1 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
1ge de la conservation ; et voici l’ombre du Grand Inquisiteur qui vient bénir ce monde moralisé, dont on ne sait plus exactement s’
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
2s grandeur mesurable dans les faits, accusateurs, inquisiteurs et anarchistes. Presque tous les poètes et tous les philosophes poète
3 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
3outtes. Il cherche une chicane… Voilà : son index inquisiteur désigne les mots dix hors-textes, sur la couverture. Je lui donne une
4 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
4 dans les termes que leur suggère l’obsession des Inquisiteurs ou des magistrats Puritains. Comment finit cette névrose collective ?
5 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
5 : « Qu’est-ce qu’on va dire ?… » avec un sourire inquisiteur. Je me garde de répondre. Finalement, Gide en riant : « On va dire qu
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
6 : « Qu’est-ce qu’on va dire ?… » avec un sourire inquisiteur. Je me garde de répondre. Finalement, Gide, en riant : « On va dire q
7 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
7ean de Roma, dominicain, chargé dès 1528, comme « inquisiteur de la foi », de procéder contre les luthériens et les vaudois de la P
8rture. Mais le Diable sera, comme avant, chez les Inquisiteurs et non chez leurs victimes — ces « névrosés » qui sont le sel de la T