1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Breton, Manifeste du surréalisme (juin 1925)
1blement parler. Ils érigent donc en doctrine leur impuissance. « Il n’y a pas de pensée hors les mots » (Aragon). Aussi se paient-i
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). René Crevel, Mon corps et moi (mai 1926)
2caractéristique de sa génération. Terrible aveu d’impuissance, il n’a plus même la force de l’hypocrisie. Isolé dans un hôtel perdu
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3 littérature : refus de construire, de composer ; impuissance à inventer. Car inventer, c’est se porter à l’extrême pointe de soi,
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Drieu la Rochelle, La Suite dans les idées (mai 1927)
4 distingue bien autre chose que les « éclats de l’impuissance ». Un plus délicat eut compris que certains des morceaux très divers
5 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
5esses et de leurs lâchetés, glorification de leur impuissance à concevoir un autre bonheur que celui qu’ils ont reçu de papa-maman
6 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
6euve de la même ambition et témoignent de la même impuissance. Ils désirent également donner une solution décisive au problème de l
7 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
7 (L’absurdité des choses mesurait seulement notre impuissance à les aimer.) Dès lors, il ne s’agira plus de réduire les fantômes qu
8 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
8ir d’incarner sa vérité, le mal du siècle c’est l’impuissance. La proie de désirs divergents qui prennent rarement assez de violenc
9ementarisme intérieur qui nous mène lentement à l’impuissance. (Si Kassner exprime un tourment, c’est en tant que la réalité humain
9 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sarah, par Jean Cassou (novembre 1931)
10préfère, l’amertume du cœur humain découvrant son impuissance à susciter dans le monde l’amour dont il aurait besoin, qu’il imagine
10 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
11a perdu le goût de se risquer, de découvrir. Et l’impuissance qui déjà la frappe n’est pas même compensée par une réelle prise de c
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
12ourir. Et c’est là [p. 56] que paraît son étrange impuissance : tous ces accords de gloire et de génie ne font qu’une rumeur inform
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
13érilité. Sécheresse désolée de Benjamin Constant, impuissance et bavardage d’Amiel, désespérance vaniteuse de Loti : telles sont le
13 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
14neuses, de constats d’injustice, d’isolement et d’impuissance. La division de nos journées en 8 heures de travail et 8 heures de lo
14 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Une main, par C. F. Ramuz (juin 1933)
15: le fait d’un défaut de présence au monde, d’une impuissance à saisir les choses. Là réside la cause de la peur, qu’il avoue, et q
15 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
16 2. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage Le risque est la santé de la pensée, à conditio
17 penser. Entre ces deux écueils, le ridicule et l’impuissance, existe-t-il un détroit navigable ? Existe-t-il pour l’intellectuel u
16 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
18out ces faux dieux qu’on invoque pour couvrir des impuissances trop humaines. La plupart des « lois scientifiques » qu’on invoque à
17 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
19me des masses vit dans l’attente, la révolte et l’impuissance. Je pourrais encore vous montrer quelles conséquences politiques comm
18 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
20neuses, de constats d’injustice, d’isolement et d’impuissance. La division de nos journées en 8 heures de travail et 8 heures de lo
19 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
21ie du pays. Ceci explique dans une large mesure l’impuissance du parti de gauche à penser le monde moderne et la situation concrète
22onnaires et politiquement créateurs. Devant cette impuissance, que va faire la jeunesse ? Elle voit bien qu’il faudrait agir. Elle
20 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
23me des masses vit dans l’attente, la révolte et l’impuissance. Je pourrais encore vous montrer quelles conséquences politiques comm
21 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
24 christianisme. Voici comment il le décrit : … l’impuissance qui n’use pas de représailles devient par un mensonge, la « bonté » ;
22 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
25stence réelle alors qu’ils décrivent simplement l’impuissance de leur propre cœur. Le regard « réaliste » de Hildur Dixetius a su v
23 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
26e qu’augmenter son angoisse de l’impression d’une impuissance. Alors l’objet n’a pas d’autre existence que celle d’une fatalité abs
24 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
27me des masses vit dans l’attente, la révolte et l’impuissance. La société que veut L’Ordre nouveau a pour mesure fondamentale cette
25 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
28a victoire de Hitler pour dénoncer l’irrémédiable impuissance des socialistes vis-à-vis du fascisme. Nous craignons donc que Déat n
29ate dans ces discours ne rend que plus sensible l’impuissance du régime à se sauver par ses propres moyens. Le plan Doumergue est p
30 de manifester aux yeux de beaucoup de Français l’impuissance des vieilles formules marxistes ou libérales, et la nécessité d’une c
26 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
31 qui viennent comme par hasard justifier la noble impuissance de la pensée ! Ce qu’on célèbre sous le nom d’esprit, c’est l’image é
32s elle ne saurait agir. C’est une mythologie de l’impuissance de l’esprit. Mais les hommes, qui sont bien méchants, savent à mervei
27 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
33 sérieuses et valables d’opportunité politique. L’impuissance politique des formations de masses s’est avérée depuis la guerre, soi
28 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
34nvoqué par toutes nos lâchetés : le prétexte de l’impuissance. « Une aussi sotte race que l’espèce humaine » (Renan) ne mérite pas
29 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
35mauvaise conscience, en tout cas d’un sentiment d’impuissance culturelle. Il est apparu plus tard en URSS qu’en Allemagne, — relati
30 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
36ise et impuissante contre la vie, ou encore d’une impuissance à accepter la vie telle qu’elle est, dégradée, mystérieuse, pleine d’
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
37ns une révolution spirituelle dont elle redoute l’impuissance pratique à l’heure où il faudra donner du pain, si l’on veut prendre
32 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
38 visible et pourtant plus radicale, cette crise d’impuissance et de honte est suspendue à l’abdication de nos « maîtres » devant le
33 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
39 eux-mêmes n’en montrent lorsqu’ils affirment son impuissance ? Mens agitat molem dit le proverbe. Mais ce mens n’est pas l’esprit
34 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
40ns une révolution spirituelle dont elle redoute l’impuissance pratique à l’heure où il faudra donner du pain si l’on veut prendre o
35 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
41ns, en les poussant à la limite où se révèle leur impuissance ; puis à montrer que l’éternelle vérité n’est encore qu’une grandiose
36 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
42eux de la grande masse, est à peu près synonyme d’impuissance, et il est méprisé comme tel. Cependant que l’élite des « clercs » le
37 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
43adroites, dont il ne sera pas le dernier à pâtir. Impuissance de l’« esprit », [p. 50] bêtise de l’action : ces deux misères n’aura
44s « masses », exprimant par cette métaphore notre impuissance à former ce réel. Notre complication, notre perfectionnement nous ont
38 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
45adroites, dont il ne sera pas le dernier à pâtir. Impuissance de l’« esprit », bêtise de l’action : ces deux misères n’auraient-ell
39 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
46 sont les signes de la crise, mais aussi de notre impuissance à la réduire dans les cadres actuels. L’institution matrimoniale se f
47rissement de l’être, une ascèse sans au-delà, une impuissance à aimer le présent sans l’imaginer comme absent, une fuite sans fin d
40 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
48on prudente… Ou encore ils y voient l’effet d’une impuissance à vivre largement, d’un goût mesquin pour le confort et le conforme ;
41 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
49ire sur nos complaisances tortueuses et sur notre impuissance à choisir vaillamment entre la Norme du Jour et la Passion de la Nuit
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
50ésenchanté, à l’analyse de sa tristesse et de son impuissance lucide. Romantisme mûri, désabusé, l’on serait même tenté de dire : t
51valable, il suffit pour s’en assurer d’imaginer l’impuissance absolue où se trouvent les clients de cette littérature à concevoir u
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
52par une [p. 291] « catastrophe sexuelle » 184 . L’impuissance généralisée, ou du moins ses prodromes tels qu’onanisme chronique et
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
53 signes de la crise, mais [p. 301] aussi de notre impuissance à la réduire dans les cadres actuels. L’institution matrimoniale se f
54rissement de l’être, une ascèse sans au-delà, une impuissance à aimer le présent sans l’imaginer comme absent, une fuite sans fin d
45 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
55on prudente… Ou encore ils y voient l’effet d’une impuissance à vivre largement ; d’un goût mesquin pour le confort et le conforme 
56’une jalousie masochiste, soit enfin d’un début d’impuissance. Et en effet, la conduite de Don Juan est bien typique d’une certaine
46 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
57 et mystiques sont persuadés que, nonobstant leur impuissance à traduire l’inconscient ou l’indicible, ils ont entendu quelque chos
47 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). Directeurs d’inconscience (11 avril 1939)
58et, d’autre part, la multiplicité, c’est-à-dire l’impuissance pratique des organes de « direction » qui se disputent nos conscience
48 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
59s premiers éléments d’un groupe local. 2. C’est l’impuissance à « sortir du plan des vieux partis » qui paralyse l’action de ce gro
49 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
60uffrirait d’une anxiété secrète déjà voisine de l’impuissance. Et il est vrai que celui qui cède à cet attrait superficiel que pres
61Juan parce qu’on sait qu’il ne peut trouver, soit impuissance à se fixer, soit impuissance à se déprendre d’une image à lui-même se
62e peut trouver, soit impuissance à se fixer, soit impuissance à se déprendre d’une image à lui-même secrète. Et de là vient sa puis
50 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
63rter de la culture… Un sentiment d’absurdité et d’impuissance m’envahit. Quel rapport pouvait-il y avoir entre ces [p. 58] choses ?
64re s’en dégage. Disharmonie de nos activités et impuissance de l’esprit Songeant à notre civilisation moderne, je suis de plus en
65 de nos activités — d’autre part, une angoissante impuissance de l’esprit devant ce monde comme il va. Prenons des exemples concret
66 de moins en moins notre pensée à notre action. L’impuissance de la pensée sur la conduite générale des affaires, tel est le dogme
67s choses aller… Les clercs se consoleront de leur impuissance tant qu’on les laissera faire des fiches dans l’indifférence générale
68econd reproche : ils ont essayé de justifier leur impuissance pratique par des systèmes philosophiques. Tous les grands systèmes en
69. Et de là vient notre désordre mais aussi, notre impuissance à en sortir, malgré toutes nos bonnes intentions. Sur quel principe p
51 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
70s de propagande. Quand une troupe est réduite à l’impuissance par l’adversaire, on ne dit pas qu’elle est neutre, on dit qu’elle es
52 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
71 avant tout, de la reconnaître. Disharmonies et impuissance de l’esprit Songeant à notre civilisation moderne, je suis de plus en
72de nos activités, — d’autre part, une angoissante impuissance de l’esprit devant ce monde. Tel grand chimiste scandinave invente, d
73 de moins en moins notre pensée à notre action. L’impuissance de la pensée sur la conduite générale des affaires, tel est le dogme
53 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « À cette heure où Paris… » (17 juin 1940)
74nissable et que nous appelions Paris. C’est ici l’impuissance tragique de ce conquérant victorieux : Tout ce qu’il veut saisir se c
54 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
75ience. Mais la misère des temps et le sentiment d’impuissance qu’éprouvent les individus dans notre monde démesuré, font qu’ils dem
76nissable et que nous appelions Paris. C’est ici l’impuissance tragique de ce conquérant victorieux : tout ce qu’il veut saisir se c
55 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
77 recours à la violence, il combat à l’aide de son impuissance. Il force les hommes à être attentifs. Ah ! Dieu sait s’ils deviennen
56 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
78er, et que sert de se justifier ? Dans cet état d’impuissance tragique, nous sommes prêts à saisir la moindre invite du mystère. Vo
57 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
79 et mystiques sont persuadés que, nonobstant leur impuissance à traduire l’inconscient ou l’indicible, ils ont entendu quelque chos
58 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
80nissable et que nous appelions Paris. C’est ici l’impuissance tragique de ce conquérant victorieux : tout ce qu’il veut saisir se c
59 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
81sibilité de faire ce qu’il demande. Dans l’état d’impuissance apparente où se voient aujourd’hui les Églises, si cette foi seule de
60 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
82ers un paradis sans Dieu, a démontré son [p. 656] impuissance réelle devant l’assaut de dictatures barbares : elle s’est reconnue i
61 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
83uffrirait d’une anxiété secrète déjà voisine de l’impuissance. Et il est vrai que celui qui cède à cet attrait superficiel que pres
84 parce qu’on sait qu’il ne peut pas trouver, soit impuissance à se fixer, soit impuissance à se déprendre d’une image à lui-même se
85ut pas trouver, soit impuissance à se fixer, soit impuissance à se déprendre d’une image à lui-même secrète. Et de là vient sa puis
62 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
86. Contester là-dessus serait fournir l’aveu d’une impuissance à comprendre le mot penser dans son sens fort. Car penser sa mort rée
87t il faudrait encore plaindre l’arrière-pensée, l’impuissance à choisir sans retour. Vivre est impur, qu’on sache ou non où va la v
63 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
88fort de voir certains esprits tirer de cet état d’impuissance de la parole une précieuse permission de se taire. La familiarité amé
64 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
89 serait trop puissant. À l’appui de la thèse de l’impuissance, on cite bien entendu l’échec de la Société des Nations, et l’on rapp
90uvernements nationaux, on retomberait soit dans l’impuissance d’une ligue des nations, soit dans la dictature d’une idéologie major
65 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
91passe plus de ce qu’on avait à dire. Devant cette impuissance pratique à inscrire leurs pensées dans des actes, beaucoup d’intellec
92taire marque des points. Tous ces maux, et tant d’impuissance à y parer, n’ont pas manqué de provoquer dans les élites demeurées li
93rchant son salut — mais quel salut ? — « dans son impuissance même »… 1 Tant de discours d’un ton presque posthume sur la « crise
66 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est encore un espoir (8 décembre 1949)
94due, si elle cède au vertige, à l’illusion d’urne impuissance qui alors seulement deviendra vraie. Cher ami, vous avez quelques rai
67 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
95ultipliées à l’intérieur, nulles à l’extérieur, l’impuissance devant l’étranger et même devant la guerre entre les États membres. N
96t une guerre civile entre Cantons, qui fit voir l’impuissance du Pacte. Il y eut un long branle‑bas de sociétés, de mouvements, de
68 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
97une libre communauté. Si l’Europe est réduite à l’impuissance politique, si elle est colonisée par l’Amérique — ce qu’elle désire p
69 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
98ultipliées à l’intérieur, nulles à l’extérieur, l’impuissance devant l’étranger et même devant la guerre entre les États membres. N
99t une guerre civile entre Cantons, qui fit voir l’impuissance du Pacte. Il y eut un long branle-bas de sociétés, de mouvements, de
70 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
100ultipliées à l’intérieur, nulles à l’extérieur, l’impuissance devant l’étranger et même devant la guerre entre les États membres. N
101t une guerre civile entre cantons, qui fit voir l’impuissance du pacte. Il y eut un long branle-bas de sociétés, de mouvements, de
71 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
102ertitudes que nos fois… Entre un passé réduit à l’impuissance pratique mais qui résiste en profondeur, et un avenir encore épidermi
72 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
103 de puissances et de groupes de puissances dans l’impuissance générale, tout tend à confirmer, aux yeux des Suisses, que l’heure n’
73 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
104volontés » 8 . La division des petits États, leur impuissance à adopter en temps utile une politique commune, expliquent la chute s
74 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
105 européenne. Il y a d’abord le sentiment de notre impuissance, né de la crise de Suez et des votes à l’ONU. La conjonction USA-URSS
75 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
106 libéralisme de ces partis, mais seulement à leur impuissance. Cette « garantie des libertés » n’est pas durable, outre qu’elle man
76 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
107ementarisme intérieur qui nous mène lentement à l’impuissance. (Si Kassner [p. 65] exprime un tourment, c’est en tant que la réalit
77 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
108uffrirait d’une anxiété secrète déjà voisine de l’impuissance. Et il est vrai que celui qui cède à cet attrait superficiel que pres
109 parce qu’on sait qu’il ne peut pas trouver, soit impuissance à se fixer, soit impuissance à se déprendre d’une image à lui-même se
110ut pas trouver, soit impuissance à se fixer, soit impuissance à se déprendre d’une image à lui-même secrète. Et de là vient sa puis
78 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
111re la surprise. Que ce soit par dépit devant leur impuissance à intégrer l’amour dans l’existence normale, ou par goût de l’excès e
112, la jalousie, la trahison, les frustrations ou l’impuissance, la solitude ou l’obsession de l’abandon, l’angoisse ou la vulgarité
79 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
113ementarisme intérieur qui nous mène lentement à l’impuissance. (Si Kassner exprime un tourment, c’est en tant que la réalité humain
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
114éviations typiques : Schizophrénie. Goût du viol. Impuissance sexuelle par méfiance de l’âme. (L’Intellectuel, au mauvais sens, est
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
115u’elle souffre d’une maladie de la volonté, d’une impuissance à se vouloir une, dont la Russie va profiter : Notre Europe contempo
82 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
116re la surprise. Que ce soit par dépit devant leur impuissance à intégrer l’amour dans l’existence normale, ou par goût de l’excès e
117, la jalousie, la trahison, les frustrations ou l’impuissance, la solitude ou l’obsession de l’abandon, l’angoisse ou la vulgarité
83 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
118ralité militaire fut au début la résultante d’une impuissance congénitale des Ligues à suivre une politique commune à l’extérieur.
84 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
119l’Europe — et avec elle tout l’Occident — c’est l’impuissance des intellectuels devant les réalités qu’ils ont créées (comme le nat
85 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
120agement politique », et le deuxième « Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage ». Le recueil tout entier, d’ailleurs, appelait
86 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Denis de Rougemont, l’amour et l’Europe » (3-4 mars 1973)
121engagement politique », le second : « Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage ». Le tout était un appel à l’engagement de l’é
87 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
122res, etc.), tout effort rationnel paraît voué à l’impuissance la plus abjecte, et le serait sans le moindre doute, si certaines loi
123litaires des mégapoles, dans le sentiment de leur impuissance devant leur destin collectif, et de la dissolution de toute communaut
88 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
124es régions frontalières. C’est aussi et surtout l’impuissance des citoyens à décider de leurs destins, à intervenir dans les proces
125 les foules solitaires, dans le sentiment de leur impuissance devant leur destin collectif, et de la dissolution de toute communaut
89 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
126ive personnaliste à l’individualisme en proie à l’impuissance ou à la nostalgie totalitaire. 95 % des Allemands au moins ont plébis
90 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
127ion des fêtes civiles et religieuses. Sentiment d’impuissance civique, non-participation, isolement dans la foule et massification,
91 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
128tradictions [p. 97] de plus en plus criantes, ses impuissances insoupçonnées de la plupart, et enfin ses chances de durer — qui sont
92 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
129olitaires », livrés au sentiment [p. 235] de leur impuissance devant leur destin collectif, dans la dissolution de tout ensemble hu
130anorexie, cette sensation comparable au vertige d’impuissance de chacun devant les catastrophes publiques, et pour tout dire, cet a
93 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
131re, par exemple), mais c’est bien plus encore son impuissance, là où il faudrait agir : circulation automobile, sociétés multinatio
132la pollution du littoral méditerranéen, déplore l’impuissance des services chargés de l’environnement, qu’elle accuse d’être « à la
94 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
133es enfants des écoles sont très sensibles à cette impuissance des frontières que leurs atlas tendaient à présenter comme des barriè
134Régions, non des États-nations actuels.   4. — L’impuissance des États dans la lutte vitale contre les pollutions terrestres, mari
135me à la souveraineté absolue. Mais le sentiment d’impuissance (civique) de l’individu n’en est pas moins inévitable, tant que l’Éta
95 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
136. Le chapitre suivant s’intitule : « Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage ». J’y montrais que la pensée bourgeoise et uni
137 [p. 20] Entre ces deux écueils, le ridicule et l’impuissance, existe-t-il encore un détroit navigable ? Existe-t-il pour l’intelle
96 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
138lture, sur le divorce entre art et société, sur l’impuissance de la révolte en soi et la mise au pas de l’artiste dans la moitié du
97 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
139stration et d’insécurité. g) Née d’un sentiment d’impuissance, ou d’incapacité de comprendre ce qui se passe, cette [p. 60] insécur
98 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
140, qu’à la veille de l’agression totalitaire : son impuissance à orienter ou seulement à influencer si peu que ce soit la politique
99 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
141ope aujourd’hui paralysée par le sentiment de son impuissance, et par le défaitisme fataliste qui s’empare de ses populations. Il f
142 travaux, enfermés que vous êtes dans un statut d’impuissance, vous le savez aussi bien que nous : l’Europe ne se [p. 30] fera pas