1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean-Louis Vaudoyer, Premières Amours (août 1927)
1ue l’auteur lui-même appelle « cette vague poésie involontaire, intermittente, un peu émiettée, éventée, que je trouve dans une anci
2 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). D’un humour romand (24 février 1934)
2r parmi les hommes. Autant de gags chaplinesques, involontaires, touchants, entraînés dans une dérive mélancolique dont la source pou
3 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
3dre, et c’est même la plus dure ironie, — quoique involontaire, je le suppose, — dont il pouvait, en l’occurrence, l’accabler. On ne
4 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
4orps intéressant ou désirable, seulement ce geste involontaire ou cette expression fascinante, mais il pressent, à peine tenté, le m
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
5orps intéressant ou désirable, seulement ce geste involontaire ou cette expression fascinante, mais il pressent, à peine tenté, le m
6 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
6écrit Ritter, celle d’une conscience passive de l’involontaire. » Et sur cette base, la seconde génération du romantisme va formuler
7 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
7l’ensemble. [p. 25] Pour qualifier cette harmonie involontaire, je ne puis évoquer que l’exemple de Goethe, dont ce n’est pas telle
8 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
8 que dans les royaumes d’en bas. C’est un hommage involontaire et l’on dirait presque instinctif que l’on rend à la science angéliqu
9 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
9dre ; et c’est même la plus dure ironie — quoique involontaire, je le suppose — dont il pouvait, en l’occurrence, l’accabler. On ne
10 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
10tive de l’ensemble. Pour qualifier cette harmonie involontaire, je ne puis évoquer que l’exemple de Goethe, dont ce n’est pas telle
11 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
11écrit Ritter, celle d’une conscience passive de l’Involontaire. » Et sur cette base, la seconde génération du romantisme va formuler
12 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
12s ont fort peu de bonne volonté ? La plupart sont involontaires. Ils ne font que subir leur condition. À Times Square, dans une foule
13 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
13-je d’autres fois, dans ces périodes de nomadisme involontaire. Aujourd’hui, je songe plutôt à quelque état de mobilisation permanen
14 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
14s ont fort peu de bonne volonté ? La plupart sont involontaires. Ils ne font que subir leur condition. À Times Square, dans la foule
15 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
15s ont fort peu de bonne volonté ? La plupart sont involontaires. Ils ne font que subir leur condition. À Times Square, dans la foule
16 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
16x qui ont refusé ce choix, confiant à la violence involontaire du style une efficacité d’un type nouveau. Et les editors du lendemai
17 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
17de compter sérieusement ; or, parmi ces ignorants involontaires des terres et des [p. 8] lacs suisses, figurent beaucoup d’hommes cap
18 1953, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « Ce qu’ils pensent de Noël… » [Réponse] (24 décembre 1953)
18s ont fort peu de bonne volonté ? La plupart sont involontaires, ils ne font que subir leur condition. p. 1 j. « Ce qu’ils pen
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
19té des mondes, il est l’ancêtre distingué et tout involontaire de cette immense littérature qui aboutit de nos jours à la science-fi
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
20en Occident. Ne soyons pas dupes de leur artifice involontaire ; cherchons nous-mêmes à découvrir notre avenir, et ne demandons pas
21 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
21oins la réflexion rigoureuse que la transmission (involontaire bien entendu) de la pensée de l’adversaire, souvent, qui permet de ga
22 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
22te sorte d’infaillibilité qui est celle des actes involontaires, irréparables gaffes ou métaphores géniales : je n’y puis rien, mais
23 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
23vailler, après trois mois au moins d’interruption involontaire due à une série de maladies. Ce n’est pas très facile à résumer : j’a