1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1sses de Debrecen. Debrecen est une sorte de ville indescriptible, à demi mêlée aux sables de la plaine du Hortobágy, aux longues maiso
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2 Debrecen. Debrecen est une sorte de grande ville indescriptible, à demi mêlée aux sables de la plaine du Hortobagy, aux longues maiso
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
3 vie, pénètre dans le Nouveau Jour et contemple l’Indescriptible. Si Faust est le drame d’une formidable patience sans cesse remise en
4 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
4qu’il est personnellement assujetti à l’impulsion indescriptible que nous appelons l’éternel. [p. 375] La personne est le témoignage
5ni ne voit avant de l’avoir obéie dans un instant indescriptible et manifeste. Au commencement était le Verbe, et il demeure l’initiat
5 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
6que pourra-t-il résulter d’autre qu’une confusion indescriptible ? Coup de force, guerre civile, combinaisons imprévues d’éléments de
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7de la laisser se déployer dans toute sa démesure. Indescriptible majesté de ce lent paroxysme vocal, rythmé comme par l’avance d’une f
7 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
8 vie, pénètre dans le Nouveau Jour et contemple l’indescriptible. Si Faust est le drame d’une formidable patience sans cesse remise en
8 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
9 en quelques jours. D’où la gabegie littéralement indescriptible dont le Contrôleur général essaye de donner une idée dans le bref art
9 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
10quable, j’imagine ? L’auteur. Il vaut mieux dire indescriptible, et cela tient à sa vérité même, je veux dire à sa plénitude instanta
10 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
11andon — payé de sa mort, il est vrai, pour quelle indescriptible renaissance ! — préfère subir le supplice de Tantale. C’est son orgue
11 1947, Vivre en Amérique. Avertissement
12les pour un hebdomadaire français. L’Amérique est indescriptible. On peut en prendre mille instantanés sur la côte de l’Atlantique, pu
12 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
13 en quelques jours. D’où la gabegie littéralement indescriptible dont le Contrôleur général essaie de donner une idée dans le bref art
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
14plémentaires, d’une façon qui nous demeure encore indescriptible, mais dont le pressentiment nous accompagne. Réalités externes de l
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
15 un seul homme, étaient dans un état d’exaltation indescriptible… Qui peut dire si Tolstoï se sent plus près des Slavophiles que des
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
16 du Saint-Empire, donne naissance à une bigarrure indescriptible de fiefs enchevêtrés, de cités libres, d’abbayes, d’évêchés, d’avouer
16 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 4. Un « Essai sur l’Avenir » en 1948
17 invisible point de matière. Ce sont ces réalités indescriptibles, et sans nom dans notre langage, que je désignais en débutant par le