1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1ute analyse préalable et sans quoi le saut paraît impossible, absurde.) Enfin, désagrégation de la personnalité, car l’analyse la
2 révèle mon besoin de mentir. Il devient dès lors impossible de faire rien qui ne soit sincère. Peut-on véritablement se mentir à
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
3istesse des choses qui vous échappent, des amours impossibles, des histoires dont on ne sait pas la fin ni le sens véritable, mais
3 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
4la Foi ». Acculée à la rigueur d’un choix presque impossible, notre incertitude paraît sans remède. Mais, ici, M. Daniel Rops n’a-
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
5, renvoyer les instituteurs aux pommes de terre ? Impossible. Le peuple qui déteste l’école a pourtant faim d’instruction  15 , et
5 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
6s formes belles, ce monde qui devient impuissant. Impossible d’évoquer un personnage précis pour lui faire endosser le blâme, mais
6 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cassou, La Clef des songes (août 1929)
7 plus terne. Mais bien vite un intermède bouffon, impossible et d’une désopilante poésie nous replonge dans une atmosphère autre,
7 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
8pic trop élevé pour qu’on y puisse vivre, c’est l’impossible. Mais justement, la gloire de M. Benda sera d’avoir soutenu que l’hum
9utenu que l’humanité a besoin qu’on lui demande l’impossible. Et quand bien même elle croirait n’en avoir plus besoin. Cet extrémi
8 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
10ée, à demi recouverte de rosiers, et qu’il paraît impossible de situer dans l’ensemble des constructions. C’est là qu’on entre. Mu
11t-il bon que je parsème ce texte de quelques noms impossibles et de beaucoup de chiffres vraisemblables ? Ainsi le lecteur superfic
9 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
12Edmond Jaloux préside à cette agape dont il m’est impossible de nommer tous les officiants visibles ou virtuels, et cela pour diff
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
13 révolution économique qui paraît de plus en plus impossible, car elle équivaudrait à une transformation radicale des conditions m
11 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
14 au contraire décharger ces critiques d’une tâche impossible. Car toute la valeur de l’œuvre de Baring réside dans sa durée, dans
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
15-être, se dit-on en le fermant, est-il réellement impossible à une âme chrétienne d’atteindre la grandeur morale si elle n’a pas c
16ocureurs passent leur vie, pensait Eiichi, il est impossible de ne pas leur témoigner de la sympathie. — Qu’est-ce que cela veut d
17Il tremblait jusqu’au bout des doigts. Il eut été impossible de dire lequel des deux était le juge de l’autre. Eiichi est proviso
13 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
18t ; une qualité métaphysique et passionnée de l’« impossible », — qui dans ce sens, vraiment, n’est pas un mot français. [p. 22]
14 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
19ée, à demi recouverte de rosiers, et qu’il paraît impossible de situer dans l’ensemble des constructions. C’est là qu’on entre. Mu
20t-il bon que je parsème ce texte de quelques noms impossibles et de beaucoup de chiffres vraisemblables ? Ainsi le lecteur superfic
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
21be rousse dépassent, et parfois un œil égrillard. Impossible de lire Meister ce soir. Je ne sais pas ce qu’il y a, sinon que je do
16 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
22 est ici plus visiblement qu’ailleurs une utopie. Impossible de passer du latifundium au pavillon de banlieue. Au « majorat » succ
17 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
23Edmond Jaloux préside à cette agape dont il m’est impossible de nommer tous les officiants visibles ou virtuels, et cela pour diff
18 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
24is elle oublie que cela nous est [p. 25] à jamais impossible. C’est le principe de cet activisme que les Européens trouvent commod
25relations humaines, la foi est ce qui rend la vie impossible (par ses exigences absolues), tandis qu’au contraire la politique est
26rtout elle impose un choix d’ailleurs humainement impossible, là où l’homme naturel s’abandonnait en paix à ses déterminations phy
27rtain nombre de compromissions nous sont à jamais impossibles : et tout le reste est affaire d’obéissance aux ordres imprévisibles
19 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
28t la secrète, l’inavouable joie de la libération. Impossible d’isoler ces deux composantes dans l’aventure rimbaldienne. Mais chez
20 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
29; de notre choix. Il y va de cette qualité même d’impossible qui seule rend la vie possible, c’est-à-dire grande. Devant les solut
30re part une espérance, une utopie, qu’il nous est impossible d’accepter avec le « bon cœur » que préconise Philippe Lamour, parce
31sements nécessaires ; une substance, une exigence impossible et qui est la seule chose que les hommes éprouvent dans le fond de le
21 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
32baigne d’une atmosphère menaçante dont il devient impossible de ne pas prendre conscience. Alors, toutes les nouvelles qui nous pa
22 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
33établi. Et pourquoi ? Parce que c’est tout à fait impossible, parce que la « chrétienté » est sécularisée, et qu’on ne peut demand
23 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
34scandale en tant que tels, l’acceptation du salut impossible, paradoxe dont la formule est le nom même de Jésus-Christ. La réalité
35 du paradoxe. Car tout autre langage traduirait l’impossible en termes de synthèse, l’objectiverait, le ferait tomber dans l’histo
24 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
36s ? Les évaluations morales sont devenues presque impossibles ? Oui, certes ! Sur le plan de la connaissance désintéressée, nous ne
37élude à toute guerre moderne bien comprise serait impossible. Sans eux, les partis politiques seraient sans force, les luttes soci
38e brune. On nous dit que la vie, en Amérique, est impossible, parce que tous les appartements sont pareils et qu’un homme n’a pas
25 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
39ses forces, et qui l’entraînera dans une aventure impossible, peut-être même mortelle. Dans tous les cas, la vocation est une miss
26 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
40erre, mais elle oublie que cela nous est à jamais impossible. C’est le principe de cet activisme que les Européens trouvent commod
41relations humaines, la foi est ce qui rend la vie impossible (par ses exigences absolues), tandis qu’au contraire la politique est
42tout elle impose un choix, d’ailleurs humainement impossible, là où l’homme naturel s’abandonnait en paix à ses déterminations phy
43rtain nombre de compromissions nous sont à jamais impossibles : et tout le reste est affaire d’obéissance aux ordres imprévisibles
27 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
44établi. Et pourquoi ? Parce que c’est tout à fait impossible, parce que la « chrétienté » est sécularisée, et qu’on ne peut demand
28 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
45our un chrétien que cet amour est inconcevable et impossible, est une pure hypocrisie en dehors de Dieu. Le plus court chemin vers
29 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
46nervosité des esprits est telle qu’il est presque impossible d’envisager froidement la nature réelle du danger. Cet élan d’opinion
30 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
47re part une espérance, une utopie, qu’il nous est impossible d’accepter de « bon cœur », parce que nous n’y voyons qu’une réalisat
48sements nécessaires ; une substance, une exigence impossible et qui est la seule chose que les hommes éprouvent dans le fond de le
31 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
49 atteinte à la liberté, et la rendait humainement impossible au moment même où elle l’imposait sur le plan de l’État. On ne le vit
50rt, et ceci est plus grave, l’égalisation rendait impossible toute fraternité véritable. Elle introduisait en effet, dans notre mo
32 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
51s ? Les évaluations morales sont devenues presque impossibles ? Oui, certes ! Sur le plan de la connaissance désintéressée, nous ne
52élude à toute guerre moderne bien comprise serait impossible. Sans eux, les partis politiques seraient sans force, les luttes soci
53e brune. On nous dit que la vie, en Amérique, est impossible, parce que tous les appartements sont pareils et qu’un homme n’a pas
33 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
54eine que ses idées sont faites pour rendre la vie impossible, puisqu’elles impliquent le martyre des braves chrétiens, comme si la
55t réel pour un seul. Maintenant, il faut être « l’impossible » : il faut être le solitaire. Kierkegaard peut-il nous aider ? (Un h
34 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
56ns l’oubli de tout ce que je peux, j’ai franchi l’impossible seuil. L’esprit est acte, l’acte est obéissance à la motion de l’éter
57 C’est par le verbe seul, créant de rien, que « l’impossible, ici, devient événement », que l’idée du concret cesse d’être une idé
35 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
58 atteinte à la liberté, et la rendait humainement impossible au moment même où elle l’imposait sur le plan de l’État. On ne le vit
59rt, et ceci est plus grave, l’égalisation rendait impossible toute fraternité véritable. Elle introduisait en effet, dans notre mo
36 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
60, plus il lui paraît évident que l’engagement est impossible. Et plus il se persuade que sa nature est essentiellement « distingué
37 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
61e divin incarné dans un homme juif, l’acte de foi impossible à l’homme, celui que Pierre fit lorsqu’il dit à Jésus : « Tu es le Ch
62ment soumise au péché ? D’autre part, il nous est impossible de nous arrêter de penser… Telle est l’impasse où nous conduisent non
38 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
63on du souvenir terrible de cette seule expérience impossible, humainement impossible, à jamais, religieusement impossible ! Voilà
64de cette seule expérience impossible, humainement impossible, à jamais, religieusement impossible ! Voilà l’angoisse et la folie d
65 humainement impossible, à jamais, religieusement impossible ! Voilà l’angoisse et la folie de ceux qui défendent l’expérience, sa
66 expérience décisive est justement la seule chose impossible et dont ils nient, en toute sincérité, qu’elle soit possible ! Ne rie
67on des morts. Et comment osez-vous affirmer cette impossible exigence de la mort, si vous ne vivez pas de cette mort ! Or, vous n’
68ous empêcher tous de dire des choses complètement impossibles. Je ne pense pas comme vous, bien que je croie vous comprendre dans u
69ire. Oui, cette expérience-là nous reste à jamais impossible, c’est pour cela qu’il faut la croire ! Et l’attester sans l’avoir vu
39 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
70us définissent une tactique de groupe dont il est impossible de ne pas souligner l’exacte similitude avec la tactique de l’O.N. Qu
40 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
71areil qui est néfaste ? Je ne vais pas proposer d’impossibles « retours » à la naïveté créatrice, à l’improvisation géniale et autr
41 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
72il est, il s’échappe dans l’imagination d’actions impossibles et flatteuses. L’un des signes les moins équivoques de cette rupture
42 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
73e caduc prépare à son successeur des maux presque impossibles à réparer. S’il s’agit de littérature, la traduction des métaphores
74els bénéfices commerciaux… Voilà le mal « presque impossible à réparer ». La faute n’est pas à la littérature seule, mais à tout u
43 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
75urés ou celle des républicains. Il est à peu près impossible de [p. 39] savoir s’ils font une distinction quelconque entre les opi
76s, topazes, etc. Si l’on a le temps, il n’est pas impossible de pousser la « discussion » sur un plan supérieur, [p. 88] d’aborder
44 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
77s cendres, et de rendre tout nettoyage à peu près impossible. Le camouflage de l’honnête appareil a dû coûter fort cher, mais au m
78ématique) du monde, est fausse. Il est totalement impossible de concevoir la vérité simultanée de notre science et de la « veine »
79urs j’ai déjà dit que cela me serait pratiquement impossible, sauf gâtisme précoce. Ce n’est pas un mal, je pense, si je suis heur
45 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
80ématique) du monde, est fausse. Il est totalement impossible de concevoir la vérité simultanée de notre science et de la « veine »
46 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
81ns cesse un monde banal, vulgaire, insupportable, impossible. » La poésie est chose commune, communautaire. (Éluard dit d’ailleurs
47 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
82 raconter des histoires, des histoires inventées, impossibles, caracolantes et gracieuses, réalistes et romanesques, pleines de mal
48 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
83 ou des communistes. L’abstention devient [p. 42] impossible : c’est alors qu’on invente la non-intervention. Ce tour de vocabulai
49 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
84nces, qui sont profondes. Tout d’abord, il semble impossible de concevoir que les conseillers d’État forment une communauté, et, e
50 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
85 Un petit industriel. — Avant 1933, sa vie était impossible : grèves, menaces de mort de la part des extrémistes, discussions épu
86 de la presse quotidienne « rend le christianisme impossible ».) De plus, ces journaux « mis au pas » se trouvent contenir bien pl
51 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
87sure : d’où l’impression d’entrave, de cauchemar. Impossible de savoir qui a gagné, quand une des règles principales du jeu est om
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
88re, le mythe paraît lorsqu’il serait dangereux ou impossible d’avouer clairement un certain nombre de faits sociaux ou religieux,
89ue l’on tient cependant à conserver, ou qu’il est impossible de détruire. Nous n’avons plus besoin de mythes, par exemple, pour ex
90es poètes. Mais cette « vraie vie », c’est la vie impossible. Ce ciel aux nuées exaltées, crépuscule empourpré d’héroïsme, n’annon
91référons-nous à tout autre récit celui d’un amour impossible ? C’est que nous aimons la brûlure, et la conscience de ce qui brûle
53 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
92ut ce qui prétend l’expliquer. « Il est également impossible — écrit un de nos professeurs — de voir dans ces chansons d’amour, qu
93 si vive et parfois si brutale qu’il est vraiment impossible de se tromper sur la nature de leurs aspirations. » Si c’est le cas,
94ici un dernier trait dont on verra qu’il est tout impossible de le rattacher latéralement aux précédents. C’est au xiie siècle qu
95us inextricable encore. D’irréalisables désirs, d’impossibles convoitises les conduisent à ne rien faire dans leur détresse qui n’i
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
96ur profane était le malheur absolu, l’attachement impossible et condamnable à la créature imparfaite ; tandis que pour le chrétien
977 . L’abandonner est chose intolérable, et il est impossible de le conserver. Le silence même n’a pas assez de force pour l’étrein
98in ; tandis que l’orthodoxie pose que l’union est impossible, ce qui entraîne le malheur divin et rend l’amour humain possible en
99outir à la passion humaine malheureuse. Cet amour impossible laissait au cœur des hommes une brûlure inoubliable, une ardeur vraim
100on avec le Jour incréé, deviendra le symbole de l’impossible union avec la femme ; gardant de ses origines mystiques on ne sait qu
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
101s. [p. 194] Mais en l’absence de preuves presque impossibles à établir, je m’en tiendrai à un jugement certainement vrai pour la p
102 cette loi sévère qui, condamnant l’inceste, rend impossible la passion. Et voici comment il s’y prend : en rendant Hippolyte amou
103de mort cherchant à se délivrer d’elle-même par l’impossible aveu, se retenant, s’avouant enfin à l’instant où elle y renonçait — 
104s dissolvantes », l’« anarchie », et les idéaux « impossibles ». Bientôt, l’on n’essaiera plus même de nier la complaisance que réc
56 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
105a satisfaction du désir, qui paraissent tous deux impossibles se transforment en une chose plus élevée : l’action entreprise par am
106x et l’harmonie de nos Provinces qu’il fut depuis impossible d’y rétablir l’ordre et la tranquillité. » 177 Ce n’était pas que l
57 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
107 liens terrestres. Il fallait donc qu’Iseut fût l’Impossible, car tout amour possible nous ramène à ces liens, nous réduit aux lim
58 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
108iliter » avec une bonne conscience intellectuelle impossible partout ailleurs. 5. On garde le secret désir d’arriver à une « prise
59 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
109ention de l’esprit. (C’est d’ailleurs tout à fait impossible.) Or seul le créateur connaît la création, seul il est en mesure de l
60 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
110 la vie sociale et politique devient pratiquement impossible. Les masses le sentent aussi bien que les chefs, obscurément, [p. 82]
61 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
111nt admis, sans lesquels « l’existence deviendrait impossible »… L’eau, remarquait un humoriste, est ce liquide si impur qu’une seu
112e mentir les formes. À défaut donc d’une peinture impossible, ou trop aisément pittoresque, on tentera de décrire l’œuvre du Diabl
62 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
113’on croit à la vérité de [p. 23] la Bible, il est impossible de douter un seul instant de la réalité du Diable. Mais qui croit enc
114 lune parce que vous savez que c’est actuellement impossible. Mais vous seriez probablement tenté d’y aller, si l’on vous suggérai
115e Rien, qui n’a pas d’existence. Créer le mal est impossible. Ce qui revient à dire que le mal n’existe pas. Pour agir, le Diable
63 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
116omprendre au monde entier qu’il est des victoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons
64 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
117ecin, vos enfants savent tout cela. » [p. 111] « Impossible, docteur, connaissant mon mari, je les ai fait dormir à l’autre bout
65 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
118asse les bornes d’une sobriété d’ailleurs presque impossible à définir. Et toute passion consiste à dépasser les bornes… Ainsi l’e
119La guerre existe autour de nous, elle est fausse, impossible et réelle. Elle nous dépasse et nous l’avons créée. À tel et tel mome
120t inextricable et sans issue ? Que tout est faux, impossible, et réel. On me dit : « Il y a les bons et les méchants, nous sommes
66 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
121s ne sauraient rien tirer s’ils la recevaient par impossible, et qui leur ferait plus peur qu’envie s’ils en savaient les conditio
122: « Je voudrais bien cet ordre, mais il me paraît impossible », je demanderai ce qu’ils estiment possible, hors de la guerre et de
123état de guerre en permanence ? Beaucoup de choses impossibles nous arrivent. Un beau jour elles sont là, malgré nous. Ne serait-il
124s de vouloir ce qui arrive, de vouloir [p. 205] l’impossible favorable, c’est-à-dire de créer un ordre, et de passer à l’offensive
67 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du diable I : « Je ne suis personne » (15 octobre 1943)
125x). Si l’on croit à la vérité de la Bible, il est impossible de douter un seul instant de la réalité objective du Diable. p. 
68 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
126a lune, parce que vous savez que c’est absolument impossible. Mais vous seriez probablement tenté d’y aller, si l’on vous suggérai
69 1944, Les Personnes du drame. Introduction
127n un mot c’est l’aimer. Réinventer son jeu. Tâche impossible, si les œuvres de cet homme, et en particulier son œuvre écrite, ne v
70 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
128t la secrète, l’inavouable joie de la libération. Impossible d’isoler ces deux composantes dans l’aventure de Rimbaud. Mais chez G
71 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
129dité de l’existence ; toute une vie tendue vers l’impossible, toute une œuvre de sarcasme précis contre les innombrables tentation
130ue que je la voudrais. Pourquoi ? Parce qu’il est impossible qu’un homme ne se pose jamais la question du but dernier de sa vie. I
131depuis un siècle pour nous prouver que l’acte est impossible et que le tout de l’homme est soumis au calcul, tout cet effort des s
132as, — c’est là le destin du chrétien. C’est son « impossible » destin, le seul acte possible à l’homme. Et c’est l’acte que Dieu i
133eine que ses idées sont faites pour rendre la vie impossible, puisqu’elles impliquent le martyre des braves chrétiens, comme si la
134est réel pour un seul. Maintenant, il faut être l’impossible : il faut être le solitaire. Kierkegaard peut-il nous aider ? Ou bien
72 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
135s intendants ; et comme cela se révèle à peu près impossible, pour s’acquérir certaines complicités parmi ceux qu’il croit être en
136ela signifie et suppose autre chose ? Mais il est impossible de savoir quoi : personne n’a traversé le voile et les messages inter
73 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
137in dans tous ses risques matériels et spirituels, impossible ailleurs de nos jours, et peut-être à toute autre époque. [p. 21] Im
74 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
138omprendre au monde entier qu’il est des victoires impossibles. On ne conquiert pas avec des chars les dons de l’âme et les raisons
75 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
139use obstination des Espagnols à dire que tout est impossible : qu’il n’y a plus de place dans l’avion, par exemple. En insistant,
76 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
140 Nothing. — Comment ? Rien en trois jours, c’est impossible ! — Sorry, sir ! Not a thing. — Regardez bien… (mais elle a raccroch
141écrit l’Amérique telle qu’elle est, puisque c’est impossible par définition. Plongé en elle pendant plus de cinq ans, j’ai simplem
77 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
142t aveugles devant tout ce qui menace de la rendre impossible. Ainsi nous défendons l’idée de nation souveraine parce qu’au secret
78 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
143 vos théories sont faites pour vous rendre la vie impossible ! Le mari. C’est peut-être la preuve qu’elles sont vraies, qu’elles
79 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
144erme de la fuite, nous ne toucherons jamais qu’un impossible fascinant. Et nous vivrons dès lors dans le vertige de nous détruire
80 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
145d’écraser cet orgueil. Imaginons, maintenant, par impossible, que Tantale renonce un instant, qu’il s’abandonne, et qu’il préfère
81 1947, Doctrine fabuleuse. 14. L’eau ou L’esprit de la tempête
146oif dans l’eau de l’amertume, là où l’ivresse est impossible, et où le sel a sa saveur de mort, c’est la vie même de l’Esprit, mor
82 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
147lan. Je n’ai donc pas la moindre opinion. — C’est impossible ! insista l’autre. Tout homme intelligent et sain a son opinion là-de
148et particulier, mais il avoue que c’est une tâche impossible. Dans le domaine des transports, par exemple, 75 bureaux différents d
83 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
149 délit d’adultère. Autant dire que le divorce est impossible, à moins que l’on accepte d’en passer par une odieuse mise en scène «
84 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
150vingt ans, le Français vous dira Monsieur, fera l’impossible pour vous cacher sa richesse s’il est riche, sa pauvreté s’il est pau
85 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
151compter — à la longue. Un beau jour, il n’est pas impossible, il est même probable, et c’est là mon espoir, que les Russes, comme
152nt nous ne le devons pas, mais c’est pratiquement impossible. Car l’Amérique n’a nullement l’intention de nous entretenir à grands
86 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
153on plus la Justice et la Liberté, qu’il est aussi impossible d’opposer en réalité qu’en principe. Aujourd’hui — repoussant tous ce
87 1948, Suite neuchâteloise. VII
154nètre… Mais il sent qu’il va dire les grands mots impossibles, dans un fol abandon, et ce sera vrai. Comme tout est facile et viole
88 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
155ons de l’union, — les mieux faites pour la rendre impossible, l’une en esprit et l’autre en probabilité — M. Dalton soumet le Cons
89 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
156e plus rien à perdre. Que risquez-vous à tenter l’impossible ? D’autre part, il est sûr qu’il y aurait tout à perdre, même l’espoi
90 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
157 politique. Et nous venons de voir pourquoi c’est impossible : non point à cause d’une mauvaise volonté ou d’une insuffisance quel
91 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
158nxiété elle-même, et ce malaise général qu’il est impossible de méconnaître, et cette espérance que dans un nouveau Pacte, dans un
159gion. Comme il n’y a que sept conseillers, il est impossible de faire droit à tant d’exigences simultanées d’une manière équitable
92 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
160loyées et ouvrières. L’éducation Il nous paraît impossible d’estimer dans quelle mesure la famille, en Suisse, détermine plus ou
93 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
161des confessions, à elle seule, suffirait à rendre impossible une nouvelle guerre du Sonderbund dans notre siècle. Mais bien d’autr
94 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
162m’expliquer : quand je faisais ce dont il m’était impossible de donner la raison, ne songeant pas même à la chercher, quand je sui
95 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
163 politique. Et nous venons de voir pourquoi c’est impossible : non point à cause d’une mauvaise volonté ou d’une insuffisance quel
96 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
164ouble emploi avec l’Unesco, par exemple ? — C’est impossible, car l’Unesco n’a nullement pour but de favoriser l’union de l’Europe
97 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
165ations-Individus rendent tout ordre international impossible en principe, et par définition, puisqu’ils n’acceptent aucune instanc
166art des autres religions par ce fait qu’il semble impossible à ses fidèles de satisfaire pleinement ses exigences. Voilà ce qui a
167êchera l’Absolu d’échouer dans la durée. Devant l’impossible défi, l’homme dit : c’est trop pour moi, mais je ne saurais plus vivr
98 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
168éants d’acier… J’admirais tristement ; il m’était impossible de ne pas voir en même temps ces pitoyables visages d’hommes, ces jeu
99 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
169s seulement contradictoire, elle rend l’existence impossible. Sur la dignité de l’artiste Bartók est mort aux États-Unis dans un
100 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Relance européenne ? (février 1956)
170’opportunité, de doctrine ou d’efficacité. Il est impossible de peser ces raisons parce qu’elles ne sont pas de même nature : les