1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
1pas et ne compte nullement désigner l’auteur de l’Immoraliste à la vindicte des « honnêtes gens ». D’abord parce que je me refuse à
2 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
2r une espèce d’esthète du paradoxe moral, pour un immoraliste avant la lettre nietzschéenne. Admettons que la suite ait fait voir l
3 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
3culté naturelle de retombement dans la coutume. L’immoraliste est comme le moraliste un ennemi vigilant de l’instinct : car s’il le
4 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
4 C’est le maître-artisan de la langue, plus que l’immoraliste, [p. 32] qui nous importe, et qui nous intéresse au double sens du mo
5 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
5e d’âme contagieuse. Presque toute la littérature immoraliste sécrétée par la bourgeoisie est tributaire de la morale bourgeoise :
6 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
6ement « moral », et une éthique qui se voudrait « immoraliste ». Tension finalement résolue au bénéfice — énigmatique — de la moral
7. C’est le maître-artisan de la langue plus que l’immoraliste qui nous importe, et qui nous intéresse au double sens du mot. Ceci n
7 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
8culté naturelle de retombement dans la coutume. L’immoraliste est comme le moraliste un ennemi vigilant de l’instinct : car s’il le
8 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
9. Il est moral ou sans morale, mais bien rarement immoraliste. Ce qu’il ignore, c’est ce mélange de scrupules et de goût de les vio
9 1948, Suite neuchâteloise. VII
10t à la terre, et filtrent entre les roseaux. » (L’Immoraliste.) [p. 70] Près de ces eaux, ma vie sentimentale est née. Et depuis l
10 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
11nt à la terre, et filtrent entre les roseaux. L’Immoraliste Près de ces eaux, ma vie sentimentale est née. Et depuis lors elle e
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
12culté naturelle de retombement dans la coutume. L’immoraliste est, comme le moraliste, un ennemi vigilant de l’instinct : car s’il
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
13 nul ne se vante d’avoir commis par forfanterie d’immoraliste. Or le jeune Gide, en pressent l’épouvante, s’il vient à désirer une
14le suprême interdit. Cette grande audace de notre immoraliste est le type même de la demi-mesure, du compromis d’ailleurs vital, en