1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1. de Montherlant comme pour Maurras, est ce qu’il importe de sauvegarder, avant tout autre principe. Jusqu’ici, rien d’original
2 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
2simplement. Sans pensée, perdus dans un soir de n’importe où, un soir de la Nature… L’homme chante une plainte inouïe de pureté
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3 que l’analyse nous crée, elle ne nous crée pas n’importe comment, mais selon certaines lois où se retrouve notre individualité
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Guy de Pourtalès, Montclar (février 1927)
4dispensable au perfectionnement de son âme. Et qu’importe si les Allemands qui, fréquente sont ae , pour notre plaisir, un peu
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
5 même ne peut dire, parce que rien de ce qui nous importe véritablement n’est [p. 235] dicible. (Depuis le temps qu’on sait que
6ent leur pouvoir de signifier les choses qui nous importent. Vous le savez. Alors vous les lâchez en liberté, par haine de cette
6 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
7l lui arrive de prendre son image pour celle de n’importe quel passant, il se sent comme séparé de soi, et si profondément diff
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
8geois. Ils sont au moins aussi sympathiques que n’importe quelle autre classe de la société. Mais l’esprit petit-bourgeois pris
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 5. La machine à fabriquer des électeurs
9ui donne raison par définition. Après tout, peu m’importent les idéologies politiques, et peu m’importerait que l’École soit une
10u m’importent les idéologies politiques, et peu m’importerait que l’École soit une machine à fabriquer de la démocratie — si je ne
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
11pantins articulés. (Qui tiendra les ficelles, peu importe.) Les économistes (mot stupide) et les philosophes  13 les mieux inf
12 Ils peuvent dire ce qu’ils veulent à propos de n’importe quoi, comme on sait, et ils auraient là l’occasion de racheter bien d
13nt que de semblables accusations. Du moment que n’importe qui juge et contrôle n’importe quoi, il faut bien inventer des dessou
14s. Du moment que n’importe qui juge et contrôle n’importe quoi, il faut bien inventer des dessous pour redonner quelque saveur
10 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
15mmé Ford, de Détroit, a contribué davantage que n’importe quel autre de mon temps à faire aboutir la standardization à sa fin l
11 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cassou, La Clef des songes (août 1929)
16rsonnages ont cet air un peu ivre et capable de n’importe quoi, cet [p. 249] air dangereux et tendre que prennent les hommes en
12 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). « Belles-Lettres, c’est la clé des champs… » (janvier 1929)
17état de grâce ou de blasphème, selon. Mais ce qui importe d’abord, n’est-ce point de se livrer, purement et simplement. 7. (Sec
13 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Souvenirs d’enfance et de jeunesse, par Philippe Godet (avril 1929)
18on n’en demande pas tant dans les familles. Et qu’importe si la perspective manque souvent à ces récits : ce n’est point un pay
14 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
19 de Mucius Scevola. On croyait au progrès, sous n’importe quelle forme. Brusquement, nous voici « gagnés » par l’un des élément
20toute fin religieuse particulière, antérieure à n’importe quel dogme. Je ne crois pas qu’il existe d’autres facultés capables d
15 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
21piant la venue d’une joie inconnue. Joie d’être n’importe où… évadé ? Mais soudain, c’est au silence que je me heurte, comme ré
22 heurte, comme réveillé dans l’absurdité d’être n’importe où. Une panique balaye la nuit déserte jusqu’à l’horizon. Où vas-tu,
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
23 conséquent plus troublante que celle qu’impose n’importe quelle attitude politique. Aux yeux d’un incroyant, ceci peut sembler
17 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sarah, par Jean Cassou (novembre 1931)
24nt on hésite à lui faire reproche, car ce qui lui importe, comme à nous, c’est précisément le sentiment d’absurdité qui se déga
18 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
25piant la venue d’une joie inconnue. Joie d’être n’importe où… évadé ? Mais soudain, c’est au silence que je me heurte, com
26 heurte, comme réveillé dans l’absurdité d’être n’importe où. Une panique balaye la nuit déserte jusqu’à l’horizon. Où vas-tu,
19 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
27es mais en tenant compte de tout ce qui bouge. Il importe de s’arrêter longuement sous tous les prétextes, de secouer sa pipe q
28n bière dans mes habits de tous les jours, et peu importe si les coudes ou le fond de mon pantalon brillent. En aucun cas je ne
20 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
29rs produits. Ils consomment fort peu d’idéologies importées. Les cadets de famille, ceux qu’on envoyait à l’armée, font parfois d
21 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
30 accusés et exhortés par un tel exemple. Que nous importe, dès lors, que ce Goethe exemplaire soit « chrétien » ou « païen » ?
22 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
31imentaires, si peu élaborées, des questions que n’importe qui pourrait poser et qui ne peuvent tirer de nous rien d’exquis ni d
23 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
32diquerai trois. 1° — La seule révolution qui nous importe concerne l’homme, exprime ses données élémentaires : elle n’est qu’un
24 1932, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La pluie et le beau temps (Dialogue dans une tête) (1932)
33événements qui paraissent autour de nous, aucun n’importe, sinon celui qui dans le même temps se passe à l’intérieur d’un être.
25 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
34e l’esprit au service du « minimum de vie » que n’importe quel animal s’assure à moins de frais. Sinistre farce. Morale officie
35us que sans volupté. Mais le sens et la fin seuls importent, et fondent l’œuvre en dignité. Dignité du temps de l’homme. ⁂ Un jou
26 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
36démagogiques de l’excellence d’un système dont il importe que les victimes ne mettent jamais en question les buts réels : le ca
27 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
37rpétuel, il trouve sa joie et sa souffrance — peu importe le nom qu’il leur donne ; — il y trouve sa raison de vivre, c’est-à-d
28 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
38s voudrions des créateurs qui parlent.   Peu nous importe les « conditions » purement logiques d’une vérité, qui, à nos yeux, d
29 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
39Toutefois, s’il meurt soldat, ivre ou lucide, peu importe, ce ne sera pas dans son lit. Certaines réalités se rappellent à nous
30 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
40que, pour votre compte, la classe ou la race vous importent assez [p. 41] peu. Vous jouez, vis-à-vis de ces divinités, le rôle d’
41ssimiste à l’excès ? Ce n’est pas cela qu’il nous importe de savoir. Si j’ai simplifié le tableau, c’est que je veux maintenant
31 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 6. Note sur un certain humour
42n, il y aura un échec ou un succès terrestre, peu importe : ce qui importe, c’est que l’action ait été faite en vertu de la foi
43chec ou un succès terrestre, peu importe : ce qui importe, c’est que l’action ait été faite en vertu de la foi, car « c’est la
32 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
44rpétuel, il trouve sa joie et sa souffrance — peu importe le nom qu’il leur donne ; et il y trouve sa raison de vivre, c’est-à-
33 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
45ndiquerai trois : 1° La seule révolution qui nous importe concerne l’homme, exprime ses données élémentaires : elle n’est qu’un
34 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
46révolution est créatrice. Mais elle ne crée pas n’importe quoi, elle ne crée pas à l’aventure. Elle veut créer l’homme tel qu’i
35 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
47t qu’il soit, que revient la décision finale. Peu importe que ce groupement ait ou non provoqué lui-même l’insurrection. La pre
48l’aspect primaire de toute doctrine militante. Qu’importe, si les buts de la révolution sont assez hauts ? Les revendications d
36 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
49voit, s’atténuent d’année en année. Ce qu’il nous importe de souligner ici, ce sont deux traits évidemment communs à ces régime
50 de l’Église. C’est ici de nos vertus mêmes qu’il importe de nous méfier. Méfions-nous d’une certaine manière trop humaine de p
37 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
51démagogiques de l’excellence d’un système dont il importe que les victimes ne mettent jamais en question les buts réels : le ca
38 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
52e l’esprit au service du « minimum de vie » que n’importe quel animal s’assure à moins de frais. Sinistre farce. Morale officie
53us que sans volupté. Mais le sens et la fin seuls importent, et fondent l’œuvre en dignité. Dignité du temps de l’homme. ⁂ Un jou
39 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
54. Que tout se paye. Que notre liberté de penser n’importe quoi, sans tenir compte de l’époque, était une illusion entretenue pa
40 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
55que, pour votre compte, la classe ou la race vous importent assez peu. Vous jouez, vis-à-vis de ces divinités, le rôle d’incroyan
56ssimiste à l’excès ? Ce n’est pas cela qu’il nous importe de savoir. Si j’ai simplifié le tableau, c’est que je veux maintenant
41 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
57 soit le bien ou le mal, une seule condition leur importe : qu’ils soient toujours comme tous les autres, qu’ils imitent, et n’
42 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
58peut-être — pourraient s’appliquer au destin de n’importe quelle nation, de n’importe quelle communauté. Le « fait nation », da
59liquer au destin de n’importe quelle nation, de n’importe quelle communauté. Le « fait nation », dans les dernières phrases de
43 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
60isque et du concret de l’homme qui se dépasse. Qu’importe l’honneur d’un pays, s’il est le fruit de la déshumanisation des cito
61 le fruit de la déshumanisation des citoyens ? Qu’importe une « assurance-vie », si la seule réalité vivante est dans le risque
62 la seule réalité vivante est dans le risque ? Qu’importe la multiplicité des relations, si elle entraîne l’irresponsabilité de
63ntraîne l’irresponsabilité des hommes reliés ? Qu’importe l’ordre de l’État, s’il se maintient au prix du désordre privé ? Qu’i
64 s’il se maintient au prix du désordre privé ? Qu’importe, en fin de compte, l’humanité, s’il n’y a pas d’abord des hommes prés
44 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
65à portée de mes yeux, à portée d’imagination, peu importe, pourvu que cette prise, cette vue, cette image, soient pour moi une
45 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
66tter qu’elle soit elle-même un affreux barbarisme importé d’outre-Manche). Mais s’il est une justice dans le domaine littéraire
46 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
67 qui sait en qui il croit. Et pour les autres, qu’importe qu’ils perdent à cette lecture des « certitudes » mal centrées, purem
68es superstitions pseudo-scientifiques ! Mais il n’importe. Ce qui est admirable ici, c’est la lucidité avec laquelle Nietzsche
47 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
69 cherche pas à être juste. Nietzsche non plus. Qu’importe le nom qu’un observateur « impartial » voudra donner à ma justice com
48 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
70ndre cette discipline de l’esprit créateur avec n’importe quelle « doctrine que l’on s’interdit d’examiner » ! J’avais écrit :
49 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
71nos mesures humaines et littéraires ; mais ce qui importe plus que tout, c’est d’indiquer d’abord la « clé » qui donne leur exa
50 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
72lheur, j’ai oublié la référence. Nicodème. — Peu importe. C’est en effet, très exactement, mon point de vue, que mon ami Monod
51 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
73tade, sur le plan de l’État. La paix d’abord, à n’importe quel prix. On ne saurait proclamer plus cyniquement son mépris pour l
52 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
74 leurs mystiques se sont à ce point modifiées, il importe plus que jamais de définir les intérêts et les doctrines qui soutienn
75e elle-même de nationale ou de prolétarienne, peu importe, le danger est pareil. À moins qu’une force nouvelle n’apparaisse, qu
53 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
76langage, avec sa fameuse autobiographie. Mais peu importe. La vérité, c’est que nous avons une conception héroïque de la vie. T
54 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
77qualités et substances, et qu’en chaque ordre, il importe avant tout de distinguer le modèle simple qui détermine l’échelle des
78tinæ », c’est-à-dire l’éthique des Latins 25 . Il importe de préciser que Dante est très loin de considérer la langue latine en
55 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
79uivons, plus ou moins consciemment d’ailleurs. Il importe avant tout de tirer cela au clair. C’est pourquoi je dirai que juger,
56 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
80 serait au-dessus de mes forces et de celles de n’importe quel homme d’envisager tous les aspects de la mesure que nous ne fais
57 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
81 sa pensée. Car ce n’est pas l’action d’abord qui importe — et la pensée serait son adjuvant — mais au contraire, si je veux pe
82cune force existe sans mesures, mais le choix qui importe est celui-ci : préfère-t-on lire la mesure à l’aiguille, au terme d’u
83isque de la faire sauter. Or c’est la balance qui importe, et non pas ces menus objets qu’ils ont coutume d’y déposer. Mais je
84sage, qu’une reproduction de ses modèles qui nous importent assez peu. Cette particularité de la nature humaine me paraît avoir é
85ils pourront baptiser soviétique ou fasciste, peu importe — ces noms sont insensés pour nous — l’État qui sanctionnera la lâche
58 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
86ire dure, — après tout ce n’est pas cela qui nous importe — mais pour le salut de la pensée et pour que l’homme reste humain, o
87 une seule conduite définie ? (Mais aussi, ce qui importe dans une vie, c’est son parti pris dominant.) On peut être conformist
88 pensée. Le plan précis du cadre matériel nouveau importe moins que la restauration d’une autorité effective. C’est l’esprit se
89à portée de mes yeux, à portée d’imagination, peu importe, pourvu que cette prise, cette vue, cette image soient pour moi le tu
59 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
90as talent, original, influencé, etc., tout cela n’importe qu’à partir des réponses que l’on donne au problème éternel : où somm
60 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
91aisissable ; 2° que cette « lettre » ne saurait m’importer davantage qu’au théologien catholique, lequel, s’il ne veut pas se bo
92 pas la lettre et la formulation des dogmes qui m’importent, mais la manière dont on en use dans l’église romaine, mais le degré
93, si l’on sait le latin, réunis et classés dans n’importe quel Enchiridion. Le catholique se tourne alors vers nous et nous exp
61 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
94n ne dise pas que la philosophie d’un grand poète importe moins que son humanité, que son lyrisme, ou que ce je ne sais quoi de
62 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
95ste, n’a plus de sens historique ni spirituel. Il importe d’insister sur cette conclusion, au moment où nous critiquons le syst
96elle. L’État-nation, voilà l’ennemi ; et peu nous importe que ce soit un pseudo-fascisme de droite ou un pseudo-démocratisme de
63 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
97oute une garantie d’efficacité.) Mais ce qui nous importe, avant tout, c’est de retrouver intégrées à la position d’Esprit les
64 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du socialisme au fascisme (novembre 1936)
98e. Si donc il s’agissait de réussir, de réussir n’importe quoi, et d’être « socialistes » sérieusement, nous nous ferions tout
65 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
99 pût faire autre chose qu’annoncer l’Évangile. Qu’importe qu’il n’y ait « à vues humaines » aucun espoir de se faire entendre,
100el. Autre désavantage : il ne peut pas accepter n’importe quelle occupation manuelle provisoire sans renoncer en même temps à s
66 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
101 [p. 140] « banlieue rouge » de Paris, d’ailleurs importé d’URSS, et récemment. On me dit qu’ici trois maisons seulement, sur d
102s enfants en dépit de toute raison. Mais alors il importe de trouver des moyens politiques qui empêchent cette santé, ce goût d
103s pasteurs à la retraite 10 . En 1570, le mûrier, importé de Chine fait son apparition dans le Midi. État du pays en 1820 : dou
104! À la loterie, dans les tombolas des sociétés, n’importe où, elle est sûre de gagner quelque chose à tous les coups. » Voilà c
105du pays. Il ne saurait être question de ce cliché importé d’URSS ou d’Allemagne hitlérienne : « Retrouver le contact avec les m
67 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
106’idéal prolétarien (« Valeurs spirituelles »). Qu’importe que Staline se conduise comme le premier Führer venu : il dit que c’e
68 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
107! À la loterie, dans les tombolas des sociétés, n’importe où, elle est sûre de gagner quelque chose à tous les coups. » Voilà c
108du pays. Il ne saurait être question de ce cliché importé d’URSS ou d’Allemagne hitlérienne : « retrouver le contact avec les m
69 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
109s de définir. Mais avant toute action précise, il importe de rendre à notre peuple le sens d’un destin qui le dépasse. Petit pe
70 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
110 qu’il a souvent les auteurs qu’il mérite. Or, il importe hautement à notre pays d’avoir des écrivains représentatifs de ce qui
71 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
111 pût faire autre chose qu’annoncer l’Évangile. Qu’importe qu’il n’y ait « à vues humaines » aucun espoir de se faire entendre,
72 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
112nt possible. Il s’agit donc d’exporter plus qu’on importe : « autarchie » qui fait de l’appauvrissement du voisin la cause même
73 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
113r infinie au-dessus de l’ouvrier d’usine, et où n’importe quelle ridicule tête vide toisait avec mépris ceux qui n’appartenaien
114langage, avec sa fameuse autobiographie. Mais peu importe. La vérité, c’est que nous avons une conception héroïque de la vie. T
115 capables de conduire ces machines en pensant à n’importe quoi, dans une parfaite liberté d’esprit ? Les contraintes totalitair
74 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
116us les « intérêts » du monde ? Et qu’enfin ce qui importe au dictateur, ce n’est pas telle mesure en soi, mais au contraire le
75 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
117t — je sténographiai les formules marquantes. Il importe de distinguer entre les membres du parti et les nationaux-socialistes
76 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
118ste, n’a plus de sens historique ni spirituel. Il importe d’insister sur cette conclusion, chaque fois que nous critiquons le s
119elle. L’État-nation, voilà l’ennemi ; et peu nous importe que ce soit un pseudo-fascisme de droite ou un pseudo-démocratisme de
77 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
120e peut-être ? Et dans cette volonté de croire à n’importe quoi et à tout prix, fût-ce à quelque chose d’aussi peu croyable que
78 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
121le désir et l’amour. Car si le désir va vite et n’importe où, l’amour est lent et difficile, il engage vraiment toute une vie,
122y eût produit les mêmes effets. Mais la réponse n’importe pas ici : il nous suffit de marquer que les éléments occidentaux-chré
123il arrive, heur ou malheur, le sort du monde nous importe bien moins que la connaissance de nos devoirs présents. Car « la figu
124 à un percepteur » [p. 255] et se conduit comme n’importe quel honnête bourgeois. Et pourtant « il a tout renoncé dans une infi
79 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
125. Que tout se paye. Que notre liberté de penser n’importe quoi, sans tenir compte de l’époque, était une illusion entretenue pa
80 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
126ve en effet que du talent de son créateur. Ce qui importe en elle, c’est justement ce qui n’importe pas dans le cas du mythe :
127 Ce qui importe en elle, c’est justement ce qui n’importe pas dans le cas du mythe : sa « beauté », ou sa « vraisemblance », et
81 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
128posées : dieux lumineux et dieux sombres. Il nous importe de souligner ce fait du dualisme fondamental de la religion des druid
129rites. La cause est entendue. Mais voici ce qui m’importe. L’on assiste au xiie siècle dans le Languedoc comme dans le Limousi
130es gens me paraîtrait plus étonnante encore que n’importe quelle hypothèse, « sérieuse » ou non, sur la nature de ces rapports.
131vient la proie de la triste loi karmique, comme n’importe quel débauché. » Mais la femme, dans tout cela ? Elle reste objet d’u
132main à l’aide de l’acte même qui, pour [p. 129] n’importe quel ascétisme, symbolise l’état par excellence du péché et de la mor
82 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
133s. Mais si les formes sont [p. 163] pareilles, il importe de définir en quoi les contenus restent incompatibles, et quelle est
134distance essentielle… » ⁂ Or voici le point qu’il importait de mettre en lumière. Si l’âme peut s’unir essentiellement à Dieu, l’
83 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
135ailler en fait pour l’État de Nevada. Exiger de n’importe quel film, fût-il sur la bombe atomique, qu’il tienne une certaine do
84 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
136le désir et l’amour. Car si le désir va vite et n’importe où, l’amour est lent et difficile, il engage vraiment toute une vie,
137y eût produit les mêmes effets. Mais la réponse n’importe pas ici : il nous suffit de marquer que les éléments occidentaux-chré
138il arrive, heur ou malheur, le sort du monde nous importe bien moins que la connaissance de nos devoirs présents. Car « la figu
139ressemble à un percepteur » et se conduit comme n’importe quel honnête bourgeois. Et pourtant « il a tout renoncé dans une infi
85 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
140légié : il fait plus que trahir une influence, il importe les thèmes, les mètres, les expressions de l’amour courtois… Parfois,
86 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
141i que la nuit et le rêve n’ont rien à révéler qui importe au jour ? Est-il vrai que la passion, l’angoisse et la folie sont moi
87 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
142ent désir de « ce qui lie », d’une religion. De n’importe quelle religion. Il est temps que le monde chrétien prenne conscience
88 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
143 attaché avec zèle aux lois papistes autant que n’importe qui, et je les ai défendues avec grand sérieux comme saintes et néces
89 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
144ez dans un rapport quelque peu équivoque, qu’il m’importe d’élucider. Vous me dites (avec une gentillesse désarmante et si rare
90 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
145t rendues, et pas une seule n’a su le retenir. Qu’importent les « contradictions » ! Ce n’est pas pour bâtir un système qu’il réf
91 1939, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Puisque je suis un militaire… (septembre 1939)
146r de la Guilde « en campagne », car nous sommes n’importe où, sans raison raisonnable ou prévisible. J’aime beaucoup les adress
92 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
147ation pressante, il ne s’agit pas de lui offrir n’importe quelle réponse flatteuse ou approximative. Et ce besoin de certitude,
148t, s’atténuent d’année en année 7 . Ce qu’il nous importe de souligner ici, ce sont deux traits évidemment communs à ces régime
149 de l’Église. C’est ici de nos vertus mêmes qu’il importe de nous méfier. Méfions-nous d’une certaine manière trop humaine de p
93 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
150fs immédiats. Mais avant toute action précise, il importe de rendre à notre peuple le sens d’un destin qui le dépasse. Petit pe
94 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
151as qu’ils ont eu raison. Je suis plus agacé que n’importe qui par certaine façon peu chrétienne de comparer toujours les défaut
95 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
152 industriel, cette enquête n’est plus à faire : n’importe quel chef d’entreprise connaît exactement la différence entre un ouvr
96 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
153rouve : rien de moins suisse que notre Parlement, importé d’Amérique à une époque récente, et plus ou moins contaminé par les m
154r ce principe ou l’appliquer sans loyauté, dans n’importe quel domaine de notre vie, même « privée », c’est nier le fédéralisme
97 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
155ésorientée, s’ouvrait aux solutions nouvelles. Il importait que ces solutions fussent trouvées dans un esprit suisse, et non pas
156ussent trouvées dans un esprit suisse, et non pas importées de l’étranger. Il importait de fixer sans équivoque ce qui devait êtr
157it suisse, et non pas importées de l’étranger. Il importait de fixer sans équivoque ce qui devait être à tout prix conservé, dans
158à plus ou moins longue échéance selon les cas. Il importe donc que la Ligue les prépare dès maintenant et en toute indépendance
98 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
159 éduquée par Luther « était prête à se donner à n’importe quel despote, pourvu qu’il fût Allemand et protestant ». Or le despot
99 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
160ent toujours à découvrir de mesquins ressorts à n’importe quel comportement. On les inventerait même, pour la satisfaction de s
161 de problèmes religieux. Mais d’une manière qu’il importerait de spécifier. [p. 29] ⁂ A-t-on remarqué jusqu’à quel point l’« anti
162 langue, plus que l’immoraliste, [p. 32] qui nous importe, et qui nous intéresse au double sens du mot. Conclusion provisoire,
100 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
163arienne — en fer tordu, en pierraille lépreuse. N’importe quel badaud d’un soir de juin pouvait s’annexer pour toujours le bonh
164e qu’aucune autre portait les traces pacifiées. N’importe quel badaud, mais pas un conquérant. La confrontation stupéfiante de