1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Hugh Walpole, La Cité secrète (décembre 1929)
1lles échappées d’un brasier. Pour les causes de l’incendie, voir Dostoïevski. M. Walpole, lui, commence son roman quelques mois
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
2 un paysage d’hiver et soudain sous la lueur d’un incendie, deux visages tordus de passion. Cette fin est admirable, dont la bru
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
3vec doublage », vieillesse, accidents du travail, incendie, et une histoire très compliquée de capitalisation-loterie, qui l’exc
4. Une âcre fumée remplit la chambre, des lueurs d’incendie passent devant la fenêtre. Je me précipite : ce sont les deux Simard
4 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
5. Une âcre fumée remplit la chambre, des lueurs d’incendie passent devant la fenêtre. Je me précipite : ce sont les deux Simard
5 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
6t des pompiers, coupables ou non, pour éteindre l’incendie ; et des policiers, coupables ou [p. 91] non, pour arrêter l’incendia
6 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
7t des pompiers, coupables ou non, pour éteindre l’incendie ; et des policiers, coupables ou non, pour arrêter l’incendiaire. Or
7 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
8d’amertume : on ne hait pas les catastrophes, les incendies et les tremblements de terre. Notre amertume et notre indignation dev
8 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
9 on est rapporté à l’Éternel.) ⁂ Sur un horizon d’incendie, ce cheval au galop monté par un gaucho tout noir, c’est l’Argentine
9 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
10que du vrai coup de foudre, celui qui est suivi d’incendie. Car pour ceux que l’on attend, que l’on [p. 70] appelle, ils ne sont
11 moi, une édition du matin nous apprend [p. 74] l’incendie du Reichstag. Je décide de rentrer le jour même à Berlin, et prends c
10 1948, Suite neuchâteloise. VIII
12u, des ombres longues et givrées, des couchants d’incendie sur les menées moroses des hauts plateaux boisés de noir. Ils vont ju
11 1950, Lettres aux députés européens. Première lettre
13ondre, aux utopistes qui proposaient d’éteindre l’incendie, que l’eau peut abîmer les meubles. II y eut une guerre civile entre
12 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Lettre aux députés européens (15 août 1950)
14andre, aux utopistes qui proposaient d’éteindre l’incendie, que l’eau peut abîmer les meubles. Il y eut une guerre civile entre
13 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, n’oubliez pas l’exemple de la Suisse (3 octobre 1950)
15pondre aux utopistes qui proposaient d’éteindre l’incendie, que l’eau peut abîmer les meubles. Il y eut une guerre civile entre
14 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
16ore dans la tiédeur des cendres d’un interminable incendie. Et je sais bien que de la passion mortelle à la romance plus ou moin
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
17ore dans la tiédeur des cendres d’un interminable incendie. Et je sais bien que de la passion mortelle à la romance plus ou moin
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
18er. Celui qui pense s’acquérir de l’honneur par l’incendie, le meurtre et la guerre devrait pouvoir se réclamer d’une juste caus
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
19des Contributions excessives, de Fouragemens, des Incendies, des violences, des cruautez, & des meurtres que souffrent tous l
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
20 près de nous, là, sous nos yeux, on massacre, on incendie, on pille, on extermine, on égorge les pères et les mères, on vend le
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
21ions nationalistes accumulées depuis un siècle, l’incendie de 1914 ne fut éteint, provisoirement, qu’avec l’aide des Américains
20 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
22emis et nous-mêmes. Neutres entre le pompier et l’incendie, entre le microbe et la maladie ! On ne voit guère quelles considérat
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
23qui, de jour ou de nuit, aura méchamment causé un incendie, perdra pour jamais ses droits de concitoyen ; et quiconque dans les
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
24emis et nous-mêmes. Neutres entre le pompier et l’incendie, entre le microbe et la maladie ! On ne voit guère quelles considérat
23 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Témoignage sur Bernard Barbey (7-8 février 1970)
25n paysage d’hiver, et soudain, sous la lueur d’un incendie, deux visages tordus de passion. Cette fureur admirable, dont la brut
24 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
26sécurité. Feu éteint après cinq heures et demie d’incendie, juste avant « l’accident majeur ». Dégâts estimés à 100 millions de
25 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
27lle de l’espèce. Le Diable est là. On craignait l’incendie, on attendait l’éruption volcanique, on espérait quelque fléau specta