1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1 pût être privée. Alors, acquiesçant vivement à l’invite que je soupçonnais la plus riche d’inconnu, je m’élançais sur la voie
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2change, voici déjà s’avancer des prodiges à cette invite la plus persuasive : nous sommes prêts à les accueillir. p. 131
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
3. Une visite au salon de la rue de Vaugirard nous invite à renoncer à ces clichés. Pas de trace de « puritanisme » chez des ar
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
4exorable dans la libéralité avec laquelle il nous invite à de multiples week-ends… » Il y aurait beaucoup à dire pour et contr
5 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
5s accepter un instant le rapprochement qu’on nous invite à faire entre barthisme, thomisme et réaction. Barth, croyons-nous, n
6 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
6évues — conférences, débats publics, enquêtes — m’invitèrent à traiter sans trop de précautions, se prêtaient peu d’ailleurs à de
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
7conditions concrètes de la vie actuelle, nous les invitons cordialement à participer à notre prochaine expérience de service civ
8 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
8 Cela suffit pour créer un espace, un climat, une invite à naître — une légèreté nouvelle dans l’atmosphère de ce pays de péda
9 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
9lle qu’on fera. Mais c’est tout autre chose que d’inviter le grand public à réfléchir sur le rôle de l’esprit, à poser des ques
10 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
10otre formation historique et psychologique nous y invite. Bien plus, la pente naturelle de notre esprit nous y pousse. D’une p
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
11ialisme que la traduction française du terme nous invite à imaginer. Il exprime en une seule formule l’aspect politique et l’a
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
12 circonstances sont plus brutales encore, et nous invitent à parler net. Il ne s’agit plus aujourd’hui de nuancer des valeurs re
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Échos (janvier 1936)
13our trouver ça plutôt nigaud. Mais puisqu’on nous invite à parler de Rimbaud, saisissons l’occasion pour dénoncer sa participa
14 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
14conditions concrètes de la vie actuelle, nous les invitons cordialement à participer à notre prochaine expérience de service civ
15 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
15t. S’il s’était senti interpellé personnellement, invité à choisir, sommé d’approuver ou de refuser en fait ce que venait de d
16ntient un double avertissement. D’une part elle m’invite à regarder plus objectivement ceux qui m’entourent, ce « peuple » qu’
17 le pousse ailleurs, lui indique d’autres buts, l’invite à s’abaisser à un niveau où l’art ancien perd ses prestiges, où l’esp
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
18toire vraie. Cela vous met en question, cela vous invite à comparer les situations… À cause de la solidarité humaine, probable
17 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
19t. S’il s’était senti interpellé personnellement, invité à choisir, sommé d’approuver ou de refuser en fait ce que venait de d
20tient un double avertissement. D’une part, elle m’invite à regarder plus objectivement ceux qui m’entourent, ce « peuple » qu’
18 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
21r fonction sociale avant qu’un dictateur ne les y invite avec une insistance déplaisante. Il s’agit, pour eux, de retrouver ce
19 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
22c ; comme par exemple ce grand industriel qu’il a invité ce soir avec nous, et qui posait [p. 26] naguère au social-démocrate.
20 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
23t je me demande si cet ordre établi que l’on nous invite à défendre, et qui comporte entre autres éléments le chômage et la pr
21 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
24nt et presque hostile dans un être, cela même qui invite à la poursuite et qui éveille l’avidité de posséder, plus délicieuse
22 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
25est peu de plus tragiques, et sa persistance nous invite à porter sur l’avenir de l’Europe un jugement très pessimiste. Marquo
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
26ar Racine, cette « tristesse » à laquelle il nous invite à prendre on ne sait quel « plaisir », cela révèle en définitive d’as
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
27nt et presque hostile dans un être, cela même qui invite à la poursuite et qui éveille l’avidité de posséder, plus délicieuse
25 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
28 point du hasard qu’ils sont nés. Et si tout nous invite à rechercher leur secrète complicité, rien n’est plus propre que l’ou
29 mystiques. [p. 918] Albert Béguin lui-même nous invite trop souvent à établir ce parallèle pour que nous puissions l’esquive
26 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). « Le matin vient, et la nuit aussi » (7 juin 1939)
30vivons, une profonde ambiguïté se manifeste. Tout invite à désespérer ? Mais l’espoir est toujours « malgré tout », et c’est a
27 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
31neutralité : ce sont les faits eux-mêmes qui nous invitent à prendre une attitude active vis-à-vis de l’Europe. Voilà ce qui dis
28 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
32 une simple introduction, un plan de travail, une invite à la discussion. Je vous ferai part de certaines critiques et de cert
33iques, — considérant que la malice des temps nous invite au travail plutôt qu’à l’éloquence. p. 321 e. « L’Église et la
29 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
34tion justement. Et comment ne céderait-on pas à l’invite d’une formule, d’une épigramme sur tel ami dont il semble inutile de
30 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Hommage à C. F. Ramuz (mai 1940)
35uvenirs, Maritain des amitiés. Pour la fête, on a invité quelques étrangers de marque : Thomas Mann, Zweig, Valéry. Et les qua
31 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
36e de main franche et assurée, et ce large sourire invitant qui découvre une éclatante dentition ! Comment cette belle humeur et
37as. La radio, la presse, les meetings monstres, l’invitent à prendre une part sensible — en imagination — aux grands événements
32 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
38as. La radio, la presse, les meetings monstres, l’invitent à prendre une part sensible — en imagination — aux grands événements
33 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
39e tragique, nous sommes prêts à saisir la moindre invite du mystère. Voici les avocats marrons qui disent connaître les secret
34 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
40tion justement. Et comment ne céderait-on pas à l’invite d’une formule, d’une épigramme, sur tel ami dont il semble inutile de
35 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
41vivons, une profonde ambiguïté se manifeste. Tout invite à désespérer ? Mais l’espoir est toujours « malgré tout », et c’est a
36 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
42e lieu de la passion d’amour, et c’est elle qu’il invite à la danse avec une fougue adolescente, une peur naïve, un courage ch
37 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
43s et gagne cinq [p. 134] dollars. Le soir, elle m’invite à sa table pour une partie de bingo, jeu de hasard. Sur les trois tou
44s pouvez calculer la durée du trajet si vous êtes invité, par exemple, au [p. 136] numéro 20.751 de la plus longue artère de c
38 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
45ne vaste demeure aux portes condamnées, où chaque invité amènerait une personne inconnue des autres, tous étant costumés et ma
39 1946, Journal des deux Mondes. 11. Intermède
46restez là, il change un peu : vous ré êtes plus l’invité mais un client, et qui devrait s’arranger pour payer. Et quand vous n
40 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
47ui qui l’a dit ? — Non, mais le ton… Mrs. H. vous invitait pour hier soir, dommage. Miss Patricia Thompson, avec un p, vous fait
41 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
48, plus au tragique, que les chiffres stupides n’y inviteraient. Je reprends la question dans les termes où l’on me dit qu’elle est p
42 1946, Lettres sur la bombe atomique. 3. Le point de vue moral
49té la bombe sur une région dépeuplée du Japon, en invitant les seigneurs de Tokyo à visiter les lieux dans l’heure suivante ? [p
43 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Pour la suppression des visas (23 avril 1946)
50, plus au tragique, que les chiffres stupides n’y inviteraient. Je reprends la question dans les termes où l’on me dit qu’elle est p
44 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
51 à Budapest. Le président de l’organisation qui m’invitait était un grand banquier, ami des lettres. Il vint m’attendre au débar
45 1947, Doctrine fabuleuse. 16. Le feu
52aliments sous les Tropiques. Le Feu n’était que l’invité qui détruisait forêts, gens et maisons, étant admis… » Nous regardion
46 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
53entimentale et l’état de ses affaires, enfin vous invite pour un week-end. [p. 154] Pendant vingt ans, le Français vous dira
54ents de se retirer du living-room parce qu’elle a invité quelques amis à elle. On ne fesse plus les enfants depuis Freud. Très
47 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
55pendant que notre sens de l’équilibre humain nous invite à remettre à leur place ces prétentions divinisées, et à les taxer so
56 à l’Europe et à sa vocation mondiale, et je vous invite à le dire avec moi : Je pense, donc j’en suis ! [p. 49] Les Rencontr
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
57eux réponses qui ont été provoquées par ma lettre invitant les intellectuels d’une douzaine de pays de l’Europe à faire partie d
49 1949, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est encore un espoir (8 décembre 1949)
58ls ignoraient que c’était votre histoire. Je vous invite à Lausanne en tant que pessimiste. Je voudrais que vous adhériez à ma
59dre les premiers.) Et M. Spaak, seul homme d’État invité à la conférence, est indemne du reproche d’avoir vendu vos peuples. M
50 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Conférence de compositeurs, critiques musicaux et exécutants (décembre 1952-janvier 1953)
60. Organisation Le Centre européen de la culture invitera à Rome 75 à 100 personnes (compositeurs, critiques musicaux et exécut
51 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
61rématurées ou peu sincères. Lorsque la Suisse fut invitée à entrer dans la Société des Nations, elle se préoccupa tout d’abord
52 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Lever de rideau culturel ? (octobre 1955)
62e — avec une insistance particulière dans la note invitant à Moscou le Chancelier Adenauer — à ces échanges plus ou moins contrô
53 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le pouvoir des intellectuels (juillet 1957)
63odleur aussi, mais en patois latin. Si l’un d’eux invitait tel des autres à sa table, ce qui est à peine imaginable, ils n’aurai
54 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
64érité celui qui voit, il arrive qu’on pressente l’invite d’une étape significative, — et « l’enclos fatal » n’est pas loin, ma
65Il n’étourdit pas Zerline de belles paroles, il l’invite à entrer, fait un geste. « II ne séduit pas, mais il désire, et ce dé
66urs s’avancent en pleine lumière, et Don Juan les invite, provoquant le destin. (Nul doute qu’il les ait reconnus.) La fête tr
55 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
67nunc manet in te. Confirmation précieuse et qui m’invite à reprendre à mon tour, dans son ensemble, le cas-limite que figure à
56 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — iii. Post-scriptum
68quise en quinze jours » (lisons, comme le texte y invite, quelques lignes plus bas : « une vie prolongée ») par où l’on rejoin
57 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
69 c’est le Christ, la sagesse étemelle, qui nous y invite dans ce célèbre passage, Matth. 23, 8-10, en ordonnant de ne pas étab
70est le Père éternel des lumières lui-même qui les invite à former une unité et communauté de la lumière… § 17. Et tous les con
58 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
71cette guerre sainte qu’Anacharsis Cloots est venu inviter l’Assemblée nationale, au nom du genre humain dont il n’a jamais mieu
59 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
72 la race, il faut le dire de la langue. La langue invite à se réunir ; elle n’y force pas. Les États-Unis et l’Angleterre, l’A
60 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
73autrichien Hugo von Hofmannsthal (1874-1929) nous invite moins à les combattre qu’à les dépasser, par une prise de conscience
61 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
74e l’Occident ne soit plus en Europe, et ceci nous invite à analyser les traits essentiels qui marquent la civilisation proprem
75La discussion est essentielle, parce qu’elle nous invite à déterminer ce qui, dans notre conception européenne, est primordial
62 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
76érité celui qui voit, il arrive qu’on pressente l’invite d’une étape significative, — et « l’enclos fatal » n’est pas loin, ma
77Il n’étourdit pas Zerline de belles paroles, il l’invite à entrer, fait un geste. «Il ne séduit pas mais il désire, et ce dési
63 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
78urs s’avancent en pleine lumière, et Don Juan les invite, provoquant le destin. (Nul doute qu’il les ait reconnus.) La fête tr
64 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
79Madame Retinger, qui séjournait en Pologne russe, invita les Conrad et leurs deux fils à passer l’été dans la propriété de sa
80s. Mais ce n’est pas sans raison que Retinger fut invité à assister à la signature par Jean Monnet et Duncan Sandys du Traité
65 1962, Les Chances de l’Europe. Avertissement
81’Université, auquel je dis ici ma gratitude. En m’invitant à occuper, les quatre jeudis du mois de mai cette chaire comparable à
66 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
82ion européenne, ce qui équivaudrait aujourd’hui à inviter les Soviétiques à se joindre au Marché commun, voire à l’OTAN ; 2° me
67 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Universités américaines (12-13 janvier 1963)
83ie : j’ai retrouvé mon Amérique. [p. 19] Liberté Invité par la Fondation Ford pour me promener dans les États-Unis sans l’omb
68 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
84ntaines de librairies, dans tous nos pays, seront invitées à composer des vitrines « européennes ». Des prix seront décernés lor
69 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
85e lieu de la passion d’amour, et c’est elle qu’il invite à la danse avec une fougue adolescente, une peur naïve, un courage ch
70 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
86ité » J’aime beaucoup les anniversaires. Ils nous invitent à déclarer des sentiments d’amitié trop souvent tacites, qui vont san
87is qui vont tellement mieux en les disant. Et ils invitent aussi à des retours sur le passé de ceux que l’on fête, à des prises
71 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
88, il est littéralement planétaire, il prête et il invite à toutes les confusions imaginables. Pourtant, on ne peut plus l’esqu
89 participants. On en voulait environ 150. On en a invité plus de 300. Près de 200 ont accepté, et finalement 150 sont ici (55
72 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
90ne vaste demeure aux portes condamnées, où chaque invité amènerait une personne inconnue des autres, tous étant costumés et ma
73 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
91r à La Haye les « sommités » européennes, et nous invitent à collaborer. Or, Sandys ayant exigé et obtenu que son comité anglais
74 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
92RF ». J’étais admis ! J’allais être reçu ! L’on m’invita à la table des dieux. Valéry, Gide, Claudel et Saint-John Perse ! Éto
75 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
93i un exemple vécu. Il y a quelques années, je fus invité à un colloque organisé par le Festival d’Aix-en-Provence sur le thème
94é représenter dans le colloque l’idée européenne. Invité à parler tout au début, j’improvisai sur le thème que voici : Il peu
95s-nous pris la mesure des perspectives qu’il nous invite à explorer, notamment institutionnelles. Des réalisations à ce niveau
76 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
96é représenter dans le colloque l’idée européenne. Invité à parler au début, j’improvisai sur le thème que voici : Il peut sem
97 avons-nous pris la mesure des perspectives qu’il invite à explorer, notamment institutionnelles. Des réalisations à ce niveau
77 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
98s à perte de chemins et les landes à perte de vue invitent à s’égarer pour mieux se retrouver. Tout d’un coup, nous voici au cœu
78 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
99cédant normalement à la Nation centralisée. Et il invitait les régions frontalières à s’ouvrir aux régions des pays voisins, la
79 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
100à l’Ouest, Besançon au Nord, Aoste à l’Est 111 ), invite à imaginer la richesse des possibilités de coopération qu’ouvrirait l
80 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Quand même il serait seul… (Sur un texte de George Orwell) (automne 1975)
101u seulement stato-nationaux, pour commencer) nous invitent à cette démission de la personne — dont ils résultent en vérité ! — e
81 1976, Réforme, articles (1946–1980). À propos du Concorde (21 février 1976)
102. 16] À propos du Concorde (21 février 1976) n Invité au matin du 13 janvier, par téléphone, à participer le 14 au soir à u
82 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
103 va plus vite que le son Au début de 1976, je fus invité à prendre position de la manière la plus publique qui soit, dans l’af
83 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
104armée, les hérauts doivent parcourir les rangs et inviter à s’en aller tous ceux qui ont peur ou qui ne sont pas assurés de la
84 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
105ouest, à Besançon au nord et Aoste à l’est 167 ), invite à imaginer la richesse des possibilités de coopération qu’ouvrirait l
85 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
106 Franz Fanon et de son préfacier Jean-Paul Sartre invitant à « tirer à vue » sur l’Européen qui se présenterait en Afrique. On m
86 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
107ses s’était réfugié en Saxe, mais un décret royal invite les proscrits polonais à s’en aller. Il part pour Paris en 1832. C’es
87 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
108nt. » Et toutes les lumières s’éteignirent. II Invité par mon éditeur américain à me resituer aujourd’hui par rapport à ce
88 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
109nce des valeurs culturelles. À cette fin, ils ont invité le Comité des ministres du Conseil de l’Europe à demander au CDCC : 1
110travail chargé de la rédaction d’un projet ; 2. d’inviter les États membres à procéder, sur la base de ce projet, selon les voi
111e dit ce document ? En substance, les ministres « invitent les États membres, mais aussi les citoyennes et citoyens à concentrer