1 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
1e, et ensuite se maintenir entre les limites de l’intelligible » 12 . L’on découvre ici la source de l’étrange refus de Goethe, dès
2 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
2 fait inintelligible est le simple succédané de l’intelligible providence surnaturelle. 61  » Mais qui ne voit que cette Âme du Mond
3. 617] l’appel, si l’on pose ses conditions : « l’intelligible providence surnaturelle ! ». Toute-puissance des mythes ! « Le meille
3 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.5. Importance de la notion de commune mesure
4 lois hétérogènes, la production n’a plus de fins intelligibles, et ses sources tarissent bientôt. On voit aussi qu’il n’y a vraiment
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
5 part : « Le monde n’a plus pour moi le caractère intelligible et nécessaire qu’il avait pour mes ancêtres », il sait aussi, et il n
5 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
6anle-bas de toute la création vers son achèvement intelligible, c’est là vraiment « poétiser », collaborer à l’ouvrage de Dieu, et r
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
7le retour d’un Orient symbolique. Il nous devient intelligible par certaines de ses marques historiques : sa relation littéralement
7 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
8nous permettent plus d’articuler même une plainte intelligible, — c’est elle à présent qui nous parle ! [p. 210] 65. Vertus J’ai d
8 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
9e, et ensuite se maintenir entre les limites de l’intelligible. 10  » L’on découvre ici la source de l’étrange refus de Goethe, dès
9 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
10fait inintelligible, est le simple succédané de l’intelligible providence surnaturelle 53  ». Mais qui ne voit [p. 100] que cette Âm
11ndre à l’appel, si l’on pose ses conditions : « L’intelligible providence surnaturelle » ! Toute-puissance des prétentions rationali
10 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
12 Réfléchissons, analysons : « Ruminons la bouchée intelligible ». Toujours une chose-image, au lieu d’une formule faite, d’un terme
13anle-bas de toute la création vers son achèvement intelligible, c’est là vraiment « poétiser », collaborer à l’ouvrage de Dieu, et r
11 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). À propos de la crise de l’Unesco (décembre-janvier 1953)
14espond concrètement au « champ d’étude historique intelligible » tel que l’a délimité Toynbee : une société, une civilisation bien d
12 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
15rs pour tâche essentielle de rendre cet événement intelligible. La Confédération suisse est le seul mouvement qui ait survécu au com
13 1953, Preuves, articles (1951–1968). À propos de la crise de l’Unesco (mars 1953)
16espond concrètement au « champ d’étude historique intelligible » tel que l’a délimité Toynbee : une société, une civilisation bien d
14 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
17 ondulation » d’on ne sait quoi, que la frontière intelligible s’est évanouie, mais c’est aussi entre le vivant et l’inerte, entre l
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
18 ondulation » d’on ne sait quoi, que la frontière intelligible s’est évanouie ; mais c’est aussi entre le vivant et l’inerte, entre
16 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
19tation générale de l’Europe comme « champ d’étude intelligible », selon la formule célèbre de Toynbee. Texte classique, à méditer no
17 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
20 recrée pour les hommes de ce temps des ensembles intelligibles. Il faut que nos activités humaines que nous avons spécialisées et sé
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
21istoriques que sa thèse « phénicienne » nous rend intelligibles : Les Phéniciens, dans la Méditerranée anté-homérique, s’étaient lan
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
22e de la thèse de Toynbee sur les « champs d’étude intelligibles ». Dans la Préface à son Histoire de Charles-Quint (1769), Robertson
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
23 nations, ni le monde, comme seul « champ d’étude intelligible de l’Histoire »). [p. 248] Toutefois, Cattaneo n’envisage pas une un
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
24ni la civilisation romaine en général ne seraient intelligibles. Chaque Grec a un trait de Don Quichotte, chaque Romain un de Sancho
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
25r partir inlassablement vers la nuit, pour rendre intelligible l’immense confusion du monde et transmettre leurs découvertes au Heu
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.4. L’Unité dans la diversité. Fondement de l’Union fédérale
26s (d’Homère à Goethe)… Elle constitue une « unité intelligible », qui s’évanouit dès qu’on la morcelle […] Le « présent intemporel »
24 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
27qui constituent de nos jours des « champs d’étude intelligibles » (Toynbee) sont à la fois moins vastes et moins vagues que le binôme
25 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
28 mot étranger de neutralité, issu du bas latin et intelligible en tout pays, doit être entré dans l’usage des Suisses 35 . La neutra
26 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
29ommunauté proche et concrète : il lui doit d’être intelligible (d’autant plus qu’il est professeur) et responsable des conclusions m
27 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
30que l’on puisse étudier d’une manière sérieuse ou intelligible dans le champ limité par les frontières d’une seule de nos nations ac
28 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vingt langues, une littérature (mai 1967)
31Les agents formateurs et spécifiants de l’« unité intelligible » (Toynbee) qu’est la littérature européenne sont faciles à énumérer.
32s (d’Homère à Goethe)… Elle constitue une « unité intelligible », qui s’évanouit dès qu’on la morcelle… Le « présent intemporel », q
29 1969, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Non, notre civilisation n’est pas mortelle ! » (30-31 août 1969)
33 Toynbee qui dit que la plus petite unité d’étude intelligible qu’on puisse prendre est une civilisation de dimension continentale.
30 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
34 isolé, mais l’Europe entière comme seule « unité intelligible de recherches historiques », selon la formule d’Arnold Toynbee. Certa
31 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.5. Pronostics 1969 (une interview)
35 Toynbee qui dit que la plus petite unité d’étude intelligible qu’on puisse considérer est une civilisation de dimension continental
32 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
36ui constituent de nos jours des « champs d’études intelligibles », pour citer un fois de plus Toynbee, sont à la fois moins vastes et
33 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
37ynbee, dans sa fameuse thèse initiale : « L’unité intelligible d’étude historique n’est ni un État-nation (nation state), ni l’human
38otre actuelle culture occidentale ne nous devient intelligible que dans le cadre continental de son évolution trimillénaire, et non
39que l’on puisse étudier d’une manière sérieuse ou intelligible dans le champ limité par les frontières d’une seule de nos nations ac
40Les agents formateurs et spécifiants de 1’« unité intelligible » qu’est la littérature européenne sont faciles à énumérer. Rappelons
41es (d’Homère à Gœthe)… Elle constitue une « unité intelligible », qui s’évanouit dès qu’on la morcelle (…). Le « présent intemporel 
34 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
42ormer, comme par miracle, des entités économiques intelligibles. Je ne sais si les problèmes profonds que pose leur balance commercia
35 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
43ormer, comme par miracle, des entités économiques intelligibles. Je ne sais si les problèmes profonds que pose leur balance commercia
36 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
44ormer, comme par miracle, des entités économiques intelligibles. Je ne sais si les problèmes profonds que pose leur balance commercia
37 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
45ormer, comme par miracle, des entités économiques intelligibles. Je ne sais si les problèmes profonds que pose leur balance commercia
38 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
46acher, pour qui l’avenir est aux « petites unités intelligibles » ; des politologues comme C. N. Parkinson, pour qui l’Europe de dema
39 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
47acher, pour qui l’avenir est aux « petites unités intelligibles » ; des politologues comme C. N. Parkinson (de la loi du même nom), p