1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1s, nous nous créons. Certains se refusent à toute intervention qui altérerait leur moi ; ils ne souhaitent que d’être leur propre té
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
2une grave maladie, dont il ne fut sauvé que par l’intervention d’un médecin « alchimiste ». Retenons ceci : au seuil de l’initiation
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
3qu’ils éprouvent le besoin de « justifier » leurs interventions politiques, — comme si cela n’allait pas de soi ! (Exemple : les Page
4 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
4 Siècle Stupide ? Qui prévoyait, voici dix ans, l’intervention de ce génie considérable, la position de cette question plutôt gênant
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
5voir, ou la richesse qui seraient le prix de leur intervention : ce ne sont là que les rudiments de la morale de leur état. Et perso
6mment elle doit s’orienter. Je ne nie pas que les interventions passionnées et simplistes du public ne puissent être un puissant rapp
6 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). « Le plus beau pays du monde » (octobre 1935)
7tion mensongère du sentiment patriotique. C’est l’intervention abusive de la raison comparative dans le domaine de l’incomparable. S
7 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
8s, et des complexes qui en résultent, créés par l’intervention de l’État dans des domaines qui ne sont pas du ressort de la politiqu
8 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
9») se termine par d’horribles brûlures — ou par l’intervention de Staline-Métaneire. Pourquoi Gide continue-t-il à croire qu’en d’au
9 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
10qu’ils éprouvent le besoin de « justifier » leurs interventions politiques, — comme si cela n’allait pas de soi ! (Exemple : les Page
10 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
11é ! On s’en est plus servi qu’on ne l’a servie… L’intervention de Luther en personne va-t-elle changer une fois de plus la face des
11 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
12ine ne peut fonctionner indéfiniment sans quelque intervention de l’homme. Il devait arriver un temps où il ne se trouverait même pl
12 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
13ra avoir la possibilité de principe de réclamer l’intervention du Conseil suprême en toute circonstance où il estimera que tels ou t
13 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
14 de lien visible avec l’humaine responsabilité. L’intervention du philtre, agissant d’une manière fatale, et mieux encore bu par err
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
15, par exemple. Elle rend d’autant plus évidente l’intervention d’un facteur « étranger » seul capable de détourner l’instinct de son
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
16physique, ou morale, toute intoxication suppose l’intervention d’un agent étranger, que l’instinct livré à lui-même éliminerait auss
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
17ffort pour conserver et recréer ce style malgré l’intervention de facteurs inhumains. D’où le formalisme étonnant de l’art militaire
18nt, d’un pays ou d’un peuple encore désirables. L’intervention d’une technique inhumaine, qui met en œuvre toutes les forces d’un Ét
17 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
19ivions jusqu’ici devient une profonde identité. L’intervention de la catégorie « passivité » nous fait comprendre la nature du Silen
18 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
20pectaculaire de la vie de Nicolas réside dans son intervention politique. Or c’est précisément ce trait que les premiers réformés on
19 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
21e genre. Elle se condamne à l’enregistrement sans intervention de l’esprit. (C’est d’ailleurs tout à fait impossible.) Or seul le cr
20 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
22fie tout, endort l’esprit et le dispense de toute intervention active. Pourquoi s’inquiéter des effets futurs de ces capitaux accumu
21 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
23s’unirent contre Zurich qui voulait tout mener. L’intervention fameuse de Nicolas de Flue n’est si importante, pour nous autres, que
22 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
24fie tout, endort l’esprit et le dispense de toute intervention active. Pourquoi s’inquiéter des effets futurs de ces capitaux accumu
23 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
25qui sont les lois ordonnées de la Création et les interventions ordonnatrices du Créateur. Nous avons cru pouvoir nous libérer de l’i
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
26une grave maladie, dont il ne fut sauvé que par l’intervention d’un médecin qui se donnait pour alchimiste. Retenons ceci : au seuil
25 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
27ivions jusqu’ici devient une profonde identité. L’intervention de la catégorie « passivité » nous fait comprendre la nature du Silen
26 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
28e sérieux et sarcastique, il mène campagne pour l’intervention de l’Amérique dans le conflit. Une petite revue virulente et dense, C
29pparaît pas simple. Si les Églises s’opposent à l’intervention, c’est par objection de conscience, pacifisme, antimilitarisme, crain
27 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
30 négociations dramatiques, coupées de pathétiques interventions des vieux chefs, et de bouillantes interruptions de la jeune garde. L
28 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
31agit que nos théologiens adoptent une politique d’intervention, et non de vertueuse indignation, à l’égard des écoles nouvelles, dép
29 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
32l’homme reste seul avec lui- même et se ferme aux interventions d’une transcendance, ou d’un appel venu d’ailleurs. (Les « dieux » n’
30 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
33ire. À votre place, je serais content. — Mais les interventions de l’editor ont brisé tout le détail de l’argumentation ! — Qu’est-ce
31 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
34 négociations dramatiques, coupées de pathétiques interventions des vieux chefs, et de bouillantes interruptions de la jeune garde. L
32 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
3519] fatalement à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usurpation d’un parti du dedans. C’
33 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
36era fatalement à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usurpation d’un parti du dedans. C’
37xposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usurpation d’un parti du dedans. L’
34 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
38xposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usurpation d’un parti du dedans. L’
35 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
39uches, sur le plan de l’Europe. Dès les premières interventions sur le fond du débat, c’est-à-dire sur les buts et les méthodes du Co
36 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
40faut faire l’Europe, ou il faudra subir soit leur intervention, soit leur retrait. Et si la « civilisation du digest » prévaut chez
37 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
41faut faire l’Europe, ou il faudra subir soit leur intervention, soit leur retrait. Et si la « civilisation du digest » prévaut chez
38 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
42es cantonaux doivent s’y conformer. Cet exemple d’intervention fédérale dans un domaine jalousement gardé par les cantons reste uniq
39 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
43 des siècles, par les prétextes qu’il offrait à l’intervention étrangère, constituait une menace permanente pour la solidité du lien
44ubsistent une certaine répugnance à l’endroit des interventions spectaculaires de l’Église ou de ses ministres, un goût de la sobriét
40 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
45moins et notais au passage des points de départ d’interventions virtuelles… Je m’en voudrais pourtant de les développer ici sans avoi
41 1954, Preuves, articles (1951–1968). Tragédie de l’Europe à Genève (juin 1954)
46son angle de vision. Rappelons ici l’extravagante intervention de Molotov, proposant une « Europe des Trente-deux » pour y noyer l’E
42 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
47grer vers la Sibérie. Cependant, le problème de l’intervention des hommes dans ce processus évolutif se pose encore à M. Bevan. Car
43 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
48s les pays de l’Est, c’est la simple menace d’une intervention russe. Les troupes russes peuvent très bien se retirer de Varsovie, d
44 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
49 une fois l’Est inclus dans l’Union neutre, toute intervention russe chez un ex-satellite devient une violation de notre intégrité g
45 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
50e politique était fausse. Motif du revirement : l’intervention russe à Budapest. « Personne n’a vu que l’intervention était l’expres
51vention russe à Budapest. « Personne n’a vu que l’intervention était l’expression d’une politique », écrit Sartre. Admettons que per
46 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1957)
52ce. Perdu dans la foule anonyme, je suivais les « interventions » très sévèrement réglées des gladiateurs et je devais avoir l’air de
47 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
53daient qu’à nous convaincre de la vanité de toute intervention, en nous livrant à des fatalités imaginaires. Mais avant d’attaquer c
48 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
54e à Biskra (un peu trop tôt) et la malencontreuse intervention de sa mère mirent un terme à cette tentative. En jugeant André au nom
49 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
55s Hongrois et des Allemands (tous écrasés par les interventions de la Russie) comme autant d’étapes « dialectiques » vers l’union fin
56utrichien. Il est réconfortant de constater que l’intervention américaine en Europe se produit d’abord à propos de la question d’Ori
50 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
57xposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usurpation d’un parti du dedans. L’
51 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
58ois de travail fiévreux, de voyages continuels, d’interventions rapides et pressantes, toujours au bon moment et à la bonne adresse,
59e l’idée réussit à prendre corps. Ses avis et ses interventions furent de loin les plus efficaces au cours des deux années de prépara
60 cessait de faire des plans, des démarches et des interventions au sujet de différentes causes et entreprises qui lui tenaient à cœur
52 1963, Preuves, articles (1951–1968). Une journée des dupes et un nouveau départ (mars 1963)
61as du tout. Prolongée sur le plan politique, sans intervention créatrice, elle conduirait plutôt à une Europe uniforme et centralisé
53 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
62e ; et l’on me conduit sur l’estrade. Fragments d’interventions des trois célèbres philosophes et sociologues, transmis d’après une b
54 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour une métropole régionale Aix-Marseille-Étang de Berre [Avant-propos] (juillet 1963)
63osés par l’ordre du jour. La spontanéité de leurs interventions en fait le prix, autant que les compétences si variées des orateurs.
55 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
64e s’il est vrai que notre neutralité a permis les interventions de la Croix-Rouge lors des conflits européens et celles de la diploma
56 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
65e réponses, le dialogue en un mot, et il exclut l’intervention monologante sous forme de discours. Ce détail a son importance. Car c
57 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
66e réponses, le dialogue en un mot, et il exclut l’intervention monologuante sous forme de discours. Ce détail a son importance. Car
58 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
67s souverains qui tiennent à garder libre de toute intervention des seigneurs locaux la route la plus courte joignant les deux moitié
59 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
68: la Suisse se voyait interdire toute politique d’intervention et toute alliance militaire. Mais c’était désormais par libre choix e
60 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
69e leurs droits et refusent en principe la moindre intervention des pouvoirs fédéraux dans leurs affaires… sauf s’il s’agit de subven
70e tout cela entretient et anime la vie civique. L’intervention populaire ne se limite pas, d’ailleurs, à dire oui ou non à des lois
61 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
71 les journalistes toujours prompts à dénoncer « l’intervention des pouvoirs publics » n’ont pas manqué d’invoquer contre cette actio
72ent fédéraliste devrait jouer ici en faveur d’une intervention de l’État, voire d’ententes internationales : les dimensions de la tâ
62 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
73dant vingt ans ; et chaque Suisse connaissait son intervention miraculeuse, rétablissant la paix parmi les Ligues, à la veille d’une
74laire et d’allègre avant-garde. Qu’il ait fallu l’intervention d’un Russe pour qu’enfin se révèle un style original qui avait toujou
75r à la guerre en dépit d’une ultime et dramatique intervention auprès d’Hitler ; enfin mémorialiste d’événements qu’il a vécus et qu
76 des siècles, par les prétextes qu’il offrait à l’intervention étrangère, constituait une menace permanente pour la solidité du lien
77 subsiste une certaine répugnance à l’endroit des interventions spectaculaires de l’Église ou de ses ministres, qui a pour effet de r
63 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
78e s’il est vrai que notre neutralité a permis les interventions de la Croix-Rouge lors des conflits européens et celles de la diploma
64 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
79n plus l’Église par ses décrets généraux et par l’intervention personnelle du prêtre ou du pasteur — alors les crises de conscience,
80une prescription médicale, même s’il s’agit d’une intervention douloureuse comme peut l’être une extraction dentaire, ou d’une priva
65 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
81e d’une sorte de Comité de vigilance, qui par ses interventions publiques et par sa participation aux divers conseils européens pourr
66 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
82e réponses, le dialogue en un mot, et il exclut l’intervention monologante sous forme de discours. Ce détail a son importance. Car c
67 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
83ntraire, c’est sa première application (grâce à l’intervention d’Einstein puis aux travaux de Fermi et à l’action d’Oppenheimer) qui
68 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
84 ces assises houleuses, parfois troublées par les interventions de gens d’armes ou d’hommes de main, et qui évoquent plutôt des conve
69 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
85tre changée, cela ne pourra se produire que par l’intervention de facteurs économiques ou écologiques absolument indépendants à la f
70 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Confrontation des régions transfrontalières [Nos conclusions] (été 1972)
86s fonctions étant essentiellement malléables », l’intervention du pouvoir local, des communes d’abord, « peut être décisive, car, ma
71 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
87pagne, et de son élargissement prochain grâce à l’intervention massive de la CEE… Je n’ai cité que quelques exemples d’actions pour
88cusien, il favorise plutôt le désengagement que l’intervention politique des jeunes. [p. 12] Le structuralisme enfin, dans les anné
72 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
89évisible, par définition, et c’est la création, l’intervention de l’esprit. Entre ces pôles se passe la vie, notre aventure collecti
73 1977, L’Avenir est notre affaire. Introduction. Crise de l’Avenir
90ce d’une politique, c’est-à-dire d’un programme d’intervention sur certains points stratégiques du système, et d’en montrer la possi
74 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
914] tolèrent ou fomentent, que par toutes sortes d’interventions irresponsables, barrages et canaux mal étudiés (à trop court terme et
75 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
92 supputant à propos de chacun d’eux nos chances d’intervention civique. L’élément initial est la guerre. Ce chaînon paraît incassabl
937 . » Ce brillant raccourci me désigne le point d’intervention que je cherchais : « borner les facultés du Pouvoir », voilà qui me p
76 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
94évisible, par définition, et c’est la création, l’intervention de l’esprit. Entre ces pôles se passe la vie, notre aventure collecti
77 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
95qui n’aime pas qu’on prétende la deviner, c’est l’intervention même de certaines prévisions qui a déclenché la crise, posant du même
96s le pouvoir centralisé, et dévaster les champs d’intervention civique. Notre troisième critère sera le complément du second, comme
78 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
97es conjonctures tragiques, indépendantes de toute intervention [p. 192] d’un homme, mais auxquelles il confère leur vrai sens, en ta
79 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
98 le souverain ne dispose d’aucun [p. 280] moyen d’intervention. Un centre de recherche scientifique établit-il la liste des plages o
80 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
99us rares, mais non moins vitaux), ils demandent l’intervention d’autorités continentales, dont on a vu qu’elles ne pourront se const
81 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
100es investissements, les mouvements de fonds, et l’intervention croissante dans la vie de tous les jours de la police. Finalement, to
82 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
101ation économique par les USA ; — ni repousser une intervention militaire venue de l’Est ; — ni lutter contre l’inflation sans augmen
102ment un ancien commissaire de la CEE 3 . Mais les interventions du Général de Gaulle boycottant la CEE pendant de longs mois ont suff
103aintes reprises faussés, enrayés ou bloqués par l’intervention des souverainetés nationales. « Ils avaient été conçus dans une optiq
83 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. V. La défense de l’Europe
104ante des forces russes, et tout l’aléatoire d’une intervention nucléaire américaine, ils ne se contenteraient plus de l’alibi du « p
84 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
105ie ou qu’on croyait perdue, s’est réveillée par l’intervention imprévue des régionalistes et des écologistes ; — s’il est vrai que n
85 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
106e, ou qu’on croyait perdue, s’est réveillée par l’intervention imprévue des régionalistes et des écologistes ; — S’il est vrai que n
86 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
107tor. L’homme a peu de chances contre le Diable. L’intervention d’un agent différent (qu’on appelle transcendance, en théologie) para
87 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
108ation économique par les USA ; — ni repousser une intervention militaire venue de l’Est ; — ni lutter contre l’inflation sans augmen
88 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
109 le 15 mai en toute innocence apparente : « Trois interventions qui ont dominé le week-end politique, résumant parfaitement [p. 114]
89 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Conclusions (été-automne 1984)
110 une extrême richesse aussi, ce jour-là, dans les interventions qui ont suivi ces exposés plus longs, interventions de MM. Diez del C
111terventions qui ont suivi ces exposés plus longs, interventions de MM. Diez del Corral, Acimovic, Mayer, Lipatti, revenant sur tout l
90 1984, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Philosophie et énergie nucléaire : une mise au point (28 juin 1984)
112isée, exploitée de façon quasi militaire » avec « intervention de la Confédération jusque dans nos cuisines et salles de bains. » Je
91 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
113xposera demain à l’unification forcée, soit par l’intervention d’un empire du dehors, soit par l’usurpation d’un parti du dedans. L’