1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1portif. Or c’est la faiblesse « qui fait lever la haine ». « La faiblesse est mère du combat. » C’est donc à un lacédémonisme
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
2t d’être injuste en décidant si… cette absence de haine ; cette épouvante, devant la guerre… proviennent de plus d’humanité o
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
3316] Cela tourne alors en passion de détruire, en haine de toute stabilité, de toute forme. Attitude parfaitement folle, mais
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
4 plus significatives de ce siècle sont écrites en haine de l’époque 12 . Le reproche d’obscurité que l’on fait à la littératu
5mais leurs abstractions que nous haïssions. Notre haine de certaine morale ne venait-elle pas de ce qu’en son nom l’on mesura
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
6s le savez. Alors vous les lâchez en liberté, par haine de cette esthétique ou de ce sens social, — et voilà qu’ils perdent m
7vous savez ce qu’elle nous vaut : les mépris, les haines douloureuses ou grossières de tous ceux qui ne peuvent ou ne veulent
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les derniers jours (juillet 1927)
8ternité qui existe, en dépit des protestations de haine, entre [p. 250] les athées de l’antidémocratisme et les athées du Cap
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
9mment. De pareils souvenirs légitiment toutes les haines. Je serai méchant, parce que j’en ai gros sur le cœur. D’ailleurs, ce
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
10eurs d’âme auxquelles je tiens plus qu’à tout. Ma haine de la démocratie est l’aboutissement de l’évolution dont je viens de
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
11utile, l’incompréhension brutale de la nature, la haine des supériorités naturelles, l’habitude de l’ersatz et du travail bâc
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
12 ne discute pas cet amour, on ne réfute pas cette haine. Ici, la sympathie est un devoir de politesse. Comment la mesurer san
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
13 s’arrêter à ces cris d’une révolte égarée par la haine ? C’est qu’ils caractérisent une attitude de plus en plus fréquente c
14hez les jeunes intellectuels : orgueil de la Vie, haine de cette vie-ci, mépris de la religion et ferveur pour des « valeurs
15rs le suicide d’un monde empoisonné par sa propre haine. Le séculariste « constructiviste » répondra qu’il croit en la puissa
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
16 d’avoir pratiquement abandonné à une doctrine de haine le sort de ceux que le Christ aima, parce que leur dénuement était ce
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
17 ne discute pas cet amour, on ne réfute pas cette haine. Ici, la sympathie est un devoir de politesse. Comment la mesurer san
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
18dersen, un tel cœur ne se fermerait pas devant la haine qui sourd de tant d’anxiétés. J’aimerais échanger mon costume clair d
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
19er sur une classe qu’ils ne peuvent connaître une haine conventionnelle et bassement démagogique. C’est ainsi que les frères
16 1932, Présence, articles (1932–1946). Cause commune (avril-juin 1932)
20rti, saboté. La Révolution pour nous n’est pas la haine ; et ce n’est pas détruire. C’est le salut 10 de l’homme en tant qu’
17 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
21ais qui peut coûter cher à ses producteurs, de la haine qui se bat les flancs. p. 194 a. « À l’index (Première liste) »,
18 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
22rce que ce ne serait pas crever bassement dans la haine, mais ce serait un acte enfin dans lequel je posséderais toute ma vie
19 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
23nde humiliation. L’homme des foules n’a que de la haine pour tout idéal un peu haut : il faudrait être fou pour persister lon
20 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
24 aussi jamais moins d’accord réel, jamais plus de haine déclarée. L’amour des hommes, transposé dans la collectivité, devient
25ns la collectivité, devient automatiquement de la haine. On me dira que la solidarité entre les peuples est désormais un fait
26individus assemblés par la peur et la faim, et la haine, parqués dans des casernes ou des camps de travail — et mourant de so
21 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
27rce que ce ne serait pas crever bassement dans la haine, mais ce serait un acte enfin dans lequel je posséderais toute ma vie
22 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
28 moins par amour passionné pour son idéal que par haine des autres partis, et souvent moins par haine des autres partis que p
29par haine des autres partis, et souvent moins par haine des autres partis que par besoin d’entretenir de vieux débats dont on
23 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
30 aussi jamais moins d’accord réel, jamais plus de haine déclarée. L’amour des hommes, transposé dans la collectivité, devient
31ns la collectivité, devient automatiquement de la haine. On me dira que la solidarité entre les peuples est désormais un fait
32individus assemblés par la peur et la faim, et la haine, parqués dans des casernes ou des camps de travail, — et mourant de s
24 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
33es faibles vouent aux valeurs aristocratiques. La haine jalouse et rancunière de l’esclave opprimé, a trouvé, selon Nietzsche
34 l’humanité, il y a, comme Fichte l’avait vu, une haine des hommes ; bien plus : une révolte contre Dieu. L’homme du ressenti
35dont la morale usurpe l’apparence évangélique, en haine de l’Évangile et de ses exigences concrètes. Est-il besoin de marquer
25 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
36espoir du démoniaque qui veut être soi-même, « en haine de l’existence et selon sa misère ». Cette révolte n’est pas fondée d
26 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
37entrebattent dans la confusion et nourrissent des haines bavardes. Je veux parler ici de deux d’entre elles seulement, des fam
27 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
38ture sa tyrannie, moins il comprend le sens de sa haine anxieuse. Peut-être, s’il allait au-devant de ces voix, sans armes, l
28 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
39.) Nietzsche, opposant l’antithèse à la thèse par haine de ce qui est, non par amour de ce qui doit être « cru », renvoie fin
40 les données terrestres, tenter le contact par la haine, il n’aboutit jamais à saisir son prochain, à concrétiser sa pensée,
41ndre responsables du prochain ni son amour, ni sa haine, ni sa peur, ni sa joie, ni ses derniers défis. C’est ainsi qu’il exp
29 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
42là se scandalisent à grand bruit, « non tant pour haine qu’ils portent aux scandales que pour nuire à l’Évangile et le diffam
30 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
43 suffirait à prouver ma thèse. Quelle que soit la haine violente qui oppose un Staline et un Hitler, ils se ressemblent au mo
31 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
44endeur du vrai » récitera-t-elle parfois, mais en haine du beau, — car le vrai c’est pour elle l’état moyen du laid. Elle n’i
45sitiviste, surtout en France, c’est à cause de la haine secrète qu’ils vouent à toute espèce de poésie. (Prenant le mot dans
32 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
46rgeoisement. Je constate que l’enthousiasme ou la haine pour un régime étranger est toujours le meilleur prétexte à ne pas bi
47ficatifs moins indulgents qui vont du mépris à la haine, de ridicule à révolutionnaire. Encore a-t-on passablement embourgeoi
33 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
48nt Hitler comme un tribun déchaîné exploitant les haines les plus anormales. Nous n’irons pas loin avec ces innocentes caricat
49années de combat, avant 1933. Il ne s’agit pas de haine : il s’agit d’amour. Il ne s’agit pas de politique, mais de religion,
34 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
50rrir une réaction créatrice. Et ce n’est point en haine de la facilité qu’un homme recherchera jamais l’effort ; mais par goû
51 ramène au niveau proprement ramuzien : « J’ai la haine du confort. J’aime que les choses vous résistent et vous contredisent
35 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
52 moins par amour passionné pour son idéal que par haine des autres partis, et souvent moins par haine des autres partis que p
53par haine des autres partis, et souvent moins par haine des autres partis que par besoin d’entretenir de vieux débats dont on
54t devenue une culture de la mauvaise foi et de la haine stérile. Ailleurs, peut-être, et traditionnellement, la politique est
36 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
55t donner à toute l’Allemagne un idéal commun, des haines communes, et pour cela fonder un parti unitaire qui s’appuiera sur un
56anger. — Là encore, Hitler va trouver une base de haines communes sur laquelle puisse s’unifier la nation. Le Diktat de Versai
37 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
57souffrons. Et il est très tentant d’appeler cette haine amour du peuple… Troisième constatation : la plupart des discours que
38 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
58, innocemment, le dernier numéro de l’Huma. De la haine et encore de la haine, quelques mensonges grossiers, le truquage habi
59ier numéro de l’Huma. De la haine et encore de la haine, quelques mensonges grossiers, le truquage habituel des titres, une s
60 qui « adhèrent » aux disciplines staliniennes en haine d’une société qu’ils sont encore les seuls [p. 220] à croire « chréti
39 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
61souffrons. Et il est très tentant d’appeler cette haine : amour du peuple. Troisième constatation : la plupart des discours q
40 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
62aux n’ont pas eu de peine à concentrer sur eux la haine envieuse que vouent les petits aux gros à l’intérieur des classes bou
63ère nouvelle commence ici… » Non, ce n’est pas de haine qu’il s’agit, mais d’amour. J’ai entendu le râle d’amour de l’âme des
64érites qu’il a ou n’a pas, de la sympathie ou des haines qu’il excite 15 . Et cela définit un génie, au sens démoniaque de ce
65ous ceux qui y vivent sont affectés d’un signe de haine ou d’approbation enthousiaste pour le régime qui leur est imposé. La
41 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
66t donner à toute l’Allemagne un idéal commun, des haines communes, et pour cela fonder un parti unitaire qui s’appuiera sur un
67anger. — Là encore, Hitler va trouver une base de haines communes sur laquelle puisse s’unifier la nation. Le Diktat de Versai
42 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
68ne veux, sous aucun prétexte pieux, exciter de la haine contre ceux qui adorent l’idole totalitaire. Je veux démasquer cette
69ité d’un peuple ?… Or l’angoisse n’appelle pas la haine, mais au contraire la compassion, bien qu’elle l’appelle à son insu.
43 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
70tingue à l’origine du livre de mon persécuteur la haine farouche de tout ce qui est beau et noble. Le génie seul a les yeux s
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
71percer dans l’excès de leur passion une espèce de haine de l’aimé. Wagner l’a vue, bien avant Freud et les modernes psycholog
45 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
72i créait le complexe œdipien faiblit d’autant. La haine pour le père se concentre sur le démiurge et sur son œuvre : matière,
46 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
73t le repos… Je la veux offenser pour acquérir sa haine Tant que j’aurai chez elle encor le moindre accès Mes desseins de gué
74ions contraires, notre amour toujours lié à notre haine, et nos plaisirs à nos douleurs. Il n’est pas de cause isolée qui nou
75 des puissances qui gouvernent le monde du jour : haine, orgueil, et violence barbare de l’honneur féodal, jusqu’au crime. Is
76 des Purs ! Dès cet instant, les lois du jour, la haine, l’honneur et la vengeance sont devenues sans force sur leurs cœurs.
47 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
77ement comme un amour : presque toujours, c’est la haine qui apparaît en premier lieu, et qu’on proclame. Mais cette haine de
78ît en premier lieu, et qu’on proclame. Mais cette haine de l’autre, n’est-elle pas toujours présente dans les transports de l
48 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
79qui nourrissent l’espérance, et non la peur ou la haine du voisin. Il faut surtout répondre mieux que l’adversaire au problèm
49 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Directeurs d’inconscience (11 avril 1939)
80ger, ce sont nos lourds instincts, nos peurs, nos haines et nos orgueils puérils, nos réflexes d’animaux attroupés. Les grands
50 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
81es : ce n’est pas elle qu’il vient de posséder… Ô haine de leurs vérités faibles ! La Vérité est morte ! Revivra-t-elle ? [p
51 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
82s aussi différent que possible de ces passions de haine et d’orgueil collectif que l’on excite ailleurs « Ô Dieu, priait le c
52 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
83a justice, mais par amour de notre châtiment, par haine froide. Pour le stérile plaisir d’avoir raison. C’est qu’il s’en tien
53 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
84rites qu’il a ou n’a pas, des fascinations ou des haines qu’il excite. Et cela définit un génie, au sens démoniaque de ce term
54 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
85événements européens me paraît être celle-ci : la haine purement sentimentale du mal qui est chez autrui peut aveugler sur le
55 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
86 devient indiscernable de l’égoïsme ou même de la haine. Non seulement la lucidité y est plus rare et difficile qu’au sein de
87 un critère permettant de qualifier d’égoïsme, de haine ou de maladie psychique tout amour dont les fruits sont amers, le pri
88ssante et prostration, sacrifice et impérialisme, haine et tendresse, joie et douleur, sagesse et folie, vie et mort. Rien de
89e, voici qu’ils apparaissent comme des dons de la haine. Il est rare que l’amour ne soit pas criminel, d’une manière invisibl
56 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
90équences des actions sont visibles, l’amour et la haine sont tangibles, et les pouvoirs peuvent être contrôlés et soutenus pa
57 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IV : L’accusateur (5 novembre 1943)
91a justice, mais par amour de notre châtiment, par haine froide. Pour le stérile plaisir d’avoir raison. Aussi, partout où l’o
58 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
92s événements actuels me paraît être celle-ci : la haine purement sentimentale du mal qui est chez autrui peut aveugler sur le
59 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
93sespoir du démoniaque qui veut être soi-même « en haine de l’existence et selon sa misère ». Cette révolte n’est pas fondée d
60 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
94rrir une réaction créatrice. Et ce n’est point en haine de la facilité qu’un homme recherchera jamais l’effort : mais par goû
95 ramène au niveau proprement ramuzien : « J’ai la haine du confort. J’aime que les choses vous résistent et vous contredisent
61 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
96e parti entre ces deux ardeurs montées jusqu’à la haine ? En Suisse, 2 mai 1939 Combien oseraient avouer que cette menace l
97vrons ! [p. 27] 10 juin L’origine de toutes nos haines, l’origine de toute amertume, c’est un bien que nous n’avons plus, c’
98erte insupportable à qui croyait le posséder. Nos haines… Pourquoi la haine, par exemple, de tel régime qui nous menace depuis
99 qui croyait le posséder. Nos haines… Pourquoi la haine, par exemple, de tel régime qui nous menace depuis des mois ? Serait-
100’y avait que du mal en lui, nous n’aurions pas de haine ni d’amertume : on ne hait pas les catastrophes, les incendies et les
62 1946, Journal des deux Mondes. 3. Intermède
101’attente orageuse — sous un ciel d’angoisse et de haine ! — Malheur sur nous ! Nuit lugubre, sans sommeil — rythmée d’armes m
63 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
102ain, bien plus insupportable que tous les cris de haine. Ils ne savaient pas cela, les jeunes Allemands, on ne leur avait jam
64 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
103 Et s’il est vrai, s’il n’est pas le masque d’une haine, s’il m’ouvre à l’Être au lieu de me refermer sur quelque obsession d
65 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
104de voir que chez des neutres on manifeste tant de haine pour les Allemands. Et beaucoup de Suisses s’étonnent de voir des rés
105ich rétablissant l’usage du dialecte cantonal, en haine de l’allemand officiel ; et la méfiance glaciale que je m’attirais en
106 La pitié active Aujourd’hui, je découvre qu’à la haine a succédé chez les meilleurs et les mieux informés un élan de pitié.
66 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
107les plus connues sont la brutalité de langage, la haine posthume de Roosevelt, l’isolationnisme impénitent, le racisme et le
67 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
108es : ce n’est pas elle qu’il vient de posséder… Ô haine de leurs vérités faibles ! La Vérité est morte ! Revivra-t-elle ? Car
68 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
109les plus connues sont la brutalité de langage, la haine posthume de Roosevelt, l’isolationnisme impénitent, le racisme et le
110s aussi différent que possible de ces passions de haine et d’orgueil collectif que l’on excite ailleurs. « Ô Dieu, priait le
69 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
111, sur l’unification forcée des diversités, sur la haine des complexités [p. 81] vivantes, sur la destruction des groupes, et
70 1948, Suite neuchâteloise. V
112et qu’entre ces amours il n’est que de [p. 52] la haine. Comment un Suisse le croirait-il ? Si je me sens presque partout che
71 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
113ots d’ordre d’unité, d’amélioration de la vie, de haine contre le fascisme et les provocateurs. Qui ne voit aujourd’hui quels
72 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
114ots d’ordre d’unité, d’amélioration de la vie, de haine contre le fascisme et les provocateurs. Qui ne voit aujourd’hui quels
73 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
115 l’épouse, stipule-t-on par là une déclaration de haine à toutes les autres femmes ?   Distinguer l’individu et la personne.
74 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
116 l’épouse, stipule-t-on par là une déclaration de haine à toutes les autres femmes ? » Jamais il n’a voulu parler de la « gra
75 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
117 donne, infiniment plus, à l’absurde. Principe de haine plus que d’amour, la nation revendique des absolus dont il est manife
76 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
118que. Ce n’est donc pas l’amour qui triomphe de la haine, ni la raison des folies partisanes, mais c’est plus simplement la pe
77 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
119urs que dans mes dons les moyens d’assouvir votre haine. Nasser n’est pas Hitler Toujours en retard d’une dictature, l’opin
78 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
120 donne, infiniment plus, à l’absurde. Principe de haine plus que d’amour, la nation revendique des absolus dont il est manife
79 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
121re Parti est socialiste), doit-elle régner par la haine, par les fureurs, par les exils, par l’enlèvement des biens, les pris
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
122es : ce n’est pas elle qu’il vient de posséder… Ô haine de leurs vérités faibles ! La Vérité est morte ! Revivra-t-elle ? Car
81 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
123uel… L’amour dont la guerre est le moyen, dont la haine mortelle des sexes est la base. 45  » Cet amour dont Benjamin Constan
124 la « goûter ». Dona Anna poursuit Don Juan de sa haine, parce que, selon la légende primitive — que nous rappelle un analyst
82 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
125x exemples extrêmes. Le masochisme religieux, ou haine de soi. — Dans son langage dramatique, saint Paul parle parfois de la
126angage dramatique, saint Paul parle parfois de la haine de soi-même, formule reprise au pied de la lettre par tous les spirit
127 une complaisance croissante. Je sais bien que la haine est l’envers de l’amour, mais comment l’amour fasciné par le désir de
83 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
128, la politique, l’Église. À la limite, il devient haine ou crime, comme l’ont montré tant de persécutions religieuses ou phil
84 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — ii. Misère et grandeur de saint Paul
129dont il se plaint souvent mais en termes obscurs. Haine du corps et du sexe, méfiance profonde à l’égard de la femme, besoin
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
130s ne puissent être corrompus ni par amour, ni par haine, ni par peur, ni par convoitise, ni autrement ; ils se réuniraient da
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
131sait un peu de souffler et si vous tourniez votre haine et votre fureur contre le Turc, vous connaîtriez immédiatement ce qu’
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
132 consequent sont plus dignes de compassion que de haine… (Seuls des esprits bornés croient) que tous sont tenus de vivre comm
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
133nteux de la vieille barbarie, à cette sanguinaire haine de nation à nation, au bas préjugé, à ce bonheur étranger qu’on veut
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
134 et bon, appartiennent au monde entier 175 . … La haine nationale est quelque chose de singulier. Vous la trouverez toujours
90 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
135llement tout ce qui s’attaquait à la religion. La haine toute particulière qui s’était d’abord attachée à la foi catholique d
136ord attachée à la foi catholique devint peu à peu haine de la Bible, de la foi chrétienne et finalement de la religion. Bien
137e et finalement de la religion. Bien plus : cette haine de la religion s’étendit de façon très naturelle et logique à tout ce
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
138ls sont désunis et opposés par bien des foyers de haine et discorde réciproque. 201 La Pologne et la Hongrie sont des nati
139, par le mal, par la joie, par la terreur, par la haine ou par le fanatisme. Devenu ministre des Affaires Étrangères du gouv
140 le prêtre, le ciel sans l’enfer, l’amour sans la haine. Quelques années plus tard la sauvage répression conduite par Achmet
141l’État mondial vers quoi certains tendent […]. La haine de tout ce qui est étranger, entretenue au nom du patriotisme, est pr
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
142propre sens rationnel de la vie, la chute dans la haine contre l’esprit et la barbarie ; ou la renaissance de l’Europe dans l
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
143ue le Monde porte sur nous, c’est tout d’abord la haine que nous rencontrerons, et d’aveuglantes raisons de douter de nous-mê
94 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
144uel… L’amour dont la guerre est le moyen, dont la haine mortelle des sexes est la base » 119 . Cet amour dont Benjamin Consta
95 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
145 la « goûter ». Dona Anna poursuit Don Juan de sa haine, parce que selon la légende primitive — que nous rappelle un analyste
96 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
146x exemples extrêmes. Le masochisme religieux, ou haine de soi. Dans son langage dramatique, saint Paul parle parfois de la h
147angage dramatique, saint Paul parle parfois de la haine de soi-même, formule reprise au pied de la lettre par tous les spirit
148 une complaisance croissante. Je sais bien que la haine est l’envers de l’amour, mais comment l’amour fasciné par le désir de
97 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
149ogénéité des esprits. Dans nos classes règnent la haine du cancre, la méfiance envers les meilleurs, le respect des médiocres
98 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
150lonisés, qui cause les fièvres et les poussées de haine contre l’Europe que subissent depuis quelques années tant de pays neu
99 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
151 adresse, par sa faim, par sa peur et même par sa haine. C’est la nécessité de nous porter enfin à la hauteur de notre vocati
152 automatique, un nationalisme agressif, voire une haine raciale à peine dissimulée, un utilitarisme à la Bentham, un collecti
100 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
153s peu de sentiment. On ne concevait pas encore la haine totale que mérite à coup sûr un ennemi criminel par essence et par po