1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1et le meilleur, toutes les vieilleries morales et immorales, tous les paradoxes, le chaos, etc. — Certes, aucune époque ne fut à
2ucune époque ne fut à la fois plus morale et plus immorale, parce qu’aucune ne s’est autant attachée à chercher dans le seul moi
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Récit du pickpocket (fragment) (mai 1927)
3re cynique, toutes les offres du hasard, ce poète immoral et malicieux. » Je ne sais dans quel rapide de l’Europe centrale — ré
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
4aisser entraîner sur le terrain purement moral ou immoral où Gide provoque ses lecteurs à le juger, sûr d’avance que l’intellig
4 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
5 général : ceci est bon, moral, cela est mauvais, immoral, — porte un jugement d’humaniste, mange du fruit de l’arbre de la con
5 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
6 général : ceci est bon, moral, cela est mauvais, immoral, — porte un jugement d’humaniste, mange du fruit de l’arbre de la con
6 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
7 cité : dénoncer le capitalisme avec son principe immoral de la spéculation et du commerce de l’argent ; combattre la misère, c
7 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
8ceux qui tiennent la prédestination pour un dogme immoral ou périmé ; ceux qui traduisent : « Paix sur la terre aux hommes que
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
9it neutralisé. ⁂ C’est sur cette Italie heureuse, immorale et très pacifique 176 qu’allaient se jeter les troupes françaises de
9 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
10t mal fait ? Ou dira-t-on demain que l’esprit est immoral, anti-social, et nuisible aux affaires ? Que le sel de la terre est m
10 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
11ceux qui tiennent la prédestination pour un dogme immoral ou périmé ; ceux qui traduisent : « Paix sur la terre, bénévolence (d
11 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
12aire excuser par quelque autre vertu.   Moral ou immoral. — Bien entendu, c’est [p. 149] des relations des sexes que je veux p
12 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
13tés officielles, se voit niée, punie, qualifiée d’immorale. Mais d’autre part, dans nos pays, cette même liberté qu’on nous lais
13 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
14e monde. On peut la qualifier d’extravagante ou d’immorale, et l’Église peut la condamner. Il n’en reste pas moins qu’elle a sa
14 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
15a personne, du destin, ce qu’il proclame moral ou immoral, son attitude en face de la mort — tout cela dépend du rang qu’il ass
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
16 le grand péché de l’Europe : elle est inutile et immorale — Bentham pensait de même — et c’est elle qui a provoqué la dissoluti
16 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
17ous, et contre nos pratiques trop [p. 70] souvent immorales : c’est qu’ils valaient sans doute mieux que nous ne l’avions cru, et
17 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
18n épouse. Tout ce qui est compliqué est vaguement immoral : l’art baroque en particulier, dont tant de chefs-d’œuvre pourtant,
19peuvent bien être leurs critères du moral et de l’immoral ? Je n’en ai découvert qu’un seul : « La discipline, un point c’est t
18 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
20n épouse. Tout ce qui est compliqué est vaguement immoral : l’art baroque en particulier, dont tant de chefs-d’œuvre, pourtant,
21peuvent bien être leurs critères du moral et de l’immoral ? Je n’en ai découvert qu’un seul : « La discipline, un point c’est t
19 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
22e monde. On peut la qualifier d’extravagante ou d’immorale, et l’Église peut la condamner. Il n’en reste pas moins qu’elle a sa
20 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VII. Programme pour les Européens
23 de droite et de gauche nous paraît non seulement immorale mais politiquement comparable à celles de Matamore et de Gribouille.