risque de rendre insensible à certains. Dans ce domaine, faire attent
65 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
89urg appartiennent à notre Mouvement et ont pris l’habitude d’y travailler ensemble. On s’est demandé si ces premiers succès lais
66 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
90rope, « par notre langue et par nos origines, nos habitudes sociales et nos institutions, notre point de vue politique et nos int
91t pas un seul de ces pays n’est travailliste… Les habitudes sociales, les intérêts… Bref, une seule chose paraît claire, dans tou
67 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Quatrième lettre aux députés européens : En lisant le pamphlet du Labour Party (18 août 1950)
92pe, « par notre langue ; et par nos origines, nos habitudes sociales et nos institutions, notre point de vue politique et nos int
93t pas un seul de ces pays n’est travailliste… Les habitudes sociales, les intérêts… On devine ce qu’il y aurait à dire là-dessus.
68 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
94e, et d’autre part donne à certains Européens des habitudes de parasites. On veut bien faire état d’une culture supérieure et de
69 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
95oyens de nous libérer) ; il en subsiste aussi des habitudes mentales, des préjugés tenaces, et des pratiques qu’il nous appartien
70 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
96e, et d’autre part donne à certains Européens des habitudes de parasites. On veut bien faire état d’une culture supérieure et de
71 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
97cabulaire mystique (« patois de Chanaan ») dont l’habitude seule fait oublier le manque de sobriété. L’organisation des églises
72 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
98e passa presque inaperçue. Qu’a-t-elle changé aux habitudes de vie des peuples et des individus ? Si peu que rien. On voit très b
99 de savoir si l’Occident qui pense n’a pas pris l’habitude, depuis une cinquantaine d’années, d’exagérer sans mesure ni vérifica
73 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
100communisme. Et leur campagne joue à plein sur les habitudes mentales qu’on vient de rappeler, et sur les slogans qu’elles accrédi
74 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
101e est psychologique. Les frontières sont dans les habitudes et non dans la nature », et nos peuples préféreront bientôt ceux qui
75 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
102e passa presque inaperçue. Qu’a-t-elle changé aux habitudes de vie des peuples et des individus ? Si peu que rien. On voit très b
103 de savoir si l’Occident qui pense n’a pas pris l’habitude, depuis une cinquantaine d’années, d’exagérer sans mesure ni vérifica
76 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
104sociétés. Un second type d’illusion naît de notre habitude d’appliquer l’idée de progrès à des domaines où ce n’est pas l’évolut
77 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
105mière vue. J’ai regardé tous mes voisins, comme d’habitude. Ils représentent peut-être une dizaine de pays. Et je doute, une foi
78 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
106Pouvez-vous me répondre en une phrase ? », j’ai l’habitude de dire : « L’Europe, c’est quelque chose qu’il nous faut unir. » Déf
107d’années, n’est pas sérieuse ni objective. J’ai l’habitude de poser, au cours de causeries familières devant des auditoires beau
108 tous les autres peuples et tend à modifier leurs habitudes morales, leur habitat physique et leur rythme de vie, les amenant de
79 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
109 siècle que ne l’est aujourd’hui Lolita. Ce que l’habitude et l’illusion anachronique, aidées par la version moderne de Bédier,
80 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
110de les vendre directement au public qui n’a pas l’habitude de fréquenter les librairies. Les initiateurs de l’entreprise consult
111 recrutés, détectés à domicile, et qui ont pris l’habitude de lire. Quant aux éditeurs, absolument hostiles au projet, ils décla
112 inconnus. Sur ce nombre, des milliers ont pris l’habitude d’acheter des livres aussi chez des libraires. Bien d’autres guildes
81 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
113 où les chercher, car l’auteur cède à la curieuse habitude italienne de grouper sous D les noms à particule — mais pas tous — de
82 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
114ts dans les mœurs de la masse inculte et dans les habitudes de pensée. Le travail de décantation, d’adaptation psychologique et d
83 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
115 siècle que ne l’est aujourd’hui Lolita. Ce que l’habitude et l’illusion anachronique, aidées par la version moderne de Bédier,
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
116vec les autres, et à ployer les plus barbares aux habitudes de la vie sociale. Mais dans le reste de la partie habitable, là où l
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
117tir 118 . Les Allemands voyageaient, c’était leur habitude, leur manie ; impossible de les retenir chez eux. « Nous voyageons de
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
118ombreuses colonies. III. Le froid, la pauvreté, l’habitude des dangers et de la fatigue entretiennent les forces et le courage d
119te de bon sens, et cette sourde indignation que l’habitude de l’humiliation et de la terreur ne peuvent étouffer dans l’âme des
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
120e patriotisme hors des bornes de la patrie, cette habitude de considérer les intérêts de l’Europe, au lieu des intérêts nationau
121 hommes qui, par des relations plus étendues, des habitudes moins circonscrites dans le cercle des habitudes natales, des travaux
122 habitudes moins circonscrites dans le cercle des habitudes natales, des travaux dont l’utilité n’est point bornée aux usages nat
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
123 bien dans les mœurs consacrées par le temps et l’habitude, ou en un mot, dans le sentiment général. La puissance ecclésiastique
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
124 sont de nature purement fortuite étant nées de l’habitude et des circonstances, en [p. 234] sorte qu’on ferait aussi bien de le
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
125ur et gratuit, il retombera dans le passé, dans l’habitude, dans la routine. Il deviendra une créature vulgaire, formaliste, vid
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
126itique et n’avait régi les esprits que dans leurs habitudes extérieures, la conquête chrétienne vise et atteint progressivement l
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
127èce de renversement gigantesque où les idées, les habitudes, les styles propres à l’Europe, après des transformations et plus enc
93 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
128 simplement, sans le [p. 40] regarder : « Comme d’habitude, docteur ». Mais dans un autre établissement où il dînait, près d’une
129ait qu’il se sentait beaucoup moins fatigué que d’habitude et prêt à reprendre la rédaction de ses Mémoires. Mais quand ma femme
94 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
130éens, vexés de ne pas retrouver leurs plus chères habitudes d’intellectuels frondeurs. La prospérité d’une presse libre et le pre
95 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
131asseport intérieur, la censure omniprésente, ou l’habitude de récrire l’histoire chaque fois qu’il s’agit de justifier la politi
96 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Fédéralisme et culture (3-4 mars 1962)
132at d’excitation intellectuelle et artistique. Nos habitudes utilitaires, notre notion du sérieux confondu avec le rentable, nos r
97 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
133leurs vertus marxistes, ces jeunes avaient pris l’habitude d’aller à Berlin-Ouest en trop grand nombre, « acculant à la misère o
98 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
134 vêtements tiendraient ensemble, ou la force de l’habitude ! Nul principe de cohérence organique, point de structure osseuse, et
99 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
135 vêtements tiendraient ensemble, ou la force de l’habitude ! Nul principe de cohérence organique, point de structure osseuse, et
100 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
136urs suprême. Livrés à eux-mêmes, ils ont pris des habitudes d’auto-gouvernement, tandis que les Habsbourg renforçaient leur press