1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1e faire comprendre par un sot que par un fou. » L’hiver dernier, m’occupant assez longuement d’un des poètes auxquels notre t
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
2rant le manoir perdu, des fumées sur un paysage d’hiver et soudain sous la lueur d’un incendie, deux visages tordus de passio
3 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
3éclaire plus qu’elle ne caresse ; où pourtant les hivers les plus durs réservent des douceurs secrètes. p. 123 j. « Jeu
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
4sur La Neige, Victoria, 10 ans, écrit : « C’est l’hiver. Déjà la terre a revêtu son blanc manteau. » Elle aura 10 sur 10. Mai
5 1929, Journal de Genève, articles (1926–1982). Panorama de Budapest (23 mai 1929)
5atre énormes ponts de fer. Contre leurs piles, en hiver, viennent se briser avec un fracas sourd les îlots de glace qui desce
6 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
6llard qui cachait le front des palais, une nuit d’hiver, je chantonnais la Barcarolle en descendant le Grand Canal, — c’est u
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
7e faire comprendre par un sot que par un fou. » L’hiver dernier, m’occupant assez longuement d’un des poètes auxquels notre t
8 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
8llard qui cachait le front des palais, une nuit d’hiver, je chantonnais la Barcarolle en descendant le Grand Canal, — c’est u
9 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
9aires, prolétaires et bourgeois. J’ai assisté cet hiver, à Paris, à l’une des rencontres du Mouvement : il y avait là une vin
10 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
10 ce colonel. Que veut-il ? Un petit volume paru l’hiver dernier, Service public, nous l’a malheureusement appris. Ayant group
11 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
11 tout propos. J’admire votre « Œuvre du secours d’hiver » 32 mais [p. 39] je remarque que toutes les banderoles rouges tendu
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
12 lire sur les panneaux de propagande du Secours d’hiver allemand.) On s’efforcera de mêler les travailleurs intellectuels et
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
13t un abri quelque part, une maison vide pendant l’hiver, une occasion de solitude désirée en secret dès longtemps. Je voudrai
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
14 » qui manifeste l’intention de rester ici tout l’hiver ? C’est plutôt en été qu’on vient chez nous, me fait-elle prudemment
15ère Aujard n’a pas toujours ce qu’on voudrait. En hiver elle fait peu de réserves de produits alimentaires, les habitants n’a
16ée de travail. Mais beaucoup ne font plus rien en hiver ? Ils sont venus pour tuer le temps, au lieu d’aller au café. Cette i
17umière au ras des landes. Lucidité stérile du bel hiver. La colère y jaillit sans rencontrer personne. J’ai à craindre [p. 68
18es sujets qu’ils désiraient étudier au cours de l’hiver avec l’aide de plusieurs orateurs bénévoles, pasteurs, instituteurs o
19coupent dans la longueur et les conservent pour l’hiver). Vilaine bête à peine ébauchée : un seul os aplati au milieu d’un pa
20’a plus la grandeur romantique de la désolation d’hiver. Et partout les cultivateurs, au travail sur leurs petits champs, nou
21e midi, l’offre par une amie, d’une maison pour l’hiver prochain, dans le Gard. Autre lettre : une invitation à passer quinze
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
22es, et la récolte des figues d’été. (Les figues d’hiver apparaissent déjà, plus petites et toujours vertes ; on ne les mange
23i à Dieu ni à diable et à peine à la politique, l’hiver est « pourri », la « pulmonie » fait des ravages, et ces cochons-là v
24rugit dans sa tombe. 28 janvier 1935 Matinée d’hiver au Midi. Et voici par la grâce du soleil de janvier qu’un mot devien
16 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
25ée de travail. Mais beaucoup ne font plus rien en hiver ? Ils sont venus pour tuer le temps, au lieu d’aller au café. Cette i
26es sujets qu’ils désiraient étudier au cours de l’hiver, avec l’aide de plusieurs orateurs bénévoles, pasteurs, instituteurs
17 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
27in 1937) ag À A… (Gard), 15 janvier Matinées d’hiver au midi Et voici par la grâce du soleil de janvier qu’un mot devient
18 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
28n nombre de textes qui paraîtront au cours de cet hiver. Romans, nouvelles, poèmes, essais sur le rôle de la littérature ou s
19 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
29t un abri quelque part, une maison vide pendant l’hiver, une occasion de solitude désirée en secret dès longtemps. Je voudrai
30 » qui manifeste l’intention de rester ici tout l’hiver ? C’est plutôt en été qu’on vient chez nous, me fait-elle prudemment
31ère Aujard n’a pas toujours ce qu’on voudrait. En hiver elle fait peu de réserves de produits alimentaires, les habitants n’a
32umière au ras des landes. Lucidité stérile du bel hiver ! La colère y jaillit sans rencontrer personne. J’ai à craindre qu’el
20 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
33 5 novembre 1935 Séance d’ouverture du semestre d’hiver, pour notre séminaire. Le Dr N. professeur ordinaire, me reçoit dans
34tiques, à tout propos. J’admire votre « Secours d’hiver », mais je remarque que toutes les banderoles rouges tendues au-dessu
21 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
35g, en vue de la lutte qui s’engagera sans doute l’hiver prochain, lutte pour l’âme allemande dans l’esprit et selon la [p. 78
22 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
36 plus d’angoisse que de méchanceté. J’ai reçu cet hiver, d’un jeune nazi, une lettre significative, et à certains égards, for
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
37eur boîte ou les régiments dans leurs quartiers d’hiver, et chacun va à ses petites affaires en attendant la partie ou la cam
24 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
38austérité, tout de suite familière, où il passe l’hiver avec sa femme et Colinet, son petit garçon. Denis de Rougemont est gr
25 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
39s-nous au milieu de la nuit ? Ou passerons-nous l’hiver ici ? Plus rien ne dépend de nous. C’est notre liberté. Pendant que M
26 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
40u faisons-la mentir ! 11. Neutralité. — Pendant l’hiver 1939-40, nous avons pu lire dans les journaux cet avertissement sibyl
27 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
41. Mais je tiens à redire ici ce que je disais cet hiver à Tavannes : Nous ne devons pas être chrétiens parce que nous sommes
28 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). Neutralité (3 mai 1940)
42ission ou démission de la Suisse . Pendant tout l’hiver, nous avons pu lire dans les journaux cet avertissement sybillin : « 
29 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un climat tempéré (22 août 1945)
43 succèdent dans un ordre classique. Noël tombe en hiver, non pas en plein été comme dans l’hémisphère sud. Pays qui ne connaî
30 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
44s « contre les préjugés de race » ayant passé cet hiver dans l’État, la pancarte porte aujourd’hui : « Nous sommes catholique
31 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Hollywood n’a plus d’idées (13 décembre 1945)
45çais de la 56e rue, à l’ouest, un jour de l’autre hiver, le garçon vint me dire à l’oreille : — Pouvez-vous céder votre table
32 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
46tout : — entre l’espèce de paix que nous laissa l’hiver et la guerre qui revient nous avertir, au seuil de ce printemps qu’el
33 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
47s-nous au milieu de la nuit ? Ou passerons-nous l’hiver ici ? Plus rien ne dépend de nous. C’est notre liberté. Les hommes so
34 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
48ées. 21 janvier 1941 Le livre dont on parle cet hiver s’appelle The Wave of the Future. Il est d’Elisabeth Lindbergh, la fe
35 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
49ne nuit d’insomnie. [p. 135] Nous entrons dans l’hiver du Sud. Sur le pont déserté, un couple passe et repasse à grandes enj
50i pas écrit une seule de mes douze conférences. L’hiver ramène ses soucis. Mais il est des plus modérés. 4 août 1941, Estua
51iel du Retiro va disparaître. Nous montons vers l’hiver américain. 7 novembre 1941, en mer Saudades do Brazil ! Mélancolie
36 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
52 succèdent dans un ordre classique. Noël tombe en hiver, non pas en plein été comme dans l’hémisphère sud. Pays qui ne connaî
37 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
53un an et demi dans ces bureaux plus étouffants en hiver qu’en été. Oak Spring (Virginie), 11 octobre 1943 Le Sud commence à
38 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
54s « contre les préjugés de race » ayant passé cet hiver dans l’État, la pancarte porte aujourd’hui : « Nous sommes catholique
39 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
55’été. Cinq heures plus tard, nous avons rejoint l’hiver, un ouragan de neige horizontale, sur le désert des forêts canadienne
40 1946, Journal des deux Mondes. 17. Le mauvais temps qui vient
56e, on nous promet un peu plus de charbon pour cet hiver ; des millions de femmes ont été violées dans toute l’Europe centrale
41 1946, Lettres sur la bombe atomique. i. Les cochons en uniforme ou. Le nouveau déluge
57ochons en uniforme ou Le nouveau déluge Pendant l’hiver 1945-1946, le gouvernement américain fit annoncer une expérience sens
42 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
58izon porte la gloire. Manhattan — Suite Le bel hiver. — J’ai retrouvé New York glaciale et belle, ce bleu de poudre claire
43 1946, Combat, articles (1946–1950). Les cochons en uniforme ou le nouveau Déluge (23 mai 1946)
59 ou le nouveau Déluge (23 mai 1946) d Pendant l’hiver 1945-1946, le gouvernement américain fit annoncer une expérience sens
44 1946, Combat, articles (1946–1950). Bikini bluff (2 juillet 1946)
60hefs des forces armées américaines, au cours de l’hiver dernier. « La bombe ne fait que décupler l’importance de l’armée de t
45 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
61çais de la 55e rue, à l’ouest, un jour de l’autre hiver, le garçon vint me dire à l’oreille : — Pouvez-vous céder votre table
46 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
62nt publié le recueil des conférences prononcées l’hiver dernier en Sorbonne sous les auspices de l’Unesco. À la page 100 de c
47 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
63furent transportés et soignés dans les stations d’hiver et d’été abandonnées par les touristes. Grand Hôtel de l’Europe en te
48 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
64 tirer sur la foule qui marchait vers le Palais d’Hiver. Ce sont les descendants des ouvriers d’alors, ce sont leurs petits-f
49 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
65 tirer sur la foule qui marchait vers le Palais d’Hiver. Ce sont les descendants des ouvriers d’alors, ce sont leurs petits-f
50 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
66Norvège), condamnées au loisir pendant six mois d’hiver : elles se tournent vers la culture. Or il se trouve précisément que
51 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
67Norvège), condamnées au loisir pendant six mois d’hiver : elles se tournent vers la culture. Or il se trouve précisément que
52 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
68er de bouddhiste… Si j’avais pu revoir Kassner, l’hiver dernier, venant de lire son essai sur le Zen et [p. 71] Rilke, je lui
53 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
69er de bouddhiste… Si j’avais pu revoir Kassner, l’hiver dernier, venant de lire son essai sur le Zen et Rilke, je lui aurais
54 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
70s profonds, elle tenait un heureux milieu entre l’hiver de la Scythie et les ardeurs de l’Égypte. Elle dominait alors les mer
55 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
71 Il a enfin soumis le projet à Louis XI pendant l’hiver de 1462 à 1463. En 1464 Antoine prend part à une grande ambassade boh
56 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
72 107] Au cours d’un voyage en Normandie, durant l’hiver 1706-07, sa voiture ayant versé dans un chemin mal entretenu, il fut
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
73mme les arbres dépouillés de leurs feuilles par l’hiver, subsistent au milieu des frimas pour donner encore des fleurs dans u
58 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
74ant un vers de Ronsard : La Pologne que Mars et l’Hiver accompagnent ! Il connaît là Giraudoux, Blaise Cendrars, Bernard Gras
59 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
75les sites : Et je me souviendrai de ce lieu où l’hiver Demeure au cœur des mois d’été : Ce lieu de glace, et de rocs noirs,
60 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
76tte vie musicale intense durant toute la saison d’hiver, s’ajoutent en été des festivals locaux ou régionaux chaque année plu
61 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
77 [p. 35] Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968) bt Dédicace Procuste, brigand de l’Attique, étendait s
62 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
78[p. 31] La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970) bu 1. Les objections courantes Depuis 1963, date du pre
63 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
79sources dont elle dispose pour sa propre saison d’hiver, est tout à fait différent, mais beaucoup plus rare.) La multiplicati
64 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Témoignage sur Bernard Barbey (7-8 février 1970)
80rant le manoir perdu, des fumées sur un paysage d’hiver, et soudain, sous la lueur d’un incendie, deux visages tordus de pass
65 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Nouveau départ (printemps 1974)
81 étant la quatrième de la série qui a commencé en hiver 1967 avec « Naissance de l’Europe des régions » et s’est poursuivie p
82s’est poursuivie par « L’Europe des régions II » (hiver 1969) et « L’Europe des régions III » (été 1972) ; — deux (ou un) num
66 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
83 de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976) cg Tout est venu à l’Europe, et tout en est venu, ou pr
67 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
84déchets radioactifs pourront être entrepris dès l’hiver de 1976 en Suisse, selon le bulletin de presse de l’Association suiss
68 1978, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978)
85 La chronique européenne de Denis de Rougemont (hiver 1978) h I. Du temps que l’Europe « C’était fini ! » [p. 97] L’Eur
69 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
86 L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979) m I. L’Université européenne : une commune et une coopératio
70 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
87t-ce que par l’apparition de ce qu’on appelle « l’hiver nucléaire ». Cela on le sait. Pourquoi ? Parce que l’homme a oublié l