1 1928, Articles divers (1924–1930). Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même » (décembre 1928
1 avec son propre regard ? Il n’y a plus que cette incantation à soi-même qui pourrait lui rendre la certitude d’être. Mais il s’épu
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2 d’erreurs ne composeront pas un jour une sorte d’incantation capable d’incliner le Hasard ? Ô décevantes chasses dans les bazars,
3 1930, Articles divers (1924–1930). « Vos fantômes ne sont pas les miens… » [Réponse à l’enquête « Les vrais fantômes »] (juillet 1930)
3s amateurs de pittoresque essayer, au hasard, des incantations tout juste bonnes à évoquer la basse pègre du monde spirituel. Ce n’e
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4 d’erreurs ne composeront pas un jour une sorte d’incantation capable d’incliner le [p. 68] Hasard ? Ô décevantes chasses dans les
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
5n l’homme pour qu’elle disparaisse par une simple incantation de mots d’ordre, détermine néanmoins… la composante affective de la v
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
6Ses actions les plus pures sont des appels et des incantations ; leur sens est toujours au-delà. Elles ne sont que symboles, invites
7 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
7Ses actions les plus pures sont des appels et des incantations : leur sens est toujours au-delà. Elles ne sont que symboles, invites
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
8plus nous séduire que par le charme et la secrète incantation d’un mythe ? 3. Agapè ou l’amour chrétien Prologue de l’Évangile de
9 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
9r par son propre regard ? Il n’y a plus que cette incantation à soi-même qui pourrait lui rendre la certitude d’être. Mais il s’épu