1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
1 d’une femme unique, jamais rejointe par l’erreur inlassable du désir. C’est l’insolente avidité d’une jeunesse renouvelée à chaqu
2 1950, Lettres aux députés européens. Deuxième lettre
2ons un peu de cette fameuse prudence dont l’éloge inlassable embellit vos discours. En somme, que risquez-vous ? Je cherche à voir
3 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Deuxième lettre aux députés européens (16 août 1950)
3ons un peu de cette fameuse prudence dont l’éloge inlassable embellit vos discours. En somme, que risquez-vous ? Je cherche à voir
4 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
4tabous sexuels et spiritualité, d’où sa polémique inlassable contre l’orthodoxie telle qu’il l’imaginait et dans laquelle il voyai
5 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi nous persévérons (décembre 1955)
5devoir de tout mettre en œuvre, avec une patience inlassable, pour manifester notre volonté d’y répondre. Le fait évident — et sou
6 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
6e l’homme, deux directions maîtresses de sa Quête inlassable du Réel. Pour passer du sens géographique et historique de nos deux t
7 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
7rtout une allègre érudition mise au service d’une inlassable escrime contre les jésuites fanatiques. Tout est démodé dans ce pamph
8 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
8tabous sexuels et spiritualité, d’où sa polémique inlassable contre l’orthodoxie telle qu’il l’imaginait et dans laquelle il voyai