1 1933, Esprit, articles (1932–1962). Loisir ou temps vide ? (juillet 1933)
1re dans une amère contradiction : labeur forcé ou inaction. Et tout devient prétexte à récriminations : « je turbine » ou « je n
2 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
2nts. Benda est plus honnête, dans sa théorie de l’inaction. Tous les autres calculent, jusque dans leur désir de scandaliser le
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — ii. Loisir ou temps vide ?
3re dans une amère contradiction : labeur forcé ou inaction. Et tout devient prétexte à récriminations : « je turbine » ou « je n
4 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
4tion. Et les élites ne pouvaient pas durer dans l’inaction, le spleen et le cynisme : une autre angoisse les travaillait. « Je v
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
5’État les décore, et que leurs mains s’étiolent d’inaction. Cette révolte dissimulée ne va pas sans brutalité verbale. Mais les
6ls pour repousser une dictature fasciste que leur inaction même appelle. Qu’il me suffise ici de mentionner deux traits qui sont
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7dre jusqu’à mes attaches avec moi-même, à force d’inaction, de gratuité. Plus j’essaie de préciser ma condition, plus elle m’app
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
8très lugubre, mais commode, car elle justifiait l’inaction ou la retraite dans les bibliothèques. Or cette idée de lois fatales
8 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
9très lugubre, mais commode, car elle justifiait l’inaction ou la retraite dans les bibliothèques. [p. 29] Or cette idée de lois
9 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
10e pour son travail, quand il en est à se ronger d’inaction ; ou bien on lui fait espérer, en termes vagues, une solution lointai
10 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
11faire peur, ce qui peut être plus dangereux que l’inaction totale où vous glissez, plus utopique que le maintien du statu quo, p
11 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
12faire peur, ce qui peut être plus dangereux que l’inaction totale où vous glissez, plus utopique que le maintien du statu quo, p
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
13otéger la liberté des citoyens… On conçoit que l’inaction forcée de Sainte-Hélène ait seule permis au despote déposé de se form