1 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
1e, nous fuyons ces bords où conspirent des ombres informes et des harmonies troubles de parfums et de courbes compliquées. Nous
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
2cords de gloire et de génie ne font qu’une rumeur informe, insignifiante. Tout se dégrade en amabilités. N’oublions pas que l’o
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
3e peu commune, et même tellement soutenue qu’elle informe peu à peu une sorte d’instinct, libérant l’attention consciente. C’es
4 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
4et comme s’il s’agissait d’une espèce de macaroni informe, voilà qui ne scandalise les masses qu’à partir du jour où elles cons
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
5mais des constructeurs.) 7. Ce n’est pas la masse informe qu’il s’agit d’émouvoir, mais il nous faut atteindre des hommes, un à
6 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
6et comme s’il s’agissait d’une espèce de macaroni informe, voilà qui ne scandalise les masses qu’à partir du jour où elles cons
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
7parences actuelles et l’ordonnance finale qui les informe et qui les juge. J’imagine d’abord ce réalisme comme une énorme satir
8 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
8justement et non pas d’autres — ces choses encore informes, difficiles et vivantes, ces choses « mal compassées » que Descartes
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
9al-socialiste ne se trouvait pas devant une masse informe et arriérée, mais devant 46 partis organisés, une économie très compl
10 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
10’insoluble.) Séparé d’une certaine réalité encore informe et instinctive où il ne voit avec méfiance que brutalité, précipitati
11 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
11nde abandonné par les élites n’offrait plus que d’informes résistances ; c’est que l’esprit, livré à des systèmes, y a perdu le
12 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
12nt et tels qu’ils se montrent, dégradés, désunis, informes ; et par l’effort d’une imagination qui retrouve leur raison d’être,
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
13fs, incertains et souvent absurdes, les matériaux informes et bruts pour nos mains déshabituées. Notre langage n’émeut plus ces
14arifier l’univers intérieur. Nous, c’est le monde informe, impersonnel, hétéroclite et quotidien qu’il nous faudrait clarifier
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
15 se dit chez la marchande de journaux, quand je m’informe des raisons de tel parti, de l’idéal de tel individu, et que je trouv
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
16tique de leur temps, étaient extrêmement [p. 355] informes, et apparemment incohérentes. La guerre était un état chronique d’esc
16 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
17ces villes, se sont entassées des masses humaines informes et démesurées, là où l’on ne connaissait auparavant que des groupemen
17 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
18is s’entendre, ou n’obtiendront que des compromis informes. Chacun veut tout assimiler, [p. 201] tout juger et tout absorber. Il
18 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
19ces villes, se sont entassées des masses humaines informes et démesurées, là où l’on ne connaissait auparavant que des groupemen
19 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
20 ces villes se sont entassées des masses humaines informes, noyant et dissolvant les groupes organisés autour de petites entrepr
21 de l’information dans notre siècle !) Qu’on nous informe donc, une fois pour toutes, que nous sommes tous de la famille, et qu
20 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
22 sais trop qu’ils seront sans vertu dans le monde informe et gigantique où nous vivons. Et puis enfin, je n’écris pas ces pages
21 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
23e peu commune, et même tellement soutenue qu’elle informe peu à peu une sorte d’instinct, libérant l’attention consciente. C’es
22 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
24nt et tels qu’ils se montrent, dégradés, désunis, informes ; et par l’effort d’une imagination qui retrouve leur raison d’être,
23 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
25ègres exceptés, je leur trouve des visages plutôt informes, mal finis. On dirait qu’on les a livrés un peu trop vite à la circul
24 1946, Lettres sur la bombe atomique. 15. L’État-nation
26 précieux. Nous serions tous fondus dans un magma informe de races, de langues, de religions et de coutumes, et toutes les diff
25 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
27ersonnes, et non pas celle qui fond, en une masse informe et grossièrement encadrée, les individus privés de leur conscience no
26 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
28cette époque, au parti communiste dissident. Je m’informe : l’avion part à 10 heures du matin. Mais il faut que je la revoie un
27 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
29 culturelle et religieuse [p. 61] Une presse qui informe ses lecteurs Peu de temps avant la guerre, à Paris, un grand journal
28 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
30s astres et les dieux écrasants ; contre la masse informe qui annule les personnes, mais aussi contre l’arbitraire et l’anarchi
29 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
31ls, de voir leur patrie « se perdre dans la masse informe d’une Europe unie ». Le second argument est dû à M. Cotsaridas, publi
30 1954, Preuves, articles (1951–1968). De Gasperi l’Européen (octobre 1954)
32c les grands éclats de voix secouant des meetings informes et sans lendemain. Il n’était pas « grand orateur », et s’en plaignai
31 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
33ls, de voir leur patrie « se perdre dans la masse informe d’une Europe unie ». Le second argument est dû à M. Cotsaridas, publi
32 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
34mier de ces mythes, par le panthéisme primitif et informe : l’adoration de la terre et de la fécondité, la Grande Mère où tout
33 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
35ire d’éternelle enfance humaine, forme issue de l’informe, limite et caducité sorties de l’infini et de la durée. Elle croît su
34 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
36ation. On sent bien que ce ne sont pas des masses informes, ni des masses militarisées — la populace ni le despote — qui ont amé
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
37ouvent réduite à l’état de velléités, de morceaux informes, d’entreprises inachevées, comme si des frontières cantonales établis
36 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
38s astres et les dieux écrasants ; contre la masse informe qui annule les personnes, mais aussi contre l’arbitraire et l’anarchi
37 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
39met que l’uniforme, l’alignement mécanique dans l’informe. D’où l’accusation de « formalisme » que le pouvoir totalitaire a cou
38 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
40’est-à-dire la fusion de la France dans une masse informe, modelée au gré des circonstances par les faucons ou les colombes du
39 1980, Cadmos, articles (1978–1986). Madame de Staël et « l’esprit européen » (été 1980)
41e « fondre nos nations dans on ne sait quel magma informe ». Mme de Staël conçoit l’esprit européen comme un tableau dont les c