1 1926, Articles divers (1924–1930). Les Bestiaires, de Henry de Montherlant (10 juillet 1926)
1t bleu clair, soudain inquiètes à l’approche de l’inconnu. Nulle part mieux que dans la description des taureaux ne se manifes
2 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
2te imparfaite accoutumance au monde de sensations inconnues où nous étions baignés nous promettait pourtant une connaissance plus
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3ent à l’invite que je soupçonnais la plus riche d’inconnu, je m’élançais sur la voie qu’elle m’ouvrait, avec tant de rires amis
4 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Ô toi que j’eusse aimée… (mars 1927)
4 délicieuse, gagnera à son auteur beaucoup d’amis inconnus. p. 387 af. « Edmond Jaloux : Ô toi que j’eusse aimée… (Plon,
5 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
5. Les couleurs du bar me remplissaient d’une joie inconnue. Et je me refusais sans cesse aux questions qu’en moi-même posait ma
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
6ui rafraîchissent l’air. » Il prétend « traquer l’inconnu ». Sa femme l’accuse de « vouloir faire admettre que la poésie consis
7 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Le Prince Menteur (décembre 1928)
7ne rencontre, l’auteur de ce récit se lie avec un inconnu qui se dit prince russe et entretient autour de sa vie le plus grand
8 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
8ocation d’un amour tragiquement mêlé à des forces inconnues et menaçantes. Mais la musique est si légère, la voix de la jeune fil
9age aimé pour d’autres plus beaux peut-être, mais inconnus. Voilà que la forme blanche, sous un brusque faisceau de lumière m’ap
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
10 un Collège célèbre. 2. La recherche de l’objet inconnu Personne n’a mon adresse, je n’attends rien d’ailleurs ; tout à ma ch
11naturel des choses pouvait offrir asile à l’objet inconnu que je chercherai sans doute jusqu’à la fin des fins… Mais voici mes
12 c’était son ombre. Mais moi qui cherche un Objet Inconnu ! — Ô Destin sans repos et qui me voue à toutes les magies ! [p. 408]
13e, au jour de mon pèlerinage au Temple de l’Objet inconnu. On passe une barrière, une cour vide ; on prend le sentier qui monte
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
14tingue le doux feu bleu de mon obsession. L’Objet Inconnu, — quand je pense à ce qu’en imagineraient les autres, si je leur en
15si une forme symbolique de tout… Enfin, tellement inconnu et tellement fascinant à la fois, qu’il me préserve de tout amour pou
16tu ne sais où tu vas, peuple de perdition, Peuple inconnu, — mais c’est toi, c’est toi qui l’as caché dans une roulotte sous de
17ici qu’à son tour il s’égare au bras d’une erreur inconnue, ton fantôme éternel, ton « Désir désiré ». 16. Les eaux fades du B
18ns les champs de maïs, épiant la venue d’une joie inconnue. Joie d’être n’importe où… évadé ? Mais soudain, c’est au silence que
11 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
19d’un amour tragiquement mêlé à des [p. 36] forces inconnues et menaçantes. Mais la musique est si légère, la voix de la jeune fil
20age aimé pour d’autres plus beaux peut-être, mais inconnus. Et voici que la forme blanche, sous un brusque faisceau de lumière m
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
21e célèbre. [p. 67] ii La Recherche de l’objet inconnu Personne n’a mon adresse, je n’attends rien d’ailleurs ; tout à ma ch
22naturel des choses pouvait offrir asile à l’Objet inconnu que je chercherai sans doute jusqu’à la fin des fins… Mais voici mes
23 c’était son ombre. Mais moi qui cherche un Objet inconnu ! — Ô Destin sans repos et qui me voue à toutes les magies ! Les dési
24e, au jour de mon pèlerinage au Temple de l’Objet inconnu. Voici que ce j’ai vu. On passe une barrière, une cour vide ; on pren
25tingue le doux feu bleu de mon obsession. L’Objet inconnu, — quand je pense à ce qu’en imagineraient les autres, si je leur en
26si une forme symbolique de tout… Enfin, tellement inconnu et tellement fascinant à la fois, qu’il me préserve de tout amour pou
27tu ne sais où tu vas, peuple de perdition, Peuple Inconnu, — mais c’est toi, c’est toi qui l’as caché dans une roulotte sous de
28ici qu’à son tour il s’égare au bras d’une erreur inconnue, ton fantôme éternel, ton « Désir désiré ». xvi Les eaux fades du
29ns les champs de maïs, épiant la venue d’une joie inconnue. Joie d’être n’importe où… évadé ? Mais soudain, c’est au silenc
13 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
30la foi ne relève pas d’un « invariant », connu ou inconnu, passé ou à venir, mais bien d’un ordre, reçu hic et nunc, et d’une p
14 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
31une sagesse, mais un homme. Ils délèguent au Chef inconnu le droit et le risque d’être homme, et se réservent le rôle d’assurés
15 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
32urs. Il s’agit d’une œuvre allemande, d’un auteur inconnu en France jusqu’ici, d’un roman qui veut dire quelque chose, — quelqu
16 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
33 donné deux équations dont le concret constitue l’inconnue, et décrit la manière dont l’entendement le prévoit. Peut-on vraiment
34roblème résolu. Seule, une valeur déterminée de l’inconnue donne une réalité aux relations que nous venons de proposer, transfor
35l’homme Comment choisir cette valeur précise de l’inconnue ? Examinons d’un peu plus près les données qu’il faut mettre en prése
17 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
36r de [p. 49] son âme, dans une partie de son être inconnue à lui-même, et qui tient à la fois des sens et de la pensée. Quoi de
37encore qu’une évasion. Cette « partie de son être inconnue à lui-même », il en fait aussitôt une réalité psychologique, « et qui
18 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
38roite et dans bien d’autres directions nouvelles, inconnues de la gauche et de la droite. Il ne quitte pas le plan des erreurs qu
19 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les mystiques allemands du xiiie au xixe siècle, par Jean Chuzeville (2 novembre 1935)
39 des mystiques que M. Chuzeville nous révèle sont inconnus du public français, Novalis et Ruysbroeck mis à part ; et beaucoup so
20 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
40es mystiques que M. Chuzeville nous présente sont inconnus du public français, Novalis et Ruysbroeck mis à part ; et beaucoup so
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
41, invites angoissées ou séductions tentées dans l’inconnu. Autrement, comment supporter leur petitesse ? Si je gratte pendant d
42intérieur de son âme, dans une partie de son être inconnue à lui-même. Quoi de plus simple que d’imaginer que cet effort de la n
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
43rie Nationale, s’inclinant sur la tombe du Soldat Inconnu. Juste hommage au collègue, au gagnant d’une autre loterie ! Toute la
23 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
44 Traité du serf arbitre) (avril 1937) w Luther inconnu Dire qu’on ignore Luther en France serait exagérer, mais dans le sens
24 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
45, invites angoissées ou séductions tentées dans l’inconnu. Autrement, comment supporter leur petitesse ? Si je gratte pendant d
25 1938, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La vraie défense contre l’esprit totalitaire (juillet 1938)
46t plus de conduite immédiate. Il vacille devant l’inconnu… Pour ma part, je ne suis pas adversaire de la violence en soi, mais
26 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
47sme esthétique atteint de nos jours une puissance inconnue, développée par tous les moyens techniques, et bientôt politiques, en
27 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
48autres femmes d’une manière tout à fait nouvelle, inconnue au monde de l’Éros : comme des personnes, non plus comme des reflets
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
49’il y en eût un, et un seul — nous est totalement inconnu. Les cinq versions « originales » qui nous restent sont des remanieme
50 la raison les menacerait 2 . [p. 22] ⁂ D’origine inconnue ou mal connue — de caractère primitivement sacré — voilant le secret
51r. C’est Tristan qu’il envoie à la « quête » de l’inconnue. Une tempête rejette le héros vers l’Irlande. Là, il combat et tue un
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
52 rationnelles et visibles, et s’offre à une grâce inconnue. La poésie moderne nous a montré combien d’exemples de ces départs à
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
53pièce, il s’adresse en ces termes à un personnage inconnu ; [p. 218] « C’est de vous que j’ai appris que l’amour d’un honnête
54dit-il, « le désir de quelque chose d’entièrement inconnu, qui se révèle uniquement par un besoin, par un malaise, par un vide,
55mann ne dit pas autre chose lorsqu’il baptise cet inconnu : la poésie : Et voici que jaillit, pur feu céleste qui réchauffe et
56ide dont parlait Fichte, cet appel insatiable à l’inconnu, à l’Inconnue qui pourrait seule le combler. Aimer passionnément, ce
57ait Fichte, cet appel insatiable à l’inconnu, à l’Inconnue qui pourrait seule le combler. Aimer passionnément, ce serait vivre !
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
58 prêts à cet usage. » « Le chevalier est toujours inconnu ; c’est « le blanc chevalier », « le chevalier mesconnu », le « cheva
59tait la Révolution ? « Un déchaînement de passion inconnu avant elle », répond Foch. L’hérésie de l’ancienne école, précise-t-i
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
60sme esthétique atteint de nos jours une puissance inconnue, développée par tous les moyens techniques, et parfois politiques, en
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
61autres femmes d’une manière tout à fait nouvelle, inconnue du monde de l’Éros : comme des personnes, non plus comme des reflets
34 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
62it le mobile de ces irruptions soudaines d’images inconnues qui se jettent à la traverse de nos idées d’une manière si brusque et
35 1940, Mission ou démission de la Suisse. Avertissement
63ère afin que je puisse aller avec sécurité dans l’inconnu. » Il répondit : « Va dans l’obscurité et mets tes mains dans les mai
36 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
64rdre plus ou moins arbitraire, des textes souvent inconnus, et des morceaux de musique dont la signification reste imprécise… Vo
65ctif, dans la communauté de mes frères, connus ou inconnus. Après cela, même si le sermon n’est pas des meilleurs, j’ai tout de
37 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
66 pour les masses, c’est précisément le nombre des inconnues qu’elle met en jeu et l’instabilité caractéristique des passions dans
38 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
67fins utiles, demeure sans importance pratique, ou inconnu. Quand il serait le Diable en personne, vous n’en sauriez pas davanta
39 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
68me du christianisme dans les marges de l’hérésie. Inconnu de l’Antiquité et de l’Orient, il ne peut exister que dans une civili
40 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
69res ; mais l’homme moderne crée son destin dans l’inconnu. Goethe est grand par le rapport, pour nous visible, de sa vie et de
41 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
70it le mobile de ces irruptions soudaines d’images inconnues, qui se [p. 203] jettent à la traverse de nos idées d’une manière si
42 1946, Journal des deux Mondes. 6. Intermède
71ire qui stoppe à côté de moi, ce jeune lieutenant inconnu qui en saute, fait quelques pas à mes côtés, et me dit rapidement : «
43 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
72le où l’on s’attend à découvrir cet autel au dieu inconnu dont saint Paul s’étonnait devant les Athéniens. Toutes sont pleines
44 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
73 euphorie règne [p. 133] parmi notre communauté d’inconnus d’hier, plongés dans tous les charmes de la paix, incroyablement hors
45 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
74ndamnées, où chaque invité amènerait une personne inconnue des autres, tous étant costumés et masqués, les propos échangés dans
46 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
75vers moi, sérieuse et lente, et chargée d’un sens inconnu. Nous roulions tous ensemble dans une descente aux vertiges variés et
47 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
76os compagnons de planète restent pour nous terres inconnues, et psychologiquement inexplorées. Hic sunt leones inscrivaient les g
48 1946, Réforme, articles (1946–1980). Vues générales des Églises de New York (12 octobre 1946)
77 Je n’ai pas encore découvert cet autel « au dieu inconnu », que saint Paul admirait à Athènes, mais j’ai tout lieu de croire q
49 1947, Doctrine fabuleuse. 3. Troisième dialogue sur la carte postale. L’homme sans ressemblance
78ion dans les termes, quand vous parlez d’un héros inconnu… X. C’est bien ici que je vous attendais. Toutes choses égales d’ail
79é récemment son image. Notez que le premier reste inconnu, mais c’est pour la raison précise qui fait de lui le héros véritable
50 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
80 ses repères, et puis s’ébranle à reculons vers l’inconnu, les [p. 40] yeux toujours fixés sur son jeu d’évidences. On conçoit
51 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
81trois étaient les premiers livres de trois femmes inconnues la veille : Betty Smith, Lillian Smith, et Kathleen Winsor. Je ne pen
82 Je n’ai pas encore découvert cet autel « au dieu inconnu » que Saint Paul admirait à Athènes, mais j’ai tout lieu de croire qu
52 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
83er, mais pas à ce point… Nous serons jetés dans l’inconnu, dans l’aventure… Les peuples ne nous suivront pas… Les gouvernements
53 1948, Suite neuchâteloise. VI
84lle, neuf ans plus tard, Balzac rencontrera cette inconnue qui vient du fond des steppes vers son génie. Et l’on dit qu’Andersen
85rais qu’on y élève un monument dédié à l’Illustre Inconnu. Il serait en forme de banc. Qui sait quel Balzac de l’avenir, quelle
54 1948, Suite neuchâteloise. VII
86ésertés par le crépuscule ? Quelle est cette hâte inconnue, qu’il se flattait de n’éprouver jamais, bien au contraire, avant un
55 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
87ésertés par le crépuscule ? Quelle est cette hâte inconnue, qu’il se flattait de n’éprouver jamais, bien au contraire, avant un
56 1950, Lettres aux députés européens. Quatrième lettre
88té du daltonisme, encore qu’elle ne soit pas tout inconnue des Russes. Elle se fonde sur l’axiome que la démocratie est identiqu
57 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Quatrième lettre aux députés européens : En lisant le pamphlet du Labour Party (18 août 1950)
89té du daltonisme, encore qu’elle ne soit pas tout inconnue des Russes. Elle se fonde sur l’axiome que la démocratie est identiqu
58 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
90 son usine pour trouver mieux est tout simplement inconnue dans les « Républiques soviétiques ». Je cherche le progrès. C’est ch
59 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
91ment dernier. D’ici là, nous nous avançons dans l’inconnu de l’Histoire que nous créons nous-mêmes, dans l’incertitude et l’esp
60 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
92t des terres est très poussé, la grande propriété inconnue. La misère n’est jamais massive : elle ne caractérise pas au premier
61 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
93apitale, si typique de la France centralisée, est inconnu en Suisse, puisque aucune des sept universités ne saurait être consid
62 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
94echerche, qui est par essence une aventure dans l’inconnu. Notre deuxième raison de nous tourner vers la science est encore plu
63 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
95pe serait donc confié à quelque groupe d’experts, inconnus du public, et forcément victimes du ressentiment des députés. Qui les
64 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
96par le revers une tapisserie dont le dessin reste inconnu, — s’il en est un. Ne parlons plus de « musique moderne ». Parlons se
65 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
97ngoisse fondamentale devant la vie, le monde et l’inconnu. Et c’est pourquoi sa faim était inextinguible. Seuls les très grands
66 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
98fiques, ces trois noms me sembleraient y suffire. Inconnus de l’Antiquité comme de l’Orient d’avant notre influence, inconcevabl
99 et la réalité de ce phénomène, je l’ai dit, sont inconnues dans tout l’Orient, qu’il s’agisse des empires aryens ou dravidiens,
100x et d’une recherche perpétuelle du vrai civisme, inconnue dans les sociétés closes et sacrées ; enfin, l’idée de la mission reç
101vec les monuments aux Morts et le culte du Soldat inconnu. Pour la piété et la morale nouvelle, les poètes populaires et l’inst
67 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
102voici qu’on lui demande de voter pour un candidat inconnu, dont le parti promet la lune et quelques mesures techniques beaucoup
68 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
103lesia — Jérusalem, Athènes, Rome — ces trois mots inconnus de l’Orient, ces trois noms chargés de sens historique qui les altère
69 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
104fiques, ces trois noms me sembleraient y suffire. Inconnus de l’Antiquité comme de l’Orient d’avant notre influence, inconcevabl
105 et la réalité de ce phénomène, je l’ai dit, sont inconnues dans tout l’Orient, qu’il s’agisse des empires aryens ou dravidiens,
106x et d’une recherche perpétuelle du vrai civisme, inconnue dans les sociétés closes et sacrées ; enfin, l’idée de la mission reç
107vec les monuments aux Morts et le culte du Soldat inconnu. Pour la piété et la morale nouvelle, les poètes populaires et l’inst
70 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
108e sud africain d’abord, puis soudain vers l’Ouest inconnu, pour aller rejoindre à tout prix l’objet d’une nostalgie d’ailleurs
109s [p. 151] pays et royaumes lointains jusqu’alors inconnus… Son nom fut Colon, c’est-à-dire repeupleur, nom qui convient à celui
110i vengerait ses frères humiliés 51 , la soif d’un Inconnu dont les merveilles absurdes ne seront peut-être pas toutes catholiqu
1117] son nom. Il n’a connu que son mouvement vers l’inconnu. Mais la trouvaille importe peu, c’est le mouvement qui dure en nous
71 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
112i mettent les gens en route, et non pas la soif d’inconnu. Le touriste moyen ne veut pas découvrir, mais seulement rejoindre un
72 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
113 a créé quantité de formes d’organisation sociale inconnues de l’Asie, comme les Églises, la Commune, le Parlement, la Nation. Et
114hiques, et qui nous demeurent souvent obscures et inconnues. C’est ainsi que l’Inde a trouvé le yoga. L’Occident, par contre, dès
115rsonne à la fois libre et responsable — adjectifs inconnus de l’Orient traditionnel. Partant de ces trois grandes options religi
116 champs de recherche très largement ouverts sur l’inconnu. Et, certes, ceux qui ont pris ces options, je le répète, les Pères d
73 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
117e. » Il prévoit aussi les microbes, quelques sens inconnus de l’homme, et Vénus habitée « par une autre famille, dont les visage
74 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
118État fédéral dont l’aire et le régime sont encore inconnus ? Faut‑il croire qu’on désire seulement les apparences de l’union, sa
75 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
119t les allusions sont chargées d’un bonheur encore inconnu… — N’est-il pas contre nature de rapporter de telles émotions à une e
120ion maudite ? L’érotique du mariage est une terre inconnue pour la littérature occidentale. Il se peut que Musil, à son insu, l’
76 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation et loisirs : les mass media (mai 1959)
121dans ce pays des dizaines de milliers de lecteurs inconnus. Sur ce nombre, des milliers ont pris l’habitude d’acheter des livres
77 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — d. Problèmes de la personne aux prises avec les mythes
122 de rester leur jouet, « le pantin dont une force inconnue tire les ficelles », dit Kierkegaard. En d’autres termes, la personne
78 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
123e sont certaines notions de l’homme, qu’une élite inconnue de la foule élabore à l’abri de toute sanction sociale : [p. 32] car
79 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
124t les allusions sont chargées d’un bonheur encore inconnu… — N’est-il pas contre nature de rapporter de telles émotions à une e
125ion maudite ? L’érotique du mariage est une terre inconnue pour la littérature occidentale. Il se peut que Musil, à son insu, l’
80 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
126s vers l’ouest, nous espérions atteindre une Inde inconnue, — mais que c’était notre destinée d’échouer devant l’infini ? Ou bie
127n choix délibéré ? Ou bien… a-t-il atteint l’Inde inconnue ? [p. 140] IV. Alternative ou alternance ? L’antinomie Don Juan — T
81 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
128ffirmations n’existaient pas, ou leur demeuraient inconnues. Dès les premiers commentaires aux Védas, il apparaît que la négation
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
129ns sans fin. Nul n’a jamais pénétré dans ces eaux inconnues. Nul n’y a dirigé ses navires dont un vent propice ne [p. 35] soulève
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
130urope où, dans plusieurs régions, « le Christ est inconnu ou méconnu » : Transporte-toi maintenant en esprit plus loin ; toute
131. Dans les autres régions d’Europe, le Christ est inconnu ou mal vu… Le lieu de naissance et le sépulcre même du Seigneur, doub
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
132 mêmes principes de droit public et de politique, inconnus dans les autres parties du monde. C’est par ces principes que les nat
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
133point le plus élevé du globe, quelques phénomènes inconnus, tantôt ils étudient les langues de l’Orient, pour y chercher l’histo
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
134 République Européenne au pied des autels du Dieu inconnu. » Il annonce en même temps la grandeur allemande : si ce peuple a le
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
135, d’un mouvement insensible, mais irrésistible et inconnu, rejettent sur leur moraine les blocs erratiques, Paris a mis dehors
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
136et d’aventure qui pousse Ulysse vers des horizons inconnus, lui fait affronter les périls de la mer, les ruses de Poseidon, et s
89 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
137e… La force occidentale, c’est l’acceptation de l’inconnu. Il y a un humanisme possible, mais il faut bien nous dire, et claire
138umanisme tragique. Nous sommes en face d’un monde inconnu ; nous l’affrontons avec conscience. Et ceci, nous sommes seuls à le
139ordre, elle est seule à le chercher. En face de l’inconnu et de la torture pas encore oubliée. Bien entendu, de siècle en siècl
90 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
140s vers l’ouest, nous espérions atteindre une Inde inconnue, — mais que c’était notre destinée d’échouer devant l’infini ? Ou bie
141n choix délibéré ? Ou bien… a-t-il atteint l’Inde inconnue ? p. 3 ax. « Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I)
91 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
142ffirmations n’existaient pas, ou leur demeuraient inconnues. Dès les premiers commentaires aux Védas, il apparaît que la négation
92 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
143es ou invisibles, aller toujours plus loin dans l’inconnu, en naviguant avec astuce entre les Charybdes et les Scyllas des excè
144rité la plus intime, lui disait de marcher vers l’inconnu. Il trouva le pays que Dieu lui réservait, et ce fut là le terme de s
93 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
145t des terres est très poussé, la grande propriété inconnue. La misère n’est jamais massive : elle ne caractérise pas au premier
94 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
146e, les hommes importants qu’on lui indiquera sont inconnus hors du canton. La Suisse résulte, l’ai-je assez dit, de l’agrégation
95 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
147e, les hommes importants qu’on lui indiquera sont inconnus hors du canton. La Suisse résulte, l’ai-je assez dit, de l’agrégation
96 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
148ndamnées, où chaque invité amènerait une personne inconnue des autres, tous étant costumés et masqués, les propos échangés dans
97 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
149r durée, leur chapitre : auprès d’une jeune fille inconnue, dans une maison de campagne à vendre; à travers un paysage où « l’or
98 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
150, à capter de nouveau, pour qu’il me guide dans l’inconnu, comme ces avions qui dans la nuit suivent la route créée par un fais
99 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
151fin du sentiment religieux par le culte du Soldat inconnu et la sacralisation des frontières. Distinguons quatre groupes parmi
100 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
152omme qui chemine invente son itinéraire, balise l’inconnu, dépose des messages pour ceux qui, peut-être, suivront. Il signale s
153e, recule, ou tourne en rond dans les forêts de l’inconnu, la brousse des résistances à l’ordre de l’esprit ? ⁂ Il y a vingt an