1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
1st parfois facile : la description du monde qu’il invente nous lasse quand elle ne l’étonne plus assez lui-même (pourtant l’aut
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2 refus de construire, de composer ; impuissance à inventer. Car inventer, c’est se porter à l’extrême pointe de soi, et, d’un él
3truire, de composer ; impuissance à inventer. Car inventer, c’est se porter à l’extrême pointe de soi, et, d’un élan, se dépasse
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
4 l’effort libre et généreux, le sentiment d’avoir inventé ou compris par soi-même, la liberté et une certaine durée normale et
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
5 direction tout opposée. C’est très malin d’avoir inventé un instrument de progrès : encore faut-il le mettre en marche. Et où
6aux que l’humanité de demain ne peut manquer de s’inventer. Je ne puis m’empêcher de voir une intention providentielle dans cet
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
7ermettraient de vivre, seule façon de s’instruire inventée à ce jour. Ce calme nous permettrait de comprendre beaucoup de choses
8qui juge et contrôle n’importe quoi, il faut bien inventer des dessous pour redonner quelque saveur à ses jugements. C’est pourq
6 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
9derson est avant tout un poète, un homme qui aime inventer et que cela console des nécessités modernes, dégradantes. Cet amour d
7 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cassou, La Clef des songes (août 1929)
10ance extérieure ; qui ne serait qu’invention, qui inventerait sa vérité. Ce serait un de ces miracles de liberté dont nous avons be
8 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
11dole qu’est l’Homme pour l’homme. Toute décadence invente un syncrétisme. Rome eut celui des dieux ; nous aurons celui des race
12té » de ses démarches intellectuelles. Nous avons inventé trop d’êtres inhumains : ils nous menacent et nous empêchent de voir
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henri Michaux, Mes propriétés (mars 1930)
13 miracles le plus souvent malencontreux, ou qu’il invente des animaux dont la complexité ne le cède en rien à celle de l’intros
14en à celle de l’introspection la plus poussée. Il invente aussi des mots et en fait de courts poèmes d’une divertissante et par
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
15ndera donc toujours des passeports ? Dussé-je les inventer… Ah ! l’embarras de voyager n’est rien auprès de celui d’expliquer po
11 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
16magnes où, tu le sais, la tristesse la plus amère invente encore des mélodies sentimentales, un peu bêtes, un peu trop lentes,
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
17ôtre ayant voix au forum discute autant qu’elle n’invente ou qu’elle ne stylise. On peut dire, avec plus de louange d’ailleurs
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
18 la gravité sacrée et l’ascèse adorable que seule invente la passion. Ils reviennent. Tombé de mon silence parmi les bavardages
14 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
19ndera donc toujours des passeports ? Dussè-je les inventer… Ah ! l’embarras de voyager n’est rien auprès de celui d’expliquer po
15 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
20 condition menacée, réduit aux seules défenses qu’invente son calcul. Voici l’homme livré à lui-même, c’est-à-dire à son pire e
16 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
21peut-être à cause des innombrables moyens qu’il a inventés pour « gagner du temps » ? Il semble que tout ce que fait l’humanité
17 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
22lables, — oh ! tout extérieurement ! —à celles qu’inventent les hommes sans la foi. C’est la meilleure façon que le monde ait tro
18 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
23sse s’y « fier » et se passer de recettes morales inventées par les anciens juifs, Kant, Joseph Prudhomme ou le pasteur Charles W
19 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
24ables, — oh ! tout extérieurement ! — à celles qu’inventent les hommes sans la foi. C’est la meilleure façon que le monde ait tro
20 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
25en France n’existait pas, l’antifascisme l’aurait inventé. L’antifascisme est en passe de devenir la nouvelle mystique de la ga
21 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
26n’en suis pas fâché. Aucune révolution n’a jamais inventé de vertu réellement nouvelle. Mais toute révolution est d’abord un ra
22 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
27is son éducation. Il n’est pas de décrire, mais d’inventer. L’acte étant sujet pur, il ne sera jamais un objet de l’entendement.
28r sans le connaître, c’est-à-dire qu’il nous faut inventer, il y a des figurants qui n’ont pas de visage ; mais ceux qu’on voit
23 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
29ces recherches plutôt hésitantes. Tant que Breton invente son sujet, en partant d’un donné très réduit et de quelques rythmes l
24 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Procès, par Franz Kafka (mai 1934)
30rprétation, c’est-à-dire à toutes les conventions inventées par les hommes pour étouffer le scandale. Josef K… fondé de pouvoir d
25 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
31est plus grand que tous les « destins du siècle » inventés par nos lâchetés. ⁂ [p. 4] Le banquier croit aux fatalités du Capit
26 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
32e ici qu’un cri d’appel à rien : les modernes ont inventé cela. On peut toutefois ne pas les croire, et le spectacle d’un parei
27 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
33métier, [p. 33] peu soucieux par exemple de qui l’inventa, et de la place qui lui revient dans l’économie générale 29 . De là à
34e décrire ! Pour le gêner, pour l’accuser, pour l’inventer, et non pour constater ces fameuses « lois » qu’on lui attribue après
28 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
35i avaient parlé regagnèrent leur lieu véritable : inventés par Wilfred Monod, ils rentrèrent dans son bel ouvrage. — Nicodème n’
29 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
36e des lettres » et se composent un prestige !) Il invente ses histoires, secrètement animées par « les battements du cœur sauva
30 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
37ation ? (Il y aurait une espèce de psychanalyse à inventer : l’étude des refoulements spirituels, et des complexes qui en résult
31 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
38ute d’expressions orthodoxes pour l’exprimer ou l’inventer, on chercha des modèles et des trucs dans les littératures bourgeoise
32 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
39point de départ ; ensuite il faudra s’orienter et inventer une méthode de marche qui nous procure à chaque pas la certitude d’ob
33 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
40 fins, et la mesure qui doit les incarner ne sera inventée que par nous. Non seulement nos meilleures traditions, mais encore no
34 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
41ns un sens assez particulier : entendez qu’elle n’invente guère, n’imagine rien, et s’en voudrait d’embellir quoi que ce soit d
42vrai c’est pour elle l’état moyen du laid. Elle n’invente guère : elle décrit ; elle ne forme pas : elle récite. Elle ne met pa
43nie scolastique la plus sournoise qu’aient jamais inventée les universités… Mais que n’a-t-on pas dit sur cette vieille Histoire
44que maniaque pour les déterminismes inférieurs qu’invente une science inhumaine par système. Il s’est formé en eux un complexe
45tte science, à son tour, secrète des dogmes. Elle invente des lois qu’elle dit fatales. Et l’aboutissement normal de ces doctri
35 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
46aîtra d’un élan de la pensée vers une fin qu’elle invente ou qu’elle a vue. Car la pensée qui agit, c’est celle qui sait où ell
47 de gestes ou de situations que l’on n’a pas eu à inventer ou à recréer. Il ne s’agit que d’utiliser ingénieusement du tout fait
48st pas en notre pouvoir d’étonner l’Éternel, ni d’inventer quoi que ce soit qu’il n’ait prévu, qu’il n’ait donné, que nous n’ayo
36 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
49iennent que le fait-nation est une méchante farce inventée par la bourgeoisie, en guise de dernière défense contre le communisme
37 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
50it venir ainsi à la rencontre d’un regard qui les invente et les dénombre et les connaît dans leur sens primitif, dans le sens
51’on pût faire l’économie des relations abstraites inventées par les psychologues, et dans lesquelles vit le bourgeois 46 . Ce mil
38 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
52ute d’expressions orthodoxes pour l’exprimer ou l’inventer, on chercha des modèles et des trucs dans les littératures bourgeoise
53 fins, et la mesure qui doit les incarner ne sera inventée que par nous. Non seulement nos meilleures traditions, mais encore no
39 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
54 ne pensons [p. 347] pas que le temps soit venu d’inventer des canons esthétiques, ni même une rhétorique commune, ou un jargon
40 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
55éfinition ce qui « agit », ce qui crée, initie et invente, ce qui impose un ordre neuf à l’anarchie. Cet esprit-là, c’est l’aut
41 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
56lution européenne. C’est de la part de ceux qui l’inventèrent que l’Europe attend le dépassement de l’étatisme centralisateur. Tant
57core, sinon le pays dont c’est la tradition que d’inventer ? Sinon le pays qui a pu faire avant tous l’expérience d’un centralis
42 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
58ligence). Ce n’est pas un garçon de sa trempe qui inventa le slogan défaitiste : moins d’idées ! Mais plus probablement, l’un d
59te mon histoire ? — Le lecteur veut des histoires inventées. — Mais si je lui dis que j’invente mon histoire ? — Il ne vous croir
60s histoires inventées. — Mais si je lui dis que j’invente mon histoire ? — Il ne vous croira pas, vous ne savez pas mentir. — M
43 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
61as, justement, à les découvrir ? Au besoin, à les inventer ? C. M. — Certes, mais ma dignité consiste à lutter contre de telles
62rétien la vérité d’un paradoxe que Luther n’a pas inventé, mais qui est au cœur même de l’Évangile. L’apôtre Paul l’a formulé a
44 1937, Esprit, articles (1932–1962). Jean Blanzat, Septembre (janvier 1937)
63nt destinés à faire vrai, et à prouver que l’on n’invente rien de ce tourment. Est-ce donc un témoignage pur et simple — ni si
45 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
64f pour nous raconter des histoires, des histoires inventées, impossibles, caracolantes et gracieuses, réalistes et romanesques, p
65omanciers, terrorisés par une sadique « défense d’inventer », s’épuisent à rechercher le vraisemblable, en même temps que l’exce
66 Mais la vie est toujours ailleurs, en train de s’inventer différente. Elle n’aime que celui qui se moque d’elle et qui n’en fai
46 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
67entiels de la maladie capitaliste. Il n’a fait qu’inventer ou perfectionner les véhicules les plus rapides de sa propagation sur
47 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
68 découvrir un nouveau théorème. Le second : c’est inventer une expression. On se comprend aussitôt. On s’était compris bien avan
48 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
69on devient [p. 42] impossible : c’est alors qu’on invente la non-intervention. Ce tour de vocabulaire sauve la paix, et, de plu
49 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
70 pour un journal de se vendre à qui il veut, et d’inventer lui-même ses fausses nouvelles.   Économie. — Mon incompétence en ce
71ferait décapiter : voici le texte de la loi, je n’invente pas. Et vous, rêveurs d’une liberté sociale assurée par l’État prolét
50 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
72p. 91] européenne. C’est de la part de ceux qui l’inventèrent que l’Europe attend le dépassement de l’étatisme centralisateur. Tant
73core, sinon le pays dont c’est la tradition que d’inventer ? Sinon le pays qui a pu faire avant tous l’expérience d’un centralis
51 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
74etenir », — des ruses d’une passion débile pour s’inventer de plus secrets obstacles. Je songe à la psychologie de la jalousie,
52 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
75cient, appellera de nouvelles contraintes, se les inventera au besoin… Car nous verrons que ce n’est pas seulement la nature de l
76se séparer. Quand il n’y a pas d’obstacle, ils en inventent : l’épée nue, le mariage de Tristan. Ils en inventent comme à plaisir
77ntent : l’épée nue, le mariage de Tristan. Ils en inventent comme à plaisir, — bien qu’ils en souffrent. Serait-ce alors pour le
78es : circonstances extérieures adverses, entraves inventées par Tristan. Tristan ne se comportera pas de la même manière dans les
53 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
79te poésie voue à la Vierge des images qu’il avait inventées pour d’autres. Peire d’Auvergne fit pénitence ? Preuve de plus qu’il
54 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
80. C’est le roman allégorique du xviie siècle qui inventa le happy ending. Le vrai roman courtois débouchait dans la mort, s’év
81e rendre Iseut à son mari. Alidor est contraint d’inventer un rival. Souffrant de ce que plus rien ne le sépare d’Angélique, mai
55 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
82etenir », — des ruses d’une passion débile pour s’inventer de plus secrets obstacles. Je songe à la psychologie de la jalousie,
56 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
83Si les lois de la morale n’existaient pas, il les inventerait pour les violer. Et c’est cela qui nous fait pressentir la nature spi
84étruire maintenant les valeurs neuves qu’on avait inventées pour la lutte. Il faut rejeter avec dégoût ce que l’on désirait de to
85t jamais, il n’y a plus d’amour possible. Il faut inventer un amour qui permette au moins de haïr tout ce qui passe, tout ce qui
57 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
86l’usage des masses. Tel grand chimiste scandinave invente, dans son laboratoire, un corps nouveau, un puissant explosif, grâce
87es conventions, dépendant des systèmes de mesures inventés par l’esprit humain. Or si la science elle-même vient nous dire que m
58 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
88ns ressorts à n’importe quel comportement. On les inventerait même, pour la satisfaction de se paraître à soi-même plus perspicace,
59 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
89les [p. 27] de démons et de diablotins 2 . On lui invente une église et des messes noires. On lui oppose des tribunaux, une Cha
90de plus clair que cette histoire : les hommes ont inventé le Diable, ce fantôme les a tourmentés pendant des siècles d’ignoranc
91ade signifie, pour un rationaliste, que l’homme a inventé un Dieu inexistant. Mais si l’on prend au sérieux le premier terme « 
92chemin que celui du réel ; par un chemin que l’on inventerait soi-même, en dépit des interdictions que posent les lois de la Créati
93st lui qui a pris le jeu en mains ! C’est lui qui invente nos sophismes moraux, efface nos catégories, transforme ce péché habi
60 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
94 la Révélation. Dès lors ils en étaient réduits à inventer Dieu. Mais on n’invente que ce que l’on est sans le savoir. Ils ont d
95ils en étaient réduits à inventer Dieu. Mais on n’invente que ce que l’on est sans le savoir. Ils ont donc inventé un « Dieu »
96 que ce que l’on est sans le savoir. Ils ont donc inventé un « Dieu » qui était le moi conscient ou inconscient de ses croyants
61 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
97le et perd de ses prestiges ; c’est pourquoi il a inventé la langue des diplomates et ses pudeurs insanes. Il sait que rien au
62 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable V : Le tentateur (12 novembre 1943)
98chemin que celui du réel ; par un chemin que l’on inventerait soi-même, en dépit des interdictions que posent les lois de la Créati
63 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable XI : Le Diable dans nos dieux (24 décembre 1943)
99 la Révélation. Dès lors ils en étaient réduits à inventer Dieu. Mais on n’invente que ce que l’on est sans le savoir. Ils ont d
100ils en étaient réduits à inventer Dieu. Mais on n’invente que ce que l’on est sans le savoir. Ils ont donc inventé un « Dieu »
101 que ce que l’on est sans le savoir. Ils ont donc inventé un « Dieu » qui était le moi conscient ou inconscient de ses croyants
64 1944, Les Personnes du drame. Introduction
102uvrage : « L’homme étant donné, dit Claudel, pour inventer une raison commune à des termes infiniment distants et multiples. » ⁂
65 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
103pent, ce sont ces conventions, [p. 63] ces règles inventées, et ce découpage arbitraire, que nous appelons maintenant la « vie sé
104 limites de notre condition et des idéaux qu’elle invente, et c’est connaître aussi toutes nos puissances de désordre. Il n’y a
105ous n’avons pas à suivre le chemin, mais bien à l’inventer à chaque pas Tant que nous considérons le Christ avec des yeux de mor
66 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
106pas, justement, à les découvrir ? Au besoin à les inventer ? C.M. — Certes, mais ma dignité consiste à lutter [p. 137] contre de
107rétien la vérité d’un paradoxe que Luther n’a pas inventé, mais qui est au cœur même de l’Évangile. L’apôtre Paul l’a formulé a
67 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
108ns ressorts à n’importe quel comportement. On les inventerait même, pour la satisfaction de se paraître à soi-même plus perspicace,
68 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
109it venir ainsi à la rencontre d’un regard qui les invente (invenire), les dénombre, et les connaît dans leur sens primitif, dan
69 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
110nous accusent, toutes ces règles du jeu politique inventées par des rationalistes, alors que nous voulons une passion nouvelle !
70 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
111moment, il a compris qu’il ne lui reste plus qu’à inventer sa vie. L’autre, celle qui s’était solidifiée autour de lui par le je
71 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
112qui l’a trouvée et l’on croirait qu’elle l’a même inventée : c’est immense, sur un promontoire emplumé d’arbres échevelés par le
72 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
113t ni traditions instrumentales, s’imagine qu’elle invente sans cesse : mais en fait elle ne trouve ses repères et ses appuis qu
114l’un des quelques hommes qui savent tout ce qu’on invente et tout ce qu’on est en train de rechercher dans les [p. 181] laborat
73 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
115her que vos guerres. 21 octobre 1943 Nous avons inventé un jeu de cartes — une manière entièrement nouvelle de les tirer — qu
116e nos esprits. Et qui donc parmi nous se soucie d’inventer ? Une atonie mondiale répond à l’événement. Nous aurons peu pensé, pe
74 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
117’y venir, c’était justement inexact, et peut-être inventé de toutes pièces. Les reportages sur l’Amérique que publient en Europ
75 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
118nq mille produits et procédés industriels ont été inventés au cours des travaux sur la bombe atomique dans l’usine de Oak Ridge,
119 peine de réfuter ou d’égaler. Elle guérit ! Elle invente des machines qui font déjà mille kilomètres à l’heure ! Elle vérifie
120 fées donnent la paix du cœur dans la souffrance, inventent mille tours sentimentaux insoupçonnés de notre barbarie, créent l’imm
76 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
121épart, chez l’adversaire. Mais quand bien même on inventerait ces procédés, leur mise en œuvre supposerait un état de mobilisation
77 1946, Lettres sur la bombe atomique. 14. Problème curieux que pose le gouvernement mondial
122es lignes aux miennes, pour vous prouver que je n’invente pas.) Ce colonel m’a donné une idée. En reposant sa lettre je me suis
78 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
123sera dotée d’une arme de plus. Admettons que l’on invente une parade à la Bombe, selon l’axiome des militaires, sans oublier qu
79 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
124’essaierai de le faire par un exemple. La méthode inventée par Descartes est donc devenue celle de la science. C’est elle dont u
80 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
125Si les lois de la morale n’existaient pas, il les inventerait pour les violer. Et c’est cela qui nous fait pressentir la nature spi
126étruire maintenant les valeurs neuves qu’on avait inventées pour la lutte. Il faut rejeter avec dégoût ce que l’on désirait de to
127t jamais, il n’y a plus d’amour possible. Il faut inventer un amour qui permette au moins de haïr tout ce qui passe, tout ce qui
81 1947, Doctrine fabuleuse. 16. Le feu
128c’était le Néant le plus fort. Et la prière a été inventée, avec des chants, pour apprivoiser Flamme et Feu. Les femmes se jetai
82 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
129des caricatures traditionnelles. 8. Comment ils inventent Un ingénieur français, débarquant à New York, déclare que son pays vi
130monde. Curieuse impatience du génie français : il invente sans relâche, et cent fois plus que le génie américain ; mais aussitô
83 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
131cer ces maux, d’en rechercher les causes, et d’en inventer les remèdes ? Leur voix ne porte guère, tant qu’elle n’emprunte pas l
132écrété ce contagieux nationalisme, c’est à elle d’inventer son antidote. Elle est seule en mesure de le faire à cause de ses div
133 est la mémoire du monde qu’elle ne cessera pas d’inventer. Elle restera le point de virulence extrême de la création spirituell
84 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
134de de l’individualisme économique. Son rôle est d’inventer un régime neuf, plus souple et plus humain que la dictature russe, ma
85 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
135s, si l’Europe, mère des nations et des partis, n’invente pas les moyens de surmonter le nationalisme et l’esprit partisan, je
136ignant le xxe siècle, pour en prendre la tête et inventer l’avenir. C’est le fédéralisme, qui veut que la Terre promise ne soit
86 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
137ope garde la mission de témoigner pour l’homme, d’inventer la synthèse, que prépare son histoire, entre la liberté et la justice
87 1948, Suite neuchâteloise. II
138distingue plus. Tout se passe comme si la mémoire inventait soudain quelque [p. 18] forme que vient emplir le flot de l’émotion,
88 1950, Lettres aux députés européens. Troisième lettre
139ens de la mesure et sens critique — qu’avons‑nous inventé, nous les Européens, depuis cent ans ? Je répondrai : que n’avons‑nou
140is cent ans ? Je répondrai : que n’avons‑nous pas inventé ? Je cite pêle‑mêle : le [p. 19] marxisme et la psychanalyse, la soci
89 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
141a turbine, mais après tout ce n’est pas lui qui l’inventa. Qui donc ? J’ouvris une encyclopédie, et trouvai ceci : — Il y avait
90 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Contre la culture organisée (avril 1952)
142 rhétoriques, des formes musicales et littéraires inventées ici ou là, et elles en vivent encore, dans la mesure où elles vivent.
91 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
143es Édouard Guillaume, prix Nobel de physique, qui invente l’invar, le balancier intégral et le spiral de compensation. L’Instit
92 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
144ns d’abord les traits les plus saillants du drame inventé par Shakespeare, ceux qui évoquent à première vue le drame vécu par K
93 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
145ison. C’est à nous [p. 8] qu’il appartient donc d’inventer l’antidote de ce toxique et de créer un type nouveau de communauté fé
94 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
146enue poison. C’est à nous qu’il appartient donc d’inventer l’antidote de ce toxique et de créer un type nouveau de Communauté fé
95 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales : trois questions, trois réponses (mai-juillet 1954)
147. Mais si le Centre n’existait pas, il faudrait l’inventer — la phrase n’est pas de nous — et s’il venait à disparaître, il est
96 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
148a turbine, mais après tout ce n’est pas lui qui l’inventa. Qui donc ? J’ouvris une encyclopédie, et trouvai ceci : — Il y avait
97 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
149dit la Renaissance aux sons mélancoliques du luth inventé par Manès. Et cette musique de gnose n’a cessé d’inquiéter le cœur sa
150re folie et d’en chercher la cure qu’il peut seul inventer. La révolte contre la liberté Passion, Révolution, Nation : ces tro
98 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
151gea nos manuels scolaires, et qui n’a jamais rien inventé 32 . Finalement, de Nietzsche à Spengler, en passant par Scheler et S
152ns les tout premiers contemporains de la machine. Inventée par le siècle dernier, elle n’a pas affecté notablement la vie quotid
153oins que personne n’éprouvait du tout. On n’a pas inventé l’auto parce que l’homme en avait besoin, mais c’est l’inverse. Cepen
154rait vain de chercher le pourquoi de la passion d’inventer, qui est d’ordre poétique (au sens premier du terme) et qui est de l’
99 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
155oute cette période — étaient de « mauvaise foi », inventées, mensongères, calculées pour provoquer la guerre, payées par les Amér
100 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
156en retraite, mais bien dans les laboratoires où s’inventent de nouvelles sources d’énergie. Le vrai problème nouveau sera de rép