1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
1leurs fantaisies ? Ç’aurait été si délicieusement invraisemblable… Mais ce cœur fatigué se reprend à souffrir, il ne sait plus de quels
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Quatre incidents (avril 1927)
2’une saison de marque de tels soupirs, d’ailleurs invraisemblables, qu’à leurs reflets se fussent évanouis des arcs-en-ciel de névroses
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
3r chaque fois que vous direz : « extravagant », « invraisemblable », « fou », « hallucinant » ou « purement gratuit ». C’est de la litt
4 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
4 entre l’étrange nuit du bal et cette perspective invraisemblable d’un voyage au hasard commencé dans l’insomnie — vrai voyage à dormir
5 1934, Le Semeur, articles (1933–1949). Sur la méthode de M. Goguel (novembre 1934)
5e texte biblique, paraît en soi contradictoire ou invraisemblable ; mais, d’autre part, M. Goguel récuse beaucoup de passages pour la r
6 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
6u contenu concret qu’elle menaçait d’embrasser. L’invraisemblable irréalisme de l’étude des « facultés » ayant été démasqué par la scie
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
7a vie des hommes « quelconques » sur le fait de l’invraisemblable, de la vérité mystérieuse, de l’abyssale originalité qui est pour cha
8 1937, Esprit, articles (1932–1962). Défense de la culture (janvier 1937)
8s nos éditeurs pourraient-ils opposer aux tirages invraisemblables des Allemands ? Un roman historique en 3 volumes sur Paracelse, coûta
9 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
9re à la première qui se présente — fût-elle aussi invraisemblable que « l’immortalité » d’un peuple — : on ne peut pas exprimer d’une m
10 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
10ors seulement, vous serez guéris de votre naïveté invraisemblable devant le danger totalitaire. Vous pourrez échapper à l’hypnose. Nous
11 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VIII : Le Diable démocrate (3 décembre 1943)
11ors seulement, vous serez guéris de votre naïveté invraisemblable devant le danger totalitaire. Vous pourrez échapper à l’hypnose.
12 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
12n destin qui qualifie précisément la vocation : l’invraisemblable. Ses plus amers reproches au « christianisme de la chrétienté » [p. 8
13r lui la plus réelle, elle est seulement la moins invraisemblable. Mais le chrétien qui marche dans la nouveauté ne prend mesure que de
13 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
14bombes sur New York. (Je prends l’exemple le plus invraisemblable, pour qu’on n’aille pas y voir je ne sais quelle allusion à des circo
14 1946, Combat, articles (1946–1950). Ni secret ni défense (19-20 mai 1946)
15bombes sur New York. (Je prends l’exemple le plus invraisemblable, pour qu’on n’aille pas y voir je ne sais quelle allusion à des circo
15 1946, Le Semeur, articles (1933–1949). Chances d’action du christianisme (juin-juillet 1946)
16! » dit saint Paul aux Corinthiens. « Osez être l’Invraisemblable ! » 5 dit Kierkegaard. Ce sont ces voix que les meilleurs aujourd’hu
16 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
17mprobable, c’est être toujours prêt à affronter l’invraisemblable. Si l’incertitude objective est le premier caractère d’une vocation r
18ractère d’une vocation réelle, l’acceptation de l’invraisemblable en est la conséquence nécessaire. Kierkegaard ne se lasse pas d’insis
19ons avec Dieu. » Si Abraham n’avait pas accepté l’invraisemblable, il ne serait jamais parti pour un pays dont il ne savait rien. Mais
20r un pays dont il ne savait rien. Mais accepter l’invraisemblable, il faut bien voir que c’est renoncer non seulement aux recettes comm
17 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
21n impunité dans l’immédiat. C’est trop gros, trop invraisemblable, et parce qu’on n’ose y croire, on n’a rien vu. Voilà bien son calcul
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
22énement de cette triple rencontre à tant d’égards invraisemblable et dissonante, et qu’au principe de ses péripéties l’on peut imaginer
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
23problèmes d’héritages et de consanguinité souvent invraisemblables, justifiant des divorces causés par l’intérêt mais jamais par le sent
20 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
24mprobable, c’est être toujours prêt à affronter l’invraisemblable. Si l’incertitude objective est le premier caractère d’une vocation r
25’une vocation réelle, l’acceptation [p. 101] de l’invraisemblable en est la conséquence nécessaire. Kierkegaard ne se lasse pas d’insis
26ion avec Dieu. » Si Abraham n’avait pas accepté l’invraisemblable, il ne serait jamais parti pour un pays dont il ne savait rien. Mais
27r un pays dont il ne savait rien. Mais accepter l’invraisemblable, il faut bien voir que c’est renoncer non seulement aux recettes comm
21 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
28é une Européenne : apparemment, cela me donnait l’invraisemblable privilège de comprendre les choses de l’amour. 121  » [p. 237] Ceci
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
29on de l’humanité ! L’âge d’or est le rêve le plus invraisemblable de tous ceux qui ont jamais été, mais pour lui des hommes ont donné t
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
30tre d’abord la victoire « sensationnelle, presque invraisemblable » de l’influence civilisatrice de l’Europe : Le monde est en train d
31urope est extraordinaire, sensationnelle, presque invraisemblable, puisque la planète entière emprunte non seulement sa technique, mais
24 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
32é une Européenne : apparemment, cela me donnait l’invraisemblable privilège de comprendre les choses de l’amour. 89  » [p. 610] Ceci e
25 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
33ls ont fait, eux aussi, l’expérience de cet appel invraisemblable — et ils vont me conseiller « pour mon bien », de m’en tenir aux chem
34une illusion, ou le néant. Il me faut affronter l’invraisemblable (dont parlait Kierkegaard), un risque absolument sans précédent puisq
35obéissez. » Il dit : « Cherchez, et osez croire l’invraisemblable. Et c’est ainsi que vous trouverez aussi, chemin faisant, votre vrai
26 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
36t qui autorise — ou incite en tout cas — aux plus invraisemblables pataquès conceptuels. J’en citerai trois exemples. Il y a quelques an
27 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
37s de l’Europe, est né de l’interférence non moins invraisemblable, quoique vraie, de trois facteurs : l’art des esclaves noirs importés
28 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
38t qui autorise — ou incite en tout cas — aux plus invraisemblables pataquès conceptuels. Il y a quelques années, je suggérai au comité d
29 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
39t qui autorise — ou incite en tout cas — aux plus invraisemblables pataquès conceptuels. J’en citerai trois exemples. Il y a quelques an
30 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
40 l’origine qu’elles tirent de la déraison devient invraisemblable. » Hypocrites auteurs, mes semblables, mes frères ! dont je connais