1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
1; ou sur une éthique de bonheur ; ou sur un idéal humanitaire ; ou sur un idéal de sécurité ; ou sur des intérêts plus bassement op
2 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
2 doux, non dépourvus de ce sadisme qui marque les humanitaires. Ils nous traitent d’idéalistes. En réalité, ils rêvent. Leurs esprit
3 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
3 incarnée par le prochain visible. Sociologues et humanitaires souffrent d’une sorte de daltonisme : ils ne savent plus distinguer l
4 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
4; ou sur une éthique de bonheur ; ou sur un idéal humanitaire ; ou sur un idéal de sécurité ; ou sur des intérêts plus bassement op
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
5ec maîtrise dans un chapitre consacré aux valeurs humanitaires, qui me paraît renfermer l’essentiel de son livre. Le lecteur se sent
6’esprit bourgeois englobe également le socialisme humanitaire et le marxisme, qui sont, à tant d’égards, de simples aveux des tenda
6 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
7e ; dans la tentation qu’il nous offre d’un idéal humanitaire en lieu et place d’une foi. Si nous ne [p. 403] parvenons pas à faire
7 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
8même goût des grandes antithèses, même générosité humanitaire. Et quelle surabondance d’images ! La TSF, les rayons X, l’automobile
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
9e d’une [p. 64] bombe de 1000 kilos son invention humanitaire. Par quelle fatalité mauvaise tous les progrès de notre science contr
9 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
10ous la forme d’une bombe de 1000 kg son invention humanitaire. [p. 12] Par quelle fatalité mauvaise tous les progrès de notre scien
10 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Demain la bombe, ou une chance d’en finir avec la terre (30 juin 1946)
11is) réduisent au silence toute espèce d’objection humanitaire ou même scientifique. Posons ici une question grave et malicieuse. Qu
11 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
12hètera nos âmes avec des frigidaires ; la sottise humanitaire enlisera nos élans spirituels ; nous serons noyés par une civilisatio
13 ce sera tant mieux. De même encore, la « sottise humanitaire » des États-Unis nous a fait moins de mal, semble-t-il, que « l’intel
12 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
14hètera nos âmes avec des frigidaires ; la sottise humanitaire enlisera nos élans spirituels ; nous serons noyés par une civilisatio
15 ce sera tant mieux. De même encore, la « sottise humanitaire » des États-Unis nous a fait moins de mal, semble-t-il, que « l’intel
13 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
16principes empruntés au libéralisme, au socialisme humanitaire, et à Gandhi. Avec cela, plus impatient qu’autoritaire, plus soucieux
14 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
17tes les institutions d’ordre culturel, juridique, humanitaire, ou même économique dépendant de l’ONU (telles que l’Unesco, l’OMS, l
15 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
18gypte. Ces plans, cette idéologie progressiste et humanitaire, étudiés et repris par Lesseps, violemment combattus par les Anglais,
16 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
19érieur à celui de ce grand cerveau si notoirement humanitaire ? Une fois ces travaux faits et publiés, qui pouvait empêcher l’Occid
17 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
20l se réserve de jouer en marge du conflit un rôle humanitaire, ou d’offrir des possibilités de contacts aux deux parties (Croix-Rou
18 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
213. Le groupe d’États considéré se réserve un rôle humanitaire, ou d’intermédiaire bénévole entre les camps. C’est exclu dans le cas
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
22, et qu’on pourrait confondre avec un sens social humanitaire, serait-il vraiment chrétien selon la conception kierkegaardienne ? L
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
23la Révolution, dont il partage les grands espoirs humanitaires. Comme Lessing, comme Herder et Kant, et comme les orateurs de la Rév
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
24r par les armes, ne s’est montrée à la fois moins humanitaire et moins unie. Tout se fait par les États et dans leur cadre au profi
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
25versif, qui rejette par sa bouche l’Europe tiède, humanitaire, occupée à survivre. Hitler tentera de les tuer toutes les deux. L’es
23 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
26on pourrait confondre avec un sens social [p. 10] humanitaire, serait-il vraiment « chrétien » selon la conception kierkegaardienne
24 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
27ves, ouvrent des hôpitaux, répandent des théories humanitaires qu’ils ne pratiquent pas toujours sans réserve, emprisonnent ceux qui
25 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
28te pas : je cite et je condense cette dialectique humanitaire qui nous offre « un moyen du guérir l’Europe » en nous faisant tous p
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
29s se sont mis à exporter des idées pacifiantes et humanitaires, des arbitres, des négociateurs de bons offices, et la Croix-Rouge — 
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
30ier rang mais qui restent soucieux d’applications humanitaires ou techniques, nous les voyons tous assurer des devoirs sociaux ou ci
28 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
31ier rang mais qui restent soucieux d’applications humanitaires ou techniques, nous les voyons tous assurer les devoirs sociaux ou ci
29 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
32rêt à se prononcer franchement. Soit par scrupule humanitaire, ou par orgueil nationaliste, par calcul partisan 31 , ou simplement