1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1s celles-là forment l’esprit. » M. de Montherlant illustre sa propre pensée de cette citation d’un dominicain : « Formez des jeu
2 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Louis II de Bavière ou Hamlet-Roi (décembre 1928)
2nt réalisés les témoignages de l’éthique de cet « illustre réfractaire ». N’est-ce point trop demander à une existence bien indé
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
3uriers et bassement mécaniques de la vie moderne, illustre avec un talent qu’il n’est plus temps de discuter, une position moral
4 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
4e telle maxime : tout l’Évangile la confirme et l’illustre. Or, la force, pour le chrétien, quelle est-elle ? Il se trouve que n
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
5 enseignement préalable. L’exemple du Six Février illustre assez tragiquement cette thèse. Que se passait-il, place de la Concor
6 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
6afé. Nicodème — vous ne l’ignorez pas — c’est cet illustre professeur de théologie dogmatique dont l’esprit de répartie et la fi
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
7 Matière économique. Marx à lui seul, d’ailleurs, illustre tout le processus régi par les fatalités de la raison. Son œuvre est
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
8la première « crise » bourgeoise. Un fait notable illustre par ailleurs la relation de ces deux phénomènes. Lorsque les chefs de
9 latin des actes ! C’est du moins le cas des plus illustres, les cardinaux Bembo et Sadolet. « L’humaniste était un personnage ab
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
10hanter faux et à troubler le cortège. Voilà ce qu’illustre cette cacophonie : c’est l’expression démente et quotidienne de l’ind
10 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
11 entre les mains de Dieu. Tels sont les thèmes qu’illustre cet ouvrage. S’ils n’y sont pas traités en forme, c’est qu’ils ne con
11 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Monastère noir, par Aladár Kuncz (janvier 1938)
12 le plus secret du fait qu’il symbolise, [p. 146] illustre et concrétise une condition qui n’est pas seulement celle du prisonni
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
13 plus seulement le Roman, mais le phénomène qu’il illustre, et dont l’influence n’a pas cessé de s’étendre jusqu’à nos jours. Pa
14t à l’hypothèse, fort vraisemblable, que le Roman illustre un conflit de « religions », nous avons pu préciser et cerner les pri
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
15 provençale et les conceptions de l’amour qu’elle illustre, « loin de s’expliquer par les conditions où elle naquit, semble en c
16rier : le combat contre le Morholt, dans Tristan, illustre exactement cette coutume, sans faire d’ailleurs la moindre allusion à
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
17e mouvement dont le Roman de la Rose nous donne l’illustre témoignage. La Rose de Guillaume de Lorris — dans la première partie
18ague et les miroirs magiques, et finalement les « illustres bardes » qui chantèrent d’une voix grave et solennelle tournois et t
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
19assé parmi les cas d’urgence. Ce petit fait banal illustre des croyances toutes naturelles pour un Américain : c’est [p. 317] pa
16 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
20e et Personne L’exemple des romantiques allemands illustre une relation profonde et constante dans l’homme : celle qui existe en
17 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
21 publier un roman, dont le titre, La Folle Vertu, illustre bien votre pensée ? — Oui, je l’ai écrit presque en même temps que L
18 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
22raie tradition du théâtre protestant, telle que l’illustre, par exemple, l’Abraham sacrifiant de Théodore de Bèze. Nicolas de Fl
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
23tefois, je le certifie exact, et d’autre part, il illustre à merveille le vice fondamental de notre société et aussi de notre cu
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
24n citerai trois, qui sont sans contredit les plus illustres : d’abord notre nature incomparable, ensuite [p. 136] nos libertés tr
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
25] Toute l’histoire suisse, à partir de ces temps, illustre le même équilibre entre les conditions de fait et les volontés de l’e
22 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
26ral. Toutefois, je le certifie exact. De plus, il illustre à merveille [p. 13] le vice fondamental de notre société et aussi de
23 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
27du débat. Un mythe est une histoire qui décrit et illustre, sous une forme dramatisée, certaines structures profondes du réel. J
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
28aire du Château tente de séduire une jeune fille, illustre une situation analysée par Kierkegaard dans Crainte et Tremblement :
25 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
29ntre les mains de Dieu. » Tels sont les thèmes qu’illustre cet ouvrage. S’ils n’y sont pas traités en forme, c’est qu’ils ne con
26 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
30e et personne L’exemple des romantiques allemands illustre une relation profonde et constante dans l’homme : celle qui existe en
27 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
31t bien l’avis qu’on attendait d’un général. Et il illustre sa pensée. « Supposez, dit-il, deux savants, l’un en Allemagne et l’a
28 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Le rêve américain (9 novembre 1945)
32! Peut-être, mais tout cela va dans le même sens, illustre un même mouvement profond et général vers la vie libre, vers l’avenir
29 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
33leurs yeux le train normal de l’homme. Leur œuvre illustre la vision de l’Ecclésiaste, ce grand maître du vrai réalisme. « Jette
30 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
34s dans leur langue, à moins [p. 122] qu’on ne les illustre abondamment… Écrire ce livre sur la Suisse, ma première tentative de
31 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
35 Il s’est remis à écrire un conte d’enfants qu’il illustre lui-même à l’aquarelle. Géant chauve, aux yeux ronds d’oiseau des hau
32 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
36p. 42] l’avis qu’on attendait d’un général. Et il illustre sa pensée. « Supposez, dit-il, deux savants, l’un en Allemagne et l’a
33 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
37sa vision le sauve. Mais il est des visions moins illustres, qui n’embrassent pas le monde de haut en bas, dans un fulgurant inve
34 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
38énements intérieurs. Tout tient à l’homme et tout illustre une des structures fondamentales de son être. Tantale avait commis de
35 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
39? Peut-être, mais tout cela va dans le même sens, illustre un même mouvement profond et général vers la vie libre, vers l’avenir
36 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
40tte expérience l’idée fédéraliste qu’elle [p. 65] illustre. Une expérience de laboratoire est nécessairement plus réduite de dim
41ntal, que l’exemple de notre vie politique suisse illustre très clairement. En effet, les mots Fédération et Fédéralisme sont co
42ons composantes. [p. 71] Toute l’histoire suisse illustre ce principe. Chaque fois qu’un des cantons, comme Zurich, ou un group
37 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
43culture au sens le plus large et humain, celui qu’illustre justement, aux yeux du monde entier, notre existence. Pour nous, Euro
44Européen conçoit la liberté. Toute notre histoire illustre ce débat, qui se livre en chacun de nous. Elle est l’histoire des ris
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
45vec l’État et la communauté. Toute notre histoire illustre ce débat, qui se livre en chacun de nous. Elle est l’histoire des ris
39 1948, Suite neuchâteloise. III
46  [p. 25] Le « Rôle des Bourgeois » de Neuchâtel illustre cette continuité jusqu’au xvie , et pour beaucoup jusqu’au milieu du
40 1948, Suite neuchâteloise. IV
47 Charlotte d’Ostervald, arrière-petite-fille de l’illustre pasteur. Le fils du Procureur épouse Marie-Philippine [p. 41] du Buat
41 1948, Suite neuchâteloise. VI
48. Je voudrais qu’on y élève un monument dédié à l’Illustre Inconnu. Il serait en forme de banc. Qui sait quel Balzac de l’avenir
42 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
49ayonnement des valeurs que l’Europe, malgré tout, illustre encore aux yeux du monde entier : une certaine conception de la perso
43 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
50 institutions et coutumes politiques de la Suisse illustre ces déclarations. Encore faut-il bien préciser que la petitesse du te
44 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
51ir qu’une longue pratique du fédéralisme intégral illustre l’interdépendance. Certes, la volonté de se maintenir à l’écart des c
45 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
52he de tout bois, souvent à notre insu. Mais ce qu’illustre avant tout ce passage, c’est le paradoxe essentiel de toute vocation 
46 1953, Journal de Genève, articles (1926–1982). Aller et retour (21 mai 1953)
53 avantages. Ces écrits réunis sous un nom bientôt illustre : The Federalist, exercèrent une action décisive, ainsi que nul écoli
47 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
54 avantages. Ces écrits réunis sous un nom bientôt illustre : The Federalist, exercèrent une action décisive, ainsi que nul écoli
48 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
55s sans fin sur l’indicible. (Le Tristan de Wagner illustre bien tout cela.) Mais c’est la forme du mythe qui provoque ce contenu
49 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur Suez et ses environs historiques (octobre 1956)
56ccidentaux : l’Islam. L’histoire du canal de Suez illustre ce dialogue et cette évolution. Le verrou de l’Islam Les Pharaons,
50 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
57élatrices de l’Orient et de l’Occident, et rien n’illustre mieux la divergence réelle des résultantes majeures dont je parlais p
51 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
58s sans fin sur l’indicible. (Le Tristan de Wagner illustre bien tout cela.) Mais c’est la forme du mythe qui provoque ce contenu
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
59phe, l’évêque Bartolomé de Las Casas, « cet homme illustre voulut s’appeler Colon… mû par la volonté divine qui l’avait choisi p
53 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
60tères de la mauvaise conscience, et voyons le cas illustre d’une « conscience », le Premier ministre Nehru. Lorsque, à la Confér
54 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
61’exemple de l’automation n’est qu’un symbole : il illustre à peu près idéalement les effets bénéfiques que peut et doit produire
55 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
62he de tout bois, souvent à notre insu. Mais ce qu’illustre avant tout ce passage, c’est le paradoxe essentiel de toute vocation 
56 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
63e. Elle est d’abord une forme d’existence. Elle s’illustre dans les relations malheureuses — mais spirituellement créatrices — e
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.1. Proto-histoire d’un continent sans nom
64affinés de leurs arts et métiers : le vase de Vix illustre cette période dite de Halstatt. Celle-ci fera place à la civilisation
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
65e toute sa gloire et ses enfants seuls la rendent illustre. Même idée dans le Dictionnaire de Moreri : Quoique l’Europe soit l
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
66universelle, tous les historiens, tous les poètes illustres, et même le témoin de la bonté du Christ l’ont témoigné ; enfin Paul
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
67e a élevés dans son sein. Cependant ces guerriers illustres sont bien peu nombreux en comparaison de ceux de l’Europe : c’est en
68 humaine. Ainsi l’Asie ne compte que peu d’hommes illustres. Cette immense contrée où dominait pour ainsi dire un seul maître et
69rop souvent, ne pouvait enfanter que peu d’hommes illustres. Il en est allé de même en Afrique. Cependant cette contrée a vu naît
70ls n’aient pas donné le jour à de nombreux hommes illustres. Il en a été de même dans les Gaules et dans l’Espagne. Mais ce coura
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
71s langues, comme Voltaire et Frédéric II, voire d’illustres protagonistes d’une Europe fédérée, comme Leibniz et Rousseau, qui re
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
72les derniers soupirs de la Grèce devinrent encore illustres dans la ligne achéenne. Mais nulles de ces confédérations n’approchèr
73ans toute la Pologne une belle action ni un homme illustre dont il n’ait la mémoire et le cœur pleins, et dont il ne puisse rend
74or-Gaspar de Jovellanos (1744-1811), homme d’État illustre, et poète : Qui ne voit que grâce au progrès (de l’Enseignement) les
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
75 l’Abbé de Saint-Pierre qu’il écrit cette strophe illustre chantée par les chœurs de Beethoven : Seid umschlungen, Millionen, D
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
76ce qui ne l’empêchera pas d’être libre. Elle sera illustre, riche, pensante, pacifique, cordiale au reste de l’humanité. Elle au
77que toute l’histoire récente de la vie soviétique illustre et confirme. Les Russes ont témoigné d’une disposition spéciale à ad
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
78le désordre. S’il saisit un crâne, c’est un crâne illustre. — Whose was it ? Celui-ci fut Lionardo. Il inventa l’homme volant, m
66 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
79e. Elle est d’abord une forme d’existence. Elle s’illustre dans les relations malheureuses — mais spirituellement créatrices — e
67 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
80ce qui ne l’empêchera pas d’être libre. Elle sera illustre, riche, pensante, pacifique, cordiale au reste de [p. 57] l’humanité.
68 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
81Frantz Fanon, Les Damnés de la Terre. Cet article illustre un des points que je n’ai pu toucher qu’en passant dans ma IVe leçon,
69 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
82e un colloque sur la décentralisation culturelle, illustre d’une manière exemplaire le rôle que peut jouer un festival dans cett
70 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
83e ? Elle pourrait se réclamer de beaucoup de noms illustres, d’hommes qui ont rêvé l’Académie européenne, comme Tommaso Campanell
71 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
84e ? Elle pourrait se réclamer de beaucoup de noms illustres, d’hommes qui ont rêvé l’Académie européenne, comme Tommaso Campanell
72 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
85ntière d’historien, de dramaturge et de polémiste illustre, avec autant d’agreste poésie que de science bien humanisée et de lib
73 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
86 après coup pour origine du développement dont il illustre le principe. Voyons maintenant à quelles réalités cette tradition si
74 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
87ce. Il en résulte deux séries de conséquences, qu’illustre abondamment l’histoire des Ligues. L’assistance collective promise au
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
88ciens, et même Berne, qui pour la première fois s’illustre aux yeux du monde par le génie d’un de ses patriciens, Albert de Hall
89leurs yeux le train normal de l’homme. Leur œuvre illustre la vision de l’Ecclésiaste, ce grand maître du vrai réalisme : « Jett
90tude des structures de l’esprit. Le Vaudois Vinet illustre la première de ces écoles, le Genevois Flournoy la seconde. Le xixe
91 à Berne, d’Horace-Bénédict de Saussure et de son illustre descendance à Genève. Quant à l’époque contemporaine, il faut admettr
92t culturel, on l’a deviné. Le cas des universités illustre un fait patent : la Suisse actuelle n’a pas la politique de son propr
76 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’écrivain et l’événement (7-8 septembre 1968)
93st au nom d’une vision meilleure — qu’il annonce, illustre, anticipe… Bien entendu — mais l’ai-je assez laissé entendre — il y a
77 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
94t-elle donc répondre à l’appel pathétique du plus illustre homme d’État de ce temps ? Un appel ne pouvait suffire à la créer… Au
78 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
95tonomies locales ou régionales. C’est ainsi qu’un illustre homme d’État belge, et grand Européen, écrivait récemment : « Ce n’es
79 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
96ayonnement des valeurs que l’Europe, malgré tout, illustre encore aux yeux du monde entier : une certaine conception de la perso
80 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
97et financière. L’exemple des études sur la Région illustre et concrétise ces remarques d’une manière on ne peut plus opportune.
81 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
98e ? Elle pourrait se réclamer de beaucoup de noms illustres, d’hommes qui ont rêvé l’Académie Européenne comme Tommaso Campanella
82 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
99’exemple de l’automation n’est qu’un symbole : il illustre à peu près idéalement les effets bénéfiques que peut et doit produire
83 1970, Le Cheminement des esprits. Postface. L’écrivain et l’événement
100’est au nom d’une vision meilleure qu’il annonce, illustre, anticipe… Bien entendu, mais l’ai-je assez laissé entendre, il y a d
84 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
101tonomies locales ou régionales. C’est ainsi qu’un illustre homme d’État belge, et grand européen, écrivait récemment : « Ce n’es
85 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
102t-elle donc répondre à l’appel pathétique du plus illustre homme d’État de ce temps ? Un appel ne pouvait suffire à la créer… Au
86 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
103tonomies locales ou régionales. C’est ainsi qu’un illustre homme d’État belge, et grand Européen, écrivait [p. 20] récemment : «
87 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
104nce : l’idée fédéraliste et la formule d’union qu’illustre le pacte en latin conclu par trois « communes forestières » commandan
88 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
105conomique ou que l’analyse culturelle, l’écologie illustre aux yeux de tous le fait que nos États-nations ne correspondent plus
89 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
106tre croissance industrielle et équilibre humain s’illustre aisément à ce niveau. Les choix à faire par le citoyen deviennent alo
90 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
107’est au nom d’une vision meilleure qu’il annonce, illustre, anticipe et qu’il invente de toute sa passion, quitte à la présenter
91 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
108désir d’indépendance n’exprime, selon l’un de nos illustres commentateurs politiques, « qu’émotivité adolescente, naïveté politiq
92 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
109tout ce qui va mal dans le monde ». André Reszler illustre les étapes de cet immense procès sans avocats, qui va de l’éloge du B
93 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
110 enclins à juger selon les quantités, cet exemple illustre assez bien que notre défaitisme actuel n’est justifié que par notre é
94 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Université par l’Europe et vice-versa (hiver 1979)
111e ? Elle pourrait se réclamer de beaucoup de noms illustres, d’hommes qui ont rêvé l’Académie européenne comme Tommaso Campanella
95 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
112ature et De l’Allemagne, elle le décrit et elle l’illustre comme ce qui a tout d’abord la vertu d’associer les esprits les plus