1 1924, Articles divers (1924–1930). M. de Montherlant, le sport et les Jésuites (9 février 1924)
1re philosophie est celle de l’antique Rome, qui a inspiré le catholicisme, la Renaissance, le traditionnisme et le nationalisme
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
2la passion, — et dans sa trame quelques chapitres inspirés presque littéralement d’une anecdote italienne de Stendhal ; si d’aut
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
3 plus fort que Mussolini (lequel s’est d’ailleurs inspiré de lui dans son fameux discours aux édiles de Rome). Urbanisme est u
4 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
4ertu moderne en qui renaît un mythe rousseauiste, inspire, explique un vaste domaine de la littérature contemporaine. Cette sor
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
5épris, en prenant le contre-pied de tout ce qu’il inspire ? Alors que cette réaction même est ce qu’il y a de plus français ; q
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
6 en souhaitant que les industriels européens s’en inspirent toujours plus. Ford leur montre le chemin qu’ils seront bien obligés
7 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
7rchie que les génies destructeurs de ce temps ont inspiré à beaucoup d’entre nous — encore que peu l’avouent. Car détruire, déb
8 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). André Rolland de Renéville, Rimbaud le voyant (août 1929)
8actique, trop attentif à sa propre démarche, mais inspiré par cet enthousiasme sacré que requiert l’œuvre de Rimbaud. [p. 251]
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
9pestres. « Comme ces vues précises, aiguës, et qu’inspire l’escarpement, nous changent des rêveries de Rousseau. Celui-ci se pr
10s vaincre, c’est un classicisme héroïque qu’elles inspirent. Ce thème éthique et philosophique paraît bien être le plus fécond et
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
11té, et il pleura de crainte et de tristesse. Tout inspirait le respect : le bruit discordant des cymbales, les psalmodies des écr
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
12e d’abandonner tout ce qui, dans notre éthique, s’inspire d’un conformisme bourgeois plutôt que de l’héroïsme chrétien ? En par
13revoir ce que pourraient être des œuvres modernes inspirées, comme le furent les plus grandes, par le sentiment tragique du péché
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
14, mais elle serait plus efficace si on la sentait inspirée par un principe spirituel capable de rendre une force offensive à cet
15ais, en vérité, la lecture du livre de M. Nizan n’inspire pas la certitude qu’il aime les hommes, qu’il aime aucun homme réel e
13 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
16». On nous entendra. Six grandes pages de dessins inspirés à M. Hermann-Paul par l’actualité (peut-être même faudrait-il dire :
14 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
17 paradoxe de la « politique du pessimisme actif » inspirera toujours les constructions les plus vigoureuses. Friedrich Gogarten e
15 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Poésie dialectique (juillet 1933)
18re traduction de cet hymne, dont nous nous sommes inspirés, a paru dans la Nouvelle Revue française du 1er avril 1923 (trad. Jea
16 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
19 5. En dernier ressort Quel que soit le dégoût qu’inspire au clerc l’action publique, je pense qu’il doit le surmonter en premi
17 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
20 ce que pourrait et devrait être un personnalisme inspiré de la Réforme. Calvin ni Luther n’ont parlé de la personne en soi. Il
21rôle du pouvoir royal par un organe plus ou moins inspiré du stathouderat hollandais. Et n’est-ce pas le huguenot Sully qui, le
18 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
22ux ? Une impeccable dignité bourgeoise ne cesse d’inspirer les attitudes de ses héros, en dépit des carambolages du sort. Il y a
19 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
23age du protestantisme. L’ouvrage de M. Dominicé s’inspire évidemment des mêmes principes exégétiques. Certes, l’auteur n’est pa
24 prudents son modèle, et que l’admiration que lui inspire Calvin s’exprime en termes aussi respectueux des objections possibles
20 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
25u nouveau. Le début du chapitre sur l’Économie, s’inspire — du moins en apparence — presque textuellement de nos doctrines (p. 
26acité. Si j’ai souligné les points où il semble s’inspirer sinon toujours de nous, du moins de préoccupations qui sont les nôtre
21 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
27es sermons. M. Chuzeville serait sans doute mieux inspiré s’il développait certaines indications fécondes de sa préface et nous
22 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
28t saint. Mais la tradition, ce sont les Conciles. Inspirés par l’Esprit saint, ils ne sauraient être, en bonne logique, ses juge
23 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
29taire stalino-fasciste. Ces criminelles foutaises inspirent à notre idéaliste impénitent une confiance sereine dans le marxisme r
30des injures à mes observations, ce sera vouloir m’inspirer la vanité de croire qu’il n’y a que des injures à y répondre. p. 3
24 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
31ou parce qu’on n’a pas d’autres goûts que ceux qu’inspire la publicité. En somme, tout cela n’est effrayant que parce que l’on
25 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Éluard, L’Évidence poétique (juin 1937)
32diatement. » Ou encore : « Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré. » Mais peu après l’on dénonce le
33est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré. » Mais peu après l’on dénonce les « ignobles appétits » des exploite
26 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
34sortent du camp de travail. Le professeur ne leur inspire plus ce respect dû au titre et même à l’âge, qui était naguère si fra
35éputé jacobin de [p. 56] l’Oise, passe pour avoir inspiré Robespierre. La Convention fit éditer l’un de ses discours dont Gardè
36tniskirche) groupe autour d’une confession de foi inspirée par Karl Barth et la théologie dialectique, l’ensemble des chrétiens
37, la liberté reconquise… Ce drame est visiblement inspiré par la liturgie protestante ; il en copie le plan général : Décalogue
27 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
38e la morale bourgeoise ; d’autre part, une morale inspirée par l’ambiance culturelle, littéraire, artistique — c’est la morale p
39 des intellectuels nihilistes ou romantiques, qui inspirait les jeunes chefs bolcheviks, se traduisit dans la réalité par une gén
28 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
40es minorités, leur imposant un régime centraliste inspiré du modèle français. 2. Sur quoi se basaient les revendications hitlér
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
41ètes du siècle passé se firent les prêtres et les inspirés. De cette influence et de sa nature mythique, la preuve est d’ailleur
42est tout un, car le démon de l’amour courtois qui inspire au cœur des amants les ruses d’où naît leur souffrance, c’est le démo
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
43 l’origine — que le lyrisme courtois fut au moins inspiré par l’atmosphère religieuse du catharisme 57 . C’est là une thèse min
44mpruntait aux doctrines avestiques — dont s’était inspiré Manès — l’opposition du monde de la Lumière et du monde des Ténèbres,
45p. 114] b) selon le manichéisme iranien, dont s’inspiraient les mystiques de l’école illuminative de Sohrawardi, une jeune fille
46s poèmes des troubadours, dont ils sont cependant inspirés de la manière la plus incontestable. Nous ne savons si Chrétien de Tr
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
47ans quelle mesure cette poésie courtoise du Sud s’inspira-t-elle des troubadours ? La question est encore obscure. On ne trouve à
48 c’est la tendance hérétique des « parfaits » qui inspira la poésie courtoise. C’est donc bien elle, qui, peu à peu, contamina
49e définitive. Rien d’étonnant si le premier poème inspiré par le souvenir des Cathares et de leur mystique fut composé par l’un
50lle, privée de sens mystique. Or la Minne suprême inspire à Brangaine l’erreur qui doit sauver l’Amour. Au philtre de mort, ell
32 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
51main avec sa parole. » Quant aux idées politiques inspirées au moyen âge par la conception chevaleresque, ce sont essentiellement
52n’était plus, en effet, un principe spirituel qui inspirait les « formes » et les conventions, mais des calculs d’intérêts privés
33 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
53e la morale bourgeoise ; d’autre part, une morale inspirée par l’ambiance culturelle, littéraire, artistique — c’est la morale p
54 des intellectuels nihilistes ou romantiques, qui inspirait les jeunes chefs bolcheviks, se traduisit dans la réalité par une gén
34 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
55e par des allusions, des métaphores, des poèmes « inspirés ». À ce niveau, le mysticisme donne naissance à la plus émouvante lit
56rendent le moi sensible à ses limitations, et lui inspirent la nostalgie de [p. 925] les dépasser. Mais seule une vocation lui en
35 1939, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Non, Tristan et Iseut ne s’aiment pas, nous dit Denis de Rougemont (12 février 1939)
57phe, qui ne peut se résoudre que dans la mort, et inspirera tout le romantisme. Mais elle inspire d’abord la littérature courtois
58 mort, et inspirera tout le romantisme. Mais elle inspire d’abord la littérature courtoise… — Littérature dont le succès rapide
59 Dont nous avons perdu la clef, et qui a pourtant inspiré toute notre littérature, reprend Denis de Rougemont. Le mythe de Tris
60i suppose en définitive le mariage, puisse encore inspirer la littérature ? Denis de Rougemont réfléchit : — Non, je crois que n
36 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
61 ce que pourrait et devrait être un personnalisme inspiré de la Réforme. Calvin ni Luther n’ont parlé de la personne en soi. Il
62rôle du pouvoir royal par un organe plus ou moins inspiré du stathouderat hollandais. Et n’est-ce pas le huguenot Sully qui, le
37 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
63ope. En vérité, ce ne sont ni les idées qui ont « inspiré » son statut primitif, ni la nature qui l’a « dicté » ; mais ce statu
38 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
64t prouvé par le fait, que la Technique ne saurait inspirer une politique, mais qu’elle peut au contraire servir à tout lorsqu’on
39 1940, Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ? (1940). Qu’est-ce que la Ligue du Gothard ?
65et des signataires de son manifeste, des articles inspirés par quelques politiciens apeurés [p. 11] « révélaient » au public que
40 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
66tale à préférer à la lettre du dogme l’esprit qui inspire et qualifie nos actions quotidiennes, fussent-elles non-conformistes.
41 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
67e, au xviie siècle encore, circulait une gravure inspirée des diableries de Breughel et de Bosch. Elle représentait un personna
42 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
68ertaines complicités particulières. Et le peuple, inspiré peut-être par les traditionnels avertissements de la chaire chrétienn
69 formes fixes. Mais le mondain qui n’est que cela inspire une sorte d’effroi furtif, révélateur d’une présence perverse au sein
43 1942, La Vie protestante, articles (1938–1978). Perspectives d’avenir du protestantisme (2 janvier 1942)
70rendre féconde que si elles se laissent guider et inspirer par la tradition spirituelle qui a fait leur force : la tradition per
44 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable X : Le Diable homme du monde (17 décembre 1943)
71ertaines complicités particulières. Et le peuple, inspiré peut-être par les traditionnels avertissements de la chaire chrétienn
72 formes fixes. Mais le mondain qui n’est que cela inspire une sorte d’effroi furtif, révélateur d’une présence perverse au sein
45 1944, Les Personnes du drame. Note de l’auteur
73me sois éloigné de certains des auteurs dont je m’inspirais alors — comme on quitte sa nourrice au moment du sevrage. Mais la doc
46 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
74nt israélite, mais sa psychologie de l’angoisse s’inspire visiblement de Kierkegaard, qu’il fut l’un des premiers à découvrir a
75disent connaître les secrets de la Justice. Ils n’inspirent pas précisément confiance, mais qui sait ? Nous n’avons pas le droit
76petits groupes de dissidents illuminés. L’auberge inspire le respect dû à la richesse et aux coutumes ancestrales, mais Barnabé
47 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
77tale à préférer à la lettre du dogme l’esprit qui inspire et qualifie nos actions quotidiennes, fussent-elles non conformistes.
48 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
78e par des allusions, des métaphores, des poèmes « inspirés ». À ce niveau, le mysticisme donne naissance à la plus émouvante lit
79rendent le moi sensible à ses limitations, et lui inspirent la nostalgie de les dépasser. Mais seule une vocation lui en donnera
49 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
80’un cérémonial d’initiation, calculé de manière à inspirer le respect de l’institution et de l’orgueil d’y appartenir. Mais auss
50 1945, Le Semeur, articles (1933–1949). La responsabilité culturelle de l’Église (mars 1945)
81e. Elle peut se rallier à une attitude politique, inspirée par un pur humanisme. Mais, dans le domaine de la culture, il en est
82Calvin combattirent avec succès la Renaissance et inspirèrent un vaste mouvement culturel. Plus tard, lorsque les théologies romain
83ante, et donc source d’inspiration. Le thomisme a inspiré Dante, le calvinisme Rembrandt, [p. 20] le luthérianisme Bach, le pur
84rotestantisme libéral du xixe ou xxe siècle n’a inspiré aucun artiste, musicien, poète ou philosophe créateur, parce qu’il n’
85 une réponse simple. Les Églises pourront agir et inspirer si elles sont fondées sur une doctrine ferme et complète. Elles auron
51 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
86il serait facile d’en imaginer des centaines en s’inspirant de ce que l’on sait de l’Europe occupée par Hitler, mais aucun fait q
52 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
87oit plus sur les cartes à jouer. Nous nous sommes inspirés librement des recherches — non encore publiées — de C. G. Jung. 23
53 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
88go. C’est très long, je résume. Il écrit un roman inspiré de votre livre sur le Diable — est-ce bien cela ? — et il voulait abs
54 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
89m’en tiens, pour ma part, au pessimisme actif qui inspira ces essais. p. 10 1. Citons l’un de ces derniers, M. Brugmans :
55 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
90rien appris, et justifiant les pires méfiances qu’inspire l’histoire des vingt dernières années, ils ne peuvent être plus rien
56 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
91ste », est né dans quelques groupes de résistants inspirés de la manière la plus directe par les idées que nous venons de dévelo
57 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
92 de commentaires, dans un bruit trépidant et en s’inspirant des directives des chefs locaux de Londres et des Américains. C’était
58 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
93onial d’initiation, calculés de manière [p. 18] à inspirer le respect de l’institution et l’orgueil d’y appartenir. Mais aussitô
59 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
94nbeck et Hemingway, dont tant de jeunes auteurs s’inspirent depuis quelques années. Je ne songe pas seulement au fait que ces « t
60 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
95n apparence de la jeunesse qui vit au cinéma et s’inspire des valeurs d’Hollywood, en dépit de toutes les censures ? Car en Eur
61 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
96e d’engagement et de solidarité qui doit ici nous inspirer, je dirai, songeant à l’Europe et à sa vocation mondiale, et je vous
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
97 en effet, que l’idée fédéraliste n’a pas cessé d’inspirer et de guider les démarches des meilleurs hommes d’État suisses, penda
98imer clairement devant vous la conviction qui les inspire. [p. 80] Il n’y a, dans le monde du vingtième siècle, que deux camps
99erait au cœur de ce régime social, et [p. 93] qui inspire partout sa recherche, ne saurait s’arrêter aux frontières d’un pays.
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
100rquoi la seule cure possible de la grande peur qu’inspire aux Russes un bloc occidental fantomatique, c’est de créer très vite,
64 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
101emne de toute référence insistante à la foi qui l’inspire, et de tout langage pieux). Il est entré dans les grandes marges de c
65 1949, La Vie protestante, articles (1938–1978). Printemps de l’Europe (29 avril 1949)
102vons qu’elle les étudie. Puisse-t-elle se laisser inspirer par ce temps de Pâques et les vacances, et puisse-t-elle prendre non
66 1949, Le Semeur, articles (1933–1949). « Les protestants et l’esthétisme » (février-mars 1949)
103sme » (février-mars 1949) i …1° Le catholicisme inspire, encadre et soutient, aujourd’hui, un assez grand nombre d’écrivains
67 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
104s Nehru peut-il fonder le double refus qui paraît inspirer sa politique ? Au nom de quelle fidélité profonde, ou de quel idéal n
68 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
105s, c’est elle — bien plus que le sex-appeal — qui inspire le cinéma, les magazines féminins, et leurs courriers du cœur. Je con
69 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
106établir des plans politiques, à des politiciens d’inspirer des entreprises d’éducation, et d’une manière générale à n’importe qu
70 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
107établir des plans politiques, à des politiciens d’inspirer des entreprises d’éducation, et d’une manière générale à n’importe qu
71 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
108on de famille, tournée vers la pratique autant qu’inspirée par la passion politique… Et pourtant il s’agit d’une société politiq
109 que l’isolement » par la fausse sécurité qu’elle inspirait. Il en résultait que les [p. 71] puissances voisines pouvaient « embr
72 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
110révélée. L’école primaire laïque n’est plus guère inspirée que par une morale toute formelle, et se borne strictement à inculque
73 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
111éoriciens du parti catholique n’est pas seulement inspirée par le statut minoritaire de leur confession. Il existe une doctrine
112ssort pour les grandes occasions, elle ne cesse d’inspirer, consciemment ou non, la morale civique, l’activité philanthropique,
74 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
113ir la CED, seule capable — à tort ou à raison — d’inspirer quelque crainte à l’URSS. Pour ceux qui doutent encore que le vrai bu
75 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
114ress du 25 septembre). ⁂ L’argument de la peur qu’inspire l’Allemagne a été l’arme principale des anticédistes. N’est-il pas tr
76 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en mai 1954 : L’Europe bloquée (mai 1954)
115ir la CED, seule capable — à tort ou à raison — d’inspirer quelque crainte à la Russie. Deuxième victoire du Kremlin. Au soir mê
77 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
116 l’on baptise « capitaines d’industrie » et qui s’inspirent et s’autorisent des précédents de la Révolution et de l’Empire. Trois
78 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
117ais au contraire à éliminer le mystère. Au lieu d’inspirer au jeune disciple un respect religieux des rites qui sont censés gouv
79 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
118litaires). Et c’est encore au xxe siècle qu’elle inspire la première théorie politique qui mérite d’être qualifiée d’axiale, j
80 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
119l’on baptise « capitaines d’industries » et qui s’inspirent et s’autorisent des précédents de la Révolution et de l’Empire. Trois
81 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
120n général. Quant au premier, je crains qu’il ne s’inspire de Machiavel, qui écrivait au xviᵉ siècle : Svizzeri, armatissimi e l
82 1957, Preuves, articles (1951–1968). Pourquoi je suis Européen (octobre 1957)
121 (devenant à son tour moyen au plan mondial) doit inspirer dès le début les structures et surtout les méthodes propres à fomente
83 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
122etin consacré à l’Éducation européenne 18 , doit inspirer l’activité du CEC. Il nous conduit aujourd’hui, tout naturellement, à
84 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Promesses du Marché commun [Avant-propos] (décembre 1957)
123re prochainement en librairie. Il s’est librement inspiré des débats et des conclusions de cet important groupe d’études, qui p
85 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
124-19) Quant à nos principes de vie publique, ils s’inspirèrent tous, d’une manière plus ou moins directe ou correcte, de deux valeur
125e la seconde paralyse la première au lieu de s’en inspirer pour trouver ce qu’il faut. Les besoins devraient être formulés dans
126ent pour fonction de financer les recherches en s’inspirant des plans établis par le Conseil. 4. Pensez-vous qu’un tel Conseil, c
86 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
127 directives dont d’autres organismes pourraient s’inspirer. Ce beau rêve d’une Académie platonicienne — que tant d’autres ont fa
87 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
128uvent exercer sur des élèves de 10 à 16 ans, en s’inspirant dans leur enseignement d’une vision plus européenne de l’histoire et
88 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
129ent européen qui est celui de notre Centre et qui inspire sa méthode, quel intérêt éducatif et culturel présentent les trois au
89 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
130si rarement ? Sans doute à cause de la réserve qu’inspirent les plus profondes admirations. Mais peut-être aussi, et surtout, par
90 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
131perspective européenne, exempte d’interprétations inspirées par un nationalisme rétrospectif, et qui explique en remontant au plu
91 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
132Heidegger, en passant par des centaines de génies inspirés et de moindres seigneurs parfois plus réalistes, les écrivains, savan
133e l’Europe serait née d’une succession d’écrits s’inspirant les uns des autres, plutôt que de prises [p. 28] de position « concrè
134es. Comparé à l’ouvrage de Gollwitzer — dont il s’inspire expressément pour tout ce qui concerne les xviiie et xixe siècles a
92 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
135 la fonction de notre Congrès et les idéaux qui l’inspirent. Le plus simple sera de reprendre les trois termes formant notre titr
93 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
136était psychique et non sensuel, « et c’est ce qui inspire cette pudeur qui caractérise tout amour grec » 27 . Il s’oppose plus
137tion du mythe par Kierkegaard n’est pas seulement inspirée de Mozart : elle a pour but de démontrer que l’opéra de Mozart est le
94 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
138si rarement ? Sans doute à cause de la réserve qu’inspirent les plus profondes admirations. Mais peut-être aussi, et surtout, par
95 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
139communauté humaine, d’unité de civilisation qui s’inspire du mazdéisme de Zarathustra ; et nulle ne s’inspira jamais de la myst
140spire du mazdéisme de Zarathustra ; et nulle ne s’inspira jamais de la mystique des soufis, et pour cause. Si je les fais inter
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
141s historiens contemporains dont les travaux m’ont inspiré, il me plaît de citer au premier rang Gonzague de Reynold et son monu
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
142is de la dynastie de Minos. De cette légende, qui inspira sans nul doute beaucoup d’œuvres perdues de poètes antérieurs, et don
143en de Syracuse, artiste érudit et précieux, s’est inspiré de peintures traditionnelles, fresques, mosaïques ou cratères, vases
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
144teurs européens jusqu’à nos jours qui déclarent s’inspirer de « la Tradition », D. de Rougemont donne le tableau suivant formé d
99 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
145e monarque reprend un projet similaire, peut-être inspiré du premier. Georges Podiebrad (1420-1471), pauvre gentilhomme tchèqu
100 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
146de se manifester dans les actions de ceux qu’elle inspire. Ainsi, lorsque l’Empire Romain au faîte de sa grandeur eut vaincu to
147s guerres nationales, puis totales ? Il est mieux inspiré lorsqu’en 1530, dans sa Consultation sur la guerre aux Turcs, il en v