1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
1ment déplorer, c’est de le voir utiliser des dons incomparables et une sorte subtile de loyauté à des fins rien moins que grandes. Ca
2 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
2e contenu de cette œuvre, où est le secret de son incomparable virulence ? Les essais que viennent de traduire MM. Pierre Maury et A
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
3téral, s’autoriser dans l’exercice d’une vocation incomparable. Un trait peut-être résume tous les autres : cette jeunesse reste sob
4 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
4ur exil, ceux-là deviendront sûrement un matériel incomparable. Car, voyez-vous, Bell… rien ne rend aussi dur et aussi ardent que le
5 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
5uisant, musicien, humain, enfin maître d’un style incomparable de précision et de verve, Cingria est un phénomène dont Claudel, Max
6 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
6 lui-même qu’à nos ombres, et moins à sa jeunesse incomparable qu’au souvenir récent de nos décrépitudes. Si la préface à l’avenir n
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
7aiment homme que dans l’acte qui fonde sa qualité incomparable de sujet ; si l’on admet enfin que la personne est proprement la sujé
8 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
8ur exil, ceux-là deviendront sûrement un matériel incomparable. Car voyez-vous, Bell, rien ne rend aussi dur et aussi ardent que le
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
9ds par acte, justement, la position d’une qualité incomparable, jaillie de l’opposition de deux termes aux noyaux irréductibles. Si
10 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
10ive de la raison comparative dans le domaine de l’incomparable. Si l’on tient compte du fait patriotique naturel, la seule formule «
11 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
11où les partis de gauche, malgré leur organisation incomparable, se virent balayés en dix jours par les troupes d’assaut hitlériennes
12 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
12 déterminent deux formes d’expérience apparemment incomparables. Tout l’appareil de la culture les sépare. Mais il ne faut pas oublie
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
13et il la réfute d’avance avec un sens démagogique incomparable. « Avant d’en appeler à l’opinion, dit-il, il faut que cette opinion
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
14 cessant de croire à sa loi — à ses superstitions incomparables — se met à croire de la même manière aux lois et aux pouvoirs qu’il a
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
15 cessant de croire à sa loi — à ses superstitions incomparables — se met à croire de la même manière aux lois et aux pouvoirs qu’il a
16 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
16et il la réfute d’avance avec un sens démagogique incomparable. « Avant d’en appeler à l’opinion, dit-il, il faut que cette opinion
17 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
17 de contemplation » 90 , mais comme une existence incomparable et autonome à son côté, une exigence d’amour actif. ⁂ Je n’entends pa
18 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
18’une nature à tel point subjective, singulière et incomparable, qu’on ne saurait en pressentir la gravité sans invoquer la foi de Ki
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
19ontemplation », [p. 310] mais comme une existence incomparable et autonome à son côté, une exigence d’amour actif. ⁂ Je n’entends pa
20 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
20’une nature à tel point subjective, singulière et incomparable, qu’on ne saurait en pressentir la gravité sans invoquer la foi de Ki
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
21ntredit les plus illustres : d’abord notre nature incomparable, ensuite [p. 136] nos libertés traditionnelles, enfin notre neutralit
22 vanter avec intempérance [p. 138] notre nature « incomparable ». C’est une de ces pages excessives dans ses antithèses, comme en tr
22 1944, Les Personnes du drame. Introduction
23émoignages d’une vocation qui reste, par essence, incomparable ? ⁂ Supposons le problème résolu. Connaître la grandeur unique d’une
23 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
24euse et plus puissante, au travers d’une richesse incomparable de végétations et de poussées adventices. Il semble que nous assistio
25sont, à l’origine, différence essentielle, secret incomparable. On comprend dès lors facilement la raison du culte rendu à Goethe pa
24 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
26 déterminent deux formes d’expérience apparemment incomparables. Tout l’appareil de la culture les sépare. Mais il ne faut pas oublie
25 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
27 n’être jamais vu du tout, étant toujours unique, incomparable, et très secret dans ses motivations, puisqu’il se produit justement
26 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
28appelez ce qu’était la Hongrie, cette hospitalité incomparable, cette liberté lyrique dans les relations… Mais rien n’y fait. Je ne
27 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
29, de sa tendresse. C’est ainsi que fut déclarée l’incomparable qualité de son péché et mesuré le degré d’être de son être tel qu’il
28 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. A. Introduction
30chine. Réalités hétérogènes, d’ordre et de nature incomparables, mais typiques de notre culture, non point parce qu’elles en offrirai
29 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
31aie ou fausse, chacune étant, hors de l’obscur, l’incomparable naissance de l’esprit, celle que l’homme connaît dans l’invention d’u
32 lointain, c’est la Russie, cette mère glorieuse, incomparable, dont la renommée s’étend au-delà des mers, cette martyre, têtue, ext
30 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
33nt de généralités. Il est par excellence l’auteur incomparable. Et de même, son œuvre défie toute espèce de catégorie. Ni philosophe
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
34aie ou fausse, chacune étant, hors de l’obscur, l’incomparable naissance de l’esprit, celle que l’homme connaît dans l’invention d’u
35 lointain, c’est la Russie, cette mère glorieuse, incomparable, dont la renommée s’étend au-delà des mers, cette martyre, têtue, ext
32 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
36nt de généralités. Il est par excellence l’auteur incomparable. Et de même, son œuvre défie toute espèce de catégorie. Ni philosophe
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
37 au-delà duquel son destin deviendrait proprement incomparable ? 3° La civilisation européenne est la seule qui soit effectivement d
38’elle était, où résidait le secret ressort de son incomparable hégémonie. Le secret de cette hégémonie, aux temps modernes, semble
34 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
39 confusion des langages, dissous en terminologies incomparables. L’université, que l’on pourrait considérer comme un grand appareil d
35 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
40 confusion des langages, dissous en terminologies incomparables. L’université, que l’on pourrait considérer comme un grand appareil d
36 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
41 confusion des langages, dissous en terminologies incomparables. L’université, que l’on pourrait considérer comme un grand appareil d