1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
1ientifiquement les sources mêmes de sa liberté. « Instruire en amusant » peut être la formule d’une tromperie subtile et plus gra
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 6. La trahison de l’instruction publique
2it. C’était trop laid ».) À peine capable de nous instruire, l’École prétend ouvertement nous éduquer. D’ailleurs elle y est obli
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
3s un de ses droits fondamentaux. Le peuple veut s’instruire et on lui bourre le crâne pour l’en empêcher. Il s’agit de lui faire
4rté nous permettraient de vivre, seule façon de s’instruire inventée à ce jour. Ce calme nous permettrait de comprendre beaucoup
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
5 ces angles droits, ces symétries minérales qu’on instruisit dans nos esprits et qui nous laissent comme perclus au milieu des mét
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
6ent pour l’Amérique du Sud. On les a engagés pour instruire l’armée bolivienne, mais sans contrat, car le Traité de Versailles in
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
7bourgeoisie pour s’élever, en qualité de classe « instruite et aisée » au-dessus de la classe des travailleurs. [p. 38] ⁂ Interp
7 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
8ables. » Épilogue : « L’URSS n’a pas fini de nous instruire et de nous étonner. » Précautions, je sais bien. Mais ici, sont-elles
9 c’est lui, c’est Gide « qui n’a pas fini de nous instruire et de nous étonner ». p. 465 w. « André Gide, Retour de l’URSS,
8 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
10t ne vous étonnez jamais de ce que l’Église fait. Instruite par le Saint-Esprit et par la tradition de tous les siècles, elle sai
11is, si ce n’est de l’Écriture ? — Relisez-moi : « Instruite par le Saint-Esprit et par la tradition de tous les siècles, elle sai
12té. Si l’Église a le secret du Christ, c’est « qu’instruite par le Saint-Esprit et par la tradition de tous les siècles, elle sai
9 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
13ant ferme dans la même direction, et toujours les instruisant, les guidant, les aidant. » [p. 37] Or : la prune, en URSS, c’est to
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
14ersonnes jouent un rôle : on aime avoir un député instruit. Mais ce n’est pas pour qu’il dise des choses intelligentes, ou nouve
15es, ou nouvelles. C’est surtout parce qu’un homme instruit jouit d’une certaine considération sociale, sait se débrouiller à Par
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
16rd. Il ne constitue plus un corps limité, éduqué, instruit au sein des conventions communes. Un chacun peut en être, et juger co
17, je me bornerai à consigner un entretien qui m’a instruit.   À N… la mairie est tout entière communiste. Ceux des habitants qui
18rices, des sports, des moyens de circuler et de s’instruire, résistance à l’état tentaculaire. (Quant à la lutte contre le capita
19 » bien sûr. C’est instructif. Mais le désir de s’instruire a des limites. Déjà les relations se stabilisent, les « courtes habit
12 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
20ant récit. On ne trouve pas… Autrefois il fallait instruire ou amuser. (Comme on l’exige de nouveau en URSS et en Allemagne.) Mai
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Avertissement
21n fâcheuse, il ne me reste qu’un espoir : celui d’instruire les lectrices tout en amusant les savants. ⁂ J’ai vécu ce livre penda
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
22? (Seules les questions « stupides » peuvent nous instruire, et tout ce qui passe [p. 40] pour évident cache quelque chose qui ne
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
23 vraisemblable que Chrétien de Troyes n’était pas instruit du sens païen et secret de ces traits mystérieux qu’il rapportait » 8
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
24e que je la connais trop bien que je la déteste : instruit de ses affreux secrets… j’ai éprouvé une sorte de plaisir à copier se
17 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
25du héros, mais au contraire les intérioriser, les instruire dans le microcosme de son corps, pour ensuite les manifester en actes
18 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
26à-dire qui tient sa parole et se tient propre), s’instruire, aider les voisins et préparer des conditions de vie meilleures pour
27t pas à recevoir la visite de voisins avides de s’instruire : cette façon d’exiger le respect des enfants, de les faire travaille
19 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
28donc de mentir. On se tromperait en croyant que j’instruis un procès : il s’agit simplement de poser un diagnostic. L’indignatio
20 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
29 je la trouve si touchante ! Elle s’amuse, elle s’instruit, elle se fait des souvenirs, elle apprend à connaître l’étranger… R.
21 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
30ion européenne doit avoir pour objectif général d’instruire l’opinion en lui fournissant les pièces principales du dossier europé
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
31 soit nécessaire, [p. 100] nulle part au monde, d’instruire quelqu’un et moins encore à ce qu’il se trouve quelqu’un qui ignore q
32Règlement utile au Commerce intérieur du Royaume, instruit par mes yeux de l’extrême misère où les Peuples sont réduits par les
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
33quête sur les diversités européennes 123  : Je m’instruis des secrets du commerce, des intérêts des princes, de la forme de leu
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
34e, ne se sont guère proposé que d’intéresser et d’instruire leurs compatriotes, à qui ils pouvoient supposer que les mœurs et les
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
35ien d’autre qu’une plaisante variété, récréant et instruisant l’esprit, enrichissant l’imagination et affinant le sentiment. Lorsqu
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
36l’Europe au contraire, que nous sommes destinés à instruire sur une infinité de choses qu’elle ne saurait concevoir sans cela. Ne
37se, expression de la vie spirituelle d’une nation instruite, d’une civilisation stable, profonde, vivante et pleine de conséquenc
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
38de sa faculté de revenir à ses sources et de s’en instruire. Quant à la première condition : lorsque les diverses nations de l’Eu
28 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
39çaises qui étaient des pouvoirs impersonnels nous instruit. La première a abouti à Napoléon. La seconde à Louis-Napoléon. La tro
29 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
40t besoin de l’école. Elle nous affirme qu’ils s’y instruisent. Mais cette sagesse, d’où la tenons-nous, sinon des écoles ? » (p. 56
41 l’homme n’aurait pas de plus cher désir que de s’instruire et de se laisser éduquer. Il le ferait beaucoup mieux avec l’aide de