1 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
1u salaire. Or toute vie est absurde et violemment inacceptable, qui ne s’ouvre pas sur l’attente d’une révélation à venir, et d’une
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
2asmes me prouvent en effet que je n’accepte pas l’inacceptable, que je le juge et m’en détache, et c’est déjà ça de sauvé. Mais il f
3 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
3u salaire. Or toute vie est absurde et violemment inacceptable, qui ne s’ouvre pas sur l’attente d’une révélation à venir, et d’une
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
4pris que le drame se passe en eux, entre les lois inacceptables de la vie terrestre et finie, et le désir d’une transgression de nos
5 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
5 le monde réel. D’où l’impression de culpabilité, inacceptable et inavouable (à cause de l’orgueil national). C’est le monde qui doi
6 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
6ormaux, ils apparaissent de plus en [p. 145] plus inacceptables à mesure que se répandent les notions de Progrès indéfini, de confort
7 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
7s jugés normaux, ils apparaissent de plus en plus inacceptables à mesure que se répandent les notions de progrès indéfini, de confort
8 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
8 monde réel. D’où le sentiment d’une culpabilité, inacceptable et inavouable (à cause de l’orgueil national). C’est le monde qui doi
9 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
9uels, pour nous Européens, le bonheur même paraît inacceptable. Mesdames et messieurs, vous le sentez, il s’agit dans notre aventure
10 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
10uels, pour nous Européens, le bonheur même paraît inacceptable. Entre un libéralo-capitalisme et un étatisme absolus, tous deux nés
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
11l’enfer c’est les autres » : c’est qu’il se croit inacceptable et se voudrait (inconsciemment) anéanti. Nul ne voit la personne chez
12 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
12elles suivent leurs lois propres, de plus en plus inacceptables pour l’esprit. Entre un homme d’affaires, un politicien ou un proléta
13 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
13 les promoteurs. Le risque n’en demeure pas moins inacceptable, car l’accident s’il se produit, sera presque total pour de vastes co
14 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
14es les inventions qui ont suivi ont été déclarées inacceptables par les autorités les moins suspectes, à coups d’arguments de bon sen
15 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
15nt j’hésitais à rejeter les deux termes également inacceptables, ne voyant pas comment sauver dans ce cas, la possibilité communautai