1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1’est l’objection classique et irréfutable à toute introspection : ce daltonisme du souvenir. [p. 18] Si l’un de ces deux procédés pe
2tement faillite qu’il faudrait. Faillite de toute introspection, en littérature et en morale. Impossibilité de faire mon autoportrait
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
3ans un essai sur la sincérité j’ai soutenu qu’une introspection immobile ne retient rien de la réalité vivante ; si je dénie à des in
3 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henri Michaux, Mes propriétés (mars 1930)
4ont la complexité ne le cède en rien à celle de l’introspection la plus poussée. Il invente aussi des mots et en fait de courts poème
4 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
5ois moins « se réciter » que se déformer. Car une introspection microscopique n’est pas sans action sur la vie ; elle introduit dans
5 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
6 : là, l’obstacle s’intériorise, l’action devient introspection, et l’intrigue aventure spirituelle… Ce processus est-il irréversible
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
7 : là, l’obstacle s’intériorise, l’action devient introspection, et l’intrigue aventure spirituelle… Ce processus est-il irréversible
7 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
8 ont camouflé le passage parmi nous du génie de l’introspection. Dix-sept mille pages de Journal furent écrites dans l’ombre d’une ca
8 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
9 ont camouflé le passage parmi nous du génie de l’introspection. Dix-sept mille pages de Journal furent écrites dans l’ombre d’une ca