1 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
1t le hérisson qui se déroulait et courait dans la haie voisine. Si par hasard la boule et le maillet restaient en place, c’é
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
2ide, portant la route, un mur qui fait digue, une haie de tamaris. À gauche, l’océan invisible derrière le mur ; à droite, d
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3es d’un pays d’énormes plaines, sans barrières ni haies, sans chemins creux et sans secrets, où les hommes vivent sans calcul
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
4 de campagne, en terre noire. Parfois on voit une haie fleurie, un buisson qui surplombe une palissade mal jointe. Quelques
5 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
5es d’un pays d’énormes plaines, sans barrières ni haies, sans chemins creux et sans secrets, où les hommes vivent sans calcul
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
6railles naturelles, Alpes, fleuves, Jura ; larges haies barbelées, ceinture fortifiée, pièces chargées, et derrière tout cela
7 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
7s roulons sur une route de campagne, au creux des haies, le ciel se couvre. « C’est là-haut, me dit-on, à mi-pente des [p. 19
8 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
8s roulons sur une route de campagne, au creux des haies, le ciel se couvre. « C’est là-haut, me dit-on, à mi-pente des coteau
9 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
9s roulons sur une route de campagne, au creux des haies, le ciel se couvre. « C’est là-haut, me dit-on, à mi-pente des coteau
10 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
10solitude ! … Tout près de là, un bosquet fermé de haies, porte le nom d’« Enclos fatal »… L’animation des huit chemins n’est
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
11lle Desmoulins écrivait : Nous avons arraché les haies de division qui séparaient les Français entre eux, et déjà il n’y a p
12 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
12solitude ! … Tout près de là, un bosquet fermé de haies, porte le nom d’« Enclos fatal »… L’animation des huit chemins n’est
13 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
13 son dos, ils passèrent tranquillement entre deux haies d’agents de la Gestapo, entourés de l’admiration générale des Polonai