1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ernest Seillière, Alexandre Vinet, historien de la pensée française (octobre 1929)
1st-à-dire rationnel, dit M. Seillière — me paraît infiniment plus forte que celle d’un Maurras ou que celle d’un Maritain. Son uni
2 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
2s que mon sujet soit la Hongrie, ce qui me paraît infiniment baroque, à peine compréhensible, car on ne choisit pas un sujet : on
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
3sé dans un type humain. Immobile, j’étais presque infiniment variable, indéterminé. Et c’est le voyage qui me fixe. Je rayonnais,
4 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
4he du silence sereine tu es toujours plus sereine infiniment nue dans la douceur du feu et de la joie. V Oh qui a retiré tes ma
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
5s que mon sujet soit la Hongrie, ce qui me paraît infiniment baroque, à peine compréhensible, car on ne choisit pas un sujet : on
6sé dans un type humain. Immobile, j’étais presque infiniment variable, indéterminé. Et c’est le voyage qui me fixe. Je rayonnais,
6 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
7arborescence est une musique vivante, une musique infiniment lente. Elle fraie [p. 142] des pistes délicates dans l’esprit de qui
8s dérobe : la nudité, la plénitude et la violence infiniment comblée. Oui, je sus que l’échange de deux regards est infini, est in
7 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
9 borne à considérer notre époque et les doctrines infiniment contradictoires qui s’affrontent au milieu du désordre. Il n’est pas
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
10 borne à considérer notre époque et les doctrines infiniment contradictoires qui s’affrontent au milieu du désordre. Il n’est pas
9 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
11le n’est, au mieux, que le dernier relent, l’écho infiniment amenuisé des bacchanales antiques. ⁂ [p. 48] N’est-il pas significat
10 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
12ente l’accusé auprès d’une justice insaisissable, infiniment pédante, corrompue et capricieuse, dont les bureaux sont installés da
11 1935, Présence, articles (1932–1946). Contre Nietzsche (avril-mai 1935)
13port de responsabilité réciproque devant un Tiers infiniment souverain, infiniment différent de toi et de moi, absolument central,
14 réciproque devant un Tiers infiniment souverain, infiniment différent de toi et de moi, absolument central, — d’ailleurs intempor
12 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
15 comment ne pas voir qu’elles trahissent un doute infiniment curieux sur la nature et sur le rôle de l’esprit qu’on dit créateur ?
13 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
16sure d’une société personnaliste est au contraire infiniment vivante : car la personne est un principe universel, et quand bien mê
14 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
17e l’un et l’autre choix sont infinies. Elles sont infiniment contradictoires. Rien n’est plus important pour le dessein de ce livr
15 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
18pas unies par ma vue, mais par mon acte ! Maximes infiniment inactuelles et inapplicables, parce qu’elles n’assument pas dans leur
19nsidéré de la sorte, le problème du style déborde infiniment le domaine, ici symbolique, de l’expression : il devient ce qu’on pou
20ont encore que des raisons d’État, perfectionnées infiniment par la technique et par la propagande. En [p. 229] somme, il n’y a gu
16 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
21 de quoi faire au-dehors, et la foule m’intéresse infiniment… » Goethe poursuit : « Aujourd’hui je me suis longuement attardé au m
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
22en assez à faire dehors, et le peuple m’intéresse infiniment. Hier, je suis resté longtemps au marché, et j’ai bien regardé comme
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
23st perdu ! il est bon de se souvenir que tout est infiniment plus perdu que nous ne pouvons l’imaginer dans nos instants de lucidi
24, le fanatisme religieux le plus obtus s’opposent infiniment moins à notre image scientifique du monde que cette petite phrase si
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
25, le fanatisme religieux le plus obtus s’opposent infiniment moins à notre [p. 370] image scientifique du monde que cette petite p
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
26des états psychiques normaux. » (?) Ou : « Il est infiniment probable que ces visions, de même que celles qu’on note chez la plupa
21 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
27ir. Et l’on pressent déjà que le problème déborde infiniment le plan technique : c’est tout le problème des rapports de l’écrivain
22 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
28ions de la vie onirique, qu’il nous propose, sont infiniment plus larges que celles du savant viennois. Elles englobent tout le my
23 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
29ux proportions d’une passion consciente, intense, infiniment intéressante… Or c’est la douleur seule qui rend consciente la passio
24 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
30à l’absurde ; mais c’est plus qu’une synthèse, et infiniment plus et autre chose qu’une « solution », pour qui croit que Dieu est
31le monde fini que dans la conscience de sa perte, infiniment féconde pour son génie ; il ne recouvra pas Régine, mais ne cessa jam
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
32ut accueillir le samsara (qui est la vie diverse, infiniment mouvante). Au contraire, Eckhart verra Dieu présent dans toutes les c
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
33thique de Don Juan peut s’expliquer par sa nature infiniment contradictoire. Don Juan, c’est à la fois l’espèce pure, la spontanéi
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
34ux proportions d’une passion consciente, intense, infiniment intéressante… Or c’est la douleur seule qui rend consciente la passio
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
35à l’absurde ; mais c’est plus qu’une synthèse, et infiniment plus et autre chose qu’une « solution », pour qui croit que Dieu est
36le monde fini que dans la conscience de sa perte, infiniment féconde pour son génie ; il ne recouvra pas Régine, mais ne cessa jam
29 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
37qui se jouera un peu plus tard dans la conscience infiniment plus avertie et plus « théologique » du Docteur augustin. Ce serait a
30 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
38Nietzsche poursuit l’image obscure, et à lui-même infiniment secrète, d’une Vérité qui ne se rendrait point, mais qui le possédera
31 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
39nir compte des vivantes diversités, des vocations infiniment diverses. Là encore, si nous étions plus chrétiens, nous serions moin
32 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
40ndre position non sans légèreté sur des problèmes infiniment complexes (tel le communisme, naguère), je pense qu’on le peut expliq
33 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
41xister). Mais le texte original de ce passage est infiniment plus étrange. « Le Diable est menteur, nous dit-on, et il est le père
34 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
42xister). Mais le texte original de ce passage est infiniment plus étrange. « Le Diable est menteur, nous dit-il, et il est le père
35 1944, Les Personnes du drame. Introduction
43el, pour inventer une raison commune à des termes infiniment distants et multiples. » ⁂ « Un homme d’esprit, — lit-on dans Kierkeg
36 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
44 sérieux, poses et amusettes, un soupçon d’ironie infiniment plus grave qu’une ironie. Car peut-être que l’acte de foi n’existe pa
37 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
45ente l’accusé auprès d’une justice insaisissable, infiniment pédante, au surplus corrompue et capricieuse, dont les bureaux sont i
46ste une énigme ! L’espèce de fureur méthodique et infiniment ralentie — comme par une pitié fraternelle — qui anime cette expérien
38 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
47 malgré son génie du scrupule — sur des questions infiniment complexes, sociales ou théologiques, ne saurait s’expliquer autrement
39 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Une bureaucratie sans ronds-de-cuir (23 mai 1946)
48er une image claire et cohérente. (Pour un esprit infiniment intelligent, il n’y aurait jamais de désordre, mais seulement des com
40 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
49Nietzsche poursuit l’image obscure, et à lui-même infiniment secrète, d’une Vérité qui ne se rendrait point, mais qui le possédera
41 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
50er une image claire et cohérente. (Pour un esprit infiniment intelligent, il n’y aurait jamais de désordre, mais seulement des com
42 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
51espagnol… Par contre, les cottages américains ont infiniment plus d’originalité, de diversité et d’élégance, que les maisons bourg
43 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
52rter à chaque région et à chaque personne. Il est infiniment probable que, sur le plan européen, nous allons voir se dessiner deux
53mouler sur la réalité, toujours complexe, suppose infiniment plus de soins, d’ingéniosité technique, et de compréhension des peupl
44 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
54ue plus consciente d’elle-même, de ses ressources infiniment variées et de son idéal commun, l’Europe pourra revenir avec une conf
45 1948, Suite neuchâteloise. III
55s emplois ou dignités, exerçaient leurs pouvoirs, infiniment enchevêtrés mais jalousement distincts, dans une capitale de trois mi
46 1948, Suite neuchâteloise. VII
56peau flottant d’un rose sombre. Tout la distingue infiniment du troupeau bavardant de ses compagnes. Si je rencontrais ses yeux, q
47 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
57peau flottant d’un rose sombre. Tout la distingue infiniment du troupeau bavardant de ses compagnes. Si je rencontrais ses yeux, q
48 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
58s la valeur unique de l’être aimé, irremplaçable, infiniment distinct de tous les autres. Or cette croyance, l’Asiatique ne l’a ja
49 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
59levaient de motifs religieux, elles deviendraient infiniment intéressantes, mais alors il n’y aurait plus de drame, au sens techni
50 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
60intain, qui demande beaucoup plus qu’il ne donne, infiniment plus, à l’absurde. Principe de haine plus que d’amour, la nation reve
51 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
61r la conscience européenne » et l’informer — vaut infiniment plus que tout ce qu’on vient de décrire. L’Europe ne sera pas « faite
52 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
62a Chance et ses coups ; et l’Orient, que l’ascèse infiniment patiente 16 . Il est curieux, mais non contradictoire, au fond, que l
53 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
63intain, qui demande beaucoup plus qu’il ne donne, infiniment plus, à l’absurde. Principe de haine plus que d’amour, la nation reve
54 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
64est entrée dans nos mœurs quotidiennes, débordant infiniment les petits cercles de l’élite qui la cultivaient autrefois. Mais elle
55 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
65de livres sacrés sur l’Amour. — Dans cet ensemble infiniment varié de phénomènes que l’Europe seule a désignés par le seul et même
56 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
66levaient de motifs religieux, elles deviendraient infiniment intéressantes, mais alors il n’y aurait plus de drame, au sens techni
57 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
67 poursuit l’image [p. 107] obscure, et à lui-même infiniment secrète, d’une Vérité qui ne se rendrait point, mais qui le possédera
58 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
68 le dépasser, l’autre à le miner. L’un veut plus, infiniment plus, en direction du sentiment devenu passion : il oppose donc à la
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
69n oriente le moi vers un objet qu’il veut unique, infiniment différencié de tous les autres, et dans lequel s’investissent bientôt
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
70trême gratitude. Fondé sur la croyance en un Dieu infiniment pur et parfait, le christianisme qui fait de la charité un devoir env
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
71 Dieu), ceux qui proposeront des lois (ce qui est infiniment plus aisé), seront donc ceux qui auront le mieux obéi à la loi nature
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
72mon idée. Mais en la servant ainsi, je la servais infiniment mieux que si j’avais été tout bonnement Russe, comme le Français d’al
73nacent sa qualité la plus spécifique, la richesse infiniment variée de son esprit. C’est bien un lieu commun de répéter que l’espr
63 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
74 le dépasser, l’autre à le miner. L’un veut plus, infiniment plus, en direction du sentiment devenu passion : il oppose donc à la
64 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
75ait jamais vue, ou de mettre au point les rouages infiniment complexes de la fédération de vingt-deux États parmi les plus petits
65 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
76âges. Autant Barth refuse le phénomène religieux, infiniment polyvalent, pour mieux affirmer la seule foi, autant Jung veut s’ouvr
66 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
77 la société en devenir et à ses réseaux de forces infiniment complexes. Enfin, je me suis interrogé sur la fonction de nos élites
67 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
78tant Barth refuse le [p. 63] phénomène religieux, infiniment polyvalent, pour mieux affirmer la seule foi, autant Jung veut s’ouvr
68 1967, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). J. Robert Oppenheimer (25 février 1967)
79e de poésie d’avant-garde The Hound and the Horn. Infiniment scrupuleux, par bonté, il voyait tout, pensait à tout pour ses amis,
69 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
80s que Dieu est fou selon nos normes rationnelles, infiniment plus fou que tout ce que nous pouvons imaginer de lui… Avant d’aller
70 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
81s de l’uniforme. Je parle d’unité au sens vivant, infiniment complexe, biologique, qui suppose des parties composées, englobées ou
82s la valeur unique de l’être aimé, irremplaçable, infiniment distinct de tous les autres. Or, cette croyance, l’Asiatique ne l’a j
71 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
83nd parc aux perspectives aléatoires, aux densités infiniment variables, où des surprises attendent derrière certains bosquets, où
72 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
84pas utilisable : le propre d’un modèle est d’être infiniment plus simple que la réalité infiniment complexe dont il ne veut figure
85 est d’être infiniment plus simple que la réalité infiniment complexe dont il ne veut figurer que certaines interactions, mécanism
73 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
86t, eux, que votre texte a vieilli. Je le regrette infiniment, car j’ai beaucoup de respect pour les maîtres, et ils ont toute mon
74 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
87ndividu naturel et de ce qui dans l’homme « passe infiniment l’homme » comme dit Pascal : le transcendant. Une nature investie par
75 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
88 dans les années qui viennent constitue un danger infiniment plus grave que celui de rouler moins vite et de régler à 20 degrés no
76 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
89soucieux… — Il est vrai. La Technique est devenue infiniment plus efficace que tout ce qu’on peut penser, imaginer, sentir. Elle s
77 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
90 dans les années qui viennent constitue un danger infiniment plus grave que celui de rouler moins vite et de régler à 20 degrés no
78 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
91e ses réseaux de communications, etc., la rendent infiniment plus vulnérable que l’URSS avec ses immenses plaines vides 35 . Quelq
79 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Utopie, technique. État-nation (printemps 1980)
92ieux dont elle ignore et nie les caractéristiques infiniment différentes, non comparables, c’est-à-dire concrètes ; et cela, en ve