1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
1c’est que libre ou consacré.) L’utopiste, c’est l’inventeur. Les sots vont répétant que c’est un être qui ignore le réel. C’est j
2 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
2ire voir que Barth ne saurait en être tenu pour l’inventeur, pas plus que Kierkegaard, pas plus que Luther et Calvin, pas plus qu
3 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La Légion étrangère soviétique (juin 1933)
3mporte plus d’autre liberté, pour l’esprit de ses inventeurs, que celle du renoncement et du suicide. La plupart de ces fabricants
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
4utissent en deux heures de panique boursière. Les inventeurs se voient refuser des brevets parce que chaque machine nouvelle, au l
5 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
5utissent en deux heures de panique boursière. Les inventeurs se voient refuser des brevets parce que chaque machine nouvelle, au l
6 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
6-ce qu’un témoin ? C’est un homme qui n’est pas l’inventeur de son message, mais qui renvoie sans trêve au-delà de lui-même, au-d
7 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
7s Sages de Sion. Et par exemple, la bonne foi des inventeurs du Palais de l’Esprit me paraît platement certaine. Pourtant, comment
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
8une économie en faillite. On refuse le brevet aux inventeurs de mécaniques susceptibles d’épargner la main-d’œuvre : malthusianism
9ent logique. La machine, échappant aux mains de l’inventeur, dicte ses lois au producteur : c’est la formule de notre crise indus
9 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
10tion virile et positive de la mission de l’esprit inventeur ; enfin que c’est le système capitaliste qui est responsable de la cr
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
11anisme cérébral. D’autres demandent une trêve des inventeurs. C’est la même démission du cogito. La même castration, dirait Freud.
11 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
12 dans le fameux comité. Le gouvernement français, inventeur de la non-intervention, qui sauvegarde la paix, pratique lui aussi la
12 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
13ssance que Rousseau avait de Pétrarque, véritable inventeur du sentiment de la nature et du lyrisme de la solitude.) Avec d’Urfé,
13 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
14e, un polémiste ou un guerrier, un maniaque ou un inventeur. Son bien et son mal sont liés, inextricablement et vitalement. L’Eur
14 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
15 ce n’est pas celle des turbines, mais celle de l’inventeur de la turbine ; non pas l’Europe des faits, mais celle des actes. Sur
15 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
16an de Tristan et Iseult. Du Midi des Troubadours, inventeurs de notre lyrisme, au Nord des Trouvères, inventeurs du roman, puis à
17venteurs de notre lyrisme, au Nord des Trouvères, inventeurs du roman, puis à toute l’Europe littéraire, la transmission des thème
16 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
18a en 1893, quelques années après l’Allemand Otto, inventeur du moteur à explosion interne. On n’ignore pas d’ailleurs que des dou
19e. On n’ignore pas d’ailleurs que des douzaines d’inventeurs — en France surtout — avaient construit des autos bien avant Ford. So
20le plus grand mathématicien de son siècle, mais l’inventeur de la turbine.   Volonté de connaissance contemplative, volonté de co
17 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
21an de Tristan et Iseult. Du Midi des Troubadours, inventeurs de notre lyrisme, au Nord des Trouvères, inventeurs du roman, puis à
22venteurs de notre lyrisme, au Nord des Trouvères, inventeurs du roman, puis à toute l’Europe littéraire, la transmission des thème
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
23le plus grand mathématicien de son siècle, mais l’inventeur de la turbine. [p. 196] Volonté de connaissance contemplative, volon
19 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
24cycliste ou une star, de même qu’on n’élit pas un inventeur, un poète, un pilote de canal. Le procédé n’est bon que pour les dépu
20 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
25; elle se nomme culture générale. Les plus grands inventeurs de tous les temps n’ont pas été des techniciens au sens étroit, mais
26era 1° que nous aurons sans doute moins de grands inventeurs et 2° que c’est alors que nous courrons le risque d’être spirituellem
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
27 du xiie siècle, c’est le savant Hippias d’Elis, inventeur allégué de la mnémotechnie, qui aurait le premier nommé les parties d
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
28issance d’Antoine Marini, originaire de Grenoble, inventeur et grand [p. 66] industriel, qui avait fondé des entreprises de tuile
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
29rises cosmopolite. On le tient aujourd’hui pour l’inventeur du mot, promis à des fortunes diverses. 87. Lettre du 12 octobre 1
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
30 leur objet. Car Rousseau s’est bel et bien cru l’inventeur du fédéralisme « matière toute neuve, écrit-il, et où les principes s
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
31t s’infléchit légèrement dans le sud de l’Europe, inventeur d’une douce religion méridionale, d’une poésie de l’imagination, d’un
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
32ant n’a pas précisément servi les intentions de l’inventeur : nous savons que l’homme volant monté sur son grand cygne (il grande
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
33e, un polémiste ou un guerrier, un maniaque ou un inventeur. Son bien et son mal sont liés, inextricablement et vitalement. L’Eur
28 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
34rix Nobel de physique, Charles Édouard Guillaume, inventeur de l’invar, du balancier intégral et du spiral de compensation. L’Ins
29 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
35le vingt-et-unième siècle et la suite, en tant qu’inventeur d’une espèce de judo intellectuel dont il est la seule ceinture noire
30 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
36logiques et moraux, qui ont guidé l’intuition des inventeurs et les ont disposés à trouver. Ainsi le promeneur dans la campagne se
37nne se nomme la culture générale. Les plus grands inventeurs de tous les temps n’ont pas été des techniciens au sens étroit, mais
38primo, que nous aurons sans doute moins de grands inventeurs et, secundo, que c’est alors que nous courrons le risque d’être spiri
31 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
39efus sans quoi la science et la technique, et les inventeurs qui les créent, auraient tôt fait de débrayer et de nous livrer sans
32 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
40cle. Tous les deux sont les chantres et comme les inventeurs de l’Amour voilé et secret, chaste et brûlant, tourment délicieux et
33 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
41usement dans ma tête, parce que je m’en croyais l’inventeur… J’étais alors âgé de cinq ans. » Et voilà qui confirme Illich, si l’
34 1972, Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale (1972). Les Dirigeants et les finalités de la société occidentale
42et des savants qui s’en occupent : « Je donne aux inventeurs de cette psychose le Nobel de l’escroquerie. » Quand on lui demande c
35 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
43rise mondiale née de nos œuvres, à nous Européens inventeurs des machines, du DDT et de la bombe atomique, nous avons à trouver co
36 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
44l’Est des États-Unis, mais surtout en Europe, les inventeurs paraissaient être en nombre égal ou à peine inférieur à celui des voi
37 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
45est élu pape. Podiebrad fait la connaissance d’un inventeur, un astucieux industriel français qui exploite des mines de charbon e
38 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
46hysicien nucléaire Lew Kowarski, l’un des trois « inventeurs » de la fission de l’atome. Rapporteur général, le professeur Max Bel