1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1ratte-ciels comme des tours de Babel, et une Asie immobile dans sa méditation éternelle. p. 1152 e. « Les Appels de l’Orien
2 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
2une question… Je crois qu’il ne faut pas attendre immobile dans sa prière, qu’une révélation vienne chercher l’âme qui se sent m
3 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
3a cime de son plaisir, et comme lui, elle y resta immobile. Et son âme divine s’échappa, pleurant ses jeux, et les génisses, et
4 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
4as que la Promenade désertée. Sur les eaux, comme immobiles, des nuages rouges et le vert dur des berges : un malaise montait dan
5 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
5t que d’être leur propre témoin, intelligent mais immobile : ce sont les mêmes qui s’ignorent en tant que personnes. Comment se
6 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
6 homme élégant et tragique, qui se tint un moment immobile, cherchant une table, puis s’avança lentement vers la mienne et s’ass
7 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
7ur la sincérité j’ai soutenu qu’une introspection immobile ne retient rien de la réalité vivante ; si je dénie à des incrédules
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
8pline scolaire consiste à faire tenir les enfants immobiles et muets 6 heures par jour durant 8 ans. Il paraît que cela facilite
9 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Saisir (juin 1929)
9e l’âme plus que de l’esprit ou des sens. « Reste immobile et sache attendre que ton cœur se détache de toi comme une lourde pie
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
10s. 13. Chansons hongroises Les Suisses chantent immobiles, les yeux fixes, le visage impassible. Mais rien dans la chanson hong
11nce, je me découvre localisé dans un type humain. Immobile, j’étais presque infiniment variable, indéterminé. Et c’est le voyage
11 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
12me avec l’accent de notre amour et mon visage est immobile tourné vers l’ombre où tu m’entends. [p. 11] III Fais rentrer da
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
13ux Bellini. Et que dire des portraits, des valets immobiles, des portes dissimulées derrière des cardinaux du xviiie , — de cet a
14ns une robe longue, grise et argent, Henny Porten immobile présente de profil son visage un peu plus grand que nature. À dix-sep
15de revivre — toucher un corps livré à la violence immobile de son âme… Mais les jeunes filles sont parfois trop émouvantes pour
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
16 xiii Chansons hongroises Les Suisses chantent immobiles, les yeux fixes, le visage impassible. Mais rien dans la [p. 98] chan
17nce, je me découvre localisé dans un type humain. Immobile, j’étais presque infiniment variable, indéterminé. Et c’est le voyage
14 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
18gner, le corps se détend. Là devant, un chauffeur immobile guette les ornières profondes où les roues s’enfoncent parfois avec u
19parterres de fleurs descendent jusqu’à la rivière immobile, élargie en un lac sinueux. Un paysage peint à l’aquarelle. Le châtea
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.4. Le balcon sur l’eau
20 se retient… Et l’air chargé d’attente. Nos têtes immobiles sont près de se toucher, nos regards s’en vont à la rencontre de ce q
16 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
21monde n’est pas dans la contemplation d’un esprit immobile. La plénitude du monde est un événement. Elle a son lieu dans la ques
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
22etraités et assurés. Rationalistes : les [p. 142] immobiles, les misanthropes, ceux qui ne veulent pas avoir de prochains, ceux q
23 moi, tout près, soudain je vois un pigeon violet immobile. Les plumes du cou sont un peu hérissées par le vent. Voici trois jou
18 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
24et plein de nouveauté, de création ! Ton éternité immobile, c’est l’image même de la mort. L. — Que savons-nous de l’éternité ?
25ui nous prouve que l’éternité est quelque chose d’immobile, de statique ? Qui nous dit qu’elle n’est pas, au contraire, la sourc
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
26 moi, tout près, soudain je vois un pigeon violet immobile. Les plumes du cou sont un peu hérissées par le vent. Voici trois jou
20 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
27. Des milliers de SA et de SS y sont déjà rangés, immobiles. Le Führer viendra au balcon à 11 heures. D’ici là, ces hommes ne bou
28’ai les mains dans mes poches : ils sont dressés, immobiles et hurlant en mesure, les yeux fixés sur ce point lumineux, sur ce vi
29 de l’énorme bûcher, illuminant des faces rouges, immobiles. Où est la joie des feux de la Saint-Jean sautés avec des cris aigus 
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
30 où l’éclair de l’amour illumine parfois une face immobile et fascinante — ce nous-même d’horreur et de divinité auquel s’adress
22 1941, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La route américaine (18 février 1941)
31après quelques minutes l’illusion d’une puissance immobile qui vaincrait la distance par le charme, attirant les villes à soi et
23 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
32r source. Vous le sentirez présent, dans sa force immobile, derrière le regard de l’être sans amour. Et partout où l’amour est c
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
33ation d’un homme saisi par la beauté, et le temps immobile s’abîmerait dans l’amen éternel. Æternitas non est temporis successio
25 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
34et plein de nouveauté, de création ! Ton éternité immobile c’est l’image même de la mort. L. — Que savons-nous de l’éternité ? L
35ui nous prouve que l’éternité est quelque chose d’immobile, de statique ? Qui nous dit qu’elle n’est pas au contraire la source
26 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
36ant incapable de rien dire de plus. Je suis resté immobile un long moment. Je n’avais pas grand-chose d’urgent à faire jusqu’à m
27 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
37tourné la tête [p. 146] vers moi, et me regardent immobiles. Très longtemps. Jusqu’à ce que je m’en aille. ⁂ Accompagné le jeune
28 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
38nt un bloc de papier blanc. Des heures ont passé, immobiles. Le téléphone a sonné plusieurs fois, près de mon lit, sans que je bo
29 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
39, et nous salue de la main. Le jeune homme mince, immobile sur son cheval, nous considère avec hostilité. Il a les yeux d’un ble
30 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
40e et nous salue de la main. Le jeune homme mince, immobile sur son cheval, nous considère avec hostilité. Il a les yeux d’un ble
41près quelques minutes, l’illusion d’une puissance immobile qui vaincrait la distance par le charme, attirant les villes à soi et
31 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
42 que je n’étais faible que parce que je me tenais immobile, dans ma prudence. L’action risquée m’apporte les forces dont je manq
32 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
43urnal d’un retour (11-12 mai 1946) k Le voyage immobile Vers le milieu du xxe siècle, les hommes firent en sorte de réduire
33 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Souvenir d’un orage en Virginie (novembre 1946)
44, et nous salue de la main. Le jeune homme mince, immobile sur son cheval, nous considère avec hostilité. Il a les yeux d’un ble
34 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
45après quelques minutes l’illusion d’une puissance immobile qui vaincrait la distance par le charme, attirant les villes à soi et
35 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
46l pense encore en kilomètres, séparant des points immobiles, quand la mesure pratique est l’heure de vol. Il médite sur la carte
36 1948, Suite neuchâteloise. VII
47ve aux nombreux ponts chargés de dieux, passagers immobiles, un bras levé… J’habite au Lac de Garde un palais délabré, au-dessus
37 1948, Suite neuchâteloise. VIII
48ans un creux d’herbe, un petit lièvre frémissait, immobile et terrorisé. Nous nous sommes regardés un moment, de tout près. Un s
38 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
49ve aux nombreux ponts chargés de dieux, passagers immobiles, un bras levé… J’habite au lac de Garde un palais délabré, au-dessus
39 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
50ée. Les lutteurs affrontés corps à corps, presque immobiles, rassemblent toutes leurs énergies… Mais laissons ces images et voyon
40 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
51rs de verroterie, une femme seule, un homme seul, immobile et debout. Dans la courette, un prêtre renouvelle les cierges noirs d
41 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
52vont se confondre et s’annuler dans l’impersonnel immobile. Car à la limite, l’État totalitaire devient une île, tandis que l’îl
42 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
53pitèrent. Et le vide les porta. L’instant demeura immobile, sans monter ni descendre. Agathe et Ulrich ressentirent un bonheur d
43 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
54 Maître. Par ce revirement, en tant que mouvement immobile, danse sans danse, le tir à l’arc se fond dans le Zen. Mais voici le
44 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
55pitèrent. Et le vide les porta. L’instant demeura immobile, sans monter ni descendre. Agathe [p. 68] et Ulrich ressentirent un b
45 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
56 Maître. Par ce revirement, en tant que mouvement immobile, danse sans danse, le tir à l’arc se fond dans le Zen. Mais voici le
46 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
57sus l’océan. Les autres continents sont lourds et immobiles. Même sur la carte, l’Europe semble bouger. Son dessin est évocateur.
47 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
58vont s’agiter toutes les ambitions : le reste est immobile. Les individus, perdus dans un isolement contre nature, étrangers au
48 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
59été jusqu’ici une nationalité barbare, grossière, immobile à la chinoise. La civiliser, l’élever, lui donner la vie et le pouvoi
49 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
60il me parut plus large, plus proche, bien mat, et immobile… La détonation me surprit. Je reposai mon arme en faisant sauter la d
50 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
61r de moitié ou des deux tiers la durée des études immobiles, et de consacrer tous les [p. 82] après-midi (à l’exemple de l’école
51 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
62 les mains dans mes poches : ils se sont dressés, immobiles et hurlant en mesure, les yeux fixés sur ce point lumineux, sur ce vi
52 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
63nt un bloc de papier blanc. Des heures ont passé, immobiles. Le téléphone a sonné plusieurs fois, près de mon lit, sans que je bo