1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
1éloignent de moi vertigineusement, par cette aube incolore. Il y a vingt-quatre heures donc, j’étais encore au bal. Cette consta
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
2vous découvrez à l’eau un goût étrange. L’eau est incolore, inodore et sans saveur. Mais fraîche. Ainsi, jusque dans votre mépri
3 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
3bureaux confortables d’où sortiront quelques vœux incolores. Il est évident que les nations souveraines s’en moqueront. Il est év
4 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
4bureaux confortables d’où sortiront quelques vœux incolores. Il est évident que les nations souveraines s’en moqueront. Il est év
5 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
5ibérée pour un peu de temps de cette transparence incolore qui est la malédiction originelle, l’enfer cosmique. L’incarnation pr
6 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
6al, sous peine de devenir un affreux intellectuel incolore ou subversif, dévirilisé, pauvre jouet de toutes les idéologies. [p.
7 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
7une fumée n’en sort, ni même de gaz ou de vapeurs incolores ; c’est le dernier cri de la Technique, voire de la Science ; ce sera