1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1i les fondements d’une éthique. Presque tous sont hantés par la peur d’une morale qui « déforme », qui mutile une tendance nat
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’autre œil (février 1927)
2ontrèrent une créature évadée d’anciens rêves qui hantait les limbes depuis un an déjà. Ils ne tardèrent pas à reconnaître Ciné
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
3’autres, à travers les déserts de la sainteté que hantent les fantômes adorables du désir, — quelques hommes [p. 133] y pénètre
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
4ère. Une porte basse s’ouvre sur un long corridor hanté d’ombres drapées, qui ne sont pas des nonnes, bien que les voûtes soi
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
5 Gérard par les rues noires aux palais vides mais hantés, et dans les grands cafés du centre… Quelle autre rencontre espérer —
6 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
6 qualité du regard qui le perçoit. Dis-moi qui te hante… Ainsi, la vulgarité évidente des fantômes décrits par la psychologie
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
7mmensurable tragique que cela comporte. Un nom me hante, pendant que j’écris ces mots : Kierkegaard, — et c’est Gide qui, l’u
8 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
8nque à la loi. Il y a une contrepartie. Celui que hante le sens du péché — c’est-à-dire de la réalité humaine — celui-là rési
9 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9ère. Une porte basse s’ouvre sur un long corridor hanté d’ombres drapées, qui ne sont pas des nonnes, bien que les voûtes soi
10 Gérard par les rues noires aux palais vides mais hantés, et dans les grands cafés du centre. Quelle autre rencontre espérer —
10 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
11resque totale, et un assassin dont les nuits sont hantées par les apparitions de sa victime. Ils dorment côte à côte. D’autres
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
12es battues Ni autour des habitations humaines. Il hante les déserts. Le chemin qui conduit à sa retraite Est dur et pénible.
12 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). New York alpestre (14 février 1941)
13ce lieu d’extrême civilisation matérielle demeure hanté par on ne sait quelle sauvagerie des hauteurs ; et ce lieu d’extrême
13 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
14ce lieu d’extrême civilisation matérielle demeure hanté par on ne sait quelle sauvagerie des hauteurs ; et ce lieu d’extrême
14 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
15h de Rosas, couvert de chaume et, sans nul doute, hanté par les victimes du célèbre tyran. (C’était lui qui forçait les femme
15 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
16mourrons [p. 9] tous dans une grande explosion la hantait depuis son enfance. (Elle est née dans un tremblement de terre.) — C’
16 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
17ce lieu d’extrême civilisation matérielle demeure hanté par on ne sait quelle sauvagerie des hauteurs ; et ce lieu d’extrême
17 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
18e l’Europe un terrain vague, non pas peuplé, mais hanté par cinquante millions de prolétaires politiques, irresponsables et s
18 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
19a créé pour l’Europe un précédent qui ne cesse de hanter son histoire. Conversions, valeurs « subversives », discontinuité his
20. C’est l’ambition théocratique, non l’Agapè, qui hante les doctrinaires de la révolution, et les conduit au césaro-papisme.
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
21riciens ? Faut-il imaginer que la pensée grecque, hantée par cette forme antinomique de l’entendement, l’aurait transmise aux
20 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
22a créé pour l’Europe un précédent qui ne cesse de hanter son histoire. Conversion, valeurs « subversives », discontinuité hist
23. C’est l’ambition théocratique, non l’Agapè, qui hante les doctrinaires de la révolution, et les conduit au césaro-papisme.
21 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
24t contestée par le succès des autres. Enfin, elle hante une classe qui se sent dépassée par des moyens de puissance qui la dé
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
25etit insecte qui se hâte, lente festinans… Nul ne hante ces routes, hormis le vent dont on ne sait ni d’où il vient ni où il
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
26 les particuliers de diverses nations se puissent hanter et trafiquer ensemble en asseurance, et que s’il survient quelque pro
27Th. Ruyssen ajoute : « Mais ce rêve ne cessera de hanter la conscience de l’humanité. » p. 88 90. Ernest Nys, Émeric Cru
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
28 bien avant l’ère soviétique ! — n’a pas cessé de hanter à la fois les conservateurs, les libéraux et les socialistes. Seuls,
29mboles poétiques. Un même « rêve de l’Europe » le hante, qu’il fait rêver successivement au Stavroguine des Possédés, au Vers
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
30du terme, qu’il aborde à son tour la question qui hante l’époque : On a tellement parlé de la décadence européenne, que beau
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
31croyances « naturelles » païennes et barbares qui hantaient les forêts ombragées et les brumeux rivages, il est venu en aide à la
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
32e idée, qui est née il y a bien des années, qui a hanté l’imagination des philosophes et des poètes, qui leur a valu ce qu’on
28 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
33etit insecte qui se hâte, lente festinans… Nul ne hante ces routes, hormis le vent dont on ne sait ni d’où il vient ni où il
29 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
34altant un but inaccessible mais qui ne cessera de hanter les esprits pendant des siècles, s’oppose l’empirisme sans vergogne d
30 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
35dépendante des faits. Dès le xviiie siècle, elle hantait nos esprits. Voici ce qu’écrit à Catherine de Russie le baron Grimm,
31 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
36e nous mourrons tous dans une grande explosion la hantait depuis son enfance. (Elle est née dans un tremblement de terre.) « C’
32 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
37s entrerons aux splendides villes »), Apollinaire hante la marge d’émotion entre le souvenir de naguère et sa restitution dan
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
38det de leurs soucis : elle est le spectre qui les hante et qu’ils refoulent, en le bagatellisant. L’Europe unie à bref délai,
34 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
39Tant ai le cœur plein de joie »… Du souci qui me hante Où m’abriterai-je ? La nuit il m’agite et jette Sur le bord du lit Je
35 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
40 On y décrirait le désert surpeuplé de nos villes hantées par l’immense foule des solitaires ; l’alignement des esprits, des ju
36 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
41traduit autre chose que les vrais désirs qui nous hantent, fût-ce à notre insu. Et il est clair que ces désirs immémoriaux sont
37 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
42très serrés, très peuplés d’hommes très divers et hantés de fantômes historiques auxquels ils tiennent souvent plus qu’à leur