1 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
1 commune qu’en tant qu’ils vivent dans les divers idiomes vulgaires et garantissent leur régularité. Dante appelle langage vulg
2le, et l’autre plus artificielle…) Mais parmi les idiomes vulgaires, le plus noble sera celui [p. 70] qui se conformera le mieu
3e. C’est Pétrarque qui, le premier, déclare que l’idiome italien ne saurait convenir qu’aux « inepties vulgaires », qu’il voud
4 Dante avait exprimée en qualifiant de nobilior l’idiome vivant. À partir de Pétrarque, le latin deviendra tout autre chose qu
5equête est écrite en français 29 c’est-à-dire en idiome vulgaire, accessible à tous les laïcs. La portée d’un tel acte est vi
2 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
6pothèse d’une origine commune, et d’une famille d’idiomes indo-européens dont le sanscrit serait le plus ancien témoignage. Adm
3 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
7des Français et par l’Océan, n’a parlé qu’un seul idiome, bien que plus tard il se soit divisé en plusieurs langues vulgaires
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
8re d’abord en vase clos, chacune ayant son propre idiome et sa façon de se vêtir particulière, dans le cercle étroit que lui a
9 quinze siècles, ils n’ont eu qu’un seul [p. 278] idiome pour parler à Dieu, qu’une seule autorité morale, qu’une seule convic
10e la Suisse d’être unie, malgré la variété de ses idiomes, est un fait bien plus important qu’une similitude de langage souvent
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
11 celle des littérateurs de nettement dégager leur idiome de ce qu’il pouvait avoir de non national… Nous allons pourtant voir
6 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
12enser à une sorte d’animal, qui penserait dans un idiome bizarre et incompréhensible, et choisirait, quand il ouvre la bouche,
7 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
13tibus). Mais autant d’activités variées, autant d’idiomes différents divisant le genre humain. Et plus ils excellaient dans leu
8 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
14tibus). Mais autant d’activités variées, autant d’idiomes différents, divisant le genre humain. Et plus ils excellaient dans le
9 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
15tibus). Mais autant d’activités variées, autant d’idiomes différents divisant le genre humain. Et plus ils excellaient dans leu
10 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
16faire traduire les nouvelles lois dans les divers idiomes non français usités dans le royaume, à savoir l’allemand, l’italien,
17es « ressources » les provinces colonisées, aux « idiomes » interdits désormais.) Mais l’uniformité forcée qui fait la force du