1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
1physiques ? »   Nous naissons à quelque chose qui imite la vie dans une époque d’inconcevables compromissions où triomphe sou
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
2out un arc-en-ciel de sentiments dont les accords imitent la blancheur éclatante de l’amour… Que dirons-nous ?… Par la force de
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henri Michaux, Mes propriétés (mars 1930)
3s, que les animaux qui circulent. Un auteur qui n’imite personne court bientôt le risque de s’imiter soi-même : il semble au
4qui n’imite personne court bientôt le risque de s’imiter soi-même : il semble au contraire qu’Henry Michaux, en se cantonnant
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)
5’artiste fait une belle grimace : le lecteur ne l’imitera pas. p. 385 be. « Kikou Yamata : Saisons suisses (À l’Atelier
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
6t cruellement ironique. Je ne tiens pas du tout à imiter ce Père. Nul besoin de citer à la barre d’un jugement dernier anticip
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
7icain n’est qu’un nouveau riche ; ailleurs on les imite. Il est vrai que voici enfin des Autrichiens pur sang ; moi qui préte
8t mérité ces fastes ; l’usage de leurs politesses imite dérisoirement la gravité sacrée et l’ascèse adorable que seule invent
7 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
9ais tout porte à croire que l’Amérique, demain, l’imitera, et même la France, si les questions économiques et sociales y prenne
8 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
10, un culte officiel des héros ? — Le héros vrai n’imite personne. Il n’est conforme qu’à sa vocation. Qui n’est pas fascist
9 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
11ils soient toujours comme tous les autres, qu’ils imitent, et n’agissent jamais seuls. » Mais ce que Dieu exige, c’est précisém
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
12… ; celui que nous apprenons sans aucune règle en imitant notre nourrice ». La langue latine, « locutio secundaria », est au co
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
13thusianisme technologique. Et l’opinion publique, imitant la Sorbonne, refuse le droit de cité aux créations coupables de contr
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
14 éternité raisonnable, d’un modèle qu’il pourrait imiter. L’homme, en tant qu’homme est bien un créateur, mais c’est un créate
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
15onalisme étatisé, contre toute espèce de fascisme imité de Mussolini, d’Hitler ou de Staline, mais aussi contre toute espèce
14 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
16tisme assez discret. Les socialistes français les imitent, créent des offices d’État, et « nationalisent » 54 ce qu’ils peuven
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
17« public », c’était la noblesse, et les bourgeois imitant la noblesse. Le vrai peuple les comprenait dans la seule mesure [p. 1
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
18 actrices piquantes, de toutes les femmes qui les imitent. Je ne compris pas leurs paroles trop rapides. Une jeune femme au pro
17 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
19me temps que l’exceptionnel. Pour faire vrai, ils imitent la vie. Mais la vie est toujours ailleurs, en train de s’inventer dif
18 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
20me pour l’admirer isolément, ou pour essayer de l’imiter. C’est une belle ironie sur le libéralisme impénitent que cette maniè
19 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
21onalisme étatisé, contre toute espèce de fascisme imité de Mussolini, d’Hitler ou de Staline, mais aussi contre toute espèce
20 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
22ons d’inventer autre chose. Ne jouons pas le jeu. Imitons les paysans du Morgarten : ils n’avaient pas d’armures ni de lances :
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
23e ne saurait signifier qu’une œuvre écrite doit l’imiter. Si j’ai parfois dogmatisé, je n’en demanderai pardon qu’à ceux de me
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
24ole lisent Freud : les disciples se sont bornés à imiter la rhétorique des maîtres… (Appendice 6). En outre, on aperçoit, par
25nt les écrits étaient si familiers au poète qu’il imite bien souvent leur dialectique de la souffrance, du désir et de l’exta
26thétiques, haletants, du deuxième acte de l’opéra imitent Gottfried jusqu’au pastiche 94 . Le célèbre duo de Tristan et d’Isold
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
27ne serait [p. 208] grotesque que parce qu’il veut imiter une ascèse à laquelle il n’est pas initié, et suivre une voie que le
24 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
28te vérité. Et c’est ainsi que la masse allemande, imitant au niveau le plus bas l’évolution des romantiques cherche à récupérer
25 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
29 d’y conformer notre maintien. Sans aller jusqu’à imiter les génuflexions multipliées des orthodoxes russes, qui se prosternen
26 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
30elui qui suis. » Mais le Diable toujours jaloux d’imiter Dieu, fût-ce à rebours puisqu’il voit tout d’en bas, nous dit comme U
27 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
31f, il n’est jamais où vous pensiez le trouver. Il imite en la caricaturant l’action même du Saint-Esprit, toujours ambiguë po
28 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
32, et c’est la condition d’un amour authentique. N’imitez pas le mensonge féminin, sinon les femmes elles-mêmes finiront par s’
29 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
33i suis. Mais le Diable, qui a la manie de vouloir imiter la vérité en la retournant, le Diable nous dit comme Ulysse au Cyclop
30 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943)
34f, il n’est jamais où vous pensiez le trouver. Il imite, en la caricaturant, l’action même du Saint-Esprit, toujours ambiguë
31 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
35rale de premier plan qu’il ne resterait plus qu’à imiter, l’acte demeure un pur possible, un modèle d’acte, une abstraction, c
36 de l’homme pieux, du moraliste, que de prétendre imiter [p. 76] le modèle que ses yeux voient et que sa chair perçoit (à la l
37ils soient toujours comme tous les autres, qu’ils imitent, — et n’agissent jamais seuls. » Mais ce que Dieu exige, c’est précis
32 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
38re pas rejeté de la commune condition humaine. Il imitera les philistins dans tous leurs gestes, conscient de récupérer par cet
33 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
39à ce mot son sens fort : [p. 165] imaginer, c’est imiter non la nature naturée, mais la nature naturante. (Nous pourrons dire
34 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
40te vérité. Et c’est ainsi que la masse allemande, imitant au niveau le plus bas l’évolution des romantiques, [p. 218] cherche à
35 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
41nts n’avaient eu un Noël aussi ressemblant, mieux imité, plus conforme à celui qu’on raconte dans leurs livres. Mais les amis
42écran prend votre nom et s’en va d’un pas souple, imitant la démarche de la star qu’elle préfère. À l’heure précise du rendez-v
36 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
43’après les modèles de l’écran. Il semble qu’elles imitent leur rôle, par l’extérieur, plutôt qu’elles ne s’y intéressent. Ce tr
44 repères et ses appuis que dans l’imitation. Elle imite le gothique dans ses églises, ses résidences de luxe, ses universités
45ciment armé, des universités aérodynamiques. Elle imite la diplomatie du xixe siècle et du Vatican (voir ce qui se passe en
46lle, à ceux qui se préparent à les dépasser. Elle imite les arts de Paris, les vins de la France et du Rhin, le traditionalis
47ionalisme et même le modernisme de l’Europe. Elle imite dans ses livres les succès d’hier. Et grâce à l’influence des films,
48 d’hier. Et grâce à l’influence des films, elle s’imite elle-même. Autre histoire de singes. — J’en parlais l’autre jour ave
49le renoncement à toutes ces coquetteries de style imitées de nos auteurs anciens qu’on trouvait à chaque ligne chez Valéry, che
37 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
50 nous propose d’elle-même, et qu’elle s’efforce d’imiter. 8 août 1945 Nouvelle de la bombe atomique, avant-hier sur Hiroshim
38 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
51e nous propose d’elle-même et qu’elle s’efforce d’imiter. Souvenir d’un orage en Virginie Grands plateaux onduleux et livrés
39 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
52 peuple, s’il éduque son sens des formes, cesse d’imiter et se met à créer. La réduction du fait à une signification. L’Améri
40 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
53 termes. Car comment pourrait-on se distinguer en imitant ? Devenir distinct en s’efforçant de ressembler ? Supposez que votre
54hommes d’affaires. X. En un mot, ceux qu’on peut imiter. Pendant la guerre, on entraînait le public à l’héroïsme. On avait mê
41 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
55itique. Que de précautions ! Vous êtes en train d’imiter ce héros de je ne sais quel album de Tœpffer, qui feint de feindre af
42 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
56n de la littérature. Les autres seront sages de l’imiter. Hemingway lui-même, ayant gagné dit-on plus d’un million de dollars
57ain disent que c’est cela qui porte et qu’il faut imiter… [p. 95] Vue générale des églises de New York Je n’ai pas encore dé
43 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
58 peuple, s’il éduque son sens des formes, cesse d’imiter et se met à créer. La réduction du fait à une signification. L’Améri
44 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
59ment analphabète dans ses propos et ses réflexes, imite à sa manière le cynisme frivole de la noblesse à la veille de la Révo
45 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
60e. Pour le bien comme pour le mal, d’ailleurs, il imite à la fois nos mœurs et nos objets, nos procédés d’art et de construct
46 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
61main-d’œuvre spécialisée dont les traditions ne s’imitent pas, une capacité d’invention que le monde entier peut nous envier. Q
62on européenne. Pour le bien comme pour le mal, il imite à la fois nos mœurs et nos objets, nos procédés d’art et de construct
47 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Troisième lettre aux députés européens : L’orgueil de l’Europe (17 août 1950)
63e. Pour le bien comme pour le mal, d’ailleurs, il imite à la fois nos mœurs et nos objets, nos procédés d’art et de construct
48 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
64 redoutent l’épithète « d’original » et préfèrent imiter les voisins. Je dis seulement que les modèles dont ils disposent pour
65ndividuelles, et non des conventions sacrées. Ils imitent moins des [p. 6] rites millénaires que des révolutions d’hier ou d’av
66ner : tous les peuples du monde aujourd’hui, nous imitent — pour leur bien et leur mal à la fois — mais nous, bien au contraire
67is — mais nous, bien au contraire, au lieu de les imiter, nous cherchons et nous parvenons à les comprendre. Cette attitude, a
49 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
68 l’a condamné à observer, à réfléchir la vie, à l’imiter au lieu de la vivre réellement ; mais, quoique prisonnier de son tour
50 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
69les. Elle est encore, à notre époque, celle qu’on imite partout, même quand on la combat. Elle est donc encore la plus forte.
51 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
70’ont décrite. Mais le roman de Tristan ne fut pas imité par les seuls écrivains depuis près de huit siècles : toute l’expérie
71 de Dieu lui-même. Tout ici rappelle la personne, imite sa forme et reproduit son paradoxe, bien qu’en un reflet inversé. Cet
72 plus, déléguée à l’action collective. L’individu imite le saut de la conversion, mais, au lieu de se retrouver une personne
73ntie comme un « abus ». Ainsi toutes nos révoltes imitent, même sans le savoir, le dépit de l’amour qui dresse contre le Père l
52 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
74es réflexes. Il s’agissait de forcer l’individu à imiter exactement les conduites prescrites par le sacré religieux et social.
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
75soleil, en lequel il croit sans le voir, décide d’imiter Dieu le Créateur en œuvrant dans Sa création : voie de l’obéissance a
54 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
76de Nicée. C’est ainsi que la personne du chrétien imite au plan humain la Personne du Christ. (Cette analyse sociologique est
77et l’Église y résiste à l’Empire. Les trois états imitent les castes, mais la première du moins demeure ouverte à tous : le cle
78e thomiste « revient » à Aristote, la Renaissance imite ce qu’elle [p. 71] connaît de l’art antique, la Réforme se veut un pu
55 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
79’ont décrite. Mais le roman de Tristan ne fut pas imité par les seuls écrivains depuis près de huit siècles : toute l’expérie
80 de Dieu lui-même. Tout ici rappelle la personne, imite sa forme et reproduit son paradoxe, bien qu’en un reflet inversé. Cet
81 plus, déléguée à l’action collective. L’individu imite le saut de la conversion, mais au lieu de se retrouver une personne e
82ntie comme un « abus ». Ainsi toutes nos révoltes imitent, même sans le savoir, le dépit de l’amour qui dresse contre le Père l
56 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
83les. Elle est encore, à notre époque, celle qu’on imite partout même quand on la combat. Elle est donc encore la plus forte.
57 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
84e colonialisme, condamnée sans recours, mais on l’imite partout. Et ceux qui se croyaient sûrs de recueillir ses dépouilles,
58 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
85res, comme le nationalisme ? Le monde entier nous imite et nous n’imitons sérieusement personne. Nous n’imitons aucune autre
86tionalisme ? Le monde entier nous imite et nous n’imitons sérieusement personne. Nous n’imitons aucune autre culture qui puisse
87e et nous n’imitons sérieusement personne. Nous n’imitons aucune autre culture qui puisse être considérée comme supérieure à la
88cé les Sputniks, et tout le monde voudra donc les imiter. En Europe comme en Amérique, on réclame à grands cris l’intensificat
89yer rayonnant de cette culture que toute la Terre imite, ce n’est pas du Musée d’abord, mais du Laboratoire qu’il faut [p. 37
59 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
90ment ? C’est tout le contraire. Car si l’Europe n’imite aucune autre culture, même pas le passé de la sienne, nous voyons tou
91le passé de la sienne, nous voyons toute la Terre imiter ses techniques, ses formes de gouvernement, ses arts, ses sciences, e
60 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
92as les valeurs, sont répandus sur toute la Terre, imités et copiés par tous les peuples. Or ces produits sans les valeurs qui
61 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
93Pierre le Grand admirait l’Occident. En voulant l’imiter, il se haussait vers lui et souhaitait le dépasser dans son sens. Voi
94es sera-t-elle de « faire mieux que la Russie » ? Imitez-vous les uns les autres serait-il le sommaire de la Loi qui régira l’
62 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Luis Diez del Corral, El rapto de Europa (septembre 1959)
95 de systèmes de l’Histoire ; mais pour ne pas les imiter. A-t-on remarqué que les génies systématiques sont régulièrement amen
63 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
96 l’a condamné à observer, à réfléchir la vie, à l’imiter au lieu de la vivre réellement ; mais, quoique prisonnier de son tour
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
97ier siècle av. J.-C.) : [p. 19] elles ne font qu’imiter le modèle de Moschos, que nous avons tenu à citer en entier parce qu’
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
98era tout l’essai, est de détourner les Polonais d’imiter « l’Europe », c’est-à-dire les puissances de l’Ouest qui « s’abâtardi
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
99à l’Église. La seconde cherchait à réaliser cette imité extérieure par l’intermédiaire de l’État. L’erreur que commit l’Églis
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
100vidualité, vous vous fondrez étroitement dans une imité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne, absolument
101 et transplanté chez nous n’a pas été servilement imité par nous, mais se trouve désormais en nous, amalgamé à notre chair et
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
102assé et donne vie au futur, comment pourrait-on l’imiter ? » Et cependant cela a été imité par d’autres corps sociaux, qui s’e
103 pourrait-on l’imiter ? » Et cependant cela a été imité par d’autres corps sociaux, qui s’en sont emparés et en ont fait leur
69 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
104a découvert la Terre entière, c’est elle que l’on imite partout, et c’est d’elle enfin que les peuples ont reçu cette idée de
105flexes : il s’agissait de forcer le jeune homme à imiter exactement, et sans discussion, les conduites méticuleusement prescri
70 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
106e civilisation que le monde entier est en train d’imiter, tandis que l’inverse ne s’est jamais produit. Le phénomène unique au
71 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
107sordonnée. Rappelant que les pays sous-développés imitent maladroitement tout ce qu’a fait l’Occident, ce professeur rendait l’
108liste est aussi facile à faire ? Et pourquoi nous imitez-vous, en général ? Pourquoi nous reprochez-vous notre athéisme et plu
109l’Asie jalouse la Chine et voudrait secrètement l’imiter ; mais la Chine court après la Russie, en espérant la battre sur son
72 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
110s’écrie aussitôt qu’il ne saurait être question d’imiter ce modèle, ridiculement réduit, à l’échelle des glorieuses et vieille
111issance précise du modèle que l’on dit ne pouvoir imiter. (Ceux qui invoquent des raisons de prestige, c’est quelquefois parce
73 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
112ns la mesure où partout on exige ses produits, on imite ses techniques et procédés, et l’on se réclame, fût-ce pour les retou
74 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
113s la mesure où partout, on exige ses produits, on imite ses techniques et procédés, et l’on se réclame, fût-ce pour les retou
75 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
114rmais, lui reproche vertueusement et s’empresse d’imiter ? La tournure d’esprit sociologique du xxe siècle multiplie les ques
115méconnu par les siens, auxquels il répétait : « N’imitez point Paris ! », Ramuz ne se vit accepté qu’une fois sa gloire faite
116spérer que les sciences humaines pourront un jour imiter les sciences naturelles et, cinquante ans plus tard, on découvre que
76 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
117s’écrie aussitôt qu’il ne saurait être question d’imiter ce modèle, ridiculement réduit, à l’échelle des glorieuses et vieille
118issance précise du modèle que l’on dit ne pouvoir imiter. (Ceux qui invoquent des raisons de prestige, c’est quelquefois parce
77 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
119le récit de « fable ». Le Vaudois J.-B. Plantin l’imite en 1633, écartant du même coup la légende du Grütli. Le Bâlois Heinri
78 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
120’on pense que rester soi-même signifie simplement imiter ses ancêtres et leurs caractères spécifiques, sans même courir le ris
121pagne aux castagnettes et la Suisse aux yodleurs. Imiter une tradition arbitrairement fixée dans son évolution [p. 20] à telle
79 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
122rmais, lui reproche vertueusement et s’empresse d’imiter ? La tournure d’esprit sociologique du xxe siècle multiplie les ques
80 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
123faire à son tour. Il commencera naturellement par imiter, et s’il imite mal, son maître le corrigera. Mais à cela ne se borne
124. Il commencera naturellement par imiter, et s’il imite mal, son maître le corrigera. Mais à cela ne se borne pas son éducati
81 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
125oit se renouveler entièrement, ou se résigner à s’imiter lui-même. Vous allez sentir cela bientôt, vous verrez… — En somme, ve
126dre d’un dentiste de Paris. Tout est parfaitement imité. Seules les dimensions sont inusitées. — Et votre dentiste a accepté
82 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
127 xixe siècle le modèle de l’État-nation, bientôt imité dans toute l’Europe monarchique autant que républicaine, et au xxe s
83 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
128ment analphabète dans ses propos et ses réflexes, imite à sa manière le cynisme frivole de la noblesse à la veille de la Révo
84 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
129on européenne. Pour le bien comme pour le mal, il imite à la fois [p. 59] nos mœurs et nos objets, nos procédés d’art et de c
130in pourtant, c’est l’Amérique ou la Russie qu’ils imiteront…) Car si l’on peut dire que l’Amérique du Nord et l’URSS sont aussi —
85 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
131faire à son tour. Il commencera naturellement par imiter, et s’il imite mal, son maître le corrigera. Mais à cela ne se borne
132. Il commencera naturellement par imiter, et s’il imite mal, son maître le corrigera. Mais à cela ne se borne pas son éducati
86 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.5. Le rôle de la recherche en Europe
133les. Elle est encore, à notre époque, celle qu’on imite partout, même quand on la combat. Elle est donc encore la plus forte.
87 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.7. Pour une politique de la recherche
134yer rayonnant de cette culture que toute la Terre imite, ce n’est pas du Musée d’abord, mais du Laboratoire qu’il faut se pré
88 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
135e sans cesse croissant de festivals s’efforçant d’imiter à leur échelle, voire de renouveler les formules glorieuses du vieux
89 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
136ur un « original », et dont toute la morale est d’imiter. Je dis seulement que les modèles dont ils disposent pour leur condui
137ndividuelles, et non des conventions sacrées. Ils imitent moins des rites millénaires que des révolutions dans la mode d’hier o
138flexes : il s’agissait de forcer le jeune homme à imiter exactement, [p. 78] et sans discussion, les conduites méticuleusement
139on européenne. Pour le bien comme pour le mal, il imite à la fois nos mœurs et nos objets, nos procédés d’art et de construct
140in pourtant, c’est l’Amérique ou la Russie qu’ils imiteront…) Enfin, pour emmagasiner tous les trésors ainsi ramenés du fond des
141toutes les villes nouvelles en Asie et en Afrique imitent nos villes modernes, leurs procédés de construction, leurs rues, leur
142ulation. Nous savons bien que tous les pays neufs imitent nos parlements, partis et syndicats, et même parfois nos dictatures.
143 courir après l’exemple de la Chine, qui essaie d’imiter la Russie, laquelle veut rejoindre l’Amérique, qui est une invention
90 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
144us les peuples de l’Europe, grands et petits, ont imité l’un après l’autre tout au long du xixe siècle, suivis de nos jours
91 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
145 xixe siècle le modèle de l’État-nation, bientôt imité dans toute l’Europe monarchique autant que républicaine, et au xxe s
92 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
146us les peuples de l’Europe, grands et petits, ont imité l’un après l’autre tout au long du xixe siècle, suivis de nos jours
93 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
147us les peuples de l’Europe, grands et petits, ont imité l’un après l’autre, tout au long du xixe siècle, suivis de nos jours
94 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
148toutes les villes nouvelles en Asie et en Afrique imitent nos villes modernes, leurs procédés de construction, leurs rues, leur
149ulation. Nous savons bien que tous les pays neufs imitent nos parlements, partis et syndicats, et même parfois nos dictatures.
150 courir après l’exemple de la Chine, qui essaie d’imiter la Russie, laquelle veut rejoindre l’Amérique, qui est une invention
95 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
151us les peuples de l’Europe, grands et petits, ont imité l’un après l’autre tout au long du xixe siècle, suivis de nos jours
96 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
152x, probablement. C’est aussi un effet du besoin d’imiter ce qui, dans un poème ou une pensée, vient d’éveiller en vous une émo
97 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
153s maisons, habitacula quaedam quasi monasteriola, imitant les « cabanes » des débuts de Fontevrault, et il y loge des courtisan
154emier troubadour d’Europe. Guillaume commence par imiter, dans une intention parodique — contre l’ambiance de religiosité touj
98 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
155est l’Europe qui a inventé l’État-nation que tous imitent. C’est à elle de donner l’exemple d’une invention meilleure, et de l’
99 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
156s découvertes et inventions européennes adoptées, imitées, puis exigées par le Monde, depuis la fin de la Chrétienté médiévale
100 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
157 qu’ils prétendent contrôler. Nos philosophes les imitent en ceci qu’incapables de faire face à la nécessité vitale de récuser