1 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
1euse du monde sans l’acuité et la profondeur de l’intellect fait de la religion la chose la plus répugnante qui soit. Oui, je sa
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
2éfaillante, qui soutiendrait mal la critique d’un intellect intact et offensif. Peu capables de dominer le conflit normal et féco
3 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
3er un peuple, et pour influencer sa morale ou son intellect (je ne dis pas son âme, c’est l’affaire des Églises), il faudrait se
4 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
4n profondément. On n’atteint qu’une partie de son intellect, et ce sont d’autres forces qui le mènent. Contre les évidences qu’on
5 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
5portée naturelle, conquête du ciel, victoire de l’intellect sur l’espace à trois dimensions… Chacune de ces victoires nous a jeté
6 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
6rmettent pas de refaire le chemin à volonté par l’intellect et par l’action physique, ni par suite de le vérifier ; mais bien par
7 des choses particulières, discipline ordonnant l’intellect aux lois du réel observé, et le corps à l’action efficace, afin de mi
7 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
8aticables, des garanties de repos pour l’âme et l’intellect enfin réconciliés. Nous ne trouvons pas le repos, mais de nouveaux pr
8 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
9d’attitude actuelle, et non d’une discipline de l’intellect mais bien d’une conception de l’Existence. Cette Histoire absolutisée
9 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
10d’attitude actuelle, et non d’une discipline de l’intellect mais bien d’une conception de l’Existence. Cette Histoire absolutisée
10 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
11et artistes, hommes de l’esprit, de l’âme et de l’intellect, sel de la terre, et, bien plus que vous ne souhaiteriez le croire :
12leurs grands symboles : — celles du corps et de l’intellect (d’où la technique) dont s’occupe surtout l’Occident ; — celles de l’
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
13Apôtre, désignait le tout de l’homme (corps, âme, intellect) dans sa réalité, naturelle et déchue. Dans la naissance virginale de
12 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — c. Présence des mythes et leurs pouvoir dans divers ordres
14nt relatives au degré d’éveil et de lucidité de l’intellect, il n’en va pas de même des trois constituants de l’être humain, le c
13 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
15uelle, qui n’est pas celle du corps ni celle de l’intellect, mais plutôt celle du « cœur », comme on dit, — celle de l’âme. L’âme
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
16procès de maîtrise d’un instinct : [p. 131] … l’intellect n’est que l’instrument aveugle d’un autre instinct, qui est le rival
15 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
17a, la « forte individualité », l’âme sensitive, l’intellect, l’élémentaire et souvent si trompeuse conscience de soi — reste que
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
18 lié comme nulle autre fonction à la volonté de l’intellect, à l’âme et à l’imaginaire ; et qu’en tant qu’il ne serait qu’un inst
19n universelle. Et il est beau que l’aventure de l’intellect, descendant des clartés instantanées de l’esprit intuitif au clair-ob
20rallèle, opposer pour équilibrer. Correspond à l’Intellect, à la pensée (Amour du juste et passion de la découverte). Tempérame
17 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
21continuellement la plénitude de la puissance de l’intellect possible, d’abord en vue de la spéculation, puis, par voie de conséqu
22culiers doivent la recevoir du Monarque ; ainsi l’intellect pratique reçoit de l’intellect spéculatif la majeure qui commande la
23Monarque ; ainsi l’intellect pratique reçoit de l’intellect spéculatif la majeure qui commande la conclusion pratique, puis, sous
24n ta sensibilité ; tu n’as pas souci de nourrir l’intellect supérieur par des raisons irréfragables ; ni l’intellect inférieur pa
25ct supérieur par des raisons irréfragables ; ni l’intellect inférieur par l’expérience ; ni la sensibilité par la douceur de l’ap
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
26ples en sont troublés. « Et moi, se dit-il, moi l’intellect européen, que vais-je devenir ? Et qu’est-ce que la paix ? La paix es
19 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
27 ». Dans le procès de maîtrise d’un instinct, « l’intellect n’est que l’instrument aveugle d’un autre instinct, qui est le rival
20 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
28a, la « forte individualité », l’âme sensitive, l’intellect, l’élémentaire et souvent si trompeuse conscience de soi — reste que
21 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
29portée naturelle, conquête du ciel, victoire de l’intellect sur l’espace à trois dimensions… Chacune de ces victoires nous a jeté
22 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
30fi que la science dans le monde des corps et de l’intellect. Les structures musicales se raccordent au psychisme de l’homme europ
23 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
31fi que la science dans le monde des corps et de l’intellect. Les structures musicales se raccordent au psychisme de l’homme europ
24 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
32ui se soucie principalement de la matière et de l’intellect, alors que l’Asie brahmanique et bouddhiste ne se soucie que de l’esp
33lle est plus près du cœur et de l’esprit que de l’intellect pur et de ses ordinateurs ; plus près de la Sagesse que du Pouvoir. C
25 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
34ller plus vite en soi, donne aux impuissants de l’intellect, du sexe ou de l’affectivité, dès dix-huit ans, les moyens surpuissan
26 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
35onne de toutes les autres, resterait une vue de l’intellect, lequel serait alors une trahison de l’esprit par refus de son incarn
27 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
36n ta sensibilité ; tu n’as pas souci de nourrir l’intellect supérieur par des raisons irréfragables ; ni l’intellect inférieur pa
37ct supérieur par des raisons irréfragables ; ni l’intellect inférieur par l’expérience ; ni la sensibilité par la douceur de l’ap
28 1980, Réforme, articles (1946–1980). Les Nations unies des animaux (13 décembre 1980)
38ertaine civilisation : celle du cœur, non du seul intellect, celle de l’amitié, de la confiance, non pas celle des missiles nuclé