1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1s ruisselants remontent sur notre rive. Fraîcheur humide, parfums à peine sensibles, bruissement vague des roseaux aux feuille
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2ant, parmi des cordages, des chaînes, sur un banc humide, — juste de quoi s’étendre, et regarder jaillir sans fin contre soi l
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3mi des cordages, des chaînes, sur un banc [p. 65] humide, — juste de quoi s’étendre, et regarder jaillir sans fin contre soi l
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4erre et son banc en demi-cercle. L’air est encore humide dans cette grotte d’ombre. Sur le banc froid j’étale ma couverture, e
5 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
5limaces et de petits escargots, et les framboises humides avaient un délicieux goût fade. Je rentrais toute fière de mes genoux
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
6amasse l’écume rousse. [p. 9] Une grande lumière humide baigne ce paysage horizontal. Des voiles ocrées passent au ras des du
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7eu de terre et beaucoup de ciel, et partout cette humide lumière blanche qui met des ombres si légères, vertes et bleues, sur
8l faisait nuit noire, et un de ces mauvais froids humides. Rien de plus lugubre que l’île avant l’aube. On n’a pas l’impression
9s rentrés hier soir dans cette maison glaciale et humide. Il n’y avait plus de pétrole, et il était trop tard pour aller en ac
10à demi-ouvert, d’où sort un long cou maigre, tout humide. Un poulet gris, déjà séché, palpite au milieu des autres œufs. On en
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
11s, pierres, oliviers, et quelques touches de vert humide au fond des vallons, de vert sombre sur les premières pentes des Céve
12er. Le gaz butane épuisé à la cuisine. Les bûches humides. Plaisir de retrouver les choses qui vous résistent. (Je crois que Ra
9 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
13 à demi ouvert d’où sort un long cou maigre, tout humide. Un poulet gris, déjà séché, palpite au milieu des autres œufs. On en
10 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
14octobre 1939 Il neigeait ce matin de gros flocons humides sur ce petit vallon du haut Jura où nous avons à préparer des positio
11 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
15’heure. Des chiens se glissent entre les meubles, humides et tremblants. « Mais je ne sais pas recevoir ! dit-elle moqueuse. Vo
12 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
16’heure. Des chiens se glissent entre les meubles, humides et tremblants. « Mais je ne sais pas recevoir ! dit-elle moqueuse. Vo
13 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
17’heure. Des chiens se glissent entre les meubles, humides et tremblants. « Mais je ne sais pas recevoir ! dit-elle moqueuse. Vo
14 1947, Doctrine fabuleuse. 1. Premier dialogue sur la carte postale. La pluie et le beau temps
18limaces et de petits escargots, et les framboises humides avaient un délicieux goût fade. Je rentrais toute fière de mes genoux
15 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
19la misère sauvage qui seule, dans cette fournaise humide, fouette encore l’énergie de l’animal humain. ⁂ Aborder l’Inde par Bo
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
20onde complexe et fortuit, terre et pierres, herbe humide, ciel clair entre les branches, aubépines, profondeur des bois, ici,
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
21est pas sans le vouloir d’un dieu que je suis ces humides chemins. » Elle dit ; et le taureau aux belles cornes lui répondit :
18 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
22ure hollandaise doit plus au ciel et à sa lumière humide, qu’à la terre des Pays-Bas, et bien plus encore à la Bible et aux di
19 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
23ser à rien, dans l’odeur végétale d’un crépuscule humide, presque orageux, et la présence de Breton m’est advenue sous les gra
20 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
24 à Ferney. Mon rapport culturel, à l’encre encore humide, fut remis aux délégués le deuxième jour du Congrès. On me dit qu’un