1 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
1 Bartas, et toute une école de poètes calvinistes imbus des théories cosmologiques de Paracelse ; ce sont encore en plein xvi
2 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
2e bollit, À trois anz d’amistié le fist. Thomas, imbu de fine psychologie, et plein de méfiance pour le merveilleux, qu’il
3 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
3 nourriture intellectuelle étaient tous fortement imbus de rhétorique courtoise et [p. 179] chevaleresque. La question a d’ai
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
4suna (l’un des maîtres de sainte Thérèse les plus imbus de rhétorique courtoise) écrit dans son Ley de Amor : « Ne pense pas
5 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
5, et le colonel, procèdent d’un esprit subversif, imbu de paradoxes, vaguement diabolique, et, pour tout dire, antimilitaris
6 1955, Journal de Genève, articles (1926–1982). Pour un désarmement moral (19 juillet 1955)
6t dans un langage tout naturel pour quiconque est imbu de la croyance marxiste au mouvement fatal de l’Histoire. Le malenten
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
7clure en tant que faux chrétiens : Ils sont tous imbus d’erreur, quoiqu’ils rendent un culte au Christ — Arméniens, Jacobite