1 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
1aisses d’épargne, monuments d’une bassesse morale inconcevable, temples de leurs paresses et de leurs lâchetés, glorification de leu
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2 quelque chose qui imite la vie dans une époque d’inconcevables compromissions où triomphe sous tous les déguisements, de Ford à Clém
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
3ve pas, même en pensée. La poésie pure écrite est inconcevable : cela consisterait dans l’expression directe de la réalité individue
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
4s dans la vie avec des mentions honorables et une inconcevable gaucherie, c’est-à-dire avec des titres pour mépriser toute valeur si
5 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
5et non une croyance, une rencontre personnelle et inconcevable avec le Christ, et non point une morale prudente, garantie de bonheur
6 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
6à-dire immédiate à chacun des cas de l’existence, inconcevable pour celui qui se place en dehors du cas. Cette révélation ne peut pa
7onner aux hommes une bonne conscience tout à fait inconcevable ; dénoncer tous les codes existants de morale, parce qu’ils dénaturen
7 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
8déduire par la voie logique. C’est pourtant cette inconcevable réalité qui donne un sens si grave à ce oui et à ce non qui, au trave
8 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
9Il est évident pour un chrétien que cet amour est inconcevable et impossible, est une pure hypocrisie en dehors de Dieu. Le plus cou
10 ce monde pour le transformer ? Cette dialectique inconcevable de la vie et de la mort, ce commandement que nous avons reçu d’être d
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
11est bien ainsi, et très complet.) 10 avril 1934 Inconcevable lacune dans ces notes : je n’ai pas encore parlé de la poule, la tris
10 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
12r qui vient d’entreprendre la réparation de cette inconcevable lacune, en publiant l’ouvrage central de la réforme luthérienne, le T
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
13e sensibilité (même formelle) qui [p. 100] serait inconcevable sans le dogme catholique ; à quoi s’ajoutent des éléments de vocabula
12 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
14itique et l’abandon des grands principes. « C’est inconcevable ! » opineront-ils, les bras au ciel. Mais c’est très simple. Un homme
13 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
15. Une vraie passion rend proprement et réellement inconcevables toutes les interdictions que mettent la société, la charité, et la na
14 1944, Les Personnes du drame. Introduction
16 l’atteste l’Évangile, nous apparaît foncièrement inconcevable. Et les disciples mêmes, qui le voyaient au milieu d’eux et le toucha
15 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
17hristianisme de la chrétienté » [p. 84] à cette « inconcevable illusion des sens » ne s’adressent-ils pas justement à la « vraisembl
16 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
18, dans la consommation de tout son être, au faîte inconcevable du désir comblé, et comblé pour l’éternité. « Mais l’Esprit et l’Epou
17 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
19isme gréco-judéo-romain. L’idée de révolution est inconcevable pour un Asiatique ou un Noir, s’ils n’ont pas eu de contact avec notr
18 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
20e songeais que l’idée de « mauvais goût » devient inconcevable en Inde, alors qu’un tel excès de richesses combinées n’eût pas manqu
19 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
21. Ces valeurs, ces activités, seraient proprement inconcevables sans cette notion originelle de la personne. Prenons d’abord le phéno
22ne — dans la révolution chrétienne et qu’elle est inconcevable hors d’un monde où Pascal peut placer dans la bouche même du Christ c
20 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
23 et non pour quelque impérialisme trop évidemment inconcevable, il faut maintenant que les Européens reforment une Europe vivante au
21 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
24iên Phu diplomatique. Un tel sursaut vital est-il inconcevable ? Mais, plutôt, est-il concevable que vingt nations européennes se la
22 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
25ibertés occidentales. Un tel sursaut vital est-il inconcevable ? Retournons la question : est-il concevable que vingt nations europé
23 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
26iquité comme de l’Orient d’avant notre influence, inconcevables hors du christianisme quoique désignant trois tentatives de s’y arrac
27e par ses vrais effets, il n’en demeure pas moins inconcevable hors d’un monde investi et structuré par la réalité de la personne et
28t pourtant l’Occident sans elles apparaît presque inconcevable. C’est qu’elles tiennent aux motifs les plus profonds de notre situat
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
29iquité comme de l’Orient d’avant notre influence, inconcevables hors du christianisme quoique désignant trois tentatives de s’y arrac
30e par ses vrais effets, il n’en demeure pas moins inconcevable hors d’un monde investi et structuré par la réalité de la personne et
31t pourtant l’Occident sans elles apparaît presque inconcevable. C’est qu’elles tiennent aux motifs les plus profonds de notre situat
25 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
32fi pour nous faire entrevoir un péril jusqu’alors inconcevable : celui d’une paix conclue sur notre dos, au prix de nos libertés, de
26 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
33’ordre, toute originalité comme une erreur ou une inconcevable faute de goût, et qui imposaient au contraire l’homogénéité des réfle
27 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
34e son idée de l’Infini, du trans-conceptuel, de l’inconcevable, en vertu de l’Imagination créatrice, qui est pour lui la seule forme
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
35 de la morale mais du mythe : car [p. 173] il est inconcevable à jamais que Tristan et Iseut se marient et s’ils le font pourtant, c
29 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
36 202] idée de l’Infini, du trans-conceptuel, de l’inconcevable, en vertu de l’Imagination créatrice, qui est pour lui la seule forme
30 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
37out, et l’être-en-soi n’est qu’un mot désignant l’inconcevable : ce qui serait sans l’amour, « ce qui est » moins l’amour par qui se
38de notre image du monde, du vide et des distances inconcevables calculées à partir de nos formes. (Je pressens trop de raccourcis, et
31 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
39mprise comme un droit à la guerre, est proprement inconcevable (puisque ce serait le droit de décider ce qui est juste non pas d’apr
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
40indre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables : elles sont dans les journaux. … Ainsi la Persépolis spirituelle n’e
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
41t des femmes et des enfants de l’Europe. Avec une inconcevable légèreté, l’Europe joue ses destinées, avec un inconcevable aveugleme
42le légèreté, l’Europe joue ses destinées, avec un inconcevable aveuglement elle refuse de voir ce qui vient, avec une inconcevable p
43lement elle refuse de voir ce qui vient, avec une inconcevable passivité elle se laisse pousser vers les pires catastrophes qui aien
34 1963, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Le Dieu immanent, qui s’annonce à leur cœur » (9-10 novembre 1963)
44nné par des structures physico-mathématiques, est inconcevable sans Dieu. Elle cesse donc d’être vraie musique chez ceux de nos cont
35 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
45tions politiques et sociales. (Tout cela, presque inconcevable et parfaitement abstrait pour un esprit dix-neuviémiste, mais immédia
36 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
46 l’entreprise, qui se perdent dans les nuées de l’inconcevable. Mais dire que tout langage commun se perd, entre les branches sans c
37 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
47 l’entreprise, qui se perdent dans les nuées de l’inconcevable. Mais dire que tout langage commun se perd, entre les branches sans c
38 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
48ter-communion en esprit naîtra-t-elle ? C’eût été inconcevable avant Vatican II… Mais d’autres convergences, plus profondes, se dess
39 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
49tions politiques et sociales. (Tout cela, presque inconcevable et parfaitement abstrait pour un esprit dix-neuviémiste, mais immédia
40 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
50alliances restant insuffisant, et l’union totale, inconcevable. Mais il y a plus : la cause du fédéralisme, en Europe, me paraît lié
41 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
51eul qui s’avouât et se voulût « chrétien ». Cette inconcevable anomalie l’inquiétait fort et parfois, subitement, semblait bien près
42 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
52 l’entreprise, qui se perdent dans les nuées de l’inconcevable. Mais dire que tout langage commun se perd, entre les branches sans c
43 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
53monde chrétien nous paraît aujourd’hui simplement inconcevable. J’ai montré dans plusieurs de mes livres les conséquences incalculab
44 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
54. Ces valeurs, ces activités, seraient proprement inconcevables sans la notion originelle de la personne. Mais plus inconcevable enco
55ns la notion originelle de la personne. Mais plus inconcevable encore, ce qui les blesse. S’il se trouve que « je est un autre », co
56ne — dans la révolution chrétienne et qu’elle est inconcevable [p. 51] hors d’un monde où Pascal peut placer dans la bouche même du
57indre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables : elles sont dans les journaux. L’écho de cette page fut immense et
58indre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables : elles sont dans les journaux ». Depuis lors, on a retrouvé — et mêm
45 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
59ncer à la souveraineté nationale paraît tellement inconcevable à la plupart de mes contemporains, qu’ils jugeront plus niaises encor
46 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
60indre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables : elles sont dans les journaux. L’écho de cette page fut immense et
61indre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables : elles sont dans les journaux ». Depuis lors, on a retrouvé — et mêm
47 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Denis de Rougemont : l’amour et l’Europe en expert (24 décembre 1970)
62ait à cet instant-là. La mort c’est par essence l’inconcevable, donc c’est par essence quelque chose dont on ne peut rien dire. J’ai
48 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
63la vérité celui qui aura conçu le plus haut sens. Inconcevable naïveté des érudits qui, prononçant « Descartes ! » comme on se signe
49 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
64es dangers de la croissance illimitée sont encore inconcevables dans ce monde-là. D’autant plus que Mao, très sagement, freine les dé
50 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
65e ni de Royaume-Uni ? Désastre pur, et proprement inconcevable ! Perte d’immenses trésors de souvenirs et d’espoirs, ruine de ces mo
51 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
66des possibilités d’éducation et de culture encore inconcevables aujourd’hui. [p. 75] Le nombre des chômeurs dans le monde s’accroît